Et pour quelques dollars de plus - 1965 - Sergio Leone

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
nathan
Séminole
Séminole
Messages : 1305

Et pour quelques dollars de plus - 1965 - Sergio Leone

Messagepar nathan » 14 mai 2005 14:45

Bizarrement , ce monument du western spaghetti n'a pas encore fait l'objet d'une topic à part entière. Cette injustice maintenant est réparée. :D

Image

Réalisé par Sergio Leone

Avec Clint Eastwood, Gian Maria Volonte, Klaus Kinski

Film allemand, espagnol, italien.
Genre :
Western
Durée : 2h 10min.
Année de production : 1965

Titre original : Per qualche dollari di piu

Le colonel Douglas Mortimer collabore avec un chasseur de primes surnommé L'"Etranger". Tous les deux souhaitent capturer Indio, un tueur fou, qui sème la terreur autour de lui. Ce dernier et ses hommes sont sur le point de piller la banque d'El Paso



A mon humble avis, ce western reste un sommet inégalé du genre, un modèle insurpassable qui inspira bon nombre d'autres films, westerns ou pas , italiens ou pas.

Tout est bien ficélé dans ce film, du début à la fin.
Un scénario riche ( le thème des chasseurs de primes, rarement abordé dans le western américain, doublé d'une classique histoire de vengeance) ) , des personnages complexes ( Mortimer, el Indio) , des séquences d'anthologie qui se succèdent à un rythme effréné. Rien n'est gratuit, toutes les scènes s'imbriquent les unes dans les autres avec intelligence et humour.

Dès l'avant générique, le cavalier solitaire tué par un tireur embusqué annonce d'entrée un spectacle des plus jouissif. S'ensuit l'arrêt imprévu du train à Tucumcari, du vrai bonheur.
Les scènes de saloon, notamment la provocation avortée de Mortimer contre Kinski, la partie de poker forcée avec Eastwood qui finit en duel avec trois tueurs dont un à moitié rasé, le rôle du médaillon musical dont la rengaine annonce la violence, Gian Maria Volonte impérial en archétype du serial killer/psychopathe qui fait pire qu'Henry Fonda dans il était une fois dans l'ouest en tuant une famille dont un bébé.

Le scénario regorge d'excellentes idées comme le coffre fort dissimulé dans un meuble, la scène où Eastwood et Mortimer se regarde à la jumelle dans l'hotel, le vieillard ( oui que je lui dis ! ) qui n'a pas voulu vendre son terrain aux chemins de fer... Des tonnes de détails croustillants qui font de ce western une réussite majeure.

Le tout relevé par des dialogues de folie ( " que se passe t-il garçon ?" Ce n'est rien ! C'est juste le compte qui n' y était pas ! ").

Sans hésiter, c'est mon western spaghetti préféré, celui que je regarde le plus souvent, dont je ne me lasserai jamais parce que j' y découvre toujours de la nouveauté.

note 10/10

Avatar du membre
pouêt
Séminole
Séminole
Messages : 1273
Localisation : Bétaille (Lot)

Messagepar pouêt » 25 mai 2005 16:54

Outre les qualités indéniables du film si bien analysé par Nathan, c'est pour ma part le duel final qui m'a le plus marqué. Ce duel entamé à deux qui vire au règlement de compte à trois me donne littéralement la chaire de poule à chaque visionnage.
La petite mélodie de boîte à musique qui s'échappe du médaillon laisse une trace indélibile dans les mémoires. Le son crispant de la trompette qui introduit la partie orchestrale fait partie des plus belles pièces de B.O.
Une fois n'est pas coutume, Ennio Morricone a su allier drame, panache et mélancolie dans sa partition.
Ce film est un pur bonheur pour les yeux et les oreilles !
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Carcasse
Shérif
Messages : 2537
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 26 mai 2005 3:51

Personnellement, j'adore ce film et le cynisme des personnages. Chacun a son plan et on les sent penser et se bluffer tout au long du film. Les acteurs s'en donnent à cœur joie et je suis d'accord que tous les ingrédients sont là (scénario, intrigue, musique...) pour que ce film soit une réussite, sans oublier, bien sûr le talent du metteur en scène. C'est un film plein de trouvailles et l'amalgame est réussi.
C'est mon préféré dans la trilogie des dollars. Il faudra à Leone un chef-d'œuvre comme "il était une fois dans l'ouest" pour le surpasser.

Cela dit, pour moi, il y a vraiment Leone et les autres.

Je n'ai jamais vu d'autres westerns italiens qui vaille le coup de s'y arrêter, mais il est peut-être vrai que je n'y connais pas grand-chose : j'ai bien vu un ou deux Sabata, je n'ai pas tenu plus de vingt minutes sur les Trinita et, le seul dont je me souvienne vraiment, est "le grand silence" de Corbucci qui m'avait marqué par sa nullité (encore une histoire de chasseurs de primes, d'ailleurs) : sa seule originalité étant qu'il se terminait mal, ce qui n'est pas suffisant pour faire un film.

Avatar du membre
jim
Cheyenne
Messages : 80
Localisation : Vicksburg ( Mississippi )

Re: Et pour quelques dollars de plus

Messagepar jim » 16 août 2005 14:36

nathan a écrit :

Sans hésiter, c'est mon western spaghetti préféré, celui que je regarde le plus souvent, dont je ne me lasserai jamais parce que j' y découvre toujours de la nouveauté.

note 10/10


Et pour quelques dollars de plus est le film le plus abouti de Leone, celui dont les personnages sont les plus travaillés (chacun apportant avec lui sa part de mystére). C'est le chef d'oeuvre de Sergio Leone de l'avis de tous les spécialistes. En Italie ce film arrive en tête loin devant tous les autres films de Leone.C'est aussi le film dans lequel Leone livre le meilleur de lui-même, réalisé avec rage après le déferlement de critiques contre lui et les problémes financiers dont il fut victime dans pour une poignée de dollars, Leone signe une oeuvre dont la profondeur est masquée par une classique histoire de vengeance.

La réunion de Eastwood, Van cleef et Volonté n'est pas seulement le choix d'un bon casting elle est aussi de l'aveu de Leone l'illustration des trois sortes de western : le western classique (Lee Van cleef) le sur-western (Clint Eastwood) et le western Européen (Gian Maria Volonté). Sobriété du premier, efficacité du second, et jubilation du troisième. Brillant exercice de style que ce film qui nous livre au travers de ces trois personnages un résumé de l'histoire du western au cinéma.
La scène finale nous apporte le message de Leone : dans le face à face qui oppose le western Européen et le western classique il ne fait aucun doute que le second (auteur de tant de chefs d’œuvres) l’emportera mais il lui faudra l‘aide du plus jeune (sous-entendu de l’appel à la modernité)

De l’éternelle querelle des anciens et des modernes Leone nous donne son point de vue : celui d‘une évolution nécessaire, inéluctable mais aussi funeste. Car le carillon de la montre sonne autant pour l’un (Peckinpah nous l’avait déjà dit dans coups de feu dans la Sierra, rien ne sera plus comme avant. Fini le temps des cow-boys chantant, des cow-boys au regard clair à la façon de Joel Mc Crea) que pour l’autre. En effet dés 1965 Leone ne croit plus au western Européen dont la démence (à l’image de Gian Maria Volonté qui tire sur tout ce qui bouge) lui fera dire qu’il est « le père (la posternité du western spaghetti ayant été attribué à Leone) d’enfants anormaux ». La fin du film est ainsi prodigieuse et c’est pourquoi on ne s’en lasse pas : si Volonté est éliminé (car il n’est pas digne de vivre) Van cleef nous tourne le dos il s’en va vers le passé seul Eastwood continue son chemin en se plaçant face à la caméra vers le présent dont la route lui est grande ouverte.

Pour moi ce film est le chef d’œuvre absolu du western Européen.
Note 10/10

Avatar du membre
SuperJerome
Cowboy
Messages : 73
Localisation : Saint-Lô

Ah oui ?

Messagepar SuperJerome » 17 août 2005 0:22

Je suis scié devant tant de critiques unanimes... Je ne comprends pas, j'ai vu une fois ce film et j'ai rien trouvé de génial. Enfin je me comprends : j'ai rien trouvé de mieux que ce que j'avais déjà vu de Sergio Leone.
Je devrais peut-être le regarder à nouveau, ou même l'acheter ! :wink:
En fait j'ai pris la trilogie à l'envers, j'ai regardé le troisième pour finir avec le premier. Du coup le rôle de Lee Van Cleef m'a dérangé durant tout le film, étant trop habitué à son rôle de "brute"... Je vais le regarder à nouveau, vous m'avez trop donné envie ! :sm32:

Mais sérieux, vous préférez pas "Le bon, la brute et le truand" ???

Avatar du membre
jim
Cheyenne
Messages : 80
Localisation : Vicksburg ( Mississippi )

Re: Ah oui ?

Messagepar jim » 17 août 2005 17:54

SuperJerome a écrit :Je suis scié devant tant de critiques unanimes... Je ne comprends pas, j'ai vu une fois ce film et j'ai rien trouvé de génial. Enfin je me comprends : j'ai rien trouvé de mieux que ce que j'avais déjà vu de Sergio Leone.
Je devrais peut-être le regarder à nouveau, ou même l'acheter ! :wink:
En fait j'ai pris la trilogie à l'envers, j'ai regardé le troisième pour finir avec le premier. Du coup le rôle de Lee Van Cleef m'a dérangé durant tout le film, étant trop habitué à son rôle de "brute"... Je vais le regarder à nouveau, vous m'avez trop donné envie ! :sm32:

Mais sérieux, vous préférez pas "Le bon, la brute et le truand" ???


Il me semble que c'est Philippe Ortoli qui nous rappelle (dans son livre sur Sergio Leone) que pour certains spécialistes Leone à inversé la chronologie de ses films, Le bon la brute et le truand (1966)serait donc le premier opus de la série des dollars (et non pas pour une poignée de dollars tourné en 1964). Il y à pleins d'indices qui le montrent comme le fameux poncho de Clint Eastwood. En effet pendant tout le film Le Bon la Brute et le truand, Blondin ne le porte pas. En fait il le trouve seulement tout à la fin du film dans les ruines d'une vieille maison. Il est impossible que ce soit lui qui l'ait déposé là puisqu'il est censé n'être jamais venu à cet endroit (qui n'est qu'à quelques mètres du cimetière de Sad Hill et donc du trésor). En revanche dans les autres films il ne porte que le poncho du début à la fin, donc il faut en déduire logiquement que les autres films font suite à la découverte du poncho dans le bon la brute et le truand. Ou alors on peut aussi considérer que chaque film est indépendant des autres (après tout dans chaque film Eastwood porte un nom différent : Blondin dans le bon la brute et le truand, le manchot dans Et pour quelques dollars de plus, l'étranger ou l'homme sans nom dans Pour une poignée de dollars). Mais alors cela pose un autre problème :roll: celui de la cohérence car Leone a toujours laissé entendre qu'il s'agissait du même personnage (d'ailleurs il à le même chapeau et surtout le même revolver dans tous les films et son parcours sur la carte des Etats-Unis est logique, il ne cesse de descendre vers la frontière du Mexique, qu'il finira par atteindre dans pour une Poignée de Dollars, et en cela il suit le parcours logique de tous les aventuriers de l’ouest de cette époque et on peut supposer que comme bon nombre de pistoleros de cette époque il en est réduit à tenter sa chance de cette façon après avoir perdu tout son argent. D'ailleurs il le laisse entendre dans certaines répliques de Pour une Poignée de Dollars : "j'étais si mal chez moi que j'en suis parti" ou mieux encore "je n'ai jamais connu la paix" phrase qui renvoi à la guerre civile qu'il à vu dans le bon la brute et le truand).Mais le détail qui explique tout c'est la tombe de Esteban Garcia dans pour une poignée de dollars sur laquelle figure la date 1873 or la guerre civile se termine en 1865...

Donc la prétendue chronologie, n'est pas aussi importante en revanche je pense qu'avec ces quelques explications on se rend mieux compte de la richesse du scénario que l'on découvre seulement après plusieurs visions du film. Le personnage de Van cleef n'est lui en revanche pas le même (même chose aussi pour celui de Volonté). Leone a juste utilisé ces deux comédiens avec qui il avait déjà travaillé pour faire un autre film.

Avatar du membre
nathan
Séminole
Séminole
Messages : 1305

Re: Ah oui ?

Messagepar nathan » 18 août 2005 0:01

SuperJerome a écrit :Mais sérieux, vous préférez pas "Le bon, la brute et le truand" ???


Désolé mais non ! :D Certes j'aime beaucoup ce film que je revois aussi régulièrement mais je trouve que le scénario n'est pas aussi riche , les personnages beaucoup moins dense que dans Et pour quelques dollars de plus. J'ai tendande à considérer Le bon la brute et le truand plus comme un film d'aventure classique qu'un western vu la fréquence des rebondissements et les changements d'espace.

Quant à il était une fois dans l'ouest, c'est le film de Leone que j'aime le moins. L'histoire tient sur une page et le film s'étire en longueur pendant 2h40 . Certes les rôles sont bien étoffés mais finalement il ne se passe pas grand chose dans ce western , à l'opposé de Le bon la brute et le truand où il s'en passe trop !

Et pour quelques dollars de plus est un ingénieux compromis de ces deux extrêmes.

Avatar du membre
SuperJerome
Cowboy
Messages : 73
Localisation : Saint-Lô

Ah oui ?

Messagepar SuperJerome » 18 août 2005 9:50

Je suis assez surpris de tes goûts, je croyais que tout le monde pensait comme moi :wink:

C'est vrai tu as raison sur certains points et je ne vais pas le renier. Par exemple dans l'intro d'"il était une fois dans l'Ouest", le scénario tient dans une ligne. 11 minutes la ligne !!! Pas étonnant qu'une page dure alors autant... Il ne se passe rien, mais est-ce qu'on quitte l'écran des yeux ? Ce film se regarde un peu comme on regarde un paysage. Il se passe rien, mais pourtant c'est tellement beau qu'on reste devant à l'admirer...

Quand tu dis que ce film est celui que tu préfère le moins de Sergio Leone, je trouve ca étonnant, mais je respecte tes goûts. Sauf notre petit bonhomme qui lui n'a pas apprécié... : énervé

Avatar du membre
jim
Cheyenne
Messages : 80
Localisation : Vicksburg ( Mississippi )

Messagepar jim » 18 août 2005 22:47

nathan a écrit :J'ai tendande à considérer Le bon la brute et le truand plus comme un film d'aventure classique qu'un western vu la fréquence des rebondissements et les changements d'espace.

Quant à il était une fois dans l'ouest, c'est le film de Leone que j'aime le moins. L'histoire tient sur une page et le film s'étire en longueur pendant 2h40 . Certes les rôles sont bien étoffés mais finalement il ne se passe pas grand chose dans ce western , à l'opposé de Le bon la brute et le truand où il s'en passe trop !

Et pour quelques dollars de plus est un ingénieux compromis de ces deux extrêmes.


Tout à fait d'accord avec toi nathan et j'ajoute que dans le rôle du colonel Mortimer Lee Van cleef était vraiment très touchant (le thème que Morricone lui a composé "Bye Bye colonel" est d'ailleurs un grand moment d'émotion). Et pour quelques dollars de plus est vraiment le chef d’œuvre de Leone (ce qui ne m'empêche pas d'aimer les autres films de Leone) :wink:

Avatar du membre
Sentenza
Marshall
Marshall
Messages : 249
Localisation : sur mon cheval
Contact :

Messagepar Sentenza » 31 août 2005 18:08

j'ai bien aimé ce western il est vraiment marrant, des bonnes répliques des scènes cultes (Clint qui descend 3 types alors qu'il était de dos ;) )
mais il y a un truc que je trouve bizarre je sais pas ce que c'est (ça m'a pas empeché de le voir des dizaines de fois quand même ....)

la scène d'intro avec Lee Van Cleef est vraiment bien et le duel de fin mémorable avec la musique de la montre
de la trilogie des dollars j'ai préféré le bon la brute et le truand je dirais
"dans le fond de quoi l'homme a t'il besoin réellement? rien que d'un bon café et d'un peu de tabac...." -Johnny Guitar-
"je connais deux choses plus belles qu'un revolver : une montre suisse et une femme de n'importe où" -La rivière rouge-

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 25 avr. 2006 19:51

Film sans commentaires tout est parfait pour moi, c'est celui que je place en tête d'affiche. Tous les films de Leone sont des chefs d'oeuvre pour moi mais si je devais n'en choisir qu'un ce serait celui-ci :applaudis_6:
Clint avait demandé à la petite sangsue "Et pourquoi cet hôtel ?"
"Premièrement c'est le mien et deuxièmement ya la patrone"...
Et si notre chasseur de primes s'etait tapé la patronne ca aurait changé quelque chose au film :?:

Avatar du membre
akpstyl
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 527

Messagepar akpstyl » 25 avr. 2006 23:35

Bon comme c'est Leone je trouve ça très bon, je dirais mon deuxième leone préféré, après "IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST" :)
Image

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 25 avr. 2006 23:55

Et si notre chasseur de primes s'etait tapé la patronne ca aurait changé quelque chose au film

Je sais pas mais en voyant ca :shock:

Image

Image

Image

J'ai pas ca sur mon DVD c'est normal ? :lol: Avec des scènes de ce genre en plus, ca risque de devenir le western favoris de pas mal d'indecis :mrgreen:

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 24 juin 2007 10:15

Avis rapide : C'est pour moi un vrai bon western italien, le western "père" du genre, sans concessions. Il évite l'intrusion de l'humour pur (que l'on trouvera dans Le bon, la brute et le truand) au profit d'un humour noir ironique et décapant ! :D

Vos avis ?... Car finalement, peu ont posté sur ce film...

Bon et puis comme je venais pour ça au départ, voilà une affiche française rare du film pour les afficionados, notamment les dénommés E. et L. ;) :
Image
Shot with unknown
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 24 juin 2007 20:50

Elle est magnifique, merci :D



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : lafayette et 13 invités