La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
L'étranger...
Comanche
Comanche
Messages : 794

La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar L'étranger... » 15 mai 2005 21:30

La ruée vers l'Ouest de Anthony Mann,

Trés bon western (saga ?) narrant la vie tumultueuse d'un couple de colons qui s'installe en Oklahoma pendant la fameuse course organisée dans l'état et qui offrait un bout de terre à celui qui arrivait en premier en y plantant un drapeau dessus (je sais pas si j'ai été clair, là ?)... Enfin, bref, tout le film tourne autour des personnages du mari (Glenn Ford, excellent) et de sa femme (Maria Schell, superbe)...

J'ai été trés surpris de Mann, en bien (comme d'hab), alors que je ne m'attendais qu'à bon petit divertissement sans message particulier et à un film mineur, j'ai découvert un film profondément pessimiste et fascinant. Ce colon, qui plutôt est un idéaliste doublé d'un aventurier (plutôt individualiste..quoique) et qui est amené à disparaitre au fur et à mesure que l'histoire (et les années) avance... Seul les arrivistes arrivent à évoluer dans cette Amérique qui se modernise et se "civilise".

Mann porte un regard assez noir et dévalorisant (et surement réaliste) sur la naissance de sa nation et il nous livre un grand film...

9/10
Je suis le plus beau, le plus fort, le plus intelligent, dixit Carcasse... et vous savez quoi ? Il a raison !

Avatar du membre
Link
Mohawk
Mohawk
Messages : 869
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Re: La ruée vers l'Ouest (Cimarron)

Messagepar Link » 16 mai 2005 10:34

Tout à fait de ton avis. Glenn Ford est FORMIDABLE, il joue parfaitement cet homme passionné par la découverte incessante de nouveaux horizons, aux détriments même de ses proches ; il ne semble même pas pouvoir contrôler cette passion dévorante.

Le spectacle est au rendez-vous avec la caméra de Mann en cinemascope !

:wink:

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6763
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 13 oct. 2007 10:11

Quelques captures:

Image

Image

Image

Image
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
frédo
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 306
Localisation : Monument Valley
Contact :

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar frédo » 05 mai 2008 12:24

Je viens de le re-découvrir. C'est une relative déception, et dire que je l'avais adoré il y a longtemps. Le film a de bonnes intentions, mais traîne en longueurs et bavardages interminables. Certaines scènes passent du coq à l'âne de manière assez abrupte, on sait que le film a été renié par Mann dont le montage final lui avait échappé. Le personnage de Glenn Ford n'est pas très intéressant en lui même, seule Maria Schell tire admirablement son jeu du lot. La fin est un peu copiée sur GEANT de Stevens sans pour autant l'égaler. C'est dommage car le film si il avait été maîtrisé de bout en bout par Mann auraît pût donner quelque chose de très bien.
Image

Mon blog sur le Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar Pike BISHOP » 05 mai 2008 13:36

Je trouve Glenn FORD particulièrement bien dans ce film...
Il est le propre du pionnier, de l'Américain instable et avide de conquérir
de nouveaux horizons, sûr de ses valeurs humanistes et dès qu'il voit que la société
qu'il a contribué à créer ne porte plus ces valeurs, mais les détourne ou fais exactement
le contraîre de ce qu'il espérait, il repart vers un ailleurs improbable au détriment des
siens, de sa famille.. Il ne se renie en rien et en fait rester un parfait égoïste...
Celle qui m'horripilerait plutôt c'est Marie SCHELL et ses jérémiades...
Les coupures abruptes ne sont pas le fait de MANN...
Le personnage d'Anne BAXTER a été complètement sacrifié...
(TNT) nous avait jadis donné une version plus longue d'une vingtaine de minutes, qui
s'attardait plus sur la famille indienne qui va se mélanger à celle de Yancey...
Vu d'un oeil bienveillant par celui-çi, aimant défier le "qu'en dira-t-on" et le racisme
de ses concitoyens..Vu d'un oeil noir par Sabra, très "WASP" dans le fond...
La fin est tronquée et stupide.. Rien à voir avec la très belle fin du roman
qui est à peu près adaptée fidèlement dans la vieille version en N et B de
Wesley RUGGLES avec Richard DIX.
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6642

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar chip » 05 mai 2008 13:54

la version de Wesley Ruggles avec Richard Dix est disponible en zone 1 avec s/t français, anglais et espagnol.
Durée: 123 mn et en bonus 1 court-métrage et un dessin animé.

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar Vin » 10 mars 2009 20:58

Tiré d'un bon roman d'Edna Ferber, la Ruée vers l'Ouest n'est pas un western traditionnel.
Le parcours de cet homme, fermement opposé à toutes formes de racisme, au péril de sa propre vie, n'est pas dépourvu de grandeur.

Il peut être Gouverneur, mais ne le sera pas , toujours en harmonie avec lui-même.
Le rôle féminin est riche, mais une analyse du film montre que cette femme de l'est, tranposée en plein Oklahoma, va progressivement s'approprier les valeurs de son mari, ce qui la rendra bougrement plus passionnante.

Souvenez-vous, au début du film elle "ne comprend pas que l'on se batte pour défendre un indien".
Yancey "Cimarron" va se battre pour les minorités, pas fréquent dans un western de voir aborder la question de l'antisémtisme.

La fin est hélas baclée, je vous conseille la lecture du bouquin, avec une fin autrement plus symbolique que ce télégramme.
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22328
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 10 mars 2009 21:19

tiens, il manquait encore les affiches... :

Image

Image

Image

Image

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22328
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 02 juin 2009 19:05

une critique intéressante du film trouvé sur le net :

"Loin d’être un grand moment de cinéma, ce western touche par intermittence grâce à son propos humaniste et progressiste. Inégal.
L’argument : En 1889, le président Harrison ouvre aux pionniers l’Etat de l’Oklahoma, jusqu’alors vierge de toute population. Munis de leurs chariots, ceux-ci envahissent alors cette nouvelle terre. Yancey "Cimarron" Cravat et sa femme en font partie. Ils s’installent dans la ville d’Osage et fondent un journal. De plus en plus connus, ils doivent affronter une bande de tueurs.
Notre avis : L’année 1960 n’est décidément pas un bon cru pour le réalisateur Anthony Mann. Elle commence effectivement par la réalisation de cette Ruée vers l’Ouest, énorme production visant à égaler la version oscarisée de 1931 réalisée par Wesley Ruggles. Malheureusement, les divergences avec le studio sont de plus en plus béantes car Mann veut absolument tourner en extérieur, ce que lui refusent les producteurs. Juste avant la fin des prises de vues, le cinéaste jette l’éponge, immédiatement remplacé par Charles Walters. Au final, Anthony Mann a désavoué La ruée vers l’Ouest et s’est lancé à corps perdu dans la préparation de Spartacus. Jouant de malchance, il est également renvoyé du tournage après quelques jours pour désaccord artistique avec l’acteur-producteur Kirk Douglas qui lui préfère Stanley Kubrick.
Dire que La ruée vers l’Ouest est un grand film serait mentir, mais il n’est toutefois pas dénué d’intérêt. Certes, on peut aisément lui reprocher son manque de rythme, sa structure narrative mal construite et le jeu uniformément insipide d’un casting peu charismatique (on ne dira jamais assez à quel point Glenn Ford manque de présence, avec à ses côtés l’insupportable Maria Schell, en éternelle pleurnicheuse), mais le métrage réserve quand même quelques beaux moments. Tout d’abord, la séquence d’ouverture de la frontière est particulièrement spectaculaire et montre le savoir-faire intact du réalisateur. Ensuite, on apprécie tout particulièrement sa description d’un Ouest en construction, n’oubliant jamais de souligner l’avidité des colons et leur manque de tolérance envers la population indienne. Le cinéaste démontre que la nation américaine s’est construite sur la valeur d’hommes aventureux, mais également sur la violence, le lynchage et l’ambition démesurée de conquérir le monde. Autant de thèmes progressistes qui n’étaient pas encore si courants que cela en 1960. En ce sens, La ruée vers l’Ouest s’imbrique parfaitement dans la filmographie de son cinéaste et constitue un jalon vers le western plus mature de la décennie naissante. Intéressant à plus d’un titre, cet opus mineur n’en demeure pas moins très inégal."Virgile Dumez (http://www.avoir-alire.com/article.php3 ... icle=11846 )
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22328
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 27 juin 2009 17:58

Image

Image
Après une adolescence orageuse, Yancey Cravat est devenu avocat et épouse Sabra, fille d'une famille de bourgeoisie aisée. Peu de temps après le mariage, il décide de partir avec sa jeune femme, pour participer à la colonisation de l'ouest et devenir fermier. Chemin faisant, Sabra découvre un peu du passé agité de ce mari qu'elle ne connaît guère encore, notamment le « Kid », un adolescent révolté contre la société qui a tué son père, et dont Yancey reste le seul ami, et Spengler, un vieux journaliste au cœur jeune, qui croit à la mission de la presse. Le ménage recueille aussi Tom Wyatt et sa famille. Au jour dit et au signal donné, tous les aventuriers s'élancent, car les lots de terre sont au premier occupant. La course est sauvage : Spengler y meurt, Wyatt est laissé en arrière, et Yancey ne peut avoir le lot qu'il convoite.© Les fiches du cinéma
Image

Image
Image
Image

Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

sixcoup
Marshall
Marshall
Messages : 226

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar sixcoup » 04 nov. 2009 20:58

Avant de lancer un topique sur ce western je ne tiens absolument pas à juger le comportement d'un réalisateur même si Anthony Mann n'a pas réussi ce western comme il le souhaitait.

L'auteur du roman était Edna Ferber laquelle a écrit plusieurs de ses livres qui ont été adaptés au cinéma notamment Géant,Saratoga(l'inconnue de Saratoga) Show Boat sa grande prédilection dans ses romans sont la société et le racisme.

Je me souviens que j'avais lu Cimarron Le titre original du film lorsque j'avais quatorze ans, ce livre d' Edna Ferber m'a vraiment beaucoup plus à cause de la découverte de l'ouest par les pionniers qui traverseront L'Oklahoma et du couple Cravat dont l'un des héros était Yancey et sa femme Sabra d'origine française: Ce livre était riche de rebondissement il y a la cause des amérindiens si cher à l'auteur,la désertion d'un mari et père de famille(Yancey) qui sera instable et il veut sans cesse quittait sa femme pour partir à l'aventure et laissant cette dernière avec son fils livrant un combat contre les corrompus de la ville...

Mann était un des réalisateurs les moins chanceux des années soixante,il se querellera beaucoup avec des producteurs qui ne pensaient qu'a une seule chose de faire de ce film un produit commercial avec des décors artificiels que le cinéaste rejeta tout le long de sa réalisation et du privilège de la position de Maria Shell par rapport à Anne Baxter .

Après le renvois forcé et à contre coeur de Kirk Douglas pour Spartacus Mann décidera de claquer la porte à Hollywood et il travaillera jusqu'à sa mort à l'extérieur des Etats Unie avec des producteurs indépendants comme Samuel Broston qui lui donnera une chance inouï pour réalisé son dernier chef d'œuvre de son vivant Le Cid avec Charlton Heston et Sophia Loren.

Mais deux ans après il réalisera La chute de l'Empire Romain qui sortira un an plus tard dans les salles obscurs et il deviendra un échec commercial alors qu'aujourd'hui il est devenu un grand classique.

La ruée vers l'ouest était son dernier western et ce celui que j'aime le moins d'anthony Mann à cause d'un bavardage inutile ,des pleurnicheries de l'actrice principale qui selon moi était largement meilleur dans La kermesse de l'ouest où ces partenaires étaient Lee Marvin et Clint Eastwood et bien entendu la minorité d'Anne Baxter dans le rôle de Dixie Lee qui était largement mieux étoffée dans le livre que dans le film.

Il y a quelques passages du film qui sont intéressants comme celui de la fameuse course pour conquérir le territoire qui inspira certainement Ron Howard dans far away(Horizon lointain) avec Tom Cruise et sa femme de l'époque Nicole Kidman.

La fin du film à été vite bâclé normal puisque le cinéaste sera viré et il sera remplacé par Charles Waters

Anthony Mann mourra en mille neuf cent soixante sept à Berlin pendant le tournage de" Maldonne pour un espion "avec Lawrence Harvay lequel réalisera lui même après la mort de celui ci le dernier plan du film.

Anthony Mann fera parti des grands réalisateurs qui refusera le star system hollywoodien que les producteur imposeront au cinéastes c'était pourquoi il était sans cesse en conflit avec eux. :beer1: ibar1 icontrain

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar Jicarilla » 05 nov. 2009 8:38

:horse: Une édition Française parut en 1988 chez Albin Michel

Image Image

:applaudis_6: Existe aussi une édition de poche de 1961

La première édition ALBIN MICHEL date de 1932.
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

sixcoup
Marshall
Marshall
Messages : 226

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar sixcoup » 05 nov. 2009 11:01

:applaudis_6: Existe aussi une édition de poche de 1961

La première édition ALBIN MICHEL date de 1932.[/quote]

Merci beaucoup Jicarilla ça me donne envie de le relire :horse:

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar Jicarilla » 05 nov. 2009 12:00

sixcoup a écrit :
Merci beaucoup Jicarilla ça me donne envie de le relire :horse:



:applaudis_6: Moi aussi de t'avoir lu . :applaudis_6: :applaudis_6:

Pour VIN qui tombe amoureux de toutes les actrices des westerns. :lol: :lol:

:sm41: Une photo spécialement pour VIN je suis sur il va adorer ANNE BAXTER. :lol: :lol:

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: La ruée vers l'Ouest - Cimarron - 1960 - Anthony Mann

Messagepar Vin » 05 nov. 2009 13:23

Ah elle, je suis amoureux depuis longtemps ! :D :wink:
Image



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités