Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5112
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 12 mai 2019 22:41

MOONFLEET: Ne t'inquiète pas pour les débat je pense que ceci reprendra tôt ou tard...

Je ne crois pas avoir donné mon avis et je ne vais pas faire un autre pavé...

Ce Vent de la Plaine je le vis pour la première fois après le Bac en 2003. Diffusion un jeudi soir, jour de l'épreuve philo pour ma pomme alors, après Zorro version Duncan Regehr sur TMC (si on me demande c'était LE VOLEUR QUI SIFFLAIT :sm57: ). Après donc c'était le film après un bref résumé off suite à un extrait (Lancaster promettant d'attraper le vieux fou). Murphy avec une moustache fut une des raisons de mon intérêt pour cette production...


Alors... je me souviens de quelques critiques lues alors à droite à gauche où on le compara à juste titre aux RÔDEURS DE LA PLAINE (FLAMING STAR) avec Elvis... Ok on a les mêmes Indiens (Kiowas), les mêmes lieux (Texas) et un conflit similaire même si là on a une milice pour attraper le vieux fou et pas pour les Indiens...

Côté VF: Audie Murphy doublé ici par Serge LHORCA en lieu et place de Jacques THEBAULT why not ?
KELSEY (Joseph WISEMAN) doublé par Jacques BERLIOZ la première voix de George LEWIS (Don Alexandro) pour le Zorro de Disney ça me surprit mais c'est un détail...

Mais ce film... Si le scénario de départ est intéressant j'ai ensuite eu du mal à adhérer et quand les Kiowas apparaissent là...
Bien des questions me venaient en tête: pourquoi ne pas se concerter au préalable ? Lancaster envoie vite au diable le chef venu pour sa sœur, Murphy veut flinguer de l'Indien à tout prix...
Peut-on considérer la fin comme logique ?
Pourquoi Kelsey n'essaye pas mieux de se faire entendre au lieu de jouer au spectre et pourquoi il se sauve pas au lieu de revenir les narguer après avoir volé le cheval ?
La motivation d'adopter le personnage de Rachel, quand elle était bébé comme expliqué tardivement,est touchante et normale mais ça sème le trouble... Revenir là-dessus à la suite du deuil du fiancé...

Sans compter un humour lourdingue avec la famille d'amis avec leur fille qui veut se marier à tout prix (la mère qui commence à cuver... "Elle est pas trop jeune pour le mariage et assez vieille pour la "chose" !" où un truc de ce genre...).

Des extérieurs arides d'entrée de jeu, un aspect menaçant... Le siège fait un peu penser à celui de QUAND LES TAMBOURS S'ARRÊTERONT avec la musique de Wolfgang Amadeus MOZART contre les chants guerriers, lutte difficile et presque amusante...
Mais je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais adhéré et on voit un peu le malaise qui a dû régner sur le tournage avec le comportement de Murphy... Jaloux de se retrouver en dessous d'Audrey HEPBURN sur l'affiche, divorce difficile et cumul de tournages... Et aussi cette folie de charger son arme avec de vraies balles pour tirer sur les lapins et les oiseaux...

Je ne nie pas que ce film puisse avoir des qualités mais je ne peux pas accrocher totalement. J'ai eu le dvd en librairie quelques années après mais j'en restais à mon premier point de vue... Et je redis: sans doute un grand film, John HUSTON était loin d'être dans la catégorie nullos... Mais je ne peux complètement adhérer... En comparaison j'aimais presque plus, sur ce même sujet, LES RÔDEURS DE LA PLAINE avec le King (VF à éviter avec le regretté Michel ROUX doublant celui-ci y compris dans sa seule scène chantée au début)...

Faudrait tout de même que je le revois un de ces jours...
Et, tout comme Yves120, et d'autres je pense, j'apprécie de plus en plus tes chroniques très complètes et variées !!
Image

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2487

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar limpyChris » 12 mai 2019 23:52

Mais c'est qu'i' vont finir par me faire revenir, ces rascals là ... !! Déjà que je tourne autour, depuis le superbe texte de M'sieur Hart (j'écris pas 'Monsieur', pour pas le faire rougir) à propos de "Never Grow Old" ... C'est qu' ça vous donne envie de courir le voir, ce film, ce texte ! (Et puis les Tepepa et Kiemavel qui repointent leurs nez ... Manquent plus que le dingo de "Jeremiah Johnson" (faudrait le tarabuster sur ce film, p't'êt' bien ... lui dire que ça vaut pas mieux que d' la bouse de bison, ça l' f'rait rev'nir, p't'êt' bien ...) et la fille avec un pot d' fleurs, nommée Lou, peut-être ...

Aah, moi j'ai pas dit que c'était un film anti-raciste, mon révérend, aah moi j'ai pas dit qu'il était anti-raciste : j'ai dit : "Attend' le prévôt ..." et c'était une quest... euh, j'ai dit qu'il était sûrement pas raciste, comme y en a des qui le croivent. Mais pas moi, Oh, non, pas moi.
J'avais écrit un texte avec justifications pour étayer mon point de vue, et, un soir de beuv... d'énervement, l'avais supprimé, avec d'autres commentaires.
"Anti-raciste' ... ? Pas de manière démonstrative, peut-être. Juste une volonté de 'réalisme' ?
Pour aller dans ce sens, outre le fait que Huston & Co semblent avoir fait leur 'devoirs du soir' concernant les Kiowas (dont j'avais déjà parlé), le prétendant de Rachel (Salmi) n'est pas une gravure de mode, mais un paysan mal dégrossi (et pas seulement parce qu'il a un petit rôle, et que ça n'est donc pas la peine d'engager un jeune premier) ; pour ce qui est de l'humour lourdingue des conversations de fin de repas ("Elle est pas trop jeune pour le mariage et assez vieille pour la "chose" !" pour citer CBPEZ), ce dernier (CBPEZ) n'a jamais dû assister à un banquet de mariage ou de communion à la campagne dans les années 60 (1960) en France ... !! C'est tout à fait ça ... Et encore, là, c'est le trou du cul-de-sac du monde du fin fond du Texas des États-Unis dans les années 60 (1860) ...
Ici, l'humour lourdingue est à propos, alors que souvent, chez Pappy, faut bien reconnaître ...
J'aurais voulu demander à mes amies kiowas ce qu'elles pensent de ce film, et de "Flaming Star / Les rôdeurs ..." pour voir ce qu'elles ressentent au visionnage de ces films ... Mais je suis sûr que l'une penserait que "Le vent ..." est un film raciste, s'arrêtant aux commentaires de Murphy et réactions de la famille Rawlins. Les quelques Indiens avec qui j'ai regardé l'un ou l'autre film/western avec des Indiens ont eu des réactions de premier degré, à fleur de peau ... la blessure est encore ouverte pour bon nombre d'entre eux, et ils ont effectivement entendu dans la vie réelle des phrases du style de celle de Cash ou des Rawlins ('Alors, Chef ...', 'les Indiens sont des fainéants, des assistés, des alcooliques' etc.) et ils pensaient que ces films aident à propager ces clichés ; ils ne voyaient pas qu'ils les dénoncent. Je suis sûr que la même dirait que ces répliques sont tout à fait réalistes, encore de nos jours, plus on approche des réserves, ou dans le Sud-Ouest, l'Oklahoma, le Texas ...). L'autre, plus âgée (et qui est dans les bonus de "Daughter of Dawn") aurait un esprit plus 'critique', plus objectif, distancié.
Je lui avais envoyé "They Rode West" sur clé USB pour lui demander ce qu'elle en pensait, mais n'ai pas eu de réponse sur ce sujet ... De plus, je ne sais pas transférer mes films de "The Unforgiven / Le vent ..." et "Flaming Star / Les rôdeurs ..." de mes dvd sur clé USB ... :sad:
Bueno, j'ai assez pavé. Ahora, duerme, duerme, viejito ...
Hasta luego.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
HART
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1478

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar HART » 13 mai 2019 17:32

Ce vieux grizzly de limpy a enfin terminé son hibernation .
J'espère qu'il n'a pas trop faim , ou alors , il va falloir courir vite...
On pourrait peut-être continuer notre vieux débat sur " The Seachers " en faisant un parallèle avec " The Unforgiven " , puisque c'est la même histoire à l'envers , tirée d'un roman du même auteur.
Tiens pour appâter le fauve , je dirais que " The Seachers " n'a pas de prétentions anti-racistes , lui.
Au contraire il fait preuve , d'une certaine façon ( attention , je reste très prudent ...) , d'un racisme assumé . Mais cela est contrebalancé par un personnage positif qui permet d'avoir une approche plus ouverte ( je ne dirais pas plus " libérale " avec Ford , quoique..).
Un personnage de cette nature , on en trouve bien un dans " The Unforgiven ", mais il est tellement en retrait dans le film que son poids est quasiment nul.
Bon limpy , il n' a y pas d'obligation et rien ne presse ...
C'était juste une idée comme ça , maintenant que vous êtes réveillé et que vous avez l'air en forme à ce que je lis ...

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6100
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar yves 120 » 13 mai 2019 19:08

A mon avis limpy tu peux encore hiberné un peu ! le Hart est en forme en ce moment , avec sa " démagogie " pour le vent de la plaine " et il n 'a pas tord , il sème le trouble et il aime
ça le bougre , sous prétexte qu'il est un peu plus jeune, il se dit ( éehhhh si je peux les titillé un
peu !) il se régale mais bon ont ne l 'a fait pas au vieux pirate ! c 'est là ou il est très fort , il à raison le bougre , mais avec sa modestie qui est sienne , il dira non ! je peux me trompé ! comme si c 'était possible qu 'il se trompe ! ... trop fort ce Hart et c 'est mon pote .
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2546

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar musselshell » 13 mai 2019 19:14

La prétention numéro un de John Ford était de faire un film sur un homme qui refuse la collectivité, qui tourne le dos à tous pour "chevaucher au loin"...
Ce qui il y a de plus commun entre les deux films, c'est le portrait assumé de milieux racistes en un temps et un lieu...racisme dont ne font pas preuve les films en tant que tels, en tous cas pas celui de Ford...l'autre non plus d'ailleurs...mais bon... on ne va pas relancer tout çà.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6100
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar yves 120 » 13 mai 2019 19:40

Vous voyez bien que Mussel sort de sa rivière ou il roupille en paix ! en fait il faut pas grand chose pour le
réveiller , tellement il est dans son subconscient imbibé par John Ford , et J.J . je le comprend aisément , moi qui suit imbibé que de ... enfin NON ! vous en saurez pas davantage :wink:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2546

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar musselshell » 13 mai 2019 19:42

Là et tout de suite, je suis un p'tit peu imbibé Cardhu. Un p'tit peu.

Envoyé de mon ONEPLUS A6013 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4957
Contact :

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar L.. » 13 mai 2019 19:45

persepolis a écrit :Pareil je l'ai revu avec plaisir la semaine dernière ,il y a des images inoubliables : les vaches sur le toit de la maison,


Ah, la vache ! :lol: Je l'avais tout de suite remarquée parce que l'on voit la même image dans On l'appelle Trinita, -j'ai dû les voir en même temps, l'un au ciné, l'autre à la TV, vers 1974.)

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6100
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar yves 120 » 13 mai 2019 19:52

musselshell a écrit :Là et tout de suite, je suis un p'tit peu imbibé Cardhu. Un p'tit peu.

Envoyé de mon ONEPLUS A6013 en utilisant Tapatalk


Cardhu c 'est du bon ! j 'adore , alors vas y je t 'accompagne à la tienne !
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1478

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar HART » 13 mai 2019 19:57

Mussel himself ! Après Limpy , ça fait plaisir...
On ne parle pas tout à fait de racisme , mais d'antiracisme.
Ces films ne sont pas racistes , ils montrent des racistes , mais les condamnent-ils ? La réponse est loin d'être évidente pour moi .
Je ne veux pas refaire le coup de la détermination du sexe des anges alors que les turcs sont aux portes de Constantinople , mais c'est intéressant sur un site comme WM d'évoquer l'antiracisme dans le western.
" Devil's doorway " est-il sincère ou opportuniste dans son approche ?
" La naissance d'une Nation " est-il dans le genre un film aussi abject comme on peut le lire à peu près partout ?
Les westerns de la Blackexploitation sont-ils racistes , ou bien c'est le contraire ?
Et " Mandingo " de Fleischer ou " Apache " d'Aldrich , des films sincères ou hypocrites sur le sujet ?
Voilà où je voulais en venir Musselshell , pas radoter , juste essayer d'aller un peu plus loin.
En effet , Yves , je ne veux pas provoquer les ursidés les plus redoutables même si ils sont encore un peu somnolents , juste les gratouiller amicalement derrière les oreilles , en faisant attention à ne pas prendre un coup de patte agacé.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6100
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar yves 120 » 13 mai 2019 20:12

En attendant le coup de patte agacé , si tu connais pas ce que je doute ! il me reste un fond de Cardhu , hum c 'est bon ! pour changer la prochaine fois au lieu du Jack Daniels , je t 'amène du Cardhu et peut être connaitras tu les profondes pensées de Mussel ? non ! il ne doit pas être si " ours " que ça !
quoique va savoir ! depuis J.J .
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5112
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 13 mai 2019 20:52

:lol: Les retours se succèdent on dirait... Pour ce qui est des repas campagnards... Je sais que pour beaucoup je suis "vieux avant l'âge" (je parle de mon entourage proche) Image mais je ne suis que de 1982... Toutefois les propos graveleux en plein repas existent encore hélas de nos jours... Je le constatais parfois à mes dépens...

J'ai lu avec attention ces nouveaux commentaires et je suis toutefois content de voir qu'avec les beaux jours reviennent de sympathiques conversations...

:beer1: ET JE PREPARE LES BOUTEILLES POUR CALMER LES ESPRITS SI CA S'ECHAUFFE AMIGOS...
Image

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2487

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar limpyChris » 13 mai 2019 22:47

... du Cardhu, des bouteilles ... Mais qu'est-ce que c'est devenu ici ?!!! Les écuries d' Charasse ... euh, de Gigondas, ou quoi ?! l' est temps d'y remett' un peu d'ordre ! On peut compter sur moi !
Ou pas ...
CBPEZ, pas sûr que des bouteilles calment les esprits qui s'échauffent déjà sans ... :wink:
Je ne sais pas si j'aurai(s) encore quelque chose à dire sur ce film ... mais si quelqu'un sait comment mettre "Le vent ..." et "Les rôdeurs ..." sur clé USB, en VO, je suis preneur.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2387
Localisation : depts 13 et 05

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar major dundee » 14 mai 2019 20:15

Moi aussi, suis à l'apéro :num1
A propos du film, que j'aime beaucoup, y'a quand meme un gros soucis, bien que spectaculaire, l'attaque des Kiowas sur le ranch familial vire à la tuerie ; les indiens s'exposent inutilement, et meme la mémé moribonde arrive à en descendre il me semble...j'avais compté les morts une fois en le regardant, là c'est trop, et pas crédible comme attaque...à se demander pourquoi la famille d'Ethan (The Searchers) ne s'en est pas sorti !...grosso modo, c'est le meme cas de figure : une ferme plus ou moins "fortifiée", assaillie par une horde d'indiens. C'est mon seul bémol sur ce film.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2487

Re: Le Vent de la plaine - The Unforgiven - 1959 - John Huston

Messagepar limpyChris » 14 mai 2019 20:28

C'est 'marrant' ... on est donc au moins trois à avoir tenté ce décompte ... J'avais donné une explication à cette obstination des Kiowas, même si c'est un peu too much ...
Quand à la vache sur le toit, celle-ci ayant bien sûr inspiré celle de "On l'appelle Trinita", et inspirée d'une photo d'époque où l'on voit une famille de fermiers devant leur sod house ... mais il s'agissait en fait d'une 'illusion d'optique', Marguerite broutant en fait sur la colline devant laquelle se trouve la maison. (en tapant 'sod house', 'Solomon D. Butcher', 'Sylvester Rawding house, 1886', vous l'avez.)
Merci Sitting Chief ! (j'anticipe ... Notre ami se fera-t-il griller par le véloce Le Gaucher83 ... ? vous le saurez en suivant ce fil dans la soirée ...)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Sitting Bull et 9 invités