Navajo Joe - Un dollaro a testa - 1966 - Sergio Corbucci

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3002
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Navajo Joe - Un dollaro a testa - 1966 - Sergio Corbucci

Messagepar Sartana » 29 mai 2006 19:33

Film avec Burt Reynolds, Aldo Sambrell, Nicoletta Machiavelli.
Résumé : Duncan, métis chasseur de scalps massacre avec sa bande toute une tribu navajo. Toute ? Non. Car Navajo Joe a échappé au génocide et est bien décidé à se venger et à tuer tous les scalpeurs.

Réalisé la même année que Django et Les cruels, Navajo Joe est original à plus d'un titre. Le titre français est ici encore éloigné du titre original (un dollar par tête) qui fait évidemment référence au fait qu'à l'époque on payait un dollar par scalp d'indien. Bref, certes ce film est une histoire de vengeance, mais les personnages sont bien campés par des acteurs convaincants (Burt Reynolds dans son 1er grand rôle; Aldo Sambrell en métis haineux de son sang indien), la réalisation de Corbucci est à la hauteur du thème peu évident du film, qui fait mine de rien une petite réflexion sur le statut des métis, chose peu courante dans le western italien.
La musique de Navajo Joe pourrait faire l'objet d'un débat à elle seule à l'instar de celle de Keoma (excellente d'ailleurs cool ) : Ennio Morricone est fidèle au sujet du film en incorporant à la BO des chants indiens et en plus fait hurler une chanteuse jusqu'à la limite de la saturation, bref du Morricone pur jus !
Le final dans le cimetière indien est esthétiquement bien réalisé et dramatisé, bref encore un bon Corbucci... à découvrir d'urgence !
8/10
Cliquez sûr l'affiche pour l'agrandir
Image
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1756

Messagepar Liko » 30 mai 2006 11:14

La scène de début est choc :shock: , il y va pas de main morte Corbucci :applaudis_6: Mais je n'ai pas pu regarder le film en entier, en anglais c'est pas evident :(

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2949
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 30 mai 2006 12:40

C'est louable d'avoir fait l'effort. Si ça t'intéresse, j'ai un DVD avec version japonaise :lol:
B.
PS : Plus sérieusement, vu l'offre des éditeurs français, on n'a pas vraiment le choix :cry:

Avatar du membre
Koursky
Barman
Messages : 82

Messagepar Koursky » 30 mai 2006 13:00

moi je prefere attendre d'avoir une sortie VF ou VOST, plutot que de regarder un film que je comprend pas, ou pas bien, ca me gachera moins le plaisir qd je le regarderai pour la 1ere fois :wink:

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10119
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 30 mai 2006 13:05

La musique est vraiment entêtante en tous cas. :shock:

Navajo Joe! Navajo Joe!
Image

Avatar du membre
pantera
Barman
Messages : 81
Localisation : valley of fire

Messagepar pantera » 31 mai 2006 17:54

Comme la plupart des histoire de vengeance, j'ai aimer ! Pour moi le troisieme meilleur de corbucci, avec un Burt Reynolds a la hauteur et contrairement au scenario que j'ai adorer, j'ai detester la musique, qui gache un peu du film, on n'est tout meme loin de django ou du grand silence qui eux meriterait bien un bon 9/10 ou un 10, je mettrai par contre 6/10 a navajoe joe, la musique est inportant pour me donner assez d'emotion ...

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2163
Contact :

Messagepar tepepa » 30 juil. 2006 17:10

Le début est superbe, la musique est superbe, les acteurs sont superbes, le film est bon, la version anglaise est assez bien compréhensible (bonne diction), les coups de feu sont jolis, l'indienne est belle, l'action est bien menée, et en prime il y a tous les défauts que l'on reproche toujours aux westerns spaghetti.
La vitta e bella!!!! :D

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1756

Messagepar Liko » 25 oct. 2006 15:53

Vu en francais :applaudis_6: Alors là chapeau, un film excellent avec pour seul héro un indien, ce qui est rare dans le western italien, mis à part "Keoma" je ne vois pas d'autres exemples.
Burt Reynolds est très convaincant, il joue à merveille le rôle de Joe cet indien Navajo epris de vengeance !!! Je m'attendais à voir le pilote comique de "Canon Ball" mais j'ai été bluffé :applaudis_6:
La musique que je trouve superbe est omnis presente, mais va très bien avec le film. Les prises de vue sont magnifiques, rien que celles montrant Joe sur son cheval en haut des montagnes valent le coup d'oeil.
Un très bon Sergio Corbucci, bravo et merci pour ce bon moment de cinéma :applaudis_6:

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 524

Messagepar akpstyl » 25 oct. 2006 22:15

Liko a écrit :Vu en francais


T'en a de la chance :cry:
Image

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2949
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 30 oct. 2006 19:34

tepepa a écrit :Le début est superbe, la musique est superbe, les acteurs sont superbes, le film est bon, la version anglaise est assez bien compréhensible (bonne diction), les coups de feu sont jolis, l'indienne est belle, l'action est bien menée, et en prime il y a tous les défauts que l'on reproche toujours aux westerns spaghetti.
La vitta e bella!!!! :D

Vu, avec beaucoup de retard. Je souscris à 100% à l'analyse de l'ami Tepepa.
Du vrai western all'italiana, avec une caméra virevoltante, une lumière sublime, des paysages majuscules, un héros marmoréen (Burt Reynolds, nerveux, dégraissé, pas encore bouffi, sculpté dans la souffrance), un méchant tourmenté (le plus grand rôle d'Aldo Sambrell ?), et toutes les notes cyniques qu'on attend de Corbucci.
Et en plus, Lorenzo Robledo tient pendant tout le film plutôt que de se faire dézinguer en cinq minutes ;-)
B.
PS: tiens, dans un petit rôle, on a Mario Lanfranchi, le réalisateur de Sentenza di morte !

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3002
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 04 nov. 2006 18:53

Breccio a écrit :PS: tiens, dans un petit rôle, on a Mario Lanfranchi, le réalisateur de Sentenza di morte !

"Joli, j'avions point vu" :mrgreen: :applaudis_6:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 524

Messagepar akpstyl » 29 nov. 2006 13:25

Enfin vu !!! Très bon western de Corbucci (plus je découvre ses films, moins je comprends l'engouement autour de Django :? ), avec un Burt Reynolds qui m'a donné l'impression de s'éclater, et perso j'ai vraiment aimé la musique !!! Comme toujours chez corbucci le héros passe un mauvais quart d'heure et j'ai aimé le duel final dans le cimetière indien (comme toujours chez corbucci et c'est plaisant ;) ).
Image

Lithan

Messagepar Lithan » 16 déc. 2006 17:48

"Navajo Joe", réalisé par Sergio Corbucci (1966)

Réalisé peu avant le mythique "Django", Sergio Corbucci, toujours aussi pessimiste et engagé dans le fond, dresse le portrait féroce d'une nouvelle Amérique qui considère le peuple indien comme inférieur et nous concocte ainsi le seul western spaghetti qui traite réèllement de leur génocide et dont le protagoniste est un indien (Navajo Joe étant le seul survivant de sa tribu, massacrée par des bandits).

Fidèle à lui-même, le réalisateur transalpin nous offre le meilleur de lui-même sur ce film, produit par Dino De Laurentiis.
A une mise en scène inventive (cadrage serré, caméra en mouvement, bastons réalisées avec rigueur) et fertile en zooms où transparaissent les visages burinés des cow-boys, se greffent un sadisme manifeste (Navajo Joe écrasant la tête d'un de ses ennemis à grand coup de pierre avant d'être fouété puis pendu par les jambes, une mère assassinée devant son nouveau-né...), une atmosphère aride (les grand canyons sont éloquants tant il semble anéantir le paysage, les villes quasi-désertiques) et un déluge de fusillades en tout genre garantissant au film un rythme trépidant (attaque de train, de banque, ambuscade...).

A celà se manifestent des personnages somme toute attachants, dont on prend part au sort.
En dehors de Navajo Joe qui cherche à venger la mort de son peuple et de sa femme, il y'a cet honnête saltimbanque et ses danseuses qui vont finalement lui être utile, la très belle amérindienne au service des blancs et l'ensemble des villageois qui sont toujours à l'écoute du protagoniste - bien qu'il ne soit pas de leur race (à ce propos, un moment d'anthologie où Navajo Joe - apprenant que le sheriff est d'origine écossaise - lui retire son étoile et rétorque: "Moi, je suis un vrai américain.").

L'interprétation, quant à elle, est impeccable de bout en bout (à noter l'apparition exceptionnelle de Lorenzo Robledo, légendaire second rôle - voire second plan - du western européèn et du truculent Angel Alvarez, que l'on verra plus tard dans "Django" dans le rôle du barman).
Burt Reynold et Aldo Sambell (une grande figure du bandit impitoyable chez Sergio Leone) sont irréprochables et donnent vie à leurs personnages.

Quant à la bande originale, signée Ennio Morricone, elle est si exceptionnelle, si émouvante, si lyrique qu'elle n'en finit pas de nous donner des frissons.
Le thème principal (un chant indien) est de toute beauté, fort et expressif; si bien qu'il fût même reprise par Quentin Tarantino lors du final de "Kill Bill vol.2".

Méconnu, "Navajo Joe" est surement l'un des meilleurs western produit en Italie et mérite vraiment d'être re-découvert.

9/10

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15009
Localisation : Canada
Contact :

Re: Navajo Joe - Un dollaro a testa - 1966 - Sergio Corbucci

Messagepar metek » 12 mars 2008 22:53

Pas evident tourné une scene a l'envers :applaudis_6: le Burt!! :wink:
Image

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 618
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Navajo Joe - Un dollaro a testa - 1966 - Sergio Corbucci

Messagepar edocle » 23 mars 2008 22:30

Mes frères en ce dimanche de Pâques je ne pouvais pas faire moins que de regarder
une petite merveille ! :applaudis_6: :applaudis_6:
C'est fait! :lol:
Re-re-re...re-vu ce magnifique film , rien à jeter.
...et en plus cette VF est plus qu'acceptable !!!! :applaudis_6:

Joyeuses Pâques icontrain

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : CHKO02 et 12 invités