La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - Death Rides a Horse - 1968 -Giulio Petroni

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Iorek
Tunique bleue
Messages : 300
Localisation : Belgique

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar Iorek » 15 avr. 2009 4:22

J'ai adoré. C'est du pur spag : tout simplement une série de gros clichés. Presqu'un résumé du genre.

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6953
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar Cole Armin » 25 avr. 2009 8:57

L'affiche belge de metek postée sur un autre topic :
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2975
Localisation : Gone

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar Breccio » 25 avr. 2009 11:45

Elle est très belle, cette affiche belge, mais tout est en anglais, à part les titres.
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10268
Localisation : Lone Pine, CA

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar Personne » 04 août 2009 15:15

From the metek collection!

Image

old timer
Tunique bleue
Messages : 347

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar old timer » 15 août 2009 9:49

Vu hier soir, encore une grande découverte : c'est quasiment du même niveau que les premiers Leone, il y a un scénario, avec quelques invraisemblances certes mais pas plus que chez le maître...
Les acteurs sont excellents (bon, J.Ph. Law n'est pas le plus charismatique des héros, certes) , l'invention visuelle constante, pas tant dans la façon de filmer que dans les décors nombreux et variés, ce qui fait que le film échappe au look fauché de pas mal de spaghs, même très cotés. La musique de Morricone ne m'a pas emballé, à un ou deux moments près, on est loin de son style flamboyant de chez Leone ou dans "Colorado": où sont les mélodies sauvages chantées par Edda dell'orso ou les longues plaintes mélancoliques au hauboit? ici il a visiblement voulu essayer autre chose...

Enfin bref ça reste d'un très très haut niveau, alors une question se pose: pourquoi un film pareil ne passe jamais à la télévision ? Il n'y a même pas le problème des coupes sauvages dans la VF comme pour les Sollima. C'est à cause de ce genre de manque que la plupart des gens sont convaincus qu'en dehors de Leone il n'y a rien à sauver dans le western italien... Je me demande justement, à propos des programmateurs, ils font exprès ou c'est juste de l'incompétence ?

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10268
Localisation : Lone Pine, CA

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar Personne » 15 août 2009 9:54

La dernière diffusion doit dater d'un cycle vengeance dans le spagh, présenté par Quentin Tarantino sur Canal +. En 2005 il me semble. C'est vrai que ça changerait des Terence Hill - Bud Spencer vraiment trop multidiffusés.
Image

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15465
Localisation : Canada
Contact :

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar metek » 17 sept. 2009 19:20

La collection complete! :wink: icongc1





Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Modifié en dernier par metek le 01 oct. 2009 23:25, modifié 1 fois.

rex lee
Caporal
Messages : 883

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar rex lee » 18 sept. 2009 6:32

Joli !
On voit beaucoup de seconds couteaux ! :applaudis_6:
Et cela m'a donné envie de revoir ce film .
:beer1: :beer1:

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar edocle » 18 sept. 2009 8:17

Très joli! :applaudis_6:
Mais où va-t-il chercher tout ça?
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2975
Localisation : Gone

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar Breccio » 18 janv. 2010 7:43

Revu avec plaisir sur le DVD français tout neuf. Toujours aussi bien fichu.
Pour mémoire, on voit aussi passer Remo Capitani (un des quatre gardiens de la toute première scène), Jeff Cameron (un des gros bras d'Anthony Dawson) et Jose Terron (un des hommes de Luigi Pistilli).
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

rex lee
Caporal
Messages : 883

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar rex lee » 01 févr. 2010 8:38

Giulio Petroni est décédé hier ...Et son premier western est un film dont je ne me lasse pas . Vivement conseillé à ceux qui ne l'ont pas vu .
Pour ma part , je vais le revoir , histoire de rendre hommage à ce réalisateur parti rejoindre Leone et Corbucci ...

old timer
Tunique bleue
Messages : 347

Re: La mort était au rendez-vous (Da uomo a uomo / Death rides a horse) - Giulio Petroni -1968

Messagepar old timer » 01 févr. 2010 8:50

Mince! Triste nouvelle...
Tu as raison, revoyons "La mort était au rendez-vous" mais aussi "Un tueur nomé Luke" qui sont deux excellents films de ce réalisateur peu prolifique mais doué et doté d'un style personnel tout à fait identifiable.

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - Death Rides a Horse - 1968 Giulio Petroni

Messagepar Django, le retour » 02 févr. 2010 3:53

Je viens de revoir La mort était au rendez-vous.

L'histoire :
Un soir, alors que tombent des trombes d'eau, quatre hommes surgissent et attaquent les habitants d'une maison. Bill Meceita (John Phillip Law), caché derrière un meuble, assiste impuissant à la mort de son père, voulant se défendre, et au viol, puis à leur mort, de sa mère et de sa sœur. Au départ des assassins, il mémorise des détails significatifs permettant de les identifier. 15 ans plus tard, Bill cherche à se venger et rencontre, par la force des choses, Ryan (Lee Van Cleef) qui vient de sortir de prison. Lui aussi cherche à se venger d'anciens complices qui l'ont trahi 15 ans plus tôt...

Points positifs :
- la scène d'ouverture est géniale. D'ailleurs, commençant sous la pluie, le film se termine sous la poussière !...
- un scenario ficelant habilement une double histoire de vengeance.
- un casting de choix : Lee Van Cleef, impérial dans un de ses personnages fétiches ; John Phillip Law, copiant, si l'on veut, le style de Clint Eastwood (peut-être que le doublage y est pour beaucoup dans l'inconscient collectif) mais remplissant bien son rôle de vengeur têtu ; une pléiade de seconds rôles, la crème des tronches du spaghettis réunis ici.
- des répliques savoureuses comme celle-ci où Lee Van Cleef, récupérant ses effets d'avant l'emprisonnement, dit, en parlant des balles remises dont il a retenu le compte, "C'est facile à retenir. 6 dans le revolver, 15 dans le ceinturon. Si les choses avaient été différentes, le compte n'aurait pas été le même...".
- la musique d'Ennio Morricone inimitable et magnifique.


Points à creuser :
- pas compris au début : qui sont les personnes que les assassins tuent avant d'entrer dans la maison ? des gardes ?
- à la fin, les Mexicains repoussent les assaillants avant la tombée de la nuit, et après, le lendemain, où sont-ils ?
- la bande de hors-la-loi compte une dizaine voir vingtaine d'hommes. Après que les deux héros en aient tués tout au long du film ; puis avec l'aide des villageois Mexicains, encore une bonne partie entre quatre planches ; lors de l'ultime gunfight, donc sans l'aide des Mexicains :roll: , il n'en restait encore beaucoup ! Pourquoi ?

Bilan :
Outre ces questions sans réponses (pour l'instant), j'ai vraiment aimé ce film qui aurait pu être du Sergio Leone, la patte en moins. Un western spaghetti de tout premier ordre, qui est devenu culte à mes yeux. Le thème abordé de la vengeance, l'excellence du casting, la musique envoûtante, les gunfights nombreux : tout me plaît dans ce film. Note : 9/10.

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1592
Localisation : Derrière toi...

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - Death Rides a Horse - 1968 -Giulio Pet

Messagepar The Cemetery Kid » 03 août 2010 23:33

La mort était au rendez-vous : 8/10 = Très Bon

Scénario : 7.5/10
Réalisation : 8/10
Acteurs : 8.5/10
Musique : 7/10
Décors et paysages : 8/10

Très bon western spaghetti. L'ensemble est assez classique mais l'ambiance que dégage le film est assez impressionnante. Il est vrai que le scénario ressemble beaucoup à celui de "Et pour quelques dollars de plus" mais à la différence que ce n'est pas l'argent qui motive les héros, mais la vengeance, exploitée ici de forte bonne manière. Les acteurs sont parfaits, bien que les personnages si on y réfléchit bien, sont les mêmes que ceux du film de Leone. ce qui ne les empêchent pas d'être à la perfection. La musique est entraînante et sombre et colle bien à l'oeuvre. Les décors sont variés et on peut apercevoir la ville du studio Western Town et la ville que Gianfranco Parolini utilisera pour Sabata. En résumé, un titre de film noir pour un très bon film noir. Classique du western européen.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...




Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités