Le Bon, la Brute, et le Truand - Il Buono, il Brutto, il Cattivo - 1966 - Sergio Leone

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Daniel
Marshall
Marshall
Messages : 2117

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar Daniel » 26 nov. 2009 3:18

Vin a écrit :Et oui.
Le western américain savait aussi être fun.
:sm32:


C'était la belle époque cousin Vin ! :D

lonesomecowboy
Pied-tendre
Messages : 13

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar lonesomecowboy » 21 déc. 2009 21:34

Merci à M6 qui nous a diffusé ce classique hier soir et je crois que nous avons eu droit à la version "longue" car certains passages m'étaient personnellement inconnus :
Tuco qui retrouve trois compères dans une grotte où mijotent des pommes de terre, Sentenza et Blondin au bord de la rivière avant que la "brute" n'appelle ses acolytes "blondin qui les compte : 6 un bon chiffre" lol !!! Sentenza qui discute avec un sous officier confédéré qui lui dit que le 3e régiment est "mal barré" ... J'ai été surpris par ces images que je ne connaissais pas !

sixcoup
Convoyeur de bétail
Messages : 226

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar sixcoup » 23 déc. 2009 0:54

Du bon,du cadencer l'un des meilleurs westerns des années soixante celui ci était un ovni signait par le seul grand maître du western spaghetti Sergio Leone qui à vraiment été l'artisan du genre.

En général je ne suis pas un fan de westerns spaghs beaucoup de réalisateurs italiens ou espagnols ont voulut succédés à Leone mais sans jamais y parvenir en ce qui me concerne je ne vois pas qui sait qui pourrait prendre la relève du Maestro Leone seul son acteur fétiche de la trilogie dollar Eastwood lui rendra hommage mais sans le remplacer il a conçut lui même ces propres westerns qui sont des grandes réussites puisqu'il était lui même à l'école du Grand Maître.

Le Bon,La Brute, et Le Truand est un western comme je les aime d'un humour grinçant tout en étant dramatique avec une musique d'Ennio Moricone ,Sergio Leone se moquait du petit homme de l'ouest pur et sans reproche avec un Hapy end que les étasuniens nous ont tant fait rêver.

Clint Eastwood qui jouera le rôle de l'excellent Blondin saura Le Bon mais il était aussi mauvais que Santanza,La Brute (Lee Van Cleef) et Tuco Le Truand(Elly Walach) par ce que lui aussi était intéressé par l'appât du gain mais par contre il était beaucoup plus intelligent que les deux autres il finira par triompher en tuant Santanza et comme il était juste il partagera le butin avec Tuco qui va abandonner à son sort avec une corde au coup...

Il y a pas vraiment d'happy end car l'histoire se terminera dans un ........e avec un humour sarcastique qui annoncera les nom des trois protagonistes du film The Good,The Bad and The Ugly .


un très bon western avec des dialogues inoubliables. :sm4: :sm18: :sm25:

rex lee
Caporal
Messages : 887

Re: Il Buono, il brutto, il cattivo DVD 2009 MHE

Messagepar rex lee » 23 déc. 2009 6:02

L.. a écrit :Suite à la question de REX LEE, une réponse est parvenue de PROFETA sur le nom de l'acteur qui veut capturer Tuco : Alvaro de La Luna, (supposition.), acteur de composition et second rôle (cinéma, télévision) bien connu -peut-être pourrai je en faire un photogramme dans un autre film de la même époque, à voir - et dont le visage est effectivement assez semblable. Je n'ai pas de réponse sûre.

Lien sur la réponse de PROFETA, expert en "locations" de Sergio Leone.

http://disc.yourwebapps.com/discussion. ... eb%20Board


http://xoomer.virgilio.it/leonewestern/links.html


Le nom de l'acteur qui veut capturer Tuco n'est pas Alvaro de Luna...Voir les photos de cet acteur espagnol encore en activité sur Google et Shobary . Il ya , certes ,une petite ressemblance entre les deux acteurs , d'où les erreurs de casting sur IMDb. Alvaro de Luna est notamment un homme de Jack Palance dans Companeros.
Celui qui veut capturer Tuco ( appelons-le " Natale" , par commodité ) joue aussi dans "Il était un fois la révolution " et on ne peut pas le rater : il fait partie de la bande de Juan Miranda et voulant faire la démonstration qu'ils peuvent se passer de Mallory , explose avec l'arbre qu'il voulait faire sauter... Ne reste qu"une partie de son sombrero...

rex lee
Caporal
Messages : 887

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar rex lee » 23 déc. 2009 6:06

P.S : J'ajoute que sur le générique de fin d ' Il était une fois la révolution , figure le nom : Nazzareno Natale ( c.s.c.) .

L..
Trappeur
Trappeur
Messages : 3962
Contact :

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar L.. » 23 déc. 2009 8:55

rex lee a écrit :Le nom de l'acteur qui veut capturer Tuco n'est pas Alvaro de Luna...Voir les photos de cet acteur espagnol encore en activité sur Google et Shobary . Il ya , certes ,une petite ressemblance entre les deux acteurs , d'où les erreurs de casting sur IMDb. Alvaro de Luna est notamment un homme de Jack Palance dans Companeros.


Je n'ai aucun avis, parcequ'il faut repartir directement des photogrammes et comparer photogramme contre photogramme les films entre eux, ce qui n' est fait nulle part. Un travail de titan astreignant . C'est la seule manière fiable de répertorier les inconnus, d'un film à l'autre, avant d'ébaucher des probabilités de nomination . IMDB n'a aucun sens à ce niveau de très petite notoriété.

Alain Petit avait déjà identifié par mal de ces acteurs.

Par contre, pour tous ceux qui aiment Leone, et au vu du prix très modeste de l'édition MHE, c'est une acquisition indispensable. C'est de très loin la meilleur copie restituant, dans la limite technique et électronique, les couleurs si remarquablement travaillées par Leone (certains plans ont sont transfigurés).

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar Django, le retour » 27 déc. 2009 15:56

Le bon, la brute, et le truand : quel immense western ! Mon préféré. Le film que je regarde au moins une fois par an tant je ne me lasse pas des tribulations de Clint Eastwood (le plus grand acteur de tous les temps), Lee Van Cleef et Eli Wallach. Un film bourré d'humour, de citations cultes, de scènes d'anthologie (le sauvetage de Tuco des griffes de 3 chasseurs de primes par Blondin ; les pendaisons de Tuco ; l'explosion du pont ; la course de Tuco dans le cimetière...). Un film culte.

Je possède la version rallongée de 15 minutes amenant le film à 171 minutes. (au passage : quelle déception, après la longue attente de cette version longue, de voir que le doublage de ces scènes supplémentaires est mauvais. Ils auraient pu demander aux doubleurs d'époque ou à des doubleurs qui ont une voix similaire.)

Comme je vois que certains d'entre vous regardent les films en VO ou ont été voir les films au cinéma, avez-vous la version sortie en France du 8 mars 1968 qui était de 186 minutes ? Et qu'en avez-vous pensé. Quelles scènes (on en entrevoit des petits passages dans la bande annonce), nous autres, avons-nous manqué (et ne verrons probablement jamais) ?

Merci à tous :gun:
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar Django, le retour » 31 janv. 2010 3:04

Dans la scène où Blondin et Tuco piègent le pont, nous les voyons poser et attacher des bâtons de dynamite à divers endroits, puis les relier entre eux par de la ficelle/corde en ne faisant seulement qu'un noeud...

Sauriez-vous quelle est l'utilité de ce cordage supplémentaire dans le dispositif, surtout que ce cordage trempe dans l'eau ?

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar Pike BISHOP » 31 janv. 2010 6:16

A rien !!! C'est du pipeau comme toute la mise en scène "Guerre de sécession" dans l'Ouest...
Les armées qui se sont affrontées ne possédaient que 2 petits obusiers très légers (à la Major DUNDEE)
La dynamite n'a été inventée que des années après...
Pendant la guerre de sécession n'ont été utilisées que des "Mines" (voir COLD MOUNTAIN) ou des barils
de poudre avec cordon type bickford...
Mettons que les charges posées par BLONDIN et TUCO étaient des sacs de poudre (encore aurait-il fallu
qu'elle soit compressée) la corde c'est pouir les lier aux poteaux et ils n'allaient pas faire le noeud
et couper donc ils ont laissé courir la corde !!!
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Le Bon, la Brute, et le Truand - Il Buono, il Brutto, il Cattivo - 1966 - Sergio Leone

Messagepar Django, le retour » 31 janv. 2010 12:38

Oui effectivement Pike :wink:

je viens de vérifier le cordage ne sert juste à les attacher les uns aux autres, les bâtons étant liés aux poteaux.

Clint allume une mèche et, plus jeune, je pensais que cette action allumait les autres bâtons de dynamite par le biais de ce cordage, d'où ma question.

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1608
Localisation : Derrière toi...

Re: Le Bon, la Brute, et le Truand - Il Buono, il Brutto, il Cattivo - 1966 - Sergio Leone

Messagepar The Cemetery Kid » 04 août 2010 19:35

Le bon, la brute et le truand : 9.5/10 = La Perfection

Scénario : 9/10
Réalisation : 10/10
Acteurs : 9/10
Musique : 10/10
Décors et paysages : 9/10

Critique écrite à venir...
Modifié en dernier par The Cemetery Kid le 31 déc. 2010 2:13, modifié 1 fois.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1608
Localisation : Derrière toi...

Re: Le Bon, la Brute, et le Truand - Il Buono, il Brutto, il Cattivo - 1966 - Sergio Leone

Messagepar The Cemetery Kid » 28 août 2010 2:17

Ce film est mon western préféré avec "Et pour quelques dollars de plus". Beau, riche, des acteurs parfaits, du pur western comme seul Sergio Leone savait faire, en mélangeant habilement le style du western italien à la mythologie de l'ouest américain. Ayant la version BLU-RAY, j'ai eu donc l'occasion de voir le film original durant 2 heures 58. Le dvd contient même un max de bonus tous très intéressants.

Avec son grand frère sorti en 1965, ce film est LE western à voir absolument. Dire que ce film est culte est un doux euphémisme !
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1608
Localisation : Derrière toi...

Re: Le Bon, la Brute, et le Truand - Il Buono, il Brutto, il Cattivo - 1966 - Sergio Leone

Messagepar The Cemetery Kid » 15 oct. 2010 23:33

Allez, mon grain de sel :

Le dernier film de la Trilogie du Dollar se démarque de ses aînés déjà par le nom mais aussi par la mise en scène. Les scènes sont cette fois beaucoup plus longues et détaillées et se distinguent les unes des autres. Les plans sont plus fixés sur les personnages que les précédents films. Mais ces changements sont surtout remarqués par l'ambiance, plus réservée et plus calme. Les combats aux revolvers se font désormais plus rares et l'attention est portée sur la condition de vie de l'ensemble du contenu de l'Ouest et de ses personnages. Les décors sont plus sobres et les scènes plus humaines. Seuls les personnages restent dans la lignée de la trilogie de Leone.
Le film est un excellent spectacle, bien qu'un peu long, avec des scènes variées et propres chacune. L'ambiance spaghetti est moins présente qu'avant mais l'ambiance western est bien là. Ce qui en fait un chef d'oeuvre unique en son genre qui peut se vanter d'être différent des autres westerns.

Pour moi, ce film représente aussi une sorte de transition pour Leone. Le film garde les éléments qui ont fait le succès du précédent volet de la trilogie, c'est à dire les acteurs, l'humour, les personnages.
Mais si je dis que le film est une transition, c'est qu'il mélange les ingrédients de la trilogie du dollar avec les éléments qui caractériseront les derniers films de Leone, que l'on retrouvera juste après avec Il était une fois dans l'ouest : la lenteur globale du film, les longues scènes, des dialogues simples. Dans les trois derniers films de Leone, le western servira à Leone de décor pour une sorte de leçon de psychologie et d'humanité avec ses personnages, le tout sur une ambiance de film glaciale mais propre. La psychologie et le style de scènes de fin de Leone sont également très présentes dans ce troisième volet de la trilogie du dollar mais l'ambiance est plus décontractée, d'un côté plus joyeux mais aussi assez désespéré, le tout fait avec beaucoup d'humour et de satire.
Le bon, la brute et le truand est une sorte de renaissance dans les westerns de Leone, après le style particulier des deux premiers volets de la trilogie. Ce troisième film bascule petit à petit dans le style de la seconde période léonienne. Une sobriété qui arrivera dans Il était une fois dans l'ouest que l'on retrouve dans ce film mélangé au côté burlesque de Et pour quelques dollars de plus et Pour une poignée de dollars.

Chef d'oeuvre aussi, un peu moins enthousiasmant que le précédent volet mais un poil seulement.

Ma note : 10/10
Modifié en dernier par The Cemetery Kid le 26 mars 2011 14:40, modifié 2 fois.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Trane
Chasseur de primes
Messages : 784
Localisation : Région Parisienne

Re: Le Bon, la Brute, et le Truand - Il Buono, il Brutto, il Cattivo - 1966 - Sergio Leone

Messagepar Trane » 07 déc. 2010 22:30

:? J'ai vu ce film pour la première fois en 1970 et il m'avait fait une forte impression. Je viens de le revoir (en DVD et non pas dans une salle...) et je suis un peu déçu, alors que toutes les analyses ci dessus sont très louangeuses. Les Bonus du coffret des 3 $ sur BBT ne sont d'autre part pas géniales.
Je trouve que c'est un très beau film, il y a du grand spectacle, beaucoup de bonnes choses et Sergio Leone maitrise au mieux son style mais il y a des longueurs inutiles et le coté "comique" de Tuco est trop lourd. ma note : 8.
Après avoir vu en une semaine les 3 $ je considère que le meilleur, le plus novateur, est le premier et que les deux suivants ne sont qu'une "reprise" des mêmes procédés, d'une façon trop appuyée.
j'attend avec impatience d'arriver en 1968 pour revoir "il était une fois dans l'Ouest"...(et trouver enfin une femme dans un film de Leone :wink:)
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"

Avatar du membre
le glandeur masqué
Etranger
Messages : 3

Re: Le bon, la brute, et le truand - Il Buono, il brutto, il cattivo - Sergio Leone - 1966

Messagepar le glandeur masqué » 10 déc. 2010 22:43

Django, le retour a écrit :Je possède la version rallongée de 15 minutes amenant le film à 171 minutes. (au passage : quelle déception, après la longue attente de cette version longue, de voir que le doublage de ces scènes supplémentaires est mauvais. Ils auraient pu demander aux doubleurs d'époque ou à des doubleurs qui ont une voix similaire.)



+ 1




de plus mon dvd ne me permets pas de choisir entre la version longue et la version normale (qui me permettrai de zapper ces horreurs)

une vraie infamie :(



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités