Page 4 sur 4

Re: Les Ranchers du Wyoming - Cattle King - 1962 - Tay Garnett

Posté : 05 mars 2017 15:22
par lasso
et hop, l'affiche allemande


Image

Re: Les Ranchers du Wyoming - Cattle King - 1962 - Tay Garnett

Posté : 27 juil. 2018 12:37
par lasso
il faut être bien réveillé, ne pas avoir bu de l'alcool dans la journée, pour entamer ce faible
Western, où les acteurs ne se donnent aucune peine, sinon on risque de s'endormir avant la fin du film :?

Re: Les Ranchers du Wyoming - Cattle King - 1962 - Tay Garnett

Posté : 27 juil. 2018 21:12
par Sitting Bull
Surtout par ces fortes chaleurs ! :lol:

Re: Les Ranchers du Wyoming - Cattle King - 1962 - Tay Garnett

Posté : 13 sept. 2018 16:04
par lasso
sera édité le 12 octobre 2018 en VO et V/allemande


Image

Re: Les Ranchers du Wyoming - Cattle King - 1962 - Tay Garnett

Posté : 11 févr. 2019 19:20
par lasbugas
Image

Re: Les Ranchers du Wyoming - Cattle King - 1962 - Tay Garnett

Posté : 13 mai 2019 8:58
par Moonfleet
Les Ranchers du Wyoming (Cattle King - 1963) de Tay Garnett
METRO GOLDWIN MAYER


Avec Robert Taylor, Robert Loggia, Robert Middleton, William Windom
Scénario : Thomas Thompson
Musique : Paul Sawtell & Bert Shefter
Photographie : William E. Snyder (Metrocolor 2.00)
Un film produit par Nat Holt pour la MGM


Sortie USA : 31 juillet 1963


Film de fin de carrière pour Tay Garnett qui disait avoir tourné ce western en moins de deux semaines, s'en montrant fier devant Bertrand Tavernier qui l’interviewait pour 'Amis Américains'. Ce devait bien être le seul des participants à s'en satisfaire tellement le résultat s'avère désastreux, le manque de moyens se faisant grandement ressentir sans que ça ne soit à son avantage. La mise en scène est non seulement indigente mais aussi souvent hideuse (abondance de zooms avant lors de certaines séquences) tout comme la direction d'acteurs (la plupart semblent s'ennuyer à mourir, les autres au contraire paraissant profiter de l'absence de tous conseils de la part du cinéaste pour cabotiner à outrance) tandis que le scénario se révèle totalement intéressant, narrant une n-ième guerre entre ranchers, ici entre ceux du Wyoming et ceux du Texas qui souhaitent traverser leurs terres.

Un très mauvais western au sein duquel cependant deux choses surnagent : les paysages au sein desquels l'intrigue se déroule ainsi qu'une séquence assez inédite et étonnement réussie de mon point de vue, la visite du ranch tenu par Robert Taylor par le Président des États-Unis en personne (Larry Gates, le comédien tirant d'ailleurs le mieux son épingle du jeu) ; jolie scène avec dialogues intéressants faisant comprendre la situation de l'époque, humour assez bienvenu provenant notamment de l'inquiétude de la maitresse de maison qui n'avait pas été prévenue de cet illustre passage dans sa maison. Et c'est bien tout ce qu'il y aurait à en retenir.

Pour le reste, mieux vaut éviter ce western calamiteux !