Le sentier de la vengeance - Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Le sentier de la vengeance - Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar chip » 19 avr. 2006 22:04

Trench un bandit vicieux et sanguinaire est le tuteur de Simon. Celui-ci, las de la vie de hors-la-loi, s'associe à Lucas Rand un chercheur d'or.
Avec l'aide d'un groupe d'indiens, Trench attaque le relais de diligences et massacre les parents de Lucas pour satisfaire sa soif de richesse, puis s'enfuit avec ses complices : Charlie et sa femme Tanana une indienne, Amigo un tueur professionnel et deux autres bandits.
Au cours d'une rixe Amigo tue Charlie.
Simon témoin du crime raconte la scène à Tanana et lui demande où se cache Trench. Lucas se joint à eux voulant venger la mort de ses parents. Par la suite, Simon dévoile à Lucas avoir été élevé par Trench. Furieux, Lucas part seul vers le refuge des tueurs. Simon et l'indienne arrivent avant lui. Trench poignarde son fils. Arrive Lucas et un terrible corps à corps a lieu avec Trench. A bout de force Lucas est sauvé par Simon blessé qui abat Trench. Simon est quitte envers son ami Lucas....

Mark Stevens est co-scénariste, acteur et metteur en scène de ce film réalisé sans moyens mais non sans idées , ici elles fourmillent, pas toujours plaisantes.
Dès le générique, un climat étrange s'installe : le vent souffle, déchire les lettres du titre, et l'hideux faciès de Trench ricanant envahit l'écran. Terrifiant.
Comme "Jack Slade" (co-réalisé par Stevens non crédité) le film a un côté noir avec une foule de détails assez sordides. Les scènes de bagarres sont brutales rien à voir avec les empoignades des films de John Ford. Ici les coups font mal et on tue sans remord. La scène où Stevens giffle plusieurs fois Amigo avant de l'exécuter à bout portant est d'une violence rare pour l'époque. Même chose pour le combat final au couteau.
Un film à (re)découvrir tout comme son acteur réalisateur.

Gun fever - 1958 -
un film united artists réalisé par Mark Stevens
avec
Mark Stevens (Lucas Rand)
John Lupton (Simon)
Jana Davi (Tanana)
Aaron Saxon (Trench)
Larry Storch (Amigo)
Norman Fredric (Charlie)
Noir & blanc - 81 mn

Image
Larry Storch & mark Stevens - Gun Fever

Image

Carcasse
Shérif
Messages : 2537
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 20 avr. 2006 3:10

Petite précision, Rand n'éxécute pas Amigo... Pendant qu'il le gilfle, le tueur mexicain saisit son arme, c'est alors que Lucas tire le premier : Amigo meurt son revolver à la main...
Il faut dire que justement, j'ai regardé ce film la nuit dernière. C'est vrai, il fourmille d'idées et l'atmosphère en est particulièrement lourde.

Moins noir que Jack Slade dont la destinée est tracée, mais plus étouffant.
Des décors presqu'irréels (les entrées dans la ville sous le vent de sable, par exemple) ; Cette première scène symbolique, rythmée par les aboiements du chien, où l'on aperçoit fugitivement un cadavre dans un vrai capharnaüm ; la deuxième où un Simon, fort nerveux, attend longuement le retour de son père pour le quitter...

Alors, fauché, certes (voir le camp indien !), mais plein de talent et de solutions. Les acteurs sont excellents, mis-à-part Amigo qui en fait un peu trop.

Je l'ai quand même trouvé longuet. On sent que c'est volontaire, mais je me suis (un peu) ennuyé. Le rythme, contrairement à Jack Slade, se perd souvent dans quelques méandres inutiles : je pense que je l'aurais davantage apprécié avec 20 minutes de moins !

En tous cas, un western qu'il faut avoir vu...

Image
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 26 sept. 2007 14:21

Quel bon film !
C'est archi-fauché, mais Mark Stevens sait y faire : son histoire est noire, les décors tristes, la météo pas moins avec ce vent...
L'un des héros est sans famille (massacrée), l'autre a une maladie des poumons, peu de place aux attendrissements et la scène d'amour est bouclée en 20 secondes, tandis que le violence est crue et longuement présente.
L'atmosphère pesante du film est parfaitement dosée pour un western où personnellement je ne me suis pas ennuyé, et merci à L. de m'avoir permis de le découvrir.

Quelqu'un peut me dire (je pense à Chip quand je dis cela, spécialiste de l'acteur, mais tout le monde peut m'aider) par MP ou ici si Mark Stevens a réalisé d'autres westerns, et me donner des pistes pour le découvrir en tatn qu'acteur dans d'autres westerns. Du moment que c'est en VOST sinon VF, ça me va ! :D

Merci à vous par avance ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Messagepar chip » 27 sept. 2007 18:50

En réponse à SARTANA.
WESTERNS DE MARK STEVENS :

- Roaring guns (1944) de Jean Negulesco
Court métrage de 20 mn diffusé au "cinéma de minuit " sur FR3 le 21/09/1999.
MS avait adopté alors le pseudo de : Stephen Richards

- Jack Slade, le damné (Jack Slade ) - 1953- de Harold Schuster
Voir critique sur le site

- Gunsight ridge - 1957 - de Francis D.Lyon avec Joel Mc Crea
Voir critique sur le site

- Gun fever -1958- de et avec Mark Stevens
voir critique sur le site

- Fusillade à Tucson (Gunsmoke in Tucson) -1958- de Thomas Carr
Voir critique sur le site

- Tierra de fuego -1965- de J.J. Balcazar
aux USA : Sunscorched
Voir critique sur le site

Certaines filmos mentionnent :
Dieu est avec toi gringo (Vaya con dios gringo) -1966- de Edward G. Muller (Edoardo Mulargia)
Le nom de Mark Stevens au générique semble être le pseudo de l'acteur Pasquale Simeoli.
Voir le livre de J.F Giré "Il était une fois le western européen " page 130.


A la TV (acteur) :

Dick Powell's Zane Grey theatre
épisodes :
- Dangerous orders -1957- de John English
- The stranger -1958- de Robert Gordon

Rawhide
épisode :
- Incident of the hunter -1962- de Thomas Carr

Celebrity playhouse
épisode :
- The silver saddle de Arnold Laven

La grande caravane (Wagon train)
épisode :
- The Nels Stack story -1957- de Don Weis

A la TV (réalisateur seulement)
Dick Powell's theatre
épisode :
- Guns for Garibaldi -1960-

La grande caravane (wagon train )
épisodes :
- The John Darro story (point de rupture) -1957-
- the Luke O'Malley story -1958-
- The Annie Mac Gregor story -1958-
- The majors Adams story -1958- (en 2 parties)
- The Cassie Tanner story (une femme d'exception) -1958-
- The Monte Britton story -1958-
- The John Wilbot story -1958-

Mark Stevens a aussi réalisé de nombreux épisodes de séries TV (genre polar) parmi elles "Big town" dont il était aussi l'interprète principal et souvent le scénariste.

Image
Photo publicitaire pour Gun fever

Image
Photo publicitaire pour Gunsight ridge

Image

Image

lodieu didier
Marshall
Marshall
Messages : 280
Localisation : elbeuf
Contact :

Messagepar lodieu didier » 28 sept. 2007 0:12

Les artistes associés ne semblent guère avoir donné des moyens à ses réalisateurs, même ceux qui vaient un talent fou à revendre. Dieul seul le fric comptait.
Merci d'évoquer ce film que je ne connaissais pas. <<J'espère bien le découvrir un jour.
didier

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 28 sept. 2007 14:37

Merci Chip pour toutes ces infos sur Mark Stevens :D
Je vais me pencher sur son cas...

Je pourrais d'ailleurs avoir besoin de ton aide ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Messagepar chip » 29 sept. 2007 8:55

A ton service. J' ai beaucoup de documents sur l'acteur.

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6663
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar Cole Armin » 11 juin 2008 21:12

Tout à fait d'accord avec vous. chip résume parfaitement mon avis.
C'est un western qui bénéficie d'un très bon scénario. Les scènes de bagarre sont très violentes: le héros n'hésite pas à tuer de sang froid (d'où le titre). Les acteurs sont très sobres.
On regrettera le manque de moyens. :evil:

Comme Sartana, je sens que je vais me faire une cure de Mark Stevens.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar chip » 12 juin 2008 8:13

De Mark Stevens il faut voir 2 perles du film noir qu'il y a réalisées et interprétées:
La vengeance de Scarface (cry vengeance ) 1954
Timetable. 1956
trouvé ce dernier titre sur www.ioffers.com ainsi qu'un western "Gunsight ridge" (1957) dont il partage la vedette avec Joel Mc Crea.
Les copies dvd sont de qualité.
Je cherche "TIERRA DE FUEGO"(1965) un western qu'il a réalisé en Espagne , co-production hispano- germanique
titre allemand : Vergeltung in catano
titre américain: Sunscorched
En Espagne le film est signé JJ Balcazar
Aux USA et en Allemagne: Mark Stevens
Le film a été tourné en anglais.

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar Pike BISHOP » 12 juin 2008 11:21

Découverte que ce "GUN FEVER"
Comme quoi avec quelques bouts de ficelles on peut créer une atmosphère...
Froid, poussière, crasse du décor et des personnages..Violence..Maladie et culpabilité..
Western précurseur, loin du poème Peckinpien "RIDE THE HIGH COUNTRY", mais tout
aussi réaliste..
On peut regretter quand même, à part 2 costumes soignés (Eddy Little Sky et Iron Eyes CODY)
et leur parlé Lakota authentique, le coté ridicule des indiens, leurs tipis minables
et la gentille squaw nunuche avec son bandeau et sa plume..
Allez, 9/10 Mister STEVENS !!!
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar chip » 12 juin 2008 13:50

Dans la version pour l'europe le film comporté quelques scènes montrant JANA DAVI nue, lors de son passage sur nos chaînes du satellite on a dû voir la version US...
Jana Davi une ex -miss Ceylan a tourné 4 films (4 westerns) toujours dans un rôle d'indienne:
Gun fever (1958) de Mark Stevens
Fort Bowie (1958) de Howard W. Koch
avec Ben Johnson
the rawhide trail (1958) de Robert Gordon
avec Rex Reason, Nancy Gates, Robert Knapp
Gunmen from Laredo (1959) de Wallace Mac Donald
en Belgique: Echec aux tueurs
avec Robert Knapp

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar chip » 13 juin 2008 16:07

Pour PIKE, la squaw "emplumée" de Gun fever
Image

Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar Pike BISHOP » 13 juin 2008 16:48

Oui, merci CHIP, c'est bien ça, bandeau et plume dressée !!!
Sur ma copie, la scène dénudée est bien présente.. Voilée artistiquement
par quelques plantes placées stratégiquement !!!! :shock:
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Alec Longmire
Marshall
Marshall
Messages : 240

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar Alec Longmire » 16 janv. 2009 13:20

Sur les (bons) conseils de Chip, j'ai enfin pu voir cette réalisation de Mark Stevens, peu après Jack Slade.
Si je l'ai moins apprécié que ce dernier, je ne l'en juge pas moins très favorablement. Il est vrai que la violence est encore une fois étonnante, et produit un scénario qui peut surprendre (je ne m'attendais pas, par exemple, à « l'exécution » d'Amigo suite à la scène de bagarre très violente dans le saloon, mais plutôt à un traitement plus traditionnel qui aurait abouti à un duel final. Étonnante aussi la manière dont Trench n'hésite pas à poignarder son propre fils, dont il vient de dire quelques secondes auparavant qu'il est le seul en qui il ait confiance :shock: !

Mais la voie « conventionnelle » pour montrer la violence n'est jamais choisie ici (comme dans Jack Slade) : quand les bandits (ou les héros d'ailleurs) peuvent tuer, ils le font, et de manière très cruelle (l'assassinat des parents de Lucas par exemple). Je trouve que l'emploi du poignard par le personnage de Trench ajoute encore une dimension supplémentaire à sa cruauté, comme s'il jouissait de sentir le contact de ses victimes en train d'agoniser. De ce point de vue, son personnage est une véritable incarnation démoniaque (buvant, tuant, pervertissant les indiens), ce que soulignent les plans où on le voit rire de ses assassinats.

Moins surprenant pour moi que Jack Slade dans la mesure où le héros (Mark Stevens) n'a pas la personnalité négative qu'il avait alors, bien que n'hésitant pas non plus à tuer, il est vrai que je l'ai moi aussi trouvé un peu moins rythmé, mais néanmoins très intéressant (des comme ça, j'en redemande ! :D )

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6404

Re: Gun Fever - 1958 - Mark Stevens

Messagepar chip » 16 janv. 2009 13:49

Comme je l'ai souvent dit, la série B recèle souvent de bonnes surprises, il suffit d'être un peu curieux , j'aime beaucoup "Gun fever" . Les polars réalisés et interprétés par Stevens sont du même ordre, noirs et tendus .Si les éditeurs de dvd étaient moins conventionnels et frileux nous pourrions voir de tels films.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités