Page 5 sur 8

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 15 sept. 2009 9:23
par tepepa
rex lee a écrit :Ahhhh !!!! Que ce film est bon...Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas revu !
Une bonne thérapie !
[...]
-vous doutez de votre genre préféré , voire vous en avez marre ! ( voir blog de Tepepa et son post sur YANKEE )

:beer1: :beer1:


Haaa, là je te suis complètement, rien de tel que ce film pour apprécier de nouveau pleinement ce genre et tous les tics qui lui sont associés. Un régal! :beer1:

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 15 sept. 2009 14:54
par sixcoup
Je ne suis pas vraiment un fan des westerns spaghettis mais je dois reconnaître que Sergio Leone avec son compositeur préféré Ennio Moricone ont réussi a faire des westerns d'opéra trés bien fait.

Il es vrai que Léonne est l'inventeur de ce genre de western mais contraire à ces congénères italiens il à eu l'intelligence de prendre des acteurs hollywoodiens pour jouer les personnages les plus importants et les second rôles sont italiens,allemands et espagnols

Ce western d'opéra est excellent,Clint Eastwood dans le rôle du Manchot est cynique mais moins que Lee Van cleef qui est un homme qui cherchera à tuer l'Indio interprétait par l'acteur italien Gian Maria Volonté(Le cercle rouge,Au dessus de tout soupçons etc...etc) qui a violé sa soeur maria et la poussé à ce suicider.

Sergio Leonne à fait un bon western spaghetti avec un scénario bien ficelé et c'est le seul réalisateur italien à réussir ce genre la quant à Sergio Corbucci il avait réussi quelques bon westerns avec l'un de ces acteurs italiens favoris Franco Néro(Kéoma,Django) mais tout le reste étaient du ratage surtout le spécialiste avec Johnny Hallyday et le grand silence avec Jean Louis Trintignant on ce demande ce que faisaient les français dans des westerns aussi terne que cela.

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 15 sept. 2009 15:43
par ivanovitch2a
LOL dans le même état d'esprit et citant le même film, quand je vire un ou deux élèves qui perturebent un peu trop la classe je dis : "J'aère, je ventile, je disperse...."

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 15 sept. 2009 15:56
par Daniel
ivanovitch2a a écrit :LOL dans le même état d'esprit et citant le même film, quand je vire un ou deux élèves qui perturebent un peu trop la classe je dis : "J'aère, je ventile, je disperse...."


Tiens, du Michel Audiard ! Un phrase célèbre tiré du film Les tontons flingueurs où Bernard Blier dit : "Moi, quand on m'en fait trop je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile ! Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon Puzzle." :sm2:

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 15 sept. 2009 16:03
par rex lee
sixcoup a écrit :
Sergio Leonne à fait un bon western spaghetti avec un scénario bien ficelé et c'est le seul réalisateur italien à réussir ce genre la quant à Sergio Corbucci il avait réussi quelques bon westerns avec l'un de ces acteurs italiens favoris Franco Néro(Kéoma,Django) mais tout le reste étaient du ratage surtout le spécialiste avec Johnny Hallyday et le grand silence avec Jean Louis Trintignant on ce demande ce que faisaient les français dans des westerns aussi terne que cela.


Pas tout à fait d'accord ,mais bon , c'est clair :
Si les Corbucci tu n'apprécies pas ,
Essaie donc les westerns de Sollima :
Ceux-là ont de fortes chances de te plaire .

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 15 sept. 2009 18:11
par sixcoup
rex lee a écrit :
sixcoup a écrit :
Sergio Leonne à fait un bon western spaghetti avec un scénario bien ficelé et c'est le seul réalisateur italien à réussir ce genre la quant à Sergio Corbucci il avait réussi quelques bon westerns avec l'un de ces acteurs italiens favoris Franco Néro(Kéoma,Django) mais tout le reste étaient du ratage surtout le spécialiste avec Johnny Hallyday et le grand silence avec Jean Louis Trintignant on ce demande ce que faisaient les français dans des westerns aussi terne que cela.


Pas tout à fait d'accord ,mais bon , c'est clair :
Si les Corbucci tu n'apprécies pas ,
Essaie donc les westerns de Sollima :
Ceux-là ont de fortes chances de te plaire .


Merci pour cette information ,je prends note et je vais essayer de regardais les westerns de Sollima!

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 17 sept. 2009 8:46
par old timer
Sergio Leonne à fait un bon western spaghetti avec un scénario bien ficelé et c'est le seul réalisateur italien à réussir ce genre


C'est ce que je pensais encore il ya peu mais c'est une erreur. Les autres sont beaucoup moins connus, c'est tout. Dommage que tu n'aie pas été sensible à la poésie du "grand silence" enneigé, moi Trintignant ne m'a pas gêné puisqu'il y est muet !

Avec Sollima tu ne peux pas te tromper, ses 3 westerns sont tous excellents, sinon plus; celui qui ressemble le plus à un Leone est "Colorado" (la resa dei conti) mais pour le voir il faut se procurer le DVD allemand (sous-titré en anglais, mais ça vaut VRAIMENT le coup!) les 2 autres sont dispos chez Seven7: "le dernier face à face" et "Saludos Hombre".

A voir aussi, car c'est un western très proche de "et pour quelques dollars de plus" et très réussi : "la mort est au rendez-vous" de Giulio Petroni. Le DVD sort incessemment sous peu chez nous. On le trouve avec la VF chez MGM/UK (zone 2) sous le titre "Death rides a horse".

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 17 sept. 2009 17:39
par sixcoup
Merci pour cette information ,comme je suis assez éclectique je visionnerais les westerns que tu as cité mais je ne te promet rien pour le moment car je le jugerais moi même quand je les auraient vu et je te dirais ce j'en pense?

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 27 déc. 2009 9:49
par ivanovitch2a
dommage pour ceux qui ne parlent pas italien... sniff

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 04 août 2010 19:14
par The Cemetery Kid
Points forts :

- Des personnages géniaux et charismatiques.
- Des scènes cultes et mémorables en masse.
- Une musique magnifique qu'on se repasse en boucle.
- Une réalisation irréprochable.
- Un scénario qui tient la route pour une film culte dont l'histoire servira de modèle à bons nombres de films.
- Des gueules de cinéma comme il en existe plus !
- Des acteurs en pleine forme, tous !
- Des cadrages comme seul Leone sait faire.
- Des dialogues qui font mouche.
- Des décors variés et bien utilisés.

Points faibles :

- Allons bon, aucun je vous dis, aucun ! Bon allez, le film est un tout petit peu trop statique et lent mais franchement, rien de grave.

Conclusion :

Ce film est, avec "Le bon, la brute et le truand", mon western favori, mon absolu préféré, celui que personne ne peut égaler, dont le style est absolument unique. Le début du western à l'italienne est aussi l'apogée du genre. S'il n'y a qu'un seul western à voir, c'est celui-ci mais vous avez aussi le droit d'hésiter avec "Le bon, la brute et le truand". Ce film est tout simplement parfait. Si tous les westerns européens à venir avaient été aussi bons, on aurait été proche du paradis ! Chef d'oeuvre cinématographique assuré.

Ma note : 10/10

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 12 août 2010 2:20
par The Cemetery Kid
Voilà pour moi !

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 16 août 2010 17:03
par The Cemetery Kid
J'ai remarqué que dans le film, Lee Van Cleef dit à Eastwood : "Grâce à mon système, j'ai réussi à atteindre l'âge de 50 ans, ce qui n'est pas si mal".
Il s'agit de la scène qui suit celle du duel au chapeau devant l'hôtel.

Hors, Lee Van Cleef n'a que 40 ans cette année là. Erreur de doublage ou était-ce volontaire de la part de Leone ?

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 16 août 2010 17:10
par ivanovitch2a
Le film est sensé se passer bien après la guerre de sécession, Lee Van Cleef y était colonel dans les rangs sudistes, le train arrive dans les contrées les plus reculées de l'ouest ce qui situe le film au moins 10 à 20 ans après le conflit... On peut aisément penser que son personnage approche ou a dépassé la cinquantaine, de plus, pour la narration, il était important qu'il soit beaucoup plus âgé que Clint Eastwood, dix ans d'écart n'auraient pas suffit... Si Eastwood est supposé avoir une trentaine d'année, l'âge présumé de Lee Van Cleef n'est donc pas étonnant... C'est aussi ça la magie du cinéma, nous faire passer un homme de 40 ans pour un quinquagénaire, un désert espagnol pour l'ouest américain, etc...

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 16 août 2010 17:27
par Daniel
ivanovitch2a a écrit :Le film est sensé se passer bien après la guerre de sécession, Lee Van Cleef y était colonel dans les rangs sudistes, le train arrive dans les contrées les plus reculées de l'ouest ce qui situe le film au moins 10 à 20 ans après le conflit... On peut aisément penser que son personnage approche ou a dépassé la cinquantaine, de plus, pour la narration, il était important qu'il soit beaucoup plus âgé que Clint Eastwood, dix ans d'écart n'auraient pas suffit... Si Eastwood est supposé avoir une trentaine d'année, l'âge présumé de Lee Van Cleef n'est donc pas étonnant... C'est aussi ça la magie du cinéma, nous faire passer un homme de 40 ans pour un quinquagénaire, un désert espagnol pour l'ouest américain, etc...


Tu as parfaitement bien résumé ivanovitch2a... le cinéma est là bien souvent pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Entre la réalité et la fiction, il y a tout un monde cousin Cimetière. :wink:

Re: Et pour quelques dollars de plus - Sergio Leone - 1965

Posté : 16 août 2010 18:15
par Pike BISHOP
Oui, faut pas trop chercher ce qu'on essaye de nous faire avaler, même si des fois la barre du ridicule
est dépassée de bien haut...
Là , c'était tout à fait crédible ...LVC a toujours fait bien plus âgé que son âge réel..à 25 ans on lui en donnait déjà au moins 40
et CLINT à toujours fait (ou voulu faire) plus jeune qu'il n'était...

On a bien eu ERNEST BORGNINE plus jeune que KIRK DOUGLAS qui jouait son père dans "LES VIKINGS"
et YUL BRYNNER celui de TONY CURTIS dans "TARASS BOULBA ils n'avaient guère que 4 ou 5 ans d'écart...
Et en western les deux vieux pépères aux double-mentons et moumoutes JOHN WAYNE et JAMES STEWART qui sont sensés
représenter des jeunes hommes dans "LIBERTY VALANCE"...
Je crois qu'il y a des tas de stupidités bien moins crédibles dans les westerns de LEONE que cette datation sur les âges
des protagonistes.