Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2232

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar limpyChris » 19 août 2018 23:38

:wink: :beer1:
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6536
Localisation : oregon

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar lasso » 31 août 2018 11:04

autre Western traitant "SACRED GROUND" : THE TALL TEXAN - les Démons du Texas 1953 de Elmo Williams

cette fois-ci les Mescaleros du N.M. défendent leur Terre Sacrée !

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 18 sept. 2018 12:12

Salut Hombre , je te réponds avec un mois de retard , mais je n'étais pas là, et pour te dire que ... Je n'ai pas de souvenir particulier de la qualité d'image de Tierra Sagrada.
Elle devait être convenable sinon je l'aurai noté.
Le blu ray allemand doit être bien meilleur , je pense, car il présente une image de grande qualité et un son tout à fait correct pour Sacred Ground.
Désolé de ne pas être plus utile.

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2232

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar limpyChris » 18 sept. 2018 12:27

Aha, il est revenu ! Et i' va bien nous écrire le ressenti promis sur ce sacré Ground, plus vite et mieux écrit que moi, qui avais, du coup, laissé le mien en chantier ... et là, ça va tellement me déprimer que, de honte, j'oserai jamais poster le mien, même si je le finass... euh, fignole un peu ...
Bon, on ne va pas lui mettre la pression tout de suite, sauf, à la rigueur, celle-ci, pour son retour : :beer1:
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 18 sept. 2018 14:24

Merci pour l'accueil réservé au fils prodigue , limpy ( je précise toutefois que nous ne sommes pas non plus parents ...)
Je ne vais pas évoquer Sacred Ground tout de suite et je n'ai pas votre connaissance de la culture amérindienne pour être pertinent à hauteur de mes espérances.
Une fois faite une petite mise au point sur un autre topic ( où je vous ai d'ailleurs compromis , mais comme moi , vous ne risquez plus rien ...) , je vais essayer de trouver un peu de temps pour revenir sur Navajo Joe , attristé par la mort de ce vieux Burt.
Sans doute dans quelques jours , la rentrée c'est trop dur , même pour les retraités.
Et après , Sacred Ground.

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2779

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar Hombre » 18 sept. 2018 16:43

:num1

Merci quand même Hart.
Je te souhaite la bienvenue et un bon retour.
Je suis content de te lire à nouveau.
C'est vrai, aujourd'hui il ne fait pas très beau, même pour un procureur à la retraite :lol:
Ceci dit, tu ne devrais pas te prendre la tête et encore moins perdre ton temps avec des...
Bon je me retiens. Je ne dirais rien.
Salud! :sm88:
Un abrazo.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5201
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar yves 120 » 18 sept. 2018 18:02

Bien jouer limpy ,pour on ne va pas lui mettre la " pression " :beer1: de suite :lol:
j 'aurais aimé la trouver celle là :sm28: :wink:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 26 sept. 2018 16:21

" Charles B. Pierce ? Yes , I know his indian movies for children."
Voici ce que me répondit un américain cinéphile , amateur de westerns à qui je demandais si il connaissait le réalisateur de Sacred Ground.
C'était cet été et je n'avais encore vu que Grayeagle , pas vraiment un film pour enfants.
Mais , au fil de la discussion , il s'avéra que mon interlocuteur ne retenait des westerns de Pierce que les beaux paysages , les jolis indiens avec leurs costumes bariolés ( borrowed from museums ), et un parfum d'aventures suranné.

Sacred Ground ne peut être ramené à ces aspects même si les deux premiers existent bien.
Au contraire , il semble que son approche des conflits blancs/indiens soit tout à fait pertinente.
Les positions irréconciliables des uns et des autres sont ici clairement énoncées et décrites.
D'abord celle des indiens qui constatant l'installation d'un trappeur et de sa compagne indienne enceinte sur un site funéraire de la tribu vont se débarrasser des intrus comme on chasse une mouche d'un morceau de viande.
lls démolissent leur cabane sans se préoccuper de ceux qui y vivent. La femme meurt et le trappeur est abandonné avec son nouveau-né à l'hostilité d'une nature sauvage.
Ensuite celle du trappeur , d'abord poussé par un instinct de survie , puis pris par une frénésie d'extermination envers ceux qui l'ont persécuté.
Les deux parties ont leurs raisons et leurs torts. Leur impossibilité de communiquer conduirait en toute logique à la destruction de l'une d'entre elles.
Ce ne sera pas le cas toutefois en raison d'une conclusion avec laquelle j'ai du mal à adhérer , elle semble en contradiction de la démonstration présentée. Un peu comme si Pierce n'avait pas osé aller au bout de son propos.
Il y a une indifférence de la part des indiens vis à vis des étrangers. Mais pas de haine , du moins pas au début.
Le trappeur , lui , ne boude pas son plaisir à abattre les indiens au fusil et loin , bien par haine et par vengeance.
Irréconciliables donc , dans le comportement comme dans la culture.
Pour le spectateur , il difficile de comprendre pourquoi les indiens rejettent une des leur qui leur a été pourtant arrachée par le force.
Pourquoi ils ne tuent pas le trappeur alors qu'il était à leur merci ( à trois reprises ! )
Pourquoi la squaw rejetée s'attache au trappeur devenu sanguinaire , la présence d'un bébé qui lui est étranger n'étant guère convaincante.
Et c'est la force de Pierce de nous mettre dans les même incompréhensions qu'un homme blanc aurait en face de ces indiens.

Il y a un mois je me posais la question de la sincérité de Pierce dans son approche des amérindiens.
Aujourd'hui , je doute d'elle. Plusieurs raisons :
Grayeagle reprend à la lettre le thème de The Searchers , Sacred Ground celui de Jeremiah Johnson. Double déclinaison sans risque de films déjà acclamés.
Pierce sort ses films tout de suite après les succès de A man Called Horse , Little Big Man et JJ.
Cet indépendant recherchait une rentabilité facile avec des budgets limités : dix indiens , dix chevaux , trois blancs et des décors naturels , c'était parfait.
Il est vrai que qu'on a fait des chefs d'œuvres avec moins. Thunderhoof par exemple.
Ceci dit , je ne suis pas du tout sûr que des films fulgurants sur le sujet aient été réalisés par des auteurs passionnés par leur propos.
En particulier Ralph Nelson pour Blue Solldier et ( aïe , limpy , le terrain devient glissant ) Sergio Corbucci pour Navajo Joe.

Quelque soit la volonté de Pierce , elle semble tout de même relativement estimable en regard de son film.
Mais , il n'y a rien de génial non plus. Sur l'intensité des conflits entre les indiens et le blancs , on en apprend plus en trois minutes chez Ford ( la première rencontre de Scar et Ethan dans The Searchers ) que dans Grayeagle et Sacred Ground réunis.

Voilà une première impression , je n'ai vu le film qu'hier soir.
Lasso ? limpy ? Allô , allô ...

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 26 sept. 2018 19:55

J'ai appelé Lasso et limpy parce que je sais qu'ils ont vu le film , mais évidemment tous les forumeurs sont les bienvenus sur ce topic , cela va de soi.
D'ailleurs , il faudrait trouver une vostf de ce film , ou au moins des sous-titres en anglais.
Comprendre Jack Elam qui bafouille dans sa barbe , même si on parle un peu l'anglais , ce n'est pas de la tarte...

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5201
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar yves 120 » 26 sept. 2018 20:04

Je vais le regarder ce soir ! enfin si je ne suis pas pété :lol: car la téquila ça ne plaisante pas ! en plus en V.O . c 'est loin d 'être gagné et si Jack Elam en rajoute
"c 'est la barbe " enfin à + non en plus j 'ai commencé l 'apéro je verrais demain ! :lol:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 26 sept. 2018 20:17

Hombre a du bol , il existe un dvd en espagnol ( celui que j'ai perdu...) , mais avant de voir le film il doit terminer l'histoire du western muet ...
Donc , il pourra voir Sacred Ground vers 2024.
D'ici là , on aura déchiffré ce que disait Jack Elam , et on pourra lui dire ce qu'il raconte.

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2232

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar limpyChris » 26 sept. 2018 22:47

Mince, j'ai toujours pas fait mes devoirs ... c'est toujours à l'état de brouillon ... :oops:
Y en a peut-être un qui aurait pu démêler le fil de Jack à travers sa barbe ... Et peut-être il va reviendre ...
écho : Et peut-être il va reviendre ...
Oui, pasque HART, il était en vacances, il a pas pu faire connaissance ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6536
Localisation : oregon

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar lasso » 27 sept. 2018 9:23

merci HART, je viens de te lire, tu as raison qu'on ne peut comparer ce Western de l'indépendant
Charles B. Pierce, mais néanmoins, il sait s'exprimer d'une façon qui sait plaire aux enfants.....
que nous sommes tous, son film est quand même beaucoup plus véridique, en images, que ceux
de Ford, qui nous a habitué à ses vues des choses.
Bien qu'il s'est inspiré des films que tu as nommé, il faut le féliciter pour avoir créer ces films,
peu connus, qui racontent bien des situations des natifs.

Quand à l'incompréhension, de ce que Jack Elam grogne dans sa barbe : indique moi la scène,
il doit y avoir plusieurs, éventuellement avec indication des minutes écoulées du film.
Je pourrais te les traduire, mon exemplaire étant en allemand.

En plus j'ai vu le film "horreur" de Charles B. Pierce "THE TOWN THAT DREADED SUNDOWN"
(une histoire qui s'est réellement passé au Texas en 1946), là, ce sont d'autres réalisateurs
qui se sont inspiré de son film. Un film "Trash" à ne pas manquer !

avec quelques acteurs, qu'on connaît de ses Westerns : Ben Johnson, Andrew Prine...


Image

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 27 sept. 2018 19:57

Kiképarti ?
Pas Vin , j'espère.

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Sacred Ground - 1983 - Charles B. Pierce

Messagepar HART » 27 sept. 2018 20:15

Lasso , tu as raison de dire que Pierce apporte quelque chose au western.
La vision de ses films me laisse une impression paradoxale : on voit bien qu'ils sont faits avec très peu de moyens et même temps ils sont flamboyants.
Sa peinture des indiens réussit à restituer quelque chose de leur fierté , et de leur grandeur.
Et c'est à mon avis la contribution majeure de Charles B. Pierce au genre et au delà aux indiens d'Amérique du Nord.

Oui , Pierce a réalisé plusieurs films d'horreur à petit budget. Il est d'ailleurs plus connu aux USA pour son tout premier film ( d'horreur donc ) que pour pour ses western.
The Legend of Boggy Creek , film vraiment fauché consacré au fameux Big Foot a rapporté des millions de dollars.
Le réalisateur de The Bair Witch Project a déclaré que ce film de Pierce a été son influence majeure.
Loin du western...

Pour Les répliques de Jack Elam , je vais essayer de trouver une solution pour mieux les comprendre et les partager. Si cela ne marche pas , ton expertise sera précieuse.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités