Terreur au Texas (Terror in a Texas town) - Joseph H. Lewis - 1958

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2544

Re: Terror in a Texas town - Joseph H. Lewis - 1958

Messagepar pass » 01 avr. 2017 13:24

lafayette a écrit :Le redoublage du film laisse à désirer.



Ce n'est pas un redoublage mais un doublage " ignoble " pour un montage ( maquette de détournement pour plusieurs films très certainement ) car ce film n'a jamais été doublé auparavant .

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Terror in a Texas town - Joseph H. Lewis - 1958

Messagepar lafayette » 01 avr. 2017 14:36

1er avril...
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2544

Re: Terror in a Texas town - Joseph H. Lewis - 1958

Messagepar pass » 01 avr. 2017 14:50

lafayette a écrit :1er avril...


Ben oui , il faut bien que tu te rattrapes même dans l'erreur d'un " mot " .

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4098
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Terror in a Texas town - Joseph H. Lewis - 1958

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 12 avr. 2017 21:52

Ah ! Je pensais avoir laissé une critique sur ce western si particulier et réussi autrefois et, en parcourant le sujet, je vois que ce n'est pas le cas...

Je profite d'une pause en regardant CHICAGO POLICE DEPARTMENT sur Nt1 pour lire les remarques et critiques au sujet de ce film... Je vois qu'en majorité vous avez apprécié... Eh bien, j'en suis également !!

Que de souvenirs ce film... je vais rapidement dire pourquoi... En 2001 je suis parti en Angleterre et on a fait avec le groupe un peu de shopping dans un grand magasin... J'allais donc au rayon vhs... 2 films me tentent grandement (y avait peu de westerns d'ailleurs...): LA PISTE DE SANTA FE avec Ronald REAGAN et Errol FLYNN, LE TRAIN SIFFLERA TROIS FOIS (réédition spéciale avec reportage-souvenir de Léonard MALTIN après le film) et tout à coup... Ce film ! La jaquette est la même que celle du dvd montrée ici... Ce qui m'a de suite interpellé c'est la jaquette... le tueur en noir de dos et ce marin avec le harpon... :shock: Un titre limite "horreur"... J'hésite pas, j'achète !! Une autre motivation: la présence de Sebastian CABOT que j'adorais dans le rôle du Juge goinfre dans la première saison de ZORRO (le Juge VASCA) (UN PROCES QUI FINIT BIEN)...

Je sais pas comment décrire mon ressenti dès le début du film mais j'ai été à la fois perplexe et admiratif avec ce duel en préparation (qui annonce en effet un peu le style spaghetti) et un côté polar (le tueur en noir, la jolie blonde, le mafieux qui donne les ordres)...

La musique me faisait un peu penser à du western italien en intro avec ces trompettes...
Les plans sur les visages des gens qui ont tout perdu... Le tueur en noir qui reste à cheval pour regarder ses cibles de haut avant de tirer, que ce soit le père du personnage de HAYDEN ou plus tard le Mexicain...
Sterling HAYDEN... Bah j'avais pas encore vu JOHNNY GUITARE et je le découvris avec ce film... Et, quitte à me mettre le plus grand nombre de membres à dos... Je déteste JOHNNY GUITARE et je préfère ce film-là...

On peut regretter le manque de scènes d'action mais je trouve que ça renforce davantage la tension...
Seul passage que j'ai pas aimé: c'est celui où le tueur en noir revient s'en prendre au Mexicain en lui disant de se mettre à genou devant lui et de le supplier... Quand le gamin sort et voit son père abattu et qu'on le voit en larmes... Pensez ce que vous voulez: la première fois que j'ai vu le film j'ai pleuré !!

Un autre truc que je déplore comme vous, la rapidité de la fin et peut-être aussi la durée assez brève... Mais ça reste pour moi un grand western...
Qui m'a aussi aidé à me débarrasser d'une fille un peu trop collante qui pigeait bien l'anglais... Il paraît qu'ensuite elle me comparaît... "Au tueur en noir"... j'en suis ravi... :lol:
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Mohawk
Mohawk
Messages : 802
Localisation : Marseille, France

Re: Terreur au Texas (Terror in a Texas town) - Joseph H. Lewis - 1958

Messagepar Arizona Kid » 05 juin 2018 17:36

Je viens de visionner ce Terreur au Texas, acheté hier matin.
Il figurait depuis près d'un an sur ma liste de six pages de DVD westerns à acheter, mais mieux vaut tard que jamais,
dit-on...

Je l'avoue sans détour: j'espérais un western au rythme un peu plus enlevé, et aux personnages un peu plus incarnés
sur le plan du caractère, surtout de la part du réalisateur de Ville sans loi, l'un de mes Randolph Scott préférés.
Oui, les images et les cadrages sont bien fichus, dans un noir et blanc très élégant, mais un peu moins d'affèteries visuelles et un peu plus de tonus dans la mise en scène ne m'auraient pas dérangé.

Le thème de la population terrifiée finissant par faire bloc derrière le seul homme qui n'a pas peur est un gimmick
éculé du genre, mais toujours intéressant si bien exploité.
Une fois accoutumé à l'accent suédois et à la mine constipée de Sterling Hayden, on adhère évidemment à sa quête légitime de vengeance filiale, et le voir déambuler dans la ville déserte, son harpon sur l'épaule, façon joueur de
flûte de Hamelin, ne manque pas de pittoresque.
Néanmoins, on a le droit de préférer l'acteur dans le Shotgun de Lesley Selander, où son personnage avait autrement plus de personnalité.

Son ennemi, Johnny Crane -à l'âme aussi noire que ses habits- , est un tueur à gages à la solde de l'indispensable
rancher pourri de service.
Ce pistolero en décalage avec son époque dégage un certain panache, surtout lorsqu'il se lance dans d'intéressants soliloques sur les notions de courage et de peur de la mort.
Un bon rôle pour Nedrick Young, dont les traits ne sont pas sans rappeler Anthony Quinn.

Le seul personnage du film a avoir un poil de densité psychologique est celui du Senor Mirada (Victor Millan) ,
ce fermier hispanique courageux face à l'inéluctable sort qui l'attend, et qui change agréablement de l'éternel
cliché du Mexicain en sombrero lâche et cauteleux.
Belle trouvaille symbolique que d'avoir synchronisé le coup de feu qui tue Mirada avec le premier cri du bébé
auquel sa femme est en train de donner la vie.

Paradoxalement, en dépit de son rythme nonchalant, le film de Joseph H. Lewis va droit à l'essentiel, ne s'attardant
plus sur ses protagonistes dès lors que ceux-ci ont rempli leur fonction (la maîtresse de McNeill, la famille du pauvre Mirada...) , jusqu'à un final sec comme un coup de fouet, sans fioritures ni happy-end romantique.
Le genre de dénouement que l'amateur de westerns des années 50 retrouvera souvent au sein du cycle Randolph Scott/Budd Boetticher.

Sans être l'un des westerns qui m'auront le plus marqué, je ne regrette pas mon achat, et c'est volontiers que je reverrai Terreur au Texas... lorsque je n'aurai pas de meilleur western sous la main...


Coup de stetson à Cow-boy Pat-El Zorro:

Sympa, ta petite anecdote :sm57:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités