Le dernier voyage de Ransom Pride - The Last Rites (of Ransom Pride) - Tiller Russell - 2009

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3361
Localisation : Massy town
Contact :

Le dernier voyage de Ransom Pride - The Last Rites (of Ransom Pride) - Tiller Russell - 2009

Messagepar pak » 17 déc. 2014 0:13

The Last Rites (The Last Rites of Ransom Pride) de Tiller Russell (2009). Avec Dwight Yoakam, Lizzy Caplan, Jon Foster, Cote de Pablo, Jason Priestley, W. Earl Brown, Peter Dinklage, Scott Speedman, Kris Kristofferson... Scénario de Tiller Russell et Ray Wylie Hubbard - Musique de Jeff Danna - Produit par Michael Frislev, Duncan Montgomery, Chad Oakes / Horsethief Pictures, Nomadic Pictures et Ransom Pride Alberta Productions - Production canadienne - Sortie USA le 10/09/2010 - Sorti en France directement en DVD le 19/08/2014 (distributeur Zylo).

Image


Après la mort de Ransom Pride, le hors-la-loi dont elle était amoureuse, Juliette Flowers décide de lui offrir des funérailles dignes de ce nom. Mais le corps du défunt est entre les mains de Bruja, une mystérieuse femme défigurée, qui avait un compte à régler avec Ransom et sa famille. Juliette lui propose un marché : en échange du cadavre, elle lui ramènera le jeune frère de Ransom. Mais le père du garçon lance des tueurs à leurs trousses. Une traque sans merci s’engage...


Petite présentation du film. Le moins qu'on puisse dire c'est que l'accroche du scénario fait envie car elle est bien tordue et originale. C'est un premier long-métrage, qui nous vient du Canada, réalisé par Tiller Russell qui lui vient du documentaire, et qui y est retourné après ce film. Doté d'un budget moyen de 8 millions de dollars, le film fut tourné au Canada en septembre 2009 à Calgary et Vancouver. Quand on regarde de près le générique, on se rend compte que le scénario est co-signé par Ray Wylie Hubbard, nom qui parlera aux amateurs de musique country puisque c'est un auteur-compositeur-interprète assez connu dans le genre. Tout comme l'un des acteurs principaux d'ailleurs, Dwight Yoakam, à la renommée nettement plus internationale, et qui a l'habitude de faire l'acteur : on l'a aperçu par exemple dans Sling Blade, Panic Room, Trois enterrements ou Bandidas, qui, en dehors de leurs qualités ou défauts, sont loin d'être des petits films d'amateurs... Yoakam est acteur ici et ne chante pas, alors que Hubbard a composé, écrit et chanté des chansons pour ce film.

Le reste du casting attire l’œil aussi, essentiellement composé d'habitués de séries TV, comme l'héroïne Lizzy Caplan (True blood, Tru calling, New girl... ), Jason Priestley (l'ex belle gueule de Beverly Hills qui avait cartonné dans les années 1990, qui a tenté une carrière ciné ensuite, pour finalement enchainer depuis des rôles dans diverses séries), Scott Speedman (Felicity, et l'excellente série militaire Last Resort trop tôt arrêtée, mais qu'on a pu voir aussi régulièrement dans des films comme Underworld et sa suite, Le monde de Barney et bientôt dans Captives d'Atom Egoyan), W. Earl Brown (la brute Dan Dority dans Deadwood), et surtout Cote de Pablo, la Ziva (non, elle n'a pas grandi à La Courneuve... Arf ! ) de N.C.I.S.: Enquêtes spéciales, qui semble avoir voulu ici casser son image un peu trop lisse de la série, en adoptant, à l'instar de Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes (un autre rejeton de série, mais qui lui a bien su rebondir après 21 Jump Street), un look d'enfer et assez loufoque. Elle est méconnaissable avec sa trogne balafrée, ses peaux et griffes de bêtes. Autre transfuge d'une série, l'excellent acteur nain Peter Dinklage, mais qui n'avait pas encore joué dans Game of Thrones (on l'avait toutefois vu dans un rôle récurent dans Nip/Tuck), et qui commençait à se faire un nom en dehors du circuit du cinéma indépendant, notamment grâce au rôle qui l'a un peu révélé dans le très bon film Le chef de gare.

Et puis il y a la bonne trogne de Kris Kristofferson, l'un des derniers cowboys crédibles de l'écran.

Après une première mondiale au festival du film international d’Édimbourg en Écosse le 17 juin 2010, le film a connu une sortie confidentielle en salles aux USA, mais n'a visiblement pas marché. Les critiques sont d'ailleurs assez mitigées, et même souvent mauvaises. Trois monteurs se sont attelés au montage du film, et ça, ce n'est jamais très bon signe. Pourtant, parmi les producteurs, on note les noms de Chad Oakes et Michael Frislev, qui ont produit les séries Klondike et surtout Hell on Wheels, ainsi que Copper, sorte de Gangs of New York en série, se déroulant dans le New York de 1860, que j'aimerai bien découvrir. Mais bon, tout ça c'était après ce film...

A noter qu'on voit voitures et moto dans le film, ce qui situe ce western au début du siècle dernier.

A voir la bande annonce, entre les tenues, les dialogues et le casting, on a un peu l'impression d'être dans une tentative de lifting à la Tarantino, d'ailleurs dans la bande annonce, on peut lire Tanrantino rencontre Peckinpah... Doutent de rien les distributeurs !

Il y a de bons ingrédients en tous cas dans ce plat, mais si c'est mal dosé, ça peut devenir indigeste (c'était la maxime culinaire de la soirée... ).



Image

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Image
Ziva là, keski t'arrive cousine ? ? ?
Modifié en dernier par pak le 07 janv. 2015 1:02, modifié 1 fois.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2986

The Last rites-The Last rites of Ransom Pride-2009- Tiller Russell

Messagepar MARCHAND » 04 janv. 2018 17:57

Image

Pour récupérer le corps de son amant américain tué au Mexique, une jeune cowgirl, elle même recherchée au Mexique pour l'assassinat d'un général, réussit à entrainer le frère du défunt, qu'elle vient chercher aux États-Unis, dans son périple au Mexique. A la colère du père du jeune homme qui envoie à sa poursuite le frère d'un ami accompagné d'un tueur, avec mission de se débarrasser de la cowgirl et de ramener son fils vivant et le corps de son fils mort...

Un western très récent qui cumule les obstacles pour une bonne compréhension: histoire complexe, embrouillée par toute une série de flash-backs, une alternance de dialogues en anglais et en espagnol, avec pour une fois, un sous-titrage anglais sur les dialogues espagnols, des cadrages surprenants, beaucoup de morts incompréhensibles et gratuites, etc, etc... Au milieu de tout ça, un repère néanmoins, la participation d'un Kris Kristofferson vieilli mais reconnaissable. Une curiosité qu'apprécieront peut-être les jeunes et encore...


Image

Disponible en vf chez nous et ailleurs...

Errare humanum est...

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2986

Re: Le Dernier voyage de Ransom Pride-The Last Rites of Ransom Pride-2010- Tiller Russell

Messagepar MARCHAND » 20 janv. 2019 11:33

ImageImage

Titres français et allemand.
Errare humanum est...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités