Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Vin » 16 sept. 2009 17:58

Ah tu es dur Chip, moi j'aide à parfaire l'éducation ! :lol:
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23602
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 04 nov. 2009 21:52

nouvelle séquence photos icongc1

Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Vin » 05 nov. 2009 13:28

Je préférais la séance d'avant, avec Senta in her bath, because i am in love with her ! :D :wink:
Image

Ronald
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1389

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Ronald » 31 janv. 2010 7:53

Revu hier et assez d'accord avec l'ensemble des posts,un très bon western avec une distribution excellente malgré un montage qui nuit au scénario et tout de meme quelques longueurs je trouve.
Je trouve également que le western n'est pas le fort de Charlton Heston,Richard Harris étant le véritable pivot de ce film pour moi.
Mention spéciale pour Mario Adorf,le sergent Gomez apporte une petite touche exotique aux tuniques bleues,j'aurais voulu une relation un peu plus humoristique entre Gomez et Dundee,un peu comme Wayne et Victor McLaglen dans la charge héroique,mais bon...
Sinon ce film m'impressionne pour ses cascades,surtout les chutes de cheveaux,et aussi pour la quantité de sang dans la rivière lors de la bataille...
Peut-etre pas le meilleur Peckinpah mais un très bon western...

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1590
Localisation : Derrière toi...

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar The Cemetery Kid » 22 août 2010 14:34

Beaucoup trop de longueurs je trouve et pendant la progression du film, l'intrigue s'égare, l'objectif de Dundee n'est plus le centre du film.
Le film est esthétiquement très beau. Les décors et paysages sont superbes. On n'en voit à peu près de toutes les couleurs, ça fait du bien. Les ambiances varient.
De bons acteurs mais un western assez décevant malgré de bonnes scènes. Dommage, même s'il est très réussi d'un côté mais qu'on ne peut expliquer.

A voir tout de même, et une seconde vision s'imposera pour moi.

Ma note : 6/10
Modifié en dernier par The Cemetery Kid le 31 déc. 2010 2:18, modifié 1 fois.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1560
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Vixare » 22 août 2010 16:26

Cimetière a écrit : l'objectif de Dundee n'est plus le centre du film.


C'était le but recherché ...
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1590
Localisation : Derrière toi...

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar The Cemetery Kid » 23 août 2010 2:07



Cimetière a écrit : l'objectif de Dundee n'est plus le centre du film.


C'était le but recherché ...

Qu'est-ce que tu veux dire par là ?
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1560
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Vixare » 23 août 2010 11:37

Je veux dire que par rapport à ce que j'ai vu des intentions de Peckinpah avant la réalisation de son film, l'objectif était à un moment de faire perdre tout sens à la quête de Dundee et donc par là, reléguer celle-ci dérrière la forme de déchéance humaine que connait le personnage de Heston pour finir par élargir cet état d'esprit à l'ensemble de l'expédition. D'après ce dont je me souviens avoir lu Peckinpah voulait qu'au final la troupe de Dundee se perdre plus ou moins au Mexique pour finalement se faire tailler en pièces, la production n'a pas accepté.
Tu connais la suite.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1590
Localisation : Derrière toi...

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar The Cemetery Kid » 23 août 2010 13:12

Merci beaucoup, je ne savais rien de tout ça ! J'étais juste au courant que le tournage avait été catastrophique et que Heston avait sacrifié une part de son salaire pour finir le film.
Et puis, je ne sais pas si ça change grand-chose mais j'ai acheté la version non censurée.
Modifié en dernier par The Cemetery Kid le 24 août 2010 2:32, modifié 1 fois.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1560
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Vixare » 23 août 2010 21:08

Cimetière a écrit :Et puis, je ne sais pas si ça change grand-chose mais j'ai acheté la version non censurée.


Je l'avais également acheté mais j'ai été plutôt déçu, rien de bien extraordinaire, quelques précisions mais sans plus.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
Daniel
Marshall
Marshall
Messages : 2112

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Daniel » 23 août 2010 23:05

Major Dundee fut un western un peu décevant de Sam Peckinpah puisqu'il a été une fois de plus empêcher par la production de faire ce qu'il désirait à la base. Je me suis toujours demandé... si la production avait donné carte blanche à son metteur en scène, qu'aurait pu être l'oeuvre de Peckinpah s'il l'avait fait à sa manière ?

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1590
Localisation : Derrière toi...

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar The Cemetery Kid » 24 août 2010 2:33

si la production avait donné carte blanche à son metteur en scène, qu'aurait pu être l'oeuvre de Peckinpah s'il l'avait fait à sa manière ?


On ne le saura sans doute jamais, nous ne pouvons que déduire par nous mêmes...
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
Daniel
Marshall
Marshall
Messages : 2112

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Daniel » 24 août 2010 13:58

Au moins, Sam Peckinpah nous a laissé une oeuvre cinématographique intéressante malgré ses imperfections... d'autant plus qu'il a passé à un cheveu qu'il ne termine jamais ce film.

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8113
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar lerebelle » 24 août 2010 22:09

Quand a moi malgres les quelques longueurs j ai apprécié ce film . René

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: Major Dundee - 1965 - Sam Peckinpah

Messagepar Django, le retour » 24 août 2010 23:31

Je viens de regarder Major Dundee pour la deuxième fois. Et parfois, une seconde lecture peut permettre d'apprécier à sa juste valeur un film quel qu'il soit.

L'histoire :
Durant les derniers mois de la guerre de Sécession, des Indiens Apaches commandés par Sierra Charriba, attaquent un poste de cavalerie du Nouveau-Mexique et massacrent ses occupants, puis se dirigent vers le Mexique en emmenant les enfants. Le Major Dundee, commandant du Fort Benlin, qui sert de camp d'internement pour les prisonniers sudistes, décide de rattraper et d'anéantir la bande de Charriba. Manquant d'hommes, il est contraint d'enrôler des volontaires de tous acabits ainsi que des Sudistes, dont le chef est Benjamin Tyreen. Les deux hommes se connaissent de longue date et se détestent.
Tyreen accepte d'aider Dundee en assurant le commandement des Sudistes. Mais une fois la mission terminée, il tuera Dundee, tel est son serment. La petite troupe entre au Mexique. La tension augmente (présence de soldats noirs) et le commandement de Dundee est mis à rude épreuve...
(source : http://www.allocine.fr)

Points forts :
- le casting est excellent :
---Charlton Heston, en Major Dundee, est à l'aise dans son rôle de commandant de camp de prisonniers, vu par certains comme une punition donnée par sa hiérarchie. Il mène son détachement avec volonté et détermination à la poursuite de l'Apache Charriba. Il fait face aux tensions inévitables de son groupe composé de Nordistes, de Sudistes, de soltats noirs, d'Indiens. Il a fort à faire avec les Sudites mais ne se laisse jamais marcher dessus même si parfois l'on sent quelques failles.
---Richard Harris, le meneur des Sudistes, déteste Charlton Heston et attend le bon moment pour se charger de lui mais, malgré cette opposition, respectera toujours sa parole "jusqu'à ce que l'Apache soit capturé ou tué" - phrase récurrente du film, bien placée lors des moments de tensions. Sous ces ordres, on retrouve des amis de Sam Peckinpah, deux très bons acteurs Ben Johnson à la carrure impressionnante et Warren Oates, que l'on retrouvrera, tous deux, dans La Horde sauvage.
---James Coburn, en pisteur manchot, livre une belle composition et se bat comme s'il avait deux mains.
---Jim Hutton, mort prématurément, apporte la touche du film par son rôle de jeune officier débutant, maladroit parfois et montrant une certaine détermination à vouloir bien faire.
---et d'autres comme LQ Jones, Mario Adorf ou encore R.G. Armstrong composant un révérend pour le moins original !
- le scenario est bien ficelé, regorge de moments de tension, notamment avec les clans dans le clan (Sudistes Vs Nordistes ou Vs black people), et nous captive jusqu'au bout la mission que s'est fixé Major Dundee.
- si l'on sait le déceler, l'humour est présent dans le film par petites pointes et aussi grâce au lieutenant.
- de belles scènes de batailles contre les Apaches ou contre les Français.
- la scène de recrutement des membres de l'expédition est l'un des meilleurs moments du film. Elle peut éventuellement faire penser à celui de Les douze salopards.
- la musique, ô combien classique, est correcte et plutôt bien agencée lors des troubles qui règnent au sein du groupe, notamment lorsqu'elle ponctue la phrase récurrente citée plus haut.
- l'atmosphère est sèche : on sent que des coups de feu sudistes peuvent partir.

Points faibles :
- ce western, que j'ai vu dans sa version longue non censurée, laisse quand même une impression de film décousu, par moments brouillon.
- la guérison de Charlon Heston est spectaculaire.
- l'absence de violence habituelle chez Peckinpah, ainsi que l'absence de ralentis.
- une fin en queue de poisson, non voulue par Peckinpah.

Bilan :
Major Dundee, même s'il n'est pas le meilleur western du regretté Peckinpah, reste néanmoins un western passionnant qui aurait gagné à être plus resserré dans son intrigue. Doté d'un casting éblouissant, en majeur partie des habitués (et amis) du cinéma du grand Sam, il ne mérite pas l'échec commercial qu'il a connu certainement dû aux coupes barbares des producteurs et autres. Revu il y a quelques jours après avoir été déçu une première fois, j'ai pu apprécier les tenants et les aboutissants du film même si la fin peut paraître déroutante. En tout cas, un western à redécouvrir. Note : 7,5/10

icongc1 L'Inconnu oublié icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités