Les Rebelles de Fort Thorn - Two Flags West - 1950 - Robert Wise

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6473
Localisation : oregon

Re: Les Rebelles de Fort Thorn - Two Flags West - 1950 - Robert Wise

Messagepar lasso » 26 sept. 2017 10:22

l'affiche allemande : Avant Poste dans l'Ouest Sauvage

Jeff Chandler excelle dans son rôle d'officier, plus que dans son rôle de Cochise chef Apache

Image

Clairon pour le rappel des troupes
Image

Après le meurtre du fils du chef indien, l'armée le rend à son peuple
Image

Le Bluray en allemagne anglais/allemand
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1123
Localisation : Marseille, France

Re: Les Rebelles de Fort Thorn - Two Flags West - 1950 - Robert Wise

Messagepar Arizona Kid » 03 nov. 2018 13:54

Hier matin, j'ai fait une halte à mon magasin O'CD habituel et, faute de mieux, je me suis enfin décidé à acquérir ces Rebelles de Fort Thorn, possédant déjà les trois quarts des DVD western de la boutique.
Je dis " faute de mieux ", car allez savoir pourquoi, ce n'était pas un titre qui me faisait de l'oeil jusque là, sans doute
à cause d'acteurs qui d'ordinaire me laissent plutôt indifférent (Joseph Cotten, Cornel Wilde, bof...)
Concernant Jeff Chandler, ce n'est pas pareil: bien que, dans un premier temps, j'aie eu du mal à le voir dans d'autres rôles que celui de Cochise, j'ai fini par l'apprécié dans L'Aventure est à l'Ouest (1953) , A l'assaut de Fort Clark (1953)
et Les Piliers du Ciel (1956).

Il me faut donc être honnête et avouer que je n'attendais pas grand-chose de ce western de cavalerie, pourtant signé Robert Wise -cinéaste peu prolifique en matière de western, mais auquel nous devons toutefois le très beau La Loi de
la Prairie
(1956) avec James Cagney et Irène Papas, et dans le registre de la comédie musicale, l'indémodable Mélodie
du Bonheur
(1965).

Et en dépit de mes réticences, je me suis surpris à apprécier Les Rebelles de Fort Thorn plus que je ne l'aurais cru, surtout grâce à la performance de Jeff Chandler, ici dans un rôle à contre-emploi d'officier nordiste aigri et frustré,
au centre d'un scénario qui n'est pas sans préfigurer le futur Major Dundee (1965) de Sam Peckinpah: des prisonniers
de guerre confédérés se voyant promettre la grâce à la condition sine qua non d'intégrer les rangs de l'Union afin de juguler la menace indienne.

Trois points noirs viennent cependant tempérer mon enthousiasme: primo, le film aurait largement gagné à être tourné en couleurs, d'autant que la copie noir et blanc de ce DVD Sidonis, souvent charbonneuse, ne rend guère justice aux extérieurs arides environnant le fort.

Secundo, le peu de présence à l'écran des Indiens, alors que ceux-ci sont le moteur de l'héroïque sacrifice final de Jeff Chandler, accusé d'avoir tué le fils du chef: je n'ai visionné le film qu'une fois, mais je ne me souviens absolument pas d'y avoir vu la scène en question, si ce n'est la restitution du corps du jeune " papoose ", étendu sur le dos d'un cheval.
Un élément aussi capital pour le récit ne pouvait-il être filmé plutôt que rapporté par de simples dialogues ?
Non seulement cela aurait étoffé l'histoire, mais le métrage aurait gagné en dramaturgie.

Tertio: les personnages campés par Linda Darnell et Cornel Wilde s'avèrent selon moi fort dispensables, en tous cas
tels que présentés à l'écran.
Si nous sommes amenés à comprendre que la première est une veuve lasse des avances de son beau-frère (Chandler),
il ne nous est guère donné de raison de nous attacher à son personnage, somme toute assez terne.
J'ai eu l'impression que les scénaristes se sont efforcés à la caser dans l'histoire afin de pouvoir justifier une présence féminine au casting.
Et ce n'est pas le capitaine yankee campé par Cornel Wilde qui me réconciliera avec cet acteur, que j'avais déjà trouvé fade et peu charismatique dans le Tornade (1954) d'Allan Dwan, un film hiératique, uniquement sauvé à mes yeux par
la prestation d'Yvonne De Carlo (mon autre petite chérie du western avec Julia Adams et Joanne Dru, mais ça, c'est
une autre affaire... :mrgreen: ).
Dans les deux cas, un Victor Mature eût peut-être mieux convenu, mais cette idée n'engage que mézigue.

En définitive, je dirai que si je ne regrette pas d'avoir enfin découvert ce western, j'estime qu'il aurait pu être bien meilleur s'il avait bénéficié d'un scénario plus solidement charpenté et si certains acteurs avaient été davantage
valorisés en termes de présence et de dialogues -notamment Jeff Chandler, dont le personnage aurait également pu
être mieux approfondi.
A titre de comparaison, je citerai, dans le même registre d'officier vindicatif, le capitaine Lance incarné par Grégory Peck dans le Fort Invincible (1951) de Gordon Douglas, auquel Les Rebelles de Fort Thorn fait parfois écho.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1763
Localisation : depts 13 et 05

Re: Les Rebelles de Fort Thorn - Two Flags West - 1950 - Robert Wise

Messagepar major dundee » 05 nov. 2018 12:13

L'attaque du fort vaut son pesant de cacahouètes.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités