La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12031
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar lasbugas » 08 déc. 2010 12:52

Image
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12031
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar lasbugas » 06 févr. 2011 20:02

Mon Film du 24 Octobre 1956


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image
Image

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 343

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar yza » 17 févr. 2011 15:44

Revu en BD (acheté 9, 90€) et comparé au DVD en lecture 1080 P, pour moi, pas de différence de qualités d'images... :num10

Mais je me fais vieux : énervé

La seule chose qui m'embête dans ce film...c'est l'armement et l'habillement: de 1868 à 1873/ 1874...des Jeans dès le début, ...et Winchester 1894 aux côtés de Colt.... icongc1

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12031
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar lasbugas » 17 févr. 2011 19:38

Image
Image

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4346
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 mars 2011 11:59

UN WESTERN MAGNIFIQUE QUI COMPTE BEAUCOUP POUR MOI ET DONT JE NE ME LASSE PAS!!Et Ward Bond ressemble un peu à mon grand-père maternel(toujours parmi nous)(caractère!!)et Hank Worden... :lol: (JE VEUX MON ROCKING-CHAIR!!)
Modifié en dernier par COWBOY PAT-EL ZORRO le 24 mars 2011 14:59, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12031
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar lasbugas » 18 mars 2011 20:21

Sur http://www.blu-ray.com/ vous ne serez pas déçu.

Voici quatre captures d'écran de version Blu-ray de " La Prisonnière du Désert "

Image

Image

Image

Image
Image

Avatar du membre
jamesbond
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 387
Localisation : Dijon
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar jamesbond » 02 juin 2011 22:32

l'un de mes westerns préférés,je l'ai mis en premier sur ma liste. C'est dans celui là que John Wayne aurait du avoir un Oscar,c'est également dans celui ci que John Ford aurait put également avoir un Oscar. The Searchers dont je préfère largement le titre original que celui en français. Ce western est remarquable par son scenario,son interprétation par des grands acteurs, sa prise de camera( une camera prise en arrière d' une autre caméra),son montage ,son cadrage etc...etc ,c'est un western d'une grande puissance qui mérite d'être décortiqué dans "Western autour du feu". Patrick Wayne le fils du Duke avait 15 ans quand il jouait le le jeune officier , le lieutenant Grennhill lors de l'année de la production de ce western en 1955. Pour voir toute la plénitude de "The Searchers "il faut le visionner en disque laser sur un écran de télévision comme un LCD ou un LED ou bien un Plasma et là nous avons un western d'une somptueux beauté avec un cadrage magnifique et restauré. Ce western contient toute une partie de la famille fordien que seul le grand John Ford à réunis dans un encadrement comme photo souvenir. Il fait partir des deux vrais westerns avec High Noon(Le train sifflera trois fois)( Danse avec les loup, fut retiré de l'ancienne liste)) selon le centre de l'institut cinématographie américain des 100 meilleurs films. Dans celui ci John Wayne trouvera là son meilleur rôle,celui d'un homme taciturne qui à une seule idée en tête tué le chef des Comanches Scare ,(dans la version française Èclair) qui fut le grand responsable du massacre de son frère et de sa famille ,et enlevé sa petite nièce. Il sera accompagnait par un jeune métis, et il chercheront de font en comble le désert,une partis du Canada jusqu'au Mexique et sa frontière. Cette fouille de coin en recoin durera plus de 10 ans,l'action se déroule en 1868 ,trois ans après la remissions de Lee à Grant à Appomatox qui mettra fin à la guerre civile . Les deux sœurs Wood,Natalie et Lana sont excellente,Lana interprétait la jeune Betty, tandis que sa sœur ainée celle de Betty plus âgée,Ward Bond dans le shérif ranger et pasteur est sensationnel sans oublier Hanke Worden qui demande pour se reposer un Rocking-chair ,Hary Carey Jr et sa mère Olive Carey , le chanteur de country Ken Curtis ainsi que Henry Brandon dans celui du chef des Comanche,Scare ainsi que la belle Vera Miles sont superbement bien campés.

John Wayne adorait énormément ce western, il appellera plus tard son plus jeune fils Ethan en souvenir de celui ci ,qu'il considérait avec "Alamo" comme son préféré.

Ce western en un mot est magnifique.
Modifié en dernier par jamesbond le 03 juin 2011 23:51, modifié 1 fois.
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
rhettbutler
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 116
Localisation : Nord

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar rhettbutler » 03 juin 2011 12:17

j'ai apprécié 8/10
Je vous aime Scarlett. En dépit de vous, de moi et de ce stupide monde qui s’écroule, je vous aime.

Avatar du membre
Todd
Apache
Messages : 33

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar Todd » 03 juin 2011 12:33

Je suis toujours surpris, lors de discussions sur le cinéma avec des gens nés dans les années 70 ou 80, de m’apercevoir qu’ils ne connaissent pas les films de John Ford, d’Howard Hawks, d’Elia Kazan, de Fritz Lang ou même d’Alfred Hitchcock dans certains cas.

Je les encourage alors à se procurer en édition DVD certains titres qui ont fait mon bonheur. « La prisonnière du désert » est de ceux-là.

J’ai vu pour la première fois « La prisonnière du désert » sur la chaine TV unique de l’époque, en noir et blanc. C’était l’été et la programmation du dimanche soir était consacrée durant ces deux mois aux meilleurs westerns qui soient : « La fille du désert », « L’homme de la plaine », « La vallée de la peur » pour ne citer que ceux-là.

Certaines images sont restées dans ma mémoire : l’apparition du chef Scar, son ombre portée sur la pierre tombale où Debbie s’est réfugiée et le geste brusque qu’il a soudain pour sonner du cor. Au terme d’un long prologue, cette scène procurait la certitude d’être embarqué dans une formidable histoire. Je me souviens aussi de la charge finale sur le camp indien, de cette troupe hétéroclite à l’équipement disparate : chapeaux à large bord, haut de forme, képi de cavalerie, fusils, revolvers ou sabre.

Il m'a fallu de nombreuses années, pour le voir en couleur au cinéma, lors d’un festival John Ford organisé par les salles ACTION. « La prisonnière du désert » est alors devenue aussi « The searchers », son titre original, objet d’une passion cinéphilique.

Avec ses éditions DVD et maintenant Blu-ray, « The searchers » conserve intacte la splendeur de ses origines. Le film date de 1956, couleurs et images sont merveilleuses.

Dès le début du film, avec cette porte qui s’ouvre sur Monument Valley, les gestes délicats de Martha, son tablier dans le vent, sa main sur le front pour mieux distinguer le cavalier qui approche, la musique sensible de Max Steiner, on est pris et immanquablement on veut aller au bout de l’histoire. Et cela, même si vu et revu, car cette nouvelle vision porte l’espoir d’une variation même infime des évènements contés ou tout simplement du regard qu’on leur porte.

Outre sa plastique, ce qui fait de « The searchers » un chef d’œuvre de l’histoire du cinéma c’est la restitution du temps qui passe et transforme les personnages. Dans « 50 ans de cinéma américain », Bertrand Tavernier souligne ce traitement des effets du temps d’un autre film, « Splendor in the grass » de Kazan (autre œuvre majeure du cinéma américain), titre qui pourrait définir selon lui ce qu’est le cinéma. Proposition à laquelle je souscris pleinement.

De mon point de vue, la réussite d’un film tient à sa narration et celui-ci y excelle.

La narration s ‘applique à montrer le temps qui passe. Celui-ci est d’abord rendu par la variation des paysages. L’alternance de déserts rocailleux et sableux, de paysages neigeux, de décors naturels et de studio (quelques). Les orientations des personnages dans le décor, dans un sens, dans l’autre, les départs et les retours amplifient l’impression du déplacement.

Le temps qui passe, c’est ce qui obsède Ethan qui veut retrouver sa nièce avant que celle-ci ne soit en âge d’être possédée par un Comanche. Le personnage se transforme au fil de récit à tel point qu’on ne sait plus ce qui l’anime dans la poursuite de la quête de Debbie. Cette question atteint son paroxysme en même temps que sa réponse dans des scènes où, Ethan, les yeux masqués par l’ombre, se retourne avec haine sur les râles d’une femme captive libérée des Comanches ou encore lorsque celui-ci pointe son revolver sur Debbie.

Le temps c’est aussi l’histoire et la petite s’inscrit dans la grande lorsque Ethan et Martin croisent la route du régiment de Custer (deviné tel par sa silhouette sur fond de marche du « Gary Owen ») de retour d’un raid meurtrier sur un camp indien (évocation probable du massacre de la Washita River). La séquence de la traversée du gué au milieu des glaces est superbe (et inspirera Charlier et Giraud pour l’album BD « Le général Tête Jaune »). Les cadavres d’indiens dans la neige sont filmés de manière documentaire, les plans qui les figent remémorent les photos d’époque d’un autre massacre, celui de Wouned Knee. L’histoire de nos héros rejoint alors l’épopée de l’ouest dans sa gloire légendaire mais aussi dans son indignité historique.

Certains procédés de narration participent au mélange des temps comme la scène au cours de laquelle Laurie Jorgensen lit à ses parents et à son nouveau prétendant une lettre reçue de Martin Pawley et qui raconte des épisodes passés de la quête dont le récit se déroule alors sous nos yeux dans un aller-retour avec la scène de la lecture. Procédé de flash-back employé avec plus ou moins de bonheur par le cinéma mais qui marque les grands réalisateurs, voir Tarantino par exemple.

C’est l’abolition du temps qui sauve Debbie lorsque poursuivie puis hissée à bout de bras par Ethan, elle rappelle soudain à celui-ci son attitude d’enfant, poings serrés. En cet instant, Ethan abandonne son funeste projet pour ramener Debbie chez les siens.

Ainsi lorsque le temps aura fait son œuvre et réuni ceux qui étaient séparés alors la porte se referme laissant dehors Ethan l’apatride à la légende de l’ouest. On sait avec Joseph Mc Bride « A la recherche de John Ford » que John Wayne en arrêt dans l’encadrement de la porte, en saisissant son bras droit reprenait une attitude du légendaire Harry Carey, acteur fétiche de Ford au temps du muet.

Image
Todd

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12031
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar lasbugas » 20 juil. 2011 19:49

Image
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22714
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 30 juil. 2011 14:44

ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
jénad
Cowboy
Messages : 63
Localisation : le plat pays qui est le mien

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar jénad » 02 août 2011 17:21

un des rares ford que j'apprécie (peut être parce que wayne montre ici une face sombre qui ne me deplait pas ).

Avatar du membre
GWADAKILLER
Etranger
Messages : 3
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar GWADAKILLER » 11 déc. 2011 14:07

Mais ma question reste toujours posée ..............
Quelle est la voix française qui chante à la fin du film ?????????????

Merci de votre aide ...............



Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14742
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar metek » 09 janv. 2012 20:16


Peinture de Robert McGinnis: John Wayne (The Searchers).
Image

Image





Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 12031
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: La Prisonnière du Désert - The Searchers - 1956 - John Ford

Messagepar lasbugas » 03 juil. 2012 19:19

Image
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités