Le Salaire de la haine - Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!


Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar lasbugas » 02 juin 2014 20:29

Image

ImageImageImageImageImage
Modifié en dernier par lasbugas le 03 mars 2018 9:41, modifié 5 fois.
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar lasbugas » 05 juin 2014 20:39

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar lasbugas » 16 oct. 2014 18:46

Image
Image

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4164
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar Abilène » 25 oct. 2014 20:45

Image

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3157
Localisation : Apache Junction

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar Winchester73 » 26 oct. 2014 16:22

La bande annonce:




Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar lasbugas » 01 nov. 2014 14:01

Image


ImageImage
Image

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3416
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar pak » 14 mars 2015 0:00

Image
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

kiemavel
Chasseur de primes
Messages : 789

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar kiemavel » 01 sept. 2015 0:17

Le voleur de banques Jim Larsen vient d'être capturé et est convoyé vers la prison où il doit purger une lourde peine. Il parvient à neutraliser le shérif qui l'accompagnait mais l'irruption inattendue de son jeune frère Danny, loin de faciliter l'évasion, fait qu'elle tourne mal. Avant de prendre la fuite avec son frère, Danny abat le shérif qui venait de l'atteindre d'une balle. Son jeune frère meurt rapidement des suites de sa blessure ; Jim Larsen se débarrasse de son corps et monte à bord du premier train venu afin d'échapper aux autorités qui le traquent et le croient coupable du meurtre du shérif...

Une variation sympathique sur le thème du bad boy sur la voie du rachat mis en scène par Paul Wendkos sans beaucoup d'imagination, sans gros défauts non plus mais on peut quand même estimer que le très sympathique Fred MacMurray n'était pas le meilleur acteur pour figurer un criminel au lourd passé et que le scénario ne l'aide pas à donner l'impression que les habitants de la petite ville où il cherche à se refaire une virginité ont beaucoup à craindre de lui.

On ne voit pas le supposé criminel en action puisque le film démarre par l'évasion de Larsen qui aurait dû se terminer sans gros dommage pour quiconque puisque c'est l'intervention maladroite autant qu'inutile de son jeune frère qui provoque la mort du shérif qui devait le convoyer en prison. Il n'y a donc pas véritablement de rupture avec ce qui suit mais néanmoins trop vite nous montre un personnage beaucoup trop sympathique. La "rupture" s'opère par une scène symptomatique des petits ratés du scénario puisque c'est une scène avec enfant qui nous donne à voir beaucoup trop tôt la véritable nature du soi disant criminel. À bord du train dans lequel Larsen a pris place pour échapper à ses poursuivants, il fait la connaissance d'une petite fille espiègle. Il sympathise avec elle et assez habilement tire parti de sa naïveté pour recueillir des informations sur sa famille et à partir de là réussit à se faire passer auprès d'elle pour une relation de son grand-père qui travaille dans le milieu minier. Profitant de ce 1er succès -puisque c'est grâce à la petite fille qu'il réussi à passer sans se faire prendre un contrôle d'identité- ll descend là où la petite fille est attendue, fait la connaissance de sa mère avant de poursuivre avec beaucoup de malice à se construire une nouvelle identité, passant aux yeux des habitants de Tangle Blue pour un inspecteur des mines du nom de Ray Kincaid.

Dans un premier temps, le hors-la-loi cherche à quitter la ville mais il en est empêché par les hommes du shérif qui bloquent les différentes routes sortant de Tangle Blue car Larsen est supposé, à juste titre, être dans le secteur. À partir de là, il va agir de manière un peu suspecte pour un homme qui a appris du shérif qu'un portrait de lui va arriver à Tangle Blue dans les heures ou les jours à venir car bien que risquant d'être démasqué à tout moment, Larsen va rester en ville. Même si évidemment une femme est de la partie puisqu'une idylle se noue entre Larsen/Kincaid et la mère de la petite fille du train (qui est aussi la soeur du shérif), ce n'est pas cette relation qu'il refuse d'abord qui incite le criminel recherché à s'exposer (l'évolution de leur relation est d'ailleurs assez finement montrée, sans les facilités conduisant bien souvent à la constitution du "couple Hollywoodien").

Ce qui semble l'obliger moralement à rester en ville, c'est le danger auquel s'est exposé le jeune, borné, courageux mais inexpérimenté shérif Riley qui tente d'assoir son autorité sur sa ville mais qui voit celle ci contestée par Reed Williams, un propriétaire terrien s'étant approprié indûment des terres communautaires. À l'évidence, Larsen voit en ce jeune shérif un double de son frère et il va tenter de lui sauver la vie...Tout ceci est d'ailleurs plutôt intéressant mais encore une fois le personnage central manque de l'ambiguité qui aurait permis au spectateur de douter, même un seul instant, des motivations profondes du bandit. Il est quand même un peu tourmenté par son passé puisque ses états d'âme perturbent un peu l'idylle naissante mais il se montre tellement sympathique que quand il va vouloir soulager sa conscience en tentant de révéler sa véritable identité, personne ne va le croire et peut-être même vouloir l'entendre.

Si le personnage aurait pu être plus crédible et intéressant, MacMurray est lui-même irréprochable et même parfaitement à son aise dans les séquences où il doit s'imposer, physiquement ou les armes à la main, face à Williams et ses hommes. J'ajoute enfin que toute la partie finale qui se déroule dans une ville fantôme est très réussie et mise en scène de manière habile et dynamique par le metteur en scène quasi débutant. D'autres débutants talentueux avaient participé à ce film : Jerry Goldsmith signe un score très agréable bien que peu westernien, même pour un western urbain et James Coburn, dans son second film, tient un second rôle relativement important en tant que principal employé de Reed Williams. Wendkos tire parti de sa trogne unique et il est de quelques bonnes scènes : une tentative d'intimidation dans un bar puis surtout une séquence assez violente à la fin de laquelle il se retrouve enroulé dans du fil barbelé. Ce film était donc aussi un des premiers films de Paul Wendkos qui avait signé deux ans plus tôt, dès son premier film, celui qui est le meilleur de ceux que j'ai vu jusque là : Le cambrioleur (The Burglar). Un assez bon western que j'avais beaucoup aimé lors d'une vision précédente, moins plus récemment mais c'est un film qui reste à voir et l'un des bons westerns avec Fred MacMurray. vu en vost.

[ Posté depuis mon mobile ] Image

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7196

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar chip » 01 sept. 2015 10:53

... et une analyse positive de plus pour FACE OF A FUGITIVE. Quel éditeur va exhumer cette perle ?

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7196

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar chip » 11 juil. 2016 15:02

Image
affiche belge

persepolis
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1199
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar persepolis » 15 oct. 2016 22:22

Excellent western au scénario original avec un acteur épatant : Fred Mac Murray. Merci à Sidonis Calysta de nous avoir sorti ce film en DVD jamais sorti en salles en France.

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7091
Localisation : oregon

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar lasso » 01 sept. 2017 10:17

Depuis l'édition du DVD Le Salaire de la Haine par Sidonis, peu de réactions des lecteurs....? pas de succès ?

Ce Western est pourtant de grande qualité, Larson un voleur notoire, arrêté ne se fie qu'à lui-même, n'aime
pas à "travailler" avec d'autres, même pas avec des membres de sa famille, ce qui lui porte malheur.
En fuite il rencontre une enfant de 13 ans qui lui fait impression, ainsi que sa maman, qui tombe vite amoureuse
de lui, il change complètement de vie et prend la protection et la défense du jeune Sheriff, frère de sa nouvelle
conquète, en risquant sa propre vie. Il aurait aussi bien pu continuer sa fuite, cambrioler quelques banques en
solo et vivre une vie facile.

l'affiche allemande : Sur une Piste brûlante
Image

Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12431
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Face of a fugitive - 1959 - Paul Wendkos

Messagepar lasbugas » 03 mars 2018 9:41

Image
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités