Les Frères Sisters - The Sisters brothers - 2017 - Jacques Audiard

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4167
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar pak » 11 oct. 2018 0:06

Pour rejoindre Lafayette, les pires promoteurs du western aujourd'hui, ce sont ses aficionados... :lol:
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
Feuille de Saule
Guerrier indien
Messages : 493
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Feuille de Saule » 11 oct. 2018 8:00

Bat Lash a écrit :On a au moins deux superbes westerns au ciné cette année ; Hostiles et surtout The Rider qui est malheureusement passé un peu inaperçu. Quan au film d'Audiard, que ses déclarations sur le genre m'ont rendu anthipatique, il est quand même intéressant et bien meilleur que le calamiteux remake des 7 Mercenaires

Effectivement, je n'avais pas remarqué cette sortie.
Dommage, car je viens de googler et s''il était encore à l'affiche, je foncerais le voir

Pour le moment, j'envisage un saut au ciné pour voir les frères Sisters, mais ce topic avait commencé par m'en décourager


Je rentre à l'instant du cinéma...
alors je passe donner mon ressenti (je ferai peut-être aussi une chronique sur mon blog, mais pas tout de suite)

:| malgré tout ce que je pense des querelles entre amateurs du genre qui n'ont pas le même point de vue, je vais me joindre au camp des "'n'y allez pas".
Le film est très réaliste de décors, costumes et mise en scène. Là-dessus, rien à lui reprocher.
Cependant... j'ai traversé la séance ainsi :
Spoiler: Montrer
- un quart d'heure agacée
- deux quarts d'heure fatiguée
- deux autres luttant pour garder les yeux ouvert, malgré l'agitation sur l'écran Petit intermède épileptique pendant cette phase, mais qui n'a pas fini en crise heureusement.
- un quart d'heure intéressée
- deux en alternant yeux fermés + oreilles bouchées et envies de vomir
- et la fin tellement remuée que je ne faisais même plus attention au film

:roll: Je crois qu'on peut m'étiqueter "pauvre petite chose qui ne supporte pas la violence"
Nous étions trois personnes dans la salle. L'un des deux autres (un jeune homme) a remis son blouson sitôt le début u générique. Nous sommes sortis à peu près en même temps, et s'il ne semblait pas aussi démoli que moi, il n'en menait pas non plus très large.
:num18 Niveau d'empathie avec les personnages : médiocre, bien qu'ils aient tous des aspects sympathiques.
:hang: A la fin, l'un des deux frères (zut, je ne sais plus lequel) lit dans le carnet du détective une pensée sur les grands espace du Far West et la paix tranquille des feux de camp. Cela contraste terriblement avec ce qui vient de se passer (et n'est pas encore fini), et je crois que cet écart correspond au point de vue adopté : l'horreur d'une époque où il ne faisait pas bon vivre
Spoiler: Montrer
et qu'il est puéril de regretter
ça c'est la petite pique méchante que je n'oblige personne à accepter
et que je regretterai peut-être quand mon estomac aura repris sa place

:| sans vouloir être négative, je ne crois pas que ce soit avec ce genre de film que le western va reconquérir les coeurs. Par contre, pour les amateurs de thrillers violents et d'horreur, il y a des chances que ça plaise.

:beer1: je vais me faire une petite tasse d'eau chaude (avec un sachet dedans), et respirer un bon coup en dégustant le plaisir de ne pas vivre en 1851
Image

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6100
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar yves 120 » 11 oct. 2018 18:54

Maintenant c 'est sûr je vais aller voir " les Frères Sisters " :lol:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4957
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar L.. » 11 oct. 2018 18:59

Il y a du Céline dans ce film (auteur que je n'aime pas du tout du tout...) en moins sombre quand même.

Avatar du membre
Feuille de Saule
Guerrier indien
Messages : 493
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Feuille de Saule » 11 oct. 2018 19:03

yves 120 a écrit :Maintenant c 'est sûr je vais aller voir " les Frères Sisters " :lol:
Emmène des bonbons à la menthe des fois que ton estomac imite le mien (ce que je ne te souhaite pas)
:) que la force soit avec toi !
Image

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6100
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar yves 120 » 11 oct. 2018 19:58

Des bonbons à la menthe non ! je vais prévoir une bouteille de bourbon , au cas
où la force me quitte ! :num1
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4976
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Yosemite » 11 oct. 2018 20:33

Hannie Caulder a écrit :
major dundee a écrit :
Ouais, j'ai meme entendu dire que ce gugusse critiquait John Ford et John Wayne, je peux pas vous rapporter les propos exacts, mais bon...
Autre temps, autre moeurs, ce cave est bien de son époque, d'ailleurs le rat Tanrantino avait tenu des propos similaires...on peut dire qu'ils manquent pas d'air ces minables...


Je remarque que... bon, pas à chaque fois, mais très souvent, quand un western moderne sort de nos jours, le cinéaste affirme vouloir se rapprocher des westerns spaghetti ou crépusculaires .

Et quant à ce sempiternel qualificatif de "crépusculaire", :roll: je propose de décréter que le prochain western soit "matutinal". La votation est ouverte !

Bat Lash a écrit :On a au moins deux superbes westerns au ciné cette année ; Hostiles et surtout The Rider qui est malheureusement passé un peu inaperçu. Quan au film d'Audiard, que ses déclarations sur le genre m'ont rendu anthipatique, il est quand même intéressant et bien meilleur que le calamiteux remake des 7 Mercenaires

"The rider" qui est disponible en DVD et qui, lui, figure bien sûr dans les rayonnages de ma westernothèque.


L.. a écrit :Il y a du Céline dans ce film (auteur que je n'aime pas du tout du tout...) en moins sombre quand même.

En quoi trouves-tu qu'il y a "du Céline", ta remarque m'interpelle car un tel rapprochement ne me serait jamais venu à l'esprit (qu'on aime Céline et ses points de suspension ou pas j'entends).
Yo.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4957
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar L.. » 11 oct. 2018 20:47

La noirceur, les rapports entre les personnages, une vision des humains, un certain nihilisme.

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2163
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar tepepa » 13 oct. 2018 22:28

Un bon western, parfois drôle, parfois surprenant, parfois ennuyeux, louchant vers le fantastique, voire l'horreur, sans qu'on assiste à une débauche de violence non plus. J'ai aimé l'utilisation de certains poncifs du western: le Commodore tout puissant, l'invincibilité aux armes des héros, le regard sur le progrès (brosse à dent, toilettes). Les rapports entre frères sont bien transcrits. Film intimiste, les Frères Sister manque un peu de souffle, comme si Audiard, petit frenchie qui se frotte au western, s'auto-censurait un peu devant l'ampleur de la tâche. Mais c'est un bon western, et je ne comprends pas la réaction des forumeurs ici qui refusent d'emblée de voir un film d'un cinéaste pourtant assez réputé. Arrêtez donc de voir le western comme un monument (aux morts?) intouchable, qu'il ne faut surtout pas aborder sans prêter le plus grand respect aux indéboulonnables réalisateurs de la grande époque. Allez voir ce film, il vaut le coup, au moins autant que Hostiles sorti récemment.
:sm32:

Avatar du membre
Feuille de Saule
Guerrier indien
Messages : 493
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Feuille de Saule » 14 oct. 2018 20:25

En effet, juger sans avoir vu est difficile, mais tous les participants au topic n'ont quand même pas dit qu'ils n'iraient pas "parce que et point final", non ?

J'ai produit une chronique, qui est sortie hier.
http://scriptorium2.canalblog.com/archi ... 75675.html
Image

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2163
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar tepepa » 14 oct. 2018 20:42

J'ai lu ta chronique. C'est curieux tout de même que tu trouves ce film plus violent et dur que The Revenant qui n'est quand même pas piqueté des hannetons dans l'horreur gore...

Avatar du membre
Feuille de Saule
Guerrier indien
Messages : 493
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Feuille de Saule » 14 oct. 2018 22:48

Je ne me l'explique pas moi-même.
Et pourtant...
:| bizarre, oui. Les sensations ne sont pas toujours rationnelles.

Peut-être que l'état psychologique et physiologique joue un rôle. J'étais assez fatiguée. Mais beaucoup moins nerveuse que je ne l'ai souvent été récemment. Plutôt tonique, même.
J'ai quand même eu un début de crise d'épilepsie, à un moment. Ca m'était déjà arrivé d'en faire une pendant un spectacle mais toujours avec des effets de lumière sur la scène ou l'écran. Là... même pas.
Et c'est bien la première fois que j'ai envie de vomir (il aurait été raisonnable de sortir, mais j'avais les guibolles toutes tremblantes)
:| je ne me savais pas si chochotte.

La seule explication que je voie c'est l'aspect hyper-réaliste sans une ombre d'onirisme

A vrai dire... quand j'essaye de comprendre, je me dis qu'il faudrait regarder à nouveau le film, mais juste après je me dis que ce serait du masochisme. Pourtant, lire ou voir la même oeuvre deux fois en étant dans un état d'esprit différent, ça peut tout changer.


Quand j'étais étudiante et que je regardais X-files ou les contes de la Crypte, ma mère me disait que c'était ça qui me donnait des cauchemars. Sauf que justement, le samedi (jour où ça passait), je dormais bien. Par contre, un polar à sujet un peu brutal (même traité de façon calme) ou le journal TV d'après le film... et hop. une nuit passée à la moulinette
:| :| :|
Image

Avatar du membre
Alec Longmire
Convoyeur de bétail
Messages : 241

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Alec Longmire » 15 oct. 2018 16:11

Voilà un débat qui me surprend, comme certains ici, d'ailleurs ! Alors à mon tour de donner mon avis.

Pour ma part, je suis allé voir ce film la semaine dernière, sans avoir du tout lu au préalable ce qui s'en disait sur le forum ; vierge de tout point de vue, hormis les quelques critiques de journaux auxquels il a été fait allusion ici et globalement (très) favorables. Pour vous dire mon ignorance, je ne savais même pas qu'il s'agissait d'un film de commande, pas plus que je n'avais d'idée de l'arrogance d'Audiard vis-à-vis du genre (ce qui a tout de même tendance à refroidir un peu, il faut bien l'avouer...)
Pour terminer sur les préalables, je dois dire que je suis loin d'être amateur du cinéma d'Audiard (fils) : je n'ai pas vu tous ses films mais pour ce que j'en connais j'ai tendance à le trouver, comme d'autres l'ont déjà dit, assez grandement surestimé...

Bref, malgré tout, j'ai aimé : pas au point de crier au chef d’œuvre, mais il me semble que le film fait plutôt honneur au genre. Loin de trouver sa réalisation maniérée, elle m'a semblé assez intéressante et les acteurs excellents (j'ai l'impression qu'à ce dernier niveau du moins, il n'y a pas trop de controverse). Le traitement de la violence, en revanche, est en effet particulier, je comprends qu'il puisse déstabiliser. Je ne dirais pas que c'est ultra violent, ou gore, ou autre chose du genre. Pendant une bonne partie du film il y a même peu de violence effective. Par contre, une courte mais intense partie du film, sur la fin, fait entrer dans un climat vraiment oppressant où effectivement la violence est très réaliste et fait mal. Or ce n'est même pas une violence que les personnages infligent aux autres : non, ils se l'infligent plutôt à eux-mêmes, dans un dénouement qui me semble-t-il est justement très inspiré du western classique !

Je m'explique : le film repose sur la cupidité, sur la recherche d'un trésor que tous cherchent à s'approprier et dont personne ne profitera finalement, la faute justement à cette cupidité : schéma ultra classique, on est en plein hybris grec, en pleine tragédie quoi ! Cela me rappelle furieusement, sur le même thème, quelques exemples du genre : Le Trésor de la Sierra Madre ou Le Trésor des 7 collines par exemple (mais il y a un paquet de précédents !). Je ne cherche pas à comparer le film d'Audiard avec celui de Huston (!) mais imaginez-vous en 1948 voir ce dernier : est-ce que le personnage joué par Bogart, malsain à souhait, ou plutôt rendu fou par son avidité, ne provoque pas un certain malaise ? Même aujourd'hui, en revoyant ce film que j'aime beaucoup, j'ai encore ce sentiment. J'ai une impression un peu du même type avec ces Sisters Brothers, avec un traitement plus contemporain et donc encore plus déstabilisant...
Outre cet aspect, il y a aussi le contraste bien classique entre des personnages éduqués qui pressentent la fin du vieil Ouest et de la violence traditionnelle, et les gunfighters à l'ancienne, condamnés à mourir s'ils ne changent pas leur mode de vie. Sauf qu'ici, et de manière plutôt originale d'ailleurs, la résolution du conflit ne se fait pas tout à fait selon la voie traditionnelle.

Je terminerai mon long pensum avec le parallèle qui a été fait avec Céline : à mon avis il est inapproprié, mais pour ne pas tout dévoiler de la fin, je masque la suite :
Spoiler: Montrer
Céline est en effet d'un nihilisme et d'une noirceur absolus ; dans ces Sisters Brothers au contraire, les 5 dernières minutes, qui concluent le film, sont baignées d'un espoir assez inattendu (voire même un peu improbable) : contre toute attente, le tueur implacable exorcise sa violence parce qu'il y est contraint, je le précise, apprend à respecter son frère puis renoue avec son passé en retournant chez sa mère. Une nouvelle vie se profile, la rédemption lui est enfin permise : choses impossibles chez Céline !


Bref, ma conclusion serait de laisser une chance à ce film : je pense qu'il vaut tout de même mieux que des avis préconçus, même si ce n'est que mon avis...

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4957
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar L.. » 15 oct. 2018 17:11

Alec Longmire a écrit :
Je terminerai mon long pensum avec le parallèle qui a été fait avec Céline : à mon avis il est inapproprié


Je ne dis pas que c'est DU Céline, je dis qu'il Y A DU Céline quelque part, la violence n'est pas celle du Revenant, boursouflée techniquement et proche du jeu vidéo imbécile, la violence ici est bien plus psychologique, névrotique.

On peut effectivement voir la fin comme apaisée, mais au regard des personnages on peut aussi la voir glauque et tout à fait incertaine.

Le père, Michel Audiard , était grand amateur de L.F. Céline, Leone n'a pas voulu l'adapter trouvant le Voyage du bout de la nuit d'une trop grande qualité pour que le cinéma s'en emparer (pour Leone, seuls les mauvais romans faisaient de bons films.)
Modifié en dernier par L.. le 15 oct. 2018 19:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1900
Contact :

Re: Les Frères Sisters - The Sisters Brothers

Messagepar Moonfleet » 15 oct. 2018 18:15

L.. a écrit :la violence n'est pas celle du Revenant, boursouflée techniquement et proche du jeu vidéo imbécile



Ce qu'il ne faut pas lire...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités