Page 1 sur 7

Sept Hommes à Abattre - Seven Men From Now - 1956 - Budd Boetticher

Posté : 16 avr. 2006 7:25
par Personne
Image

Ben Stride(Randolph Scott) à une vengeance à accomplir, en chemin il aide de braves pionniers, les Greer(Gail Russell et Walter Reed), il décide de faire un peu de route avec eux. Sur leur chemin un certain Bill Masters(Lee Marvin) se joint à eux...

Pas besoin d'en savoir plus pour découvrir ce western qui à mon avis se bonifie à chaque vision. Avec Boetticher le western est une chose simple, je n'ai pas dis simpliste au contraire.
Simple car il ne lui faut pas grand chose pour installer un climat, une ambiance mystérieuse. Ici, un tournage à Lone Pine(encore :D ), un chariot, quelques chevaux, quelques acteurs, et nous voici embarquer dans une belle aventure émouvante.
Très bonnes idées de cadrages de Boetticher d'ailleurs. La scéne du chariot qui s'en va laissant Ben Stride tout seul face à son destin, est une des plus belles d'ailleurs. :D

Ma-gni-fi-que!

P.s : Merci Mr H :wink:

Posté : 16 avr. 2006 9:26
par L'étranger...
:D

Clair, un film magique, Boetticher est un génie ! Ce type à une facilité pour raconter beaucoup de choses en économisant un maximum le temps (ses films sont courts), les dialogues (pas de superflu, tout ce qui est dit est en rapport avec l'histoire qui nous est conté), l'action (il va à l'essentiel sans perdre de temps), les décors (les beaux paysages et les belles étendues désertiques sont biens présents, en plein milieu des scènes d'actions ou des scènes dialoguées, en fait, il ne perd pas son temps à la contemplation). Et pourtant tout y est, les personnages existent, ils sont puissants, Boetticher savait capté les regards et les expressions de ces acteurs comme peu de cinéastes savent le faire, la preuve, même Scott qui est quand même relativement monolithique dans la plupart de ses westerns n'a jamais été meilleur que quand il est dirigé par Boetticher... Les histoires aussi sont de qualité, que dire si ce n'est que Burt Kennedy était un scénariste fabuleux ! Et puis il savait s'entourer aussi de personnes trés professionnelles, je ne m'attarderais pas sur l'équipe technique (je ne suis pas un pro la dessus :mrgreen: ), mais question casting, whouuaaaah, des seconds rôles solides, Lee Marvin (ici), Richard Boone, Lee Van Cleef, James Coburn, Claude Akins, Arthur Hunicutt, Henry Silva, ... Des rôles féminins trés interessant et assez fort (et pourtant j'accroche rarement aux rôles féminins dansles westerns qui sont plutôt des potiches habituellement), Nancy Gates dans Comanche Station, Gail Russel dans 7 hommes à abattre, Virginia Mayo dans Le courrier de l'or, Karen Steele dans La chevauchée de la vengeance...
Bref, c'est bien LE cinéaste western sur lequel je m'extasie le plus à l'heure actuel, je pourrais en parler pendant des heures, je peux regarder ses films régulièrement sans jamais m'ennuyer, je veux qu'il soit réhabilité, je veux que son figure à côté de ceux de Ford, Mann, Hawks, Walsh ! C'est tout de même incroyable que l'on ne puisse pas trouver un livre sur ce cinéaste majeur du genre !

BOETTICHER EST UN GENIE !!!!

Posté : 16 avr. 2006 11:24
par musselshell
Horizons West, de Jim Kitses, le quart du bouquin est consacré à Boetticher...

Image

Posté : 16 avr. 2006 13:04
par dan duryea
Ce Western m'a personnellement beaucoup plût, moins cependant que "La chevauchée de la vengeance", ou "L'aventurier du Texas" du même réalisateur;
d'emblée je trouve, on tend à remarquer le style Boetticher : tous les éléments propres à ses films sont ici présents; Lee Marvin me fascine plus que Scott, me concernant...
:wink:

Posté : 16 avr. 2006 18:12
par Carcasse
Alors, pour être à l'unisson, ce western m'a également beaucoup plu, même si je l'ai trouvé moins bon que Comanche Station.
Par contre, je l'ai préféré à "la Chevauchée de la vengeance", probablement à cause de Lee Marvin, que j'adore, et de son personnage extrèmement fouillé. Il nous incarne un mauvais garçon, pas un bandit, affublé d'un véritable "code d'honneur" qu'il s'est inventé. Il montre du respect pour le shérif même dans ce qui les oppose. Il ne supporte pas le mari de la donzelle qu'il juge comme un demi-homme : il changera d'ailleurs d'avis, tout seul, quand ce dernier agira selon un code qu'il comprend...
Clete, son compagnon, il le traite comme un chien fidèle : il lui sert de miroir pour penser à voix haute : il n'a pour lui aucune importance véritable.
Je ne peux pas argumenter davantage sans raconter le film, mais j'ai trouvé que c'était l'un des scénarios les plus aboutis de Burt Kennedy.
La mise en scène est des plus sobre, mais elle est parfaite. La force de Boetticher réside dans la simplicité... Le moins qu'on puisse dire est qu'il s'en sort bien ! :D

Posté : 16 avr. 2006 19:10
par musselshell
Ce qui est sûr, c'est que les sous-titres sont au top...Le miracle des meilleurs Boetticher, c'est qu'ils disent beaucoup avec peu, et je n'entends pas par là le manque de moyens, mais leur transformation en "economie de moyens", ce qui est fort, et en même temps presque inévitable quand on a une vision, bref, quelque chose à dire...Carcasse résume bien ce qu'est le "méchant" chez Boetticher, un type qui pourrait non seulement se racheter, mais qui planque de la grandeur d'âma derriere la pose (tauromachie oblige...) Scott est d'une piece, sa faiblesse fait sa force. C'est ce qui fait aussi de Comanche Station le chef d'oeuvre qu'il est...Boetticher a utilisé Randolph Scott comme un paradigme de héros vengeur, dont l'impassibilité apparente offrait au réalisateur la jouissante possibilité d'etablir la vacuité absolue de la recherche du sens (la vengeance, la quête illusoire ont ceci de commun: le passé est toujours mort...à la fin de Comanche Station, veille d'une invraisemblable guérison, c'est un futur qui ne saurait s'offrir...)

Posté : 16 avr. 2006 21:14
par Cole Armin
Comme la plupart d'entre vous, j'ai aimé. Néanmoins, je préfère les films que Randy Scott a fait avec André De Toth.
Mais bon Sept hommes restent à tuer a des qualités: Lee Marvin, Gail Russell. Randolph Scott est toujours aussi bon. Les rôles sont bien développés. Et puis le style Boetticher est appréciable. Exemple:
SPOILER - Surlignez pour lire la suite:
dans la première scène, le meurtre des deux bandits n'est pas montré. on entends juste les coups de feu.
Et comme le dit L'étranger, il va à l'essentiel. :D

Image

Posté : 16 avr. 2006 21:32
par Jean-Louis
:D Musselshell, je ne vais pas te dire que tu es compliqué, aussitôt
Carcasse, comme Zorro va arriver, hé, hé, pour nous expliquer que tu es limpide.

Je viens de me projeter Sept hommes à abattre, et bien, et c'est malheureusement trop rare, je n'ai rien vu d'aussi parfait, depuis
Winchester '73, il y a 2 mois.
D'ailleurs je me demande si ce film ne serait pas une de ces passerelles idéales pour nos spaghettophiles, tant l'épure qu'est ce western devrait par son efficacité convaincre nos amis.

Merci Mr H :applaudis_6:

Posté : 16 avr. 2006 21:46
par Jean-Louis
Juste un détail, la façon de porter qu'a Lee Marvin sa paire de colt crosses en avant, est tout à fait étonnante.
Il dégaine son colt droit de la main droite, ce qui est absolument contaire
à l'économie de geste, du parcours effectué par la main qui doit atteindre
l'arme et la ressortir, le chien à l'armé (ce colt étant à simple action : il fallait armer le chien) prêt à appuyer sur la détente.
Ce qui explique peut-être sa passivité finale.

Posté : 16 avr. 2006 23:27
par nathan
Je partage complètement vos louanges sur ce western dont l'excellente réputation est tout à fait justifiée.

Une histoire solide, des rôles bien écrits : chaque personnage a son histoire , même le vieil homme à la mule du relais que l'on voit quelques minutes.
Lee Marvin en impose pas mal. Sa voix grave y est pour beaucoup car elle lui donne une certaine distinction d'où l'intérêt de le regarder en VO pour apprécier sa composition à sa juste valeur.

Rien n'est laissé au hasard, tout tient admirablement la route dans ce western dont il faudra plusieurs visionnages pour en relever toutes les subtilités.

Un grand merci à Carcasse :beer1:

Posté : 17 avr. 2006 10:41
par Personne
J'ai complétement flashé sur le cheval de Randy! :o


Image

Il y a des experts, c'est quelle race avec cette magnifique crinière blanche?

Image

Posté : 17 avr. 2006 11:00
par musselshell
Palomino

Posté : 17 avr. 2006 11:15
par Personne
Merci! :applaudis_6:

Posté : 17 avr. 2006 11:41
par Personne
Superbe plan:

Image

Posté : 17 avr. 2006 12:49
par nathan
J'ai regardé récemment un documentaire sur Budd Boetticher réalisé par Claude Ventura. On y voit le maître chez lui dans son ranch avec son élevage de chevaux dont il est passionné. Dans ce documentaire , il affirme sa préférence pour les chevaux portugais et espagnol dont il prétend que ce sont les meilleurs du monde.