Il était une fois la révolution - Giu la testa - Sergio Leone - 1971

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
ivanovitch2a
Cheyenne
Messages : 91

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar ivanovitch2a » 19 oct. 2009 9:06

L.. a écrit : tout le monde se souvient de la remarquable préparation du casse par le gang de l'Indio devant la Banque d'El Paso et de la manipulation exceptionnelle du temps cinématographique que fait Leone.


Sur ce point, je pense que Leone fut extrêmement novateur car il intégrait une dimension que l'on ne voyait que dans les films de gangsters. On n'est pas très loin de "L'or se barre" ou de ce genre de film. Le mélange des genres aussi marqué est assez peu courant entre polar et western, à ma connaissance seul Cinq cartes à abattre l'avait fait avant. Même si on pourrait rétorquer qu'il y a toujours une dimension "gendarmes et voleurs" dans la plupart des westerns, ici on a bien la minutieuse préparation d'un casse décortiquée pendant près des 2/3 du film.

Sur Un autre homme une autre chance, François Chalais avait fait une critique fort élogieuse. Avec sa voix inimitable, il disait :"on peut ne pas aimer Lelouch, mais son sens du mouvement de la caméra et de la direction d'acteur est magistrale, il donne encore une fois une leçon de cinéma". N'en déplaise à ses détracteurs, et quelque soit souvent la faiblesse (ou répétivité ou narcissisme) de ses scénarios, Lelouch est quelqu'un qui fait du cinéma avec jubilation, une jouissance d'être derrière la caméra et de diriger les acteurs. Clint Eatswood explique que sa façon de "laisser filer la pellicule" pour capter les "après" d'une scène lui aurait été inspiré, entre autre, par Lelouch. Je sais qu'en écrivant ces lignes je vais me faire trucider par un bon nombre d'entre vous, mais quelqu'un peut-il me citer un seul metteur en scène français qui ait été capable de réaliser un western intéressant et pas ridicule, comme le film évoqué plus haut,à l'exception de la bataille de San Sebastian du grand Verneuil ? D'ailleurs, il serait intéressant, peut-être, de mettre en regard l'oeuvre de Leone avec ses amitiés avec d'autres metteurs en scène comme justement Verneuil ou Bertolucci et voir comment ils se sont mutuellement influencés.

J'ai dit ;)

Westernement

Avatar du membre
ivanovitch2a
Cheyenne
Messages : 91

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar ivanovitch2a » 19 oct. 2009 11:21

Certains prétendent que ce serait Verneuil qui aurait conseillé à Leone de prendre Bronson pour Il était une fois dans l'ouest car il cherchait un comédien qui puisse passer pour un métis sans que ce soit non plus une évidence. Bronson d'ailleurs adorait l'Europe (qui le lui a bien rendu) et était un homme d'une courtoisie et d'une extraordinaire gentillesse. Ma cousine qui fut son guide et interprète l'espace de quelques semaines à Nice au début des années 70 m'avait vanté à l'époque son coté gentleman et attentionné (non il ne la dragait pas, il commençait son histoire avec Jill Ireland, :D )...

Avatar du membre
Fredge
Comanche
Comanche
Messages : 767

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar Fredge » 19 oct. 2009 11:48

"Un autre homme , une autre chance" peut-il être considéré comme un western, d'après vous ?

Fredge

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar Pike BISHOP » 19 oct. 2009 12:00

BRONSON a séduit/ravit JILL IRELAND à son époux d'alors DAVID McCALLUM sur le plateau de "THE GREAT ESCAPE" 62 ou 63
Sur le tournage à NICE "DE LA PART DES COPAINS" de 1970 ça faisait déjà un bon moment qu'il imposait sa femme dans presque
tous ses films...
Sur LELOUCH, il en faut bien un qui déteste..Ce sera moi !!! Je reconnais que le bonhomme par sa furie de filmer et son
enthousiasme est sympathique...Je reconnais avoir un peu souri à "L'AVENTURE C'EST L'AVENTURE" grands comédiens en roue libre
comme des Pieds Nickelés..Avoir aimé le couple et le sujet de "La BONNE ANNEE, mais sur tout le reste de son oeuvre...........
je la classe dans le catalogue des lamentables...Je me souviens d'avoir été traîné à la sortie d"UN HOMME ET UNE FEMME"
et de m'être prodigieusement ennuyé à ce film ni fait ni à faire..Catalogue de clichés, comédiens improvisant un n'importe quoi
stupide filmé par un malade de la danse de StGUY tournant sans arrêt en rond ...Courir en rond avec une caméra à l'épaule n'a jamais fait un
grand cinéaste...
Le remake western est aussi un superbe navet dans lequel de bons comédiens hollywoodiens comme JAMES CAAN et JENNIFER WARREN
n'ont jamais été aussi mal employés..Geneviève BUJOLD est la seule supportable mais elle est meilleure dans n'importe quel autre
de ses films..Et il y a l'abominable HUSTER et on crie de joie quand il se fait dégommer au milieu du film et qu'on est débarrassés de
son insupportable présence......Enfin..Peut-être, en le revoyant au 36ème degré comme un film comique...
Le Far-west de LELOUCH était infiniment plus près de celui de FERNANDEL (TEXAS JACK) que de celui de LEONE...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar Pike BISHOP » 19 oct. 2009 13:26

L.. a écrit :Fernandel : Saint Antonin sur Bayon
Lelouch : Old Tucson (Arizona), USA.
Leone : décharge publique de La Glacière (Nice)

Vous évoluez, Pike !


La ressemblance est plus dans l'esprit cassoulet que dans la forme bien sûr...
Bien que l'idée de base de français fuyant vers l'Ouest après la Commune ne soit pas mauvaise
Je connais même quelqu'un qui a eu la même quelques temps avant pour sa BD :D
Le traitement... Comme toujours chez LELOUCH.. Scénario pour midinettes de la valeur
d'un roman photo de Nous Deux et aucune rigueur dans la manière de filmer...
On bricole et on monte à la va-vite du n'importe quoi !!!
Mais justement, que "L" aime LELOUCH me conforte...Effectivement je craignais d'évoluer
et d'aimer les mêmes films ou cinéastes..Là que nos goûts soient à l'opposé ne peut que me conforter..
(C'est dit sans aucune méchanceté...Quelque part j'admire l'intelligence ,la précision, la constance et la sensibilité de "L")
:beer1:
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
ivanovitch2a
Cheyenne
Messages : 91

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar ivanovitch2a » 19 oct. 2009 13:29

Dans la mesure où les 3/4 du film se déroulent dans l'ouest, oui. Sinon, on peut remettre bien des films en question en tant que westerns : Danse avec les loups, The red label of courage, La horde sauvage (qui se passe après 1900 et surtout au Mexique), LEs routes du paradis de Cimino, etc... Dans le film de Lelouch on trouve : la naissance de l'ouest, l'attaque d'une ferme, un braquage de banque, des coups de revolvers, des chevaux, il me semble que ce sont bien des éléments typiques du western...

Avatar du membre
ivanovitch2a
Cheyenne
Messages : 91

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar ivanovitch2a » 19 oct. 2009 14:02

Pike BISHOP a écrit :Comme toujours chez LELOUCH.. Scénario pour midinettes de la valeur
d'un roman photo de Nous Deux et aucune rigueur dans la manière de filmer...
On bricole et on monte à la va-vite du n'importe quoi !!!

Qu'on reproche à Lelouch d'avoir trop souvent refait Un homme et une femme en le déclinant sous différents modes, la faiblesse de certains scénarios, le coté trop souvent nombriliste de son cinéma, de privilégier les effets faciles et outranciers, les affirmations à l'emporte pièce, je suis d'accord. On a le droit de ne pas aimer, c'est tout à fait légitime. Mais on ne peut pas, à mon avis, pousser la mauvaise foi en affirmant qu'il n'a aucune rigueur dans la manière de filmer ni de ne pas savoir monter un film. Précisément, la vacuité de beaucoup de ses films est rattrapée par sa façon de manier la caméra, sa direction d'acteur et un montage souvent proche de la virtuosité. Dans Un autre homme, une autre chance, la reconstitution de l'ouest est étonnante (pour un français dirons certains), la photographie magnifie l'ouest. Je me souviens avoir "craqué" sur la scène où James Caan donne le biberon à son bébé. Des cavaliers passent et on se demande "que va t-il encore arriver ?" car la tradition voudrait qu'il se passe quelque chose, or il ne se passe rien, parce que l'Ouest s'était aussi ça, des voyageurs qui continuaient leur route indifférents. Il y a beaucoup de choses fortes et intéressantes jusqu'à l'image finale qui reconstitue le dessin-logo de Levi's avec les chevaux écartelant le jean.

Cela dit, on s'éloigne à grands pas de Leone... Mais c'est toujours intéressant de voir comme les discussions se diversifient pour mieux nous enrichir.

j'ai dit

Westernement

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar Pike BISHOP » 19 oct. 2009 14:10

Oui, oui... C'est un western !!! Je n'ai jamais dit le contraire....Et ce n'est pas parce que filmé par un Français
qu'il n'aurait pas la légitimité de Western... TOURNEUR et WYLER aussi étaient Français avant de choisir (ou pas)
la nationalité US....Filmé aux USA ! Soit, ce n'est pas un critère de bon film non plus...
C'est affaire de goût!.. Je n'aime pas le cinéma et la manière de filmer de LELOUCH..C'est mon problème
je ne lui nie aucun droit de le faire..D'ailleurs à force de faire et de s'enferrer, il a acquis la reconnaissance
d'un style, si un style finalement est une accumulation de tics et de défauts qui vous sont propres....
Il avait déjà tenté une séquence bien bien lourde dans le genre dans "UN HOMME QUI ME PLAIT" dans lequel
BEBEL était une sorte de JOHN BARRY Français, allant travailler à Hollywood (bonjour NOUS-DEUX !!)...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
ivanovitch2a
Cheyenne
Messages : 91

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar ivanovitch2a » 19 oct. 2009 14:18

Un homme qui me plait est un chant aux USA et ses mythes, Lelouch y jouait les touristes à une époque où il était rarissime pour les européens de tourner là bas. C'est typiquement un film "pour se faire plaisir". Il reste que la fin où Annie Giradot reste seule et se rend compte qu'elle n'aura été qu'une maîtresse de passage pour Belmondo n'est pas spécialement "Nous deux". Enfin,n'ayant jamais eu ce genre de lecture, je le suppose parce que ce n'est nullement une happy end.

Pour Un autre homme..., on comprend très vite que Lelouch cherche à rendre hommage à un genre qui a bercé toute son enfance. On sait que c'est un amoureux du cinéma et qu'il passait son temps dans les salles obscures. On n'est pas très loin du coté nostalgique d'un Eddy Mitchell (qui a lui aussi joué dans un "western" français récemment) et de sa "Dernière séance". Pourtant, il a su éviter les poncifs et les clins d'oeil lourds en donnant une autre vision de l'Ouest.Quel metteur en scène français de sa génération n'a pas rêvé de faire un Ford ou un Walsh ? Lui a osé avec un certain talent et de l'originalité tout en gardant son style propre. Probablement, que c'est d'avoir fait un "remake" de Un homme et une femme dans l'Ouest qui lui a justement évité de se planter.

Fin de la plaidoierie...

:D

PS : Au fait, William Wyler, bien que né à Mulhouse était d'origine Suisse et de confession juive. Après avoir étudié à Lausanne puis le violon au conservatoire de Paris, il est parti en Californie à l'âge de 20 ans. Ce n'est donc absolument pas un metteur en scène français. Beaucoup moins que les Marx Brothers qui étaient vraiment d'origine alsacienne.

Avatar du membre
ivanovitch2a
Cheyenne
Messages : 91

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar ivanovitch2a » 19 oct. 2009 14:52

Juste un mot en passant, pour ceux qui nous prendraient pour des "spécialistes de Leone" ce que je n'ai jamais prétendu être, vous constaterez l'éclectisme de nos goûts... C'est ça aussi l'ouverture d'esprit dont semble dénué monsieur SOTinel (il fallait bien lui en remettre une couche à celui là)...

LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL LOL


J'ai dit

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar tepepa » 19 oct. 2009 15:30

ivanovitch2a a écrit : Même si on pourrait rétorquer qu'il y a toujours une dimension "gendarmes et voleurs" dans la plupart des westerns, ici on a bien la minutieuse préparation d'un casse décortiquée pendant près des 2/3 du film.


A 84 minutes donc! :mrgreen: J'espère que vous avez bien vérifié, hein, sinon attention ! :lol:

Je ne connais pas bien Lelouch, mais j'ai bien aimé à peu près tous les films que j'ai vu de lui (Le bon et les méchants, l'aventure c'est l'aventure, La bonne année, un homme et une femme, itinéraire d'un enfant gâté).
Par contre mon paternel qui adore Leone, ne supporte pas Lelouch, comme quoi je ne suis pas sûr que ce soit une affaire de générations.
Pendant qu'on parle de Lelouch, j'ai le souvenir ancien d'un film que je crois être de lui, avec une fin assez "anticipation" montrant le déclin de la natalité mondiale (par naissance de monstres si je me souviens bien) et se terminant avec tout le monde portant de longues robes dans les années 2000. Cela m'avait marqué, si c'est bien un Lelouch, c'est lequel?

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar Pike BISHOP » 19 oct. 2009 16:37

On va pas dériver à mort sur LELOUCH et la SF :lol: :lol: :lol:
Pour Jean Michel ANTOINE, c'est vrai quelques apparitions patibulaires notables dues à sa "gueule" je suppose...
(genre de Michel CONSTANTIN...) Il est dans "LE LION ET VENT" aussi si je ne m'abuse.....disparu des écrans à la fin des années 80
On en saurait peut-être un peu plus en cherchant du coté de son pseudo ANTOINE ST JOHN ???
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
scorpio99
Navajo
Navajo
Messages : 659
Localisation : A l'Ouest !

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar scorpio99 » 19 oct. 2009 16:53

L toujours aussi rapide :lol: !
Pike BISHOP a écrit :On va pas dériver à mort sur LELOUCH et la SF :lol: :lol: :lol:

tout à fait amigo Pike :mrgreen:
peut-être serait-il temps messieurs les modos de transférer le HS sur Lelouch et en profiter pour ouvrir le topic sur "un homme, une autre chance" ?
:beer1:

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar tepepa » 19 oct. 2009 17:17

Pourquoi toujours cette panique à chaque fois qu'un fil dérive sur autre chose ? C'est un forum, pas un oral de l'agrégation. En plus après, on a autant de posts demandant à rentrer dans le droit chemin, que de posts initialement HS.
Moi je la trouvais bien votre discussion sur Lelouch... :sm32:

Avatar du membre
scorpio99
Navajo
Navajo
Messages : 659
Localisation : A l'Ouest !

Re: Il était une fois la révolution (Giu la testa) - Sergio Leone - 1971

Messagepar scorpio99 » 19 oct. 2009 17:29

tepepa a écrit :Pourquoi toujours cette panique à chaque fois qu'un fil dérive sur autre chose ? C'est un forum, pas un oral de l'agrégation.

certes amigo Tep' :D
mais dans ce cas ne prenons même plus la peine de donner un titre aux topics :lol:
c'est quand même plus pratique pour rechercher dans ces précieuses archives après :roll: ...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités