Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6370
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar Sitting Bull » 24 mars 2018 1:12

T'es sûr de ne pas avoir débouché un "Château Bel-Air" (voire un Pétrus) avant le film ? :lol:
En écrivant : "les kiowas sont du coté des meuchants, bref tout à l'avenant", tu as raté mon ami Frédéric Dard qui aurait écrit : "et tout à lavement"! :D
:beer1:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
ROY ROGERS
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 518
Localisation : libourne (entre st Emilion, Pomerol, Fronsac)

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar ROY ROGERS » 24 mars 2018 10:05

Sitting Bull a écrit :T'es sûr de ne pas avoir débouché un "Château Bel-Air" (voire un Pétrus) avant le film ? :lol:
En écrivant : "les kiowas sont du coté des meuchants, bref tout à l'avenant", tu as raté mon ami Frédéric Dard qui aurait écrit : "et tout à lavement"! :D
:beer1:

bjr
des vins que je n'ai jamais bu, biscotte "dixit Béru", leur prix.
Hier soir, je me suis tellement marré, ("et gorge déployée) que j'étais en verve (v ou g) je ne sais qu'écrire ! et je peux te dire que lorsque j'ai vu la longueur de mon texte, je m'suis dit Roro tu vas saoûler le lecteur, donc j'ai abrégé, j'aurai pu vous raconter...... et bien, bien des choses en somme !
par exemple les faires valoir de OLD C. trois guguss mi guides, mi -vieux trappeurs, aux costumes improbables, l'un avait une veste de hussard (!) rouge
piquée à mr LOYAL DE Médrano, le papy trappeur (comique de service même sous la torture) parlait (au fait doublé en français, mais pas tjrs des plus synchro, comme les coups portés dans les bagarres où on voit parfaitement qu'ils frappent dans le vide !) donc le trappeur avait la voix de Guy PIERROT, alias Max la Menace pour les chenus (me too) alias BUGS BUNNY pour les tenderfeet. Ce même erzatz de D. Crockett (après ALAMO) est filmé lutinant (pendant la période réconciliatoire entre OLD et Winn) par une dulcinée, squaw C K M caca, gabarit pilier de rugby.

BON ! je coupe, car on pourrait en dire encore des tonnes :sm57:

mdr comme disent les djeuns
:sm80:
dit "ROBERT"

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6370
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar Sitting Bull » 24 mars 2018 10:54

J'en remettrais bien une louche, mais là on devient HS ! :D
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1789

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 11:05

... Oui, on voit ... la louche du punch du Sergent Mulcahy dans "Fort Apache" ... !!
Roooh, les deux biberonneurs, là ...
I' devrait i' avoir des contrôles étyl... éthil... etaly ... M... ! je me tire une balle dans le pied, là ! Finalement, non, pas de contrôle titylotests.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4973
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar yves 120 » 24 mars 2018 11:05

En ayant tâté le terrain et en réfléchissant je ne pense pas aller le voir " Hostiles "
La raison est ? que je vais rien comprendre car pas assez " intelligent " si si , déjà que j 'ai du mal avec " La prisonnière du désert " :lol: je préfère vous lire ! :D mais là je comprend
encore moins bien ... c 'est compliqué :lol: Shane , j 'y suis arrivé ( à force d 'explications )
Vous avez bien compris en fait ! que c 'était du 2 ème degré , une boutade quoi ! :wink:
Bah j 'ai le droit moi aussi ! non ! bon :arrow: :roll:

Déjà à l 'école j 'avais du mal ... alors l 'intelligence de la vie ? quand on est pas instruit ?
c 'est pas facile imaginons en plus d 'être ...... non c 'est trop injuste :lol:
mais bon aller je vais aller le voir quand même " Hostiles "
Ne comptez pas sur moi ! pour vous dire ce que j 'en pense :wink:

PS : quelle fausse modestie , quelle prétention , je me surprend , quoi que , tout ça pour entendre un espoir ! mais non tu es pas ( quelle hypocrite ) :lol:
à chacun son truc :sm57:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1789

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 11:41

Mais pourquoi est-ce que je pense tellement à une empathie envers les anciens combattants du Vietnam et d'Irak, plutôt qu'(à)un western de cavalerie avec Indiens ... ?
Peut-être parce que ces derniers sont en arrière plan, à part Wes S. -qui l'est quand même par rapport à Bale et Rosamund Pike ... deux britanniques pour jouer les premiers rôles d'un western !! tout fout le camp ! :mrgreen: -, n'ayant guère de lignes de dialogues, sauf factuelles, relatives aux attaques ... L'union fait la force, le coup de la flèche seule qui est brisée facilement, mais du faisceau, qui résiste, et devint un symbole, repris par Ben Franklin et comme l'un des symboles des États-Unis.
Adam Beach est sous employé, quasiment relégué à l'état de silhouette, et me donnant l'impression d'ânonner ses quelques lignes en Cheyenne, langue agglutinante difficile s'il en est. Et, reconnue par chip, la pauvre -et jolie- Q'Orianka Kilcher (qui a un nom aussi difficile à taper que lafayette sans majuscule :wink: ) ... :sad: . J'aime beaucoup le gamin, 'adorable', comme l'écrit un mec qui n'a pas de majuscule dans son pseudo ... :wink: attachant. L'un de mes deux copains, après le film, a eu ce commentaire : "Encore un qui va être complètement acculturé" ...
Oui, mais il est assez âgé déjà pour avoir ses racines, et ce voyage les gravera à jamais. Et épargné de la misère de la réserve. Avec un nouveau père qui pourra maintenir le cheyenne et lui apprendre le Latin. On l'appellera 'Two Worlds Bear'.
Certes, on a droit à leurs regards -surtout ceux de Wes-, mais pas un chant, pas un moment où l'on voit l'un prier (ah, si, mince, à la fin, je crois ...) , pas -ou peu- de détails culturels (ce qui est certainement une tresse de tabac, emballée, déposée par Metz, comme offrande à Yellow Hawk, pour matérialiser, accompagner sa demande de pardon).
Avez-vous remarqué la différence entre le retour des Cheyennes sur leurs terres dans le Ford et celui-ci ... Chez Ford, ils ont ressorti les costumes traditionnels rutilants ; ici, ils ont gardé salopettes et robes de tissu.
Mais chez les deux réalisateurs -je ne parle pas de "Cheyenne Autumn", mais des précédents-, les Indiens sont (me semblent) davantage des faire-valoir, des repoussoirs, des témoins muets au regard acéré, des accélérateurs de sentiments, des révélateurs de caractères.
C'était les petits détails supplémentaires annoncés, peut-être des conneries, pas de grand intérêt, mais c'est mon ressenti ... Après, vous pouvez réagir là-dessus, ou partir sur autre chose ...
Mais on attend toujours pas mal d'impressions et de commentaires ... :sm41: :sm9:
Modifié en dernier par limpyChris le 24 mars 2018 13:27, modifié 3 fois.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1789

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 11:48

No, mais ça va pas, Yves ?! Tu vas y aller, oui ?!! Faut que je te fasse croire qu'i' y a un hommage à Shane pour que tu y ailles, ou quoi ?
Rien 'd'intelligent' dans ce qu'on a dit, je crois ... Incompréhensible, pour ma part, peut-être, parce que je pars parfois dans une phrase, je m'emberlificote , ouvre des parenthèses dans mes digressions, mais sinon ... C'est un film qui plombe et prend aux tripes. Bien mieux que ce qu'on nous avait annoncé "Si mauvais qu'il devait sortir directement en dvd" !! ou que je redoutais ...
Et p'is, si t'as le feu vert de Hart et Mussel, et la permission de ta Maman, t'as pas d'escuse de pas y aller ! Y en a un par an, faut y aller, quoi !
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2489

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar musselshell » 24 mars 2018 12:55

Limpy: faire-valoirs, repoussoirs ou témoins muets au regard acéré, les Indiens le sont à des degrés divers dans tous les westerns de Ford...y compris Cheyenne Autumn...non?
Au point où le regard sur l' Ouest et sa mythologie le plus désenchanté/désenchanteur de Pappy reste TMWSLV...à mon avis à moi que j' ai.
The Searchers reste à part...le film va au delà d' une volonté de démythifier...il n' est que questions sans réponses, constats contradictoires.
Sur Ethan ( je ne vais pas courir vers le topic ré-ouvert): loser pour sûr, mais quand il soulève Debbie en plein soleil avant le "Let's go home", le loser perd un autre combat pour offrir davantage de mystère...le film n' est fait que de ça.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1789

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 13:10

Première question : ... euh, ouais, faut bien avouer ...
C'est quoi, ce titre de Pappy que j'ai pas vu ... "TMWSLV" ... ?! Devait encore être fin saoûl, le vieux, pour donner un titre aussi imprononçable !!
(Ben voui, mais dans çuilà, y a pas de repoussoir zindien.)
Pour "The Searchers", speak some more ! I like what you say !
À mon avis, c'est pour ça qu'i' s'en va à la fin : on lui a brisé toutes ses certitudes ... i' sait p'us, le gars. Va nous faire un nervous breakdown dans un coin, attaquer un lycée ou partir se ressourcer en thalasso, p't' êt' bien.
Et la plus proche, elle est quand même à Tallahassee. Ça fait une trotte.
Surtout de Monument Valley, Texas.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1789

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 13:20

Je suis con, quand même !!
Oui, mais lucide. Beau songe.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1425
Localisation : depts 13 et 05

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar major dundee » 24 mars 2018 14:00

Haha SWAYR

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4973
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar yves 120 » 24 mars 2018 15:45

musselshell a écrit :Limpy: faire-valoirs, repoussoirs ou témoins muets au regard acéré, les Indiens le sont à des degrés divers dans tous les westerns de Ford...y compris Cheyenne Autumn...non?
Au point où le regard sur l' Ouest et sa mythologie le plus désenchanté/désenchanteur de Pappy reste TMWSLV...à mon avis à moi que j' ai.
The Searchers reste à part...le film va au delà d' une volonté de démythifier...il n' est que questions sans réponses, constats contradictoires.
Sur Ethan ( je ne vais pas courir vers le topic ré-ouvert): loser pour sûr, mais quand il soulève Debbie en plein soleil avant le "Let's go home", le loser perd un autre combat pour offrir davantage de mystère...le film n' est fait que de ça.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk


C 'est bien de ça dont je parlais dans mes posts passé inaperçu , quand Debbie en plein soleil avant le" Let' go home "
effectivement le film n 'est fais que de ça !

Tu l 'as dis quand même ... ouf :num1 oui c 'est exactement de cette séquence que l 'on
comprend " Ethan " j 'y croyais plus ...
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1789

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar limpyChris » 24 mars 2018 16:44

Ben v' là t-y-pas que le Yves nous vire susceptible*, maintenant ... ! Mais si, que je les ai (et je suppose 'qu'on' les a) lus, tes posts, Yves ...
Cette séquence qui est dans l'anthologie des scènes du Cinéma, et qui nous fait fondre, le Jean-Luc (Godard), moi, et je crois, 'quelques' autres ... Mais en quoi cela n'en fait-il pas un loser ? C'est tout ce que je disais sur Ethan ... puisque je ne le vois ni comme un paria, ni même comme un raciste. C'est tout ce que j'en avais dit, non ? Cette scène prouve son humanité, mais en quoi le fait de dire qu'un type est un loser nierait son humanité ... ? Aucunement. J'ai dit autre chose ? Faudra m'espliquer ... mais sur le fil adéquat, les gars ...

* et les susceptibles sont des hyper-sensibles, on le sait. Comme cette espèce d'armoire à glace d'Ethan et le joueur de couteau qu'est Yves (voir ses photos dans le trombinoscope :wink: )

Ah, le Mussel a reposté, entretemps ...

I' déconne, ce compteur ... J'ai modifié deux fois, une fois pour rajouter une virgule, et une fois pour la dernière phrase ... Du coup, ça en fera encore 2-3 pour celle-ci.
Modifié en dernier par limpyChris le 24 mars 2018 16:56, modifié 4 fois.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2489

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar musselshell » 24 mars 2018 16:46

yves 120 a écrit :
musselshell a écrit :Limpy: faire-valoirs, repoussoirs ou témoins muets au regard acéré, les Indiens le sont à des degrés divers dans tous les westerns de Ford...y compris Cheyenne Autumn...non?
Au point où le regard sur l' Ouest et sa mythologie le plus désenchanté/désenchanteur de Pappy reste TMWSLV...à mon avis à moi que j' ai.
The Searchers reste à part...le film va au delà d' une volonté de démythifier...il n' est que questions sans réponses, constats contradictoires.
Sur Ethan ( je ne vais pas courir vers le topic ré-ouvert): loser pour sûr, mais quand il soulève Debbie en plein soleil avant le "Let's go home", le loser perd un autre combat pour offrir davantage de mystère...le film n' est fait que de ça.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk


C 'est bien de ça dont je parlais dans mes posts passé inaperçu , quand Debbie en plein soleil avant le" Let' go home "
effectivement le film n 'est fais que de ça !

Tu l 'as dis quand même ... ouf :num1 oui c 'est exactement de cette séquence que l 'on
comprend " Ethan " j 'y croyais plus ...
Le problème Yves, c ' est qu' on oublie pas tout le reste, le regard noir, haineux, en présence des prisonnières blanches rėcupérées par l' armée par exemple...
De toute façon, Ford ne pouvait aller au bout de ce qu' impliquait l' amertume et le racisme du personnage...
Le retournement d' Ethan à l' égard de Debbie, aussi lumineux soit-il, ne signe pas son retour vers les hommes...juste un nouveau prėlude à la reprise de l' errance.
La profondeur mystérieuse et paradoxale, et du personnage, et du film, c' est que le cercle qui se reconstitue, la possibilité du havre, la continuité renouvellée ( voir le temps retrouvé), sont en partie le fruit de l' acharnement d' un homme qui leur tourne le dos.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4973
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Hostiles - 2017 - Scott Cooper

Messagepar yves 120 » 24 mars 2018 16:50

musselshell a écrit :
yves 120 a écrit :
C 'est bien de ça dont je parlais dans mes posts passé inaperçu , quand Debbie en plein soleil avant le" Let' go home "
effectivement le film n 'est fais que de ça !

Tu l 'as dis quand même ... ouf :num1 oui c 'est exactement de cette séquence que l 'on
comprend " Ethan " j 'y croyais plus ...
Le problème Yves, c ' est qu' on oublie pas tout le reste, le regard noir, haineux, en présence des prisonnières blanches rėcupérées par l' armée par exemple...
De toute façon, Ford ne pouvait aller au bout de ce qu' impliquait l' amertume et le racisme du personnage...
Le retournement d' Ethan à l' égard de Debbie, aussi lumineux soit-il, ne signe pas son retour vers les hommes...juste un nouveau prėlude à la reprise de l' errance.
La profondeur mystérieuse et paradoxale, et du personnage, et du film, c' est que le cercle qui se reconstitue, la possibilité du havre, la continuité renouvellée ( voir le temps retrouvé), sont en partie le fruit de l' acharnement d' un homme qui leur tourne le dos.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk


Non c 'est exact mais c 'est bien de l 'avoir souligné !
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité