Page 1 sur 5

Bandolero - 1968 - Andrew V. MacLagen

Posté : 03 oct. 2005 10:32
par pouêt
C'est l'histoire d'une bande de voleurs pourchassés par un peloton. Dans la bande de voleurs, on trouve notamment Dean Martin, James Steward et Rachel Welch (malgré elle). Cette poursuite dans le désert mexicain est doublé d'une "romance à trois" (le voleur+la prisonnière+le shériff qui leur court après). Il est aussi question d'un butin et d'une horde de pilleurs mexicains. Bref, que des bons ingrédients. Je n'en dis pas plus volontairement. Mais la recette ne prend pas vraiment, hélas.
La première demi-heure est très réussie : riche en action, en retournement de situation, et avec pas mal d'humour. James Staward vieillissant cabotine comme jamais, mais c'est un régal. Puis une fois la poursuite dans le désert lancée, il y a une nette baisse de régime. Je me suis presque embêté jusqu'au quart d'heure finale, où on bascule dans une grande scène de flingage façon "la horde sauvage". La tension dramatique atteint son paroxisme dans les 5 dernières minutes. Et c'est assez réussi.
Bref, "Bandolero" est un film inégal, distrayant dans sa première partie, puis assez ennuyeux, pour finir d'une façon grave.
Ma note : 6/10.

Posté : 03 oct. 2005 11:13
par james
Je l'ai souvent dis j'adore ce western avec en plus une penseé pour jock mahoney qui apparait au debut(en compagnie de raquel welsh)puisqu'il joue son mari et se fait descendre lors de l'attaque de la banque,il ne fut jamais crédité au générique....

Western populaire il remplis les salles a sa sortie preuve en ai qu'il trouva un public,vive le cinéma de mac laglen j'adore :D

Posté : 03 oct. 2005 11:41
par pouêt
A noter que la BO de Jerry Goldsmith est très sympa. Le thème principale colle bien au film (notamment la première partie avec James Steward en pseudo-boureau).

Posté : 03 oct. 2005 11:50
par Carcasse
Pour moi, l'un des meilleurs McLagen avec Chisum... Celui-ci, je lui reprocherai une fin triste qui ne va pas dans le ton de l'histoire.
Un peu la douche froide pour sacrifier au courant des westerns pessimistes.

Posté : 01 oct. 2006 10:51
par Personne
Image

Posté : 06 oct. 2006 0:10
par mortimer
Carcasse a écrit :Pour moi, l'un des meilleurs McLagen avec Chisum... Celui-ci, je lui reprocherai une fin triste qui ne va pas dans le ton de l'histoire.
Un peu la douche froide pour sacrifier au courant des westerns pessimistes.


pourquoi dis-tu que la fin est triste, le shériff gagne et les bandits sont punis : bien mal acquis ne profite jamais :P

Posté : 06 oct. 2006 8:08
par pouêt
Les héros sont des salauds. Ils perdent à la fin. La morale est sauve, mais le spectateur qui avait adhéré à la cause des héros se voit privé d'une happy-end. Ce qui est étrange dans un film qui par ailleurs est plutôt gai.

Posté : 30 janv. 2007 22:48
par Vixare
J'ai lontemps pensé que Bandolero était un mauvais film, étant plus petit je détestais la fin car je m'accrochais vraiment à la cause des Bishop et pour une finir de cette manière ... alors que l'avenir leur appartenait !

Maintenant avec le recul je ne suis toujours pas un fan de la fin mais le juge le film en étant plus objectif je pense et j'aime de plus en plus James Stewart dans ce film, rôle à contre-emploi de ceux que lui avait fournit Antony Mann mais comme avec ce dernier je trouve sa prestation remarquable sous la houlette de Mc Laglen tout comme celle de Dean Martin, Raquel Welsh et George Kennedy me laissent quant à eux un peu plus perplexe.

A la réalisation, McLaglen me plait beaucoup, c'est du western US comme je les aime, selon les bases posées par les grands réalisateurs !

Un bon moment de cinéma à savourer sans trop de modération :D 8.5/10

Posté : 31 janv. 2007 6:30
par musselshell
Le mieux, dans Bandolero, ce sont les 20 premières minutes, du hold-up raté à l'intervention salvatrice (et savoureuse) de Stewart. Beau générique, belle apparition retardée de Jimmy en cavalier solitaire: regardez bien la filmo...en 1968, il était temps qu'il y ait droit! Le hold-up est tendu, sec. La rencontre avec le croque mort, le bain, la roublardise du grand escogriffe, rien à redire...Après ça s'enlise, le nerf disparait, ça sentimentalise, ça ne trouve pas sa tonalité. J'aurais tendance à dire: Mc Laglen redevient Mc Laglen. Ca commence cinema, ça finit presque télé...Quand Mc Laglen filme le drame, souvent à travers la famille, je n'y crois plus. Deviennent tics, clichés ou sentimentalisme ce qui était poésie et compassion chez le metteur en scène préféré de son sergent de papa! :wink:

Posté : 06 sept. 2007 9:48
par Jicarilla
:oops: Entre une chasse à l'homme et des méchants Apaches et l'humour de McLAGLEN ,je choisi la belle RAQUEL :applaudis_6: :applaudis_6: et l'apparition de JOCK MAHONEY

:lol: :lol: Une fiche télé
Image

Re: Bandolero - 1968 - Andrew V. MacLagen

Posté : 17 févr. 2008 9:31
par Jicarilla
Une affiche de 60x80 pour RAQUEL :lol: :lol:

Image

Re: Bandolero - 1968 - Andrew V. MacLagen

Posté : 17 févr. 2008 21:10
par metek

Bandolero!
1968 - Etats-unis - Western - 1h46
Director : Andrew V. McLaglen
with : James Stewart (Mace Bishop), Dean Martin (Dee Bishop), Raquel Welch (Maria Stoner), George Kennedy (le shérif Johnson), Andrew Prine (Roscoe Bookbinder)
• L'histoire de "Bandolero!"
Se faisant passé pour un bourreau, Mace Bishop a l'intention de libérer un gang de bandits, qui compte parmi eux son frère, afin de leur éviter la potence. Mais le shérif les poursuit jusqu'au Mexique où ils doivent regrouper leur force afin de faire face à l'attaque de bantits méxicains.

Image
Image
Image

Re: Bandolero - 1968 - Andrew V. MacLagen

Posté : 19 sept. 2008 23:29
par Vin
Je viens de le revoir.
Le Mexique décidément ne réussit pas aux Bishop, quelque soit le film !
:sm32:

Je suis d'accord, bon début, fin plus "terne".

Dean Martin surfait en haut de la vague à cette époque, les "cool men" (Sinatra, Davis, Lawford et Martin) voyaient la fin de leurs heures de gloire poindre à l'horizon, mais ne le savaient pas encore.

Le film fait des clins d'oeil sur Dean, mais j'en dirai plus quand j'aurai le temps de faire une mini-bio sur Dean Martin.
:wink:

Re: Bandolero - 1968 - Andrew V. MacLagen

Posté : 23 mai 2009 15:15
par Trinita
Je viens de le voir et j'adore ce film. C'est plein d'action comme j'aime, le "couple" Stewart/Martin est vraiment attachant et Raquel Welch est rahh lovely comme dirait ce bon vieux Gotlib.
Seul la fin m'a un peu dérangé car j'ai trouvé que ça ne collait pas vraiment avec le ton du film qui se voulait pas si dramatique pendant les 1h35 précédente.
Mise à part ça, c'est un bon western que j'aurais plaisir à revoir de temps à autre.

Re: Bandolero - 1968 - Andrew V. MacLagen

Posté : 23 mai 2009 15:41
par Vixare
Ah Trinita j'adore ton impression d'ensemble ! :D
Mais concernant la fin, quand on y réfléchit bien c'était la seul issue possible à l'histoire, McLaglen filmait pour une fois des personnages de l'autre côté de la barricade et comme l'a dit Carcasse : "bien mal acquis ne profite jamais", la morale est amère pourrait-on dire au vu de la position prise par la mise en scène et puis "tout ça pour ça ...", et oui mais ça tranche tellement avec ce qu'on a l'habitude de voir. Je trouve que c'est ça aussi qui est plaisant dans ce film, son originalité, à parler avec des non-initiés on me dit souvent "t'façon le western c'est simple, y'a les méchants et les gentils et les gentils gagnent toujours à la fin", Bandolero ! est d'une certaine manière l'une des exceptions qui confirment la règle ... au final je pense qu'on est ému et McLaglen gagne son pari, même si la seconde moitié du film comporte quelques défauts l'ensemble est très plaisant.