L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14570
Contact :

''Man Without a Star'' 1955

Messagepar metek » 16 janv. 2008 8:13

Image
Image
Image
ImageImage
ImageImage
ImageImageImage
Image
ImageImage
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Modifié en dernier par metek le 16 janv. 2008 9:00, modifié 11 fois.

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: Les Meilleurs ''Westerns'' 1955

Messagepar Jicarilla » 16 janv. 2008 9:29

Le graphique de mon DVD du zone 2 n'est pas le même pourquoi :?: :?:

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14570
Contact :

Re: Les Meilleurs ''Westerns'' 1955

Messagepar metek » 16 janv. 2008 20:19

c'est parceque le sticker c'est moi qui la fait car j 'avais pas l'original vu que le dvd zone 2 n'existe pas au Quebec j'ai fait moi meme mon boitier dvd :wink:

Avatar du membre
edocle
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar edocle » 02 avr. 2008 17:53

Je continue ma cure de westerns US ...
Même si les spaghettis sont ma friandise préférée, de temps en temps un bon Big Mac .... :lol:
et là il s'agit d'un BIG KIRK :applaudis_6: :applaudis_6:

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
tex-tone
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 122
Localisation : picardie

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar tex-tone » 17 mai 2008 9:47

vu ce film hier soir, encore 1 tres bon western avec 1 kirk douglas exellent , des petits proprietaires sont obligés de poser des barbeles pour pouvoir subsister face au gros eleveur de la region dirigée par 1 femme ( superbe jeanne crain ) d'ou le commencement des ennuis.
Un tres bon western
8/10

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar Vin » 18 août 2008 1:21

Je l'ai revu ce soir, pour la 5ème ou 6ème fois.
Le scénario est classique, mais pas trop mal ficelé.
Il y a des trous dans la mise en scène gros comme le Texas.

Mais, mais..mais, il y a Kirk en grande forme, une musique d'enfer (salut Jica
:wink: ) , bref, la magie prend.
A revoir dans quelques années :)
Image

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6655

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar chip » 18 août 2008 8:36

Quels trous ?

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar Jicarilla » 18 août 2008 9:57

Vin a écrit :Je l'ai revu ce soir, pour la 5ème ou 6ème fois.
Le scénario est classique, mais pas trop mal ficelé.
Il y a des trous dans la mise en scène gros comme le Texas.

Mais, mais..mais, il y a Kirk en grande forme, une musique d'enfer (salut Jica
:wink: ) , bref, la magie prend.
A revoir dans quelques années :)



:applaudis_6: :applaudis_6: Toujours au gout du jour les chansons de F. LAINE cela passe très bien 50 ans après :applaudis_6: :applaudis_6: Image



Des trous dans les...Image :lol: :lol: CHIP
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar Pike BISHOP » 18 août 2008 10:28

J'ai bien dû le voir cinquante fois...
J'aimerai bien un avis négatif et savoir par où il pèche.....
Surtout au point de vue réalisation... Kirk première fois producteur
a beau dire qu'il a tarabusté King et s'attribuer des choses..
La patte de Vidor, un montage resserré, dynamique, sautant de la comédie
à la tragédie, de l'intermède musical à la violence qui fait mal !!!
Scénario de Borden Chase bien ficelé et Kirk omniprésent...
Allez, mes "petites" réticences...Le personnage de REED BOWMAN (Jeanne Crain)
pas très crédible...Le jeu de William CAMPBELL..On aurait pu préférer un autre jeunot..
Les "stock shots" du troupeau à la fin, mais très bien intégrés..
DEMPSEY qui retombe justement sur STEVE MILES (Richard BOONE) son vieil ennemi
convention un peu facile..Mais sans BOONE, pas de dernier tiers de film..
Doublage français assez mauvais et daté, excepté les doubleurs de Kirk, Claire TREVOR
et BOONE...Donc pas de "blèmes" dans la VO...
Quelques critiques justifiées et je le regarde une 51ème fois !!!!!
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar Vin » 18 août 2008 11:42

"J’adore ce film.
J’aime bien les différents sujets qu’il aborde :
-la fin de l’open-land, ou open-range
-l’initiation du jeunot par l’ancien
-les dilemmes de Kirk : quelle femme ? Quel camp ? Quel avenir ? La chanson de Laine (Who knows) illustre bien celà

Le scénario est bon (sauf en effet le personnage de Jeanne Crain, un peu étonnant) la réalisation, le montage, la photo, impeccables.

Ceci n’empêche pas que quelques passages me semblent un peu traités rapidement,comme par exemple
-quand Dempsey ramène au ranch Concho, entortillé dans les barbelés, qu’il dépose aux pieds de la « patronne »( Jeanne Crain) et de Texas, il repart, et dans l’instant, la bande de Boone arrive.En plein milieu des paturages, ils arrivent à se croiser à quelques mètres sans se voir, tout en passant de plus par l’entrée du ranch.
-Que devient le shériff ? (ainsi d’ailleurs que le régisseur) ?
-La fin est baclée en quelques secondes,mais ce n’est pas le seul film où celà se produit.

Je cite de mémoire, je ne l’ai pas revu en cherchant à le critiquer, et il ne comporte à mon sens que la moyenne des erreurs communément admise, mais le genre en est fécond."
Image

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6655

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar chip » 18 août 2008 14:14

Ce western a bercé mon adolescence, il est à l'origine de mon intérêt pour le genre, donc je ne suis pas objectif à son encontre et comme pour "Johnny Guitar" n'admet aucune crutique.Désolé.

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar Jicarilla » 18 août 2008 20:14

:lol: :lol: Vu 51 fois et demi :lol: :lol: vous c'est Jeanne Crain moi par exemple je ne supporte pas William Campbell un acteur que j'ai à peine supporté dans '2455 Couloir de la mort', je le sauve à cause du rôle du célèbre Caryl Chessman. :oops: :oops:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

claudeclaude
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 165

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar claudeclaude » 25 août 2008 18:47

Le film passe ce samedi sur RTL 9.

big jake
Marshall
Marshall
Messages : 281
Localisation : 13

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar big jake » 13 sept. 2008 16:07

:D Vu ce film hier soir (et pour la premiere fois!) , car bien qu'ayant vu un nombre consequant de westerns , je l'ai raté a plusieurs reprises ,c'est donc chose faite .
Pur chef d'oeuvre en verité ......Cette histoire sur fond de barbelés est tout simplement magnifique .
Kirk Douglas ecorché vif ( au sens propre comme au figuré ) , donne une dimension dantesque a son personnage , tour atour violent , enjoué et seducteur en diable . Un de ses meilleurs roles dans le western a mon avis .
Le film remastérisé (sidonis) , est de qualité remarquable .
A conseiller sans reserve a qui qui ne l'aurais pas encore visionné . :applaudis_6:
Richard Boone : Mais qui etes vous ?
John Wayne : Jacob Mc Candles
Richard Boone :Je vous croyais mort !
John Wayne : Pas encore .

Big Jake (1971) George SHERMAN

Avatar du membre
Alec Longmire
Marshall
Marshall
Messages : 241

Re: L'homme qui n'a pas d'étoile - Man Without A Star - 1955 - King Vidor

Messagepar Alec Longmire » 26 févr. 2009 14:48

Ma contribution, je crois, n'apportera pas grand chose, mais je dirais que comme la majorité de ceux qui se sont exprimés ici, ce western m'est très cher, et même plus que ça : c'est sans aucun doute mon préféré avec L'homme aux colts d'or.

C'est un des westerns 100% américains que j'ai vus le plus jeune (j'avais vu les premiers Leone avant celui-ci), et il est certain qu'il est à l'origine de mon goût du genre. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai mis la VHS enregistrée de mon père, avec le Tex Avery comme introduction, et puis cette musique extraordinaire dès le début (qui plus est tellement adapté au thème principal) qui entraîne le spectateur dans un tourbillon (comme le disent les paroles) dès le début pour ne plus le lâcher... Seul petit regret d'ailleurs du beau DVD Sidonis : les paroles de cette chanson (Who knows...) ne sont pas sous-titrées, alors qu'elles l'étaient sur mon vieil enregistrement...

Chef d'oeuvre du western et du cinéma tout court pour moi, un de ceux que je ne me lasse pas de revoir et, je trouve, le plus beau rôle de Kirk Douglas (avec son interprétation de Van Gogh dans Lust for life). Sa prestation est tellement juste qu'on ne peut pas douter qu'il adhère au credo de liberté véhiculé par Dempsey Ray tout au long du film : il ne semble pas JOUER Dempsey Ray, mais il EST ce personnage.
Tout à la fois enjoué, mélancolique, épris de liberté, cabotin, bagarreur, violent parfois jusqu'au meurtre (notamment dans l'extraordinaire scène où W. Campbell le gifle et où il dégaine avec un visage de tueur, ainsi que celle où il se fait rosser et où Idonee lui jette son ceinturon), paternel, et finalement inadapté à un ouest en pleine mutation qui le laisse sur le bord du chemin...

Ayant trouvé d'occasion il y a peu de temps Le fils du chiffonnier de notre ami Kirk, je m'étonnais d'ailleurs qu'il en parle comme d'un "petit" film, certes très bien réussi, mais petit quand même...

Bref, vous l'aurez compris, je ne vois pas de défaut dans ce western que je revois sans doute au fil du temps toujours avec des yeux d'enfant...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités