Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2831

Re: une aventure de buffalo bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Jean-Louis » 18 nov. 2009 9:33

:applaudis_6: Merci Metek pour ces photos d'un film que personnellement j'apprécie beaucoup. La classe de Gary Cooper irradie. :beer1:

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14759
Contact :

Re: une aventure de buffalo bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar metek » 29 mai 2010 17:31

L'affiche Francaise! :beer1:


Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14759
Contact :

Re: une aventure de buffalo bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar metek » 21 juin 2010 22:08

Cecil B. DeMille et son oeuvre! :beer1:


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22794
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: une aventure de buffalo bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 27 nov. 2010 18:36

ImageImage
Anthony Quinn en Cheyenne :
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
jamesbond
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 387
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar jamesbond » 07 mai 2011 1:18

C'est le second western parlant de Cecil B. DeMille,son premier était"le Mari de l'indienne(The Squaw Man)" qui fut la troisième version du grand DeMille celui du cinéma muet de 1914 et puis celui de 1918 qui fut réalisé par lui. Son premier film qu'il a réalisé avec un autre autre cinéaste,Oscar Apfel était un western. C'était lui qui avait réalisé en 1914 la première version du Virginien(The Virginian).

The PlainsMan est un western en noir et blanc excellent et bien maîtrisé par DeMille ,pourtant pratiquement tout les film de DeMille se ressemble,un exemple la scène où Cooper et Arthur se retrouve captivent dans le camp des cheyennes avec le thème trahison se retrouve dans les Tuniques écarlates,l'admirable Crichton(à la place des amérindiens ce sont des Babyloniens,mais le principe est le même), etc..etc

Mais malgré que quelques scène se ressemblent , ce western contient son lot d'action,une histoire d'amour platonique. Jean Arthur et Gary Cooper deux stars légendaires de l'âge d'or d'Hollywood sont excellents; Cooper dans le personnage historique de Wild Bill Hickok est très bon, tandis Jean Arthur dans celui de Calamity Jane est sublime sans doute la meilleur qu'i la interprétée,James Ellison est le personnage secondaire,Buffalo Bill, rien à voir avec le titre français assez gonflant, est un excellent Buffalo Bill .

la scène de la fameuse montre dont le boitier s'ouvre en deux en donnant un son musical à certainement du inspiré Sergio Leone pour son western spaghetti,Et pour quelques dollars de plus. George Lucas pour son film Star Wars à du Pompé le générique de ce western avec l'écriture couché qui avancé au fur à mesure que les nom apparaissaient et s'éloignait de la caméra.

Le véritable héros du film n'est pas Buffalo Bill ,mais Wild Bill Hikock. DeMille réussit à mettre dans son western 5 personnages historique dont trois finiront tragiquement ,Wild Bill Hickok tué à DeadWood par un traître une balle dans le dos alors que celui s’apprêtait à arrêter des hors la loi qui vendaient des fusil aux cheyennes pour commette des massacres sur las hommes et non pour tué du gibier comme le pensé naïvement le gouvernement de Lincoln ,le général George Amstrong Custer tué par un piège tendu par les sioux à Little Big Horn,Abraham Lincoln tué au théâtre de Ford par des comédiens sudistes et deux autres vivant Buffalo Bill et Calamity Jane. C'est un western à moitié historique car certain évènement sauront dans ce film , l’assassinat en filigrane de Lincoln,le massacre de Little Big Horn etc...etc et une autre partie est assez romancé mais assez bien fait comme le fameux morceau d'anthologie le massacre de la rivière entre les tuniques bleus mener par Buffalo Bill contre le chef des Cheyennes, Hand Yellow(Main Jaune) est absolument bien réalisé.

Anthony Quinn avait 21 an dans ce western il était méconnaissable dans le personnage d'un guerrier qui racontait le massacre de Little Big Horn à Buffalo Bill et à Wild Bill Hickok. Le méchant de service lui même méconnaissable était interprétait par Charles Bickford qui était une des co vedette de la sèrie culte,Le virginien dont la première version fut réalisé en 1914 par DeMille .On reconnait l'acteur Bickford quand il est plus vieux avec ses cheveux blanc bouclés dans The Big Country(Les grands Espaces) où il interprétait un riche propriétaire terrien,dans ce western de William Wyler ,il était le patron de Charlton Heston.

la fin du film pour un western est très surprenant ,il n'y a pas de Happy End(Une fin heureuse) comme le fait souvent Hollywood. C'est certainement une des plus belles fin d'un western. C'est un western a avoir dans sa vidéothèque. :sm80: :beer1: :sm87:
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14759
Contact :

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar metek » 06 nov. 2011 1:14


Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6531
Localisation : oregon

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar lasso » 06 nov. 2011 18:37

une affiche moins colorée

Image

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3668
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Abilène » 03 mai 2012 19:45

Image

Avatar du membre
EthanEdwards
Comanche
Comanche
Messages : 747
Localisation : Saint Nazaire

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar EthanEdwards » 05 mai 2012 9:06

Article de Mars 1937 qui présente la sortie du film
Image
Image
Shoot ! Shoot ! Don't talk ! (the ugly)

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4778
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Yosemite » 05 mai 2012 14:17

Si James Ellison ne m'a pas du tout convaincu dans ce western j'avoue avoir été particulièrement touché par le jeu de Jean Arthur dans le rôle de Calamity Jane.
Un personnage particulièrement difficile à expliquer, un personnage comme nous le savons, pittoresque voire caricatural... mais alors là, comment interpréter une telle démesure sans tomber dans un jeu de façade et sans profondeur ?
La qualité des dialogues l'aide forcément, pour ancrer le personnage aux sentiments mais cela ne suffit pas, il faut jouer...

Et là, je trouve la Miss Arthur magnifique. Elle porte une panoplie de sentiments et de comportements extraordinaire. Invectivant les uns et les autres, les traitant de noms d'oiseau (et d'autres animaux d'ailleurs... j'en ai proposé quelques illustrations amusantes sur le topic "animaux dans les westerns"), amoureuse éperdue de Wild Bill Hickok qui l'ignore souverainement (honnêtement ou pas est une autre question) et qui le lui montre en s'essuyant les lèvres après chacun des baisers qu'elle cherche à lui voler.
Elle lui court après en femme amoureuse durant toute l'histoire. Vraiment un personnage très touchant.
Le seul baiser qu'il n'essuiera pas d'ailleurs est le tout dernier, et elle le lui dit.
Mais il ne l'entend plus...

Vers la fin du film, à 1h22 environ, lorsque Wild Bill Hickok va régler leur compte à Latimer et ses hommes une scène à la fois courte et très dense entre Cala et Bill...
Il pose sa main sur la sienne avant de la repousser en lui disant grosso modo qu'elle n'est qu'une "calamité". Pourtant, du simple fait de ce contact elle vit.
Elle entrevoit dans ce geste non pas un repoussement mais un contact amoureux, un message vers elle. Dans les quelques mots qui suivent elle cherche à lui arracher non plus un baiser mais un "je t'aime". Un "je t'aime" qu'elle n'entendra pas et, sachant qu'elle ne l'entendrait pas, elle le devance en lui demandant plus modestement, dans une question minimaliste et presque affirmative :
- "I recognize you don't hate me. Do you ?"
Traduit dans les sous-titres par :
- "J'ai l'impression que tu ne me détestes pas. Je me trompe ?"

Je ne suis pas totalement du sûr de ce qui est dit en anglais car, en bonne Calamity elle parle à toute berzingue et la BO n'est pas très bonne, mais je ne dois pas être trop loin.

Quoiqu'il en soit, Jean Arthur nous propose ici une Calamity Jane ressentie comme toujours aussi... calamiteuse et pourtant immensément douce et attentionnée vis à vis de Hickok pour lequel elle s'inquiète profondément.
Elle nous propose également une femme qui, malgré son maniement du fouet et des injures, nous fait par d'un besoin immense d'amour. D'être aimée. Tant et tant qu'ici, elle aimerait simplement que son Bill admette, même pas qu'il l'aime, mais au moins qu'il ne la déteste pas.
Qu'il se montre, jusqu'au bout, différent de tous les autres hommes veut-elle probablement dire ?
Magnifique interprétation de Jean Arthur qui nous offre dans The plainsman, une Calamity inoubliable.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4778
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Yosemite » 05 mai 2012 22:18

Une montre qui se voudrait être un miroir, plus qu'un miroir même, une boule de cristal qui annonce l'avenir.
Hélas, les images en forme de présage ne s'avèrent pas toujours...
Une des belles subtilités proposées par C. B. DeMille, cinéaste monumental qui ne délaisse pas l'intimiste. Un contact de deux mains, celle d'un jeune homme et de Hickok, ce dernier clamant presque qu'il s'agit de C. Jane sur cette photo.
Scène qui fait dialogue à une autre de la fin du film, où la superposition des mains est alors sans médiateur, je veux dire par là qu'il n'y a plus de jeune homme. La main de Hickok reposant alors directement sur celle de Calamity. Et... il la rejette :(
Yo.

Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4778
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Yosemite » 05 mai 2012 22:37

Cinéaste monumental disais-je, et qui devait disposer d'un budget déjà important à l'éqpoque pour aligner autant de bateaux, de bons acteurs et... de figurants indiens :sm76:
Yo.


Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4778
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Yosemite » 05 mai 2012 22:53

Je me suis laissé aller à un parallèle entre le générique de début et cette scène, superbe et originale, durant laquelle les indiens chargent en suivant le cours du fleuve.

Dans le générique donc, une perspective très martiale, conquérante et qui porte la signature du réalisateur DeMille.

Image

Et tout au long du film, les superpositions de plans (dans le port notamment), l'attaque des indiens qui épousent la courbe du fleuve... une volonté constante de projeter les images afin qu'elles bénéficient de la profondeur du paysage.
Un procédé efficace qui fait régulièrement écho à ce générique.

Image

Notez que les indiens n'occupent qu'une petite portion du cadre à l'heure de l'attaque, alors que le générique envahit le paysage inexorablement... Pas forcément une simple recherche esthétique que ce choix-là. Même si, le cadrage et l'angle de champ de la photo des indiens qui chargent sont tout simplement sublimes.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4778
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar Yosemite » 05 mai 2012 23:13

Le New York Tribune, journal influent des années 1840 à 1870 a été créé par l'un des fondateurs du Parti républicain Horace Greeley.
Horace Greeley a qui l'on attribue régulièrement cette fameuse injonction "Go West, young man".
C. B. DeMille nous ramène ici à une vérité historique. Cette phrase a été prononcée, écrite plutôt, non pas par Horace Greeley, mais par John Soule, effectivement dans Terre Haute Express.
Yo.

Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22794
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Une aventure de Buffalo Bill - The Plainsman - Cecil B. DeMille - 1936

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 11 nov. 2012 20:02

Image
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités