Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3652
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 15 sept. 2012 22:32

Image

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3652
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Abilène » 24 nov. 2012 22:41

Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4722
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Yosemite » 19 avr. 2014 13:39

Simenon affirmait : "La date la plus importante, dans la vie d'un homme, est celle de la mort de son père..."

Image

Deux avis différents donc... Celui exprimé par Bart Allison (Randolph Scott) ci-dessus.
Yo.

Avatar du membre
Hombre
Westerner
Westerner
Messages : 2741

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Hombre » 19 avr. 2014 14:19

Yosemite a écrit :Simenon affirmait : "La date la plus importante, dans la vie d'un homme, est celle de la mort de son père..."

Image

Deux avis différents donc... Celui exprimé par Bart Allison (Randolph Scott) ci-dessus.
Yo.


Belle trouvaille Yo.

La citation de Simenon a de toute façon plus de poids.
Et celle de Bart Allison est peut-être l'avis de quelqu'un qui n'a pas de père...

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4722
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Yosemite » 20 avr. 2014 22:19

Certainement pas le meilleur du cycle Ranown de Budd Boetticher, comme souligné par B. Tavernier dans les bonus de l'édition Sidonis, la faute en incombe largement au scénario qui reste somme toute sans grande élévation ni recherche.
J'écrivais récemment, au sujet du film « Passion » de Dwan que le thème de la vengeance amenait souvent (selon moi) des scénarios un peu convenus et linéaires.
Ce n'est pas tout à fait le reproche que je ferai ici, car en fait de vengeance, il n'y a guère finalement.
Pour autant, le retournement de la population de Sundown City en faveur de Bart Allisson (Randolph Scott) amené lentement tout au long de l'intrigue procède un peu du même principe que je n'aime pas trop et qui vise à amener un élan souvent simpliste en faveur du personnage qui mène sa propre justice, mais ce n'est pas, je pense, le plus important ici.

Le plus intéressant du propos est bien sûr, le doute qui s'immisce dans l'esprit de Bart Allison au fur et à mesure qu'amis et non-ennemis lui assèneront les propos selon lesquels la femme pour laquelle il mène cette quête vengeresse ne mérite pas autant de morts.
Et c'est tout le talent de Randolph Scott qui s'exprime au travers de ce renversement. Lui qui incarne un personnage déterminé et empli de haine vis à vis de son rival, il finira par repartir plus seul que jamais, sans son comparse Sam (Noah Beery Jr.), tué dans les affrontement vengeurs, et...
Image

... avec un cheval de trop (sans jeu de mot sur le mot "trop"). Un cheval qui aurait pu ramener son ami, ami surgit d'on ne sait où au début du film et parti pour on ne sait quoi finalement.

Il faut dire que les "retrouvailles" entre ces deux, au tout début du film, étaient pour le moins improbables.
Ce n'est pas si souvent qu'un passager fait stopper une diligence pour en sortir et... la laisser repartir sans tout piquer ! Quelque chose de vain s'annoncerait-il dès les premiers instants ? Quelque chose de vain qui ne fera que se concrétiser ainsi en fait, dans cette perdition, dans cet anéantissement de la quête initiale.
Seuls les habitants de Sundown bénéficieront (sans doute) du passage de Bart Allison dans leur bourgade.
C'est donc un dénouement triste et à rebours de ce qui nous est montré généralement dans les films de vengeance (et si certains font exception il s'agira bien de ceux qui traitent de ce thème dans le cycle Ranown qui comptent des chefs-d'oeuvre du genre) mais qui ne suffit pas à relever le côté un peu trop terne de la narration.
Les acteurs principaux, et principales, sont tout à fait convaincant(e)s, cela mérite d'être souligné.
Un film revu malgré tout avec plaisir mais qui me laisse le même sentiment mitigé des visionnages précédents.
Yo.

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6723

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar chip » 21 avr. 2014 10:02

Du tandem Scott -Boetticher, j'ai un faible pour celui-ci, justement à cause de son scénario, de sa fin, la plus désespérée du cycle et du personnage très bien joué par John Carroll.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4249
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 29 avr. 2014 12:22

Il est un rituel pour moi depuis un certain temps déjà... Commencer le w-e par un SIDONIS le vendredi soir... Vendredi dernier j'ai donc revu celui-ci...
En effet c'est assez surprenant et le truc d'interrompre le mariage et la vengeance me fait curieusement penser à QUATRE ETRANGES CAVALIERS (également SIDONIS vu y a peu)...
Les motivations des uns et des autres sont quelques peu déconcertantes mais j'ai bien aimé malgré une durée assez courte et une intrigue parfois décousue...
John CARROLL... Je le connaissais surtout pour ZORRO RIDES AGAIN(1937) et oui je trouve qu'il ressemble ici à Clark GABLE mais pour un type que tout le monde déteste c'est quand-même un peu long avant qu'on ne le voit... Je me demande si les scènes au SALOON ne sont pas pour tuer l'ennui et si certains étaient pas vraiment ivres...
Noah BEERY Jr a toujours été parmi mes seconds rôles préférés et je trouve qu'il est toujours excellent...

Court, un peu abrupt dans son scénario, manque de grands espaces mais plaisant...
Image

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2849
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar pak » 19 févr. 2015 22:42

U.S. Marshal Cahill a écrit :la jaquette du dvd Sidonis qui vient de sortir le 19 octobre en version restaurée (le titre français n'a pas du tout été repris) :

(clic 2 x)


Revu enfin ce film grâce au DVD Sidonis. Mes impressions de jeune impressionné à sa première vision n'a pas changé bien des années plus tard. Je suis quasi en total désaccord avec l'avis de Tavernier dans les bonus. Ce film est riche psychologiquement et cette richesse semble avoir échappé à pas mal de membres ici. C'est l'un des meilleurs films et rôles de Scott. C'est même l'une de ses meilleures prestations, qui tranche avec son monolithisme récurrent.

Spoiler: Montrer
Pour preuve la scène (attention spoiler, je préfère préciser, certains ici balancent des péripéties sans ménagement) dans laquelle son pote est assassiné, l'acteur est au bord des larmes et sa voix trahit une émotion comme rarement je l'ai ressentie en l'entendant.
De plus Scott fait vieux dans ce film, bref son âge. Ses cheveux argentés et son visage creusé le fragilisent comme rarement vu avec lui.

Alors certes ce n'est le film le plus spectaculaire de l'équipe Scott / Boetticher / Brown, ni le plus réussi visuellement. Mais il sort des sentiers battus, propose une alternative intelligente au sempiternel thème de la vengeance, et a une écriture fine et sans concessions.

Un vrai bon film à découvrir, qui déconcerte, mais ce n'est pas si souvent pour le souligner et le recommander.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6388
Localisation : oregon

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar lasso » 02 juil. 2015 12:33

Toujours mes DVD Zone 1

j'aime bien ce Western à la dynamique mise en scène de BB.
Randolph Scott, un peu vieilli est quand même bien mobile cette fois-ci, plus aigri que vengeur, il a affaire à une homme sans scrupules ? un
peu playboy, qui reste calme, même après les menaces de mort de Scott.
Le scénario laisse au spectateur le soin à imaginer les méfaits de Carroll.
Scott est aveuglé par la haine envers un adversaire qui l'a rendu cocu, pendant son longue absence due à la Guerre Civile. Son épousé enceinte
éhontée s'est suicidée, cette raison du suicide lui avait échappé.
Je ne vois pas la raison pourquoi, Steele, ne devrait pas marier Carroll, seulement pour un souci d'adultère quelle devra subir éventuellement.
Les citadins de Sundowns ont été lâche et se sont tûs, sauf le "Figaro" à la langue pointue.
Après que le habitants ont pris leur courage dans la main, le Docteur récupère enfin son ancien amour Steele, à la bonne grâce de Scott, qui
a pu impressionner la dernière, qui était amoureuse de lui.
Valérie French, amoureuse de Carroll de longue date, a pu reconquérir, grâce à son courage en évitant que lui et Scott, s'entretuaient pour
rien. Un mariage mérité avec un "playboy" pas tellement un despote.

Scott, préfère plutôt, pour cacher sa honte et son erreur, à rentrer seul au Texas, pour recommencer une vie meilleure.

La musique de Heinz Roemheld, pas mémorable, déçoit cette fois ci.
Le role de Karen Steele est trop discret, c'est Valérie French qui se profile ici.

Film à revoir régulièrement.

Billet pour l'Au-delà.
Image
Image
Image
Modifié en dernier par lasso le 03 juil. 2015 10:37, modifié 1 fois.

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6723

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar chip » 02 juil. 2015 14:51

Stella Stevens ressemble à Karen Steele, même blondeur, mêmes talents (2 ), mais chez Boetticher c'est Karen Steele. :)

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6388
Localisation : oregon

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar lasso » 03 juil. 2015 10:51

chip a écrit :Stella Stevens ressemble à Karen Steele, même blondeur, mêmes talents (2 ), mais chez Boetticher c'est Karen Steele. :)


Bien-sûr chip, tu as raison, je voulais bien écrire le bon nom de l'actrice, mais mes doigts m 'ont pas obéi, ni la cervelle, c'est l'âge :sad:

Merci d'avoir signalé : correction faite

Avatar du membre
Compte Supprimé 0A
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 312

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Compte Supprimé 0A » 20 mai 2016 18:35

Terminé les plus grands films de Boetticher. Ou du moins ce qu'on en dit.

ET QUELLE DÉCEPTION, purée mais qu'est ce que c'est surestimé ici Boetticher, j'en ai marre. C'est vraiment pas pour moi ce genre de façon de faire, expliquer un sentiment, moi je veux un vrai western épique, seul "Ride Lonesome" ressemblais à ce que j'aime.

Le film était tellement bien foutu, mais c'est quoi cette chute digne d'un comanche station ? Donc archi-nulle, et fade.

Bref on est clairement dans du petit feuilleton encore une fois.

J'ai terminé avec Boetticher, je verrais "Le courrier de l'or" mais bon sang que c'est surcoté.... Très déçu.

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6723

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar chip » 20 mai 2016 18:57

Sûr ça ne vaut Trinita et " la blonde et le shérif" :) les goûts et les couleurs....

Avatar du membre
Compte Supprimé 0A
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 312

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar Compte Supprimé 0A » 20 mai 2016 18:59

chip a écrit :Sûr ça ne vaut Trinita et " la blonde et le shérif" :) les goûts et les couleurs....


Ah mais clairement. Après je le crie pas sur tous les forums que c'est bien :D :wink:

Et pas la peine d’être hautain, je ne suis pas un MOUTON parce qu'un western a une distribution, Boetticher c'est bebete je suis désolé. Les combines c'est juste un peu tiré par les cheveux de débilité.

Trinita et la blonde et le shérif ( merci de cracher sur un VRAI réalisateur qui est Raoul Walsh ) c'est volontairement drôle et débile, et ça n'a rien à voir avec Boetticher.

persepolis
Mohawk
Mohawk
Messages : 840
Contact :

Re: Le vengeur agit au crépuscule - Decision at Sundown - 1957 - Budd Boetticher

Messagepar persepolis » 20 mai 2016 22:31

Il faut se faire au style de ce réalisateur : au début, j'ai eu aussi du mal avec comanche station mais après j'ai apprécié avec l'homme de l'Arizona.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités