Showdown at Williams Creek - 1991 - Allan Kroeker

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6477
Localisation : oregon

Showdown at Williams Creek - 1991 - Allan Kroeker

Messagepar lasso » 12 juil. 2014 16:59

Pays : CANADA - anglais - couleur - 96 minutes

Régie : Allan Kroeker
Ecrit par : John Gray / Gary Payne

Lieux de tournages : Bakerville, British Columbia, Canada

autres titres : The Legend of Kootenai Brown -- Allemagne : Wer erschoss Jim Blessing (Qui a abattu Jim Blessing ?)

Image

Acteurs / actrices

Tom Burlinson / Kootenai Brown
Stephen E. Miller / Sheriff Henly
Michelle Trush / Olivia D'Lonais
Pascal Bernier / l'enfant d'Olivia
Raymond Burr / le juge
Betty Phillips / Bridget Sofia Brown
John Pyper Ferguson / Vowell
William Sampler / Ezra
Donnelly Rodes / McTooth
Jay Brazeau / l'homme cochon
John Gray / Bill Barker
Patti Allan / Fanny
John "Bear" Curtis / Turner
Frank C. Turner / l'homme émacié
Brent Stait / Jim Blessing

Synopsis

Vers 1860 un ex officier Irlandais de l'Armée Britannique arrive à Williams Creek, British Columbia, comme prospecteur d'or. Après avoir tout
perdu, il prend l'aventure avec son ami Vowell et un sois disant ami et truant Mc Tooth à travers les montagnes pour atteindre Fort Benton, Montana,
pour se refaire la vie. Pendant cette traversée, des indiens Blackfoot lui tirent une flèche dans le dos. Mc Tooth, lui laisse un fusil et l'abandonne...




Image

Image

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6477
Localisation : oregon

Re: Showdown at Williams Creek - 1991 - Allan Kroeker

Messagepar lasso » 14 août 2014 13:50

Ce très bon Téléfilm commence à Fort Benton au Montana, en 1870, Kootenai Brown y est emprisonné pour meurtre dans une rue de Fort Benton.
Son procès commence par le juge Jefferson (Raymond Burr. Pour sa défense Brown raconte sa vie depuis son origine de l'Irlande, en venant
dans la Boom Town (or) au Canada, Williams Creek. Ici il rencontre Mc Tooth, un truant, qu'il estime, qui lui donne de bons conseils. Dans une
tuerie dans un saloon, Brown perd son ami, Jim Blessing...Vowell un autre ami qui a été témoin de la scène, le quitte pour suivre son propre chemin.
Brown suit Mc Tooth, qui a toujours des idées pour devenir riche, à travers les montagnes. Lors de la progression, des indiens Black Foot, blessent
gravement Brown avec une flèche dans le dos, pour voler les chevaux... Mc Tooth, lui retire la flèche sous grandes douleurs, il laisse un fusil à Brown, et
l'abandonne. Brown trouve refuge auprès de métis indiens qui le guérissent. Il prend une femme indienne et mène une vie de Mountain Man,
quand subitement Mc Tooth réapparait, en lui proposant un lucratif commerce avec des fourrures ....

Pourra-t'il obtenir le pardon du juge et des jurés pour le meurtre qu'il a commis, un témoin inespéré se présentera et doit s'expliquer pour sa lâcheté.

La scène, où Mc Tooth retire la flèche du dos de Brown est très dure et réaliste.

Ce Western n'est pas dans le genre d'action d'Hollywood, mais dans le genre de le vie vécue.

Une danse dans le Saloon pour Vowell pour 1 dollar

Image
ImageBrown au tribunalImagesa famille
Image Michelle Trush

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2893
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Showdown at Williams Creek - 1991 - Allan Kroeker

Messagepar pak » 14 août 2014 18:20

Encore une découverte de l'infatigable Lasso !

Image


Après quelques recherches, Showdown at Williams Creek (qui semble avoir eu comme premier titre Kootenai Brown) est un film (et non un téléfilm) canadien, tourné du 31 mai 1990 au 29 juin 1990 (donc un film de 1990 et non de 1991), production indépendante à petit budget.

Le film fut présenté à quelques festivals, dont le Festival des films du monde de Montréal en août 1991 et fut sélectionné aux Prix Génie, l'équivalent canadien de nos César, où il reçut deux nominations, celles du meilleur son et celle du meilleur montage son (sans toutefois gagner de récompense).

Le film est un biopic fonctionnant en flashbacks, revenant sur le parcours de John George Brown (10/10/1839 – 18/07/1916), alias Kootenai Brown, une figure historique du Canada peu connue ailleurs. Allons-y de sa courte biographie...

Né en Irlande, orphelin très jeune et élevé par sa grand-mère, il devient officier de l'armée britannique pour laquelle il sert en Inde en 1858 et 1859, il quitte celle-ci en 1861 et veut participer à la ruée vers l'or en Colombie-Britannique (Canada) dans la région de Cariboo, avec son ami Arthur Wellesley Vowell. Ils y arrivent en février 1862 mais font chou blanc et les deux amis se séparent. Brown persévère mais ne réussi pas plus, devant agent de police en mars 1865.

Cependant, le démon de l'or le reprend et dès juillet, avec quatre compagnons, il repart à la recherche de filons dans les montagnes, à Fort Edmonton (ville d'Edmonton d'aujourd'hui, province de l'Alberta, dans l'ouest du pays). Puis, après un long cheminement, ils parviennent dans la région de Kootenay (Waterton) Lakes (de nos jours le Parc national des Lacs-Waterton), région qui le séduit au point de vouloir s'y installer. Toutefois le lieux n'est pas de tout repos puisqu'il y affronte les indiens Blackfoot, et c'est lors d'une ces rencontres qu'il est blessé d'une flèche dans le dos. Il se sépare alors de ses compagnons, et devient marchand de whisky à Fort Garry, comptoir de la Compagnie de la Baie d'Hudson situé au cœur de l'actuelle Winnipeg, et commerce avec les indiens. Puis il trouve en 1867 un emploi dans une entreprise privée acheminant le courrier pour l'armée américaine dans les territoires du Dakota et du Montana, sort de pony express local, mais l'entreprise fait faillite en 1868.

Toutefois, l'armée l'embauche comme auxiliaire civil, menant pour son compte une vie aventureuse (il sera conducteur de chariot, interprète, guide... ) et en 1869, il sera presque tué car capturé par la tribu de Sitting Bull alors en guerre contre l'armée américaine, et la même année, il épouse Olive, une métisse franco-indienne, et s'installe dans la communauté métisse de sa femme. Il quitte l'armée le 4 Juin 1874. Avec son peuple, il participe à quelques-unes des dernières grandes chasses au bison, ainsi qu'à la chasse au loup par empoisonnent pour récupérer leurs peaux.

En Avril 1877, il tue dans une querelle un chasseur nommé Louis Ell. Emprisonné à Fort Benton, dans le Montana, il tente de se suicider. Après un procès incertain, il est finalement acquitté. Brown décide alors de partir s'installer avec sa famille dans la région du lac Kootenay qui lui avait tant plu, où il se forge une solide réputation de chasseur et de guide, notamment pour la police montée. Il a deux enfants, un fils, placé dans une mission catholique à Saint-Albert, et une fille dont le destin est inconnu. Entre l'automne 1883 et le printemps 1885, on ne sait pas trop, Olive décède. Quelques années plus tard, une certaine, Cheepaythaquakasoon, renommée Isabella, une indienne Cris (en anglais Cree ou Crees) s’installe chez lui et devient sa nouvelle épouse. Elle ne parlait pas anglais, même si elle le comprenait, et était une excellente tireuse, voyageant souvent avec lui, en gardant camp tandis qu'il chassait le gros gibier.

Mais pendant ce temps-là, les tensions augmentent entre les métis canadiens et les colons, jusqu'au déclenchement de la Rébellion du Nord-Ouest (ou Rébellion de la Saskatchewan) en mars 1885. Brown devient alors chef éclaireur pour les Rocky Mountain Rangers, une force de défense créée par les résidents de la région de Fort Macleod, ville canadienne du sud-ouest de l'Alberta. Mais malgré plusieurs patrouilles menées, l'unité ne connut pas l'action durant cette crise. En raison de sa connaissance de la région, Brown a aussi été sollicité en 1888 pour accompagner le contingent militaire envoyé pour prévenir des troubles chez les Indiens Kootenays et qui risquaient de dégénérer en hostilités. Il fut aussi engagé par la Canadian Pacific Railway qui bâtissait une ligne de chemin de fer à travers la Crowsnest Pass (en français : Col du Nid de Corbeau).

La région devenant plus facilement accessible aux étrangers, Brown proposa régulièrement des services de guide privé. Néanmoins, devant l’afflux des nouveaux arrivants, il s'émut, avec ses voisins, de l'impact qu'aurait à terme une surpopulation sur la faune locale et l'environnement, auprès du gouvernement canadien et des politiciens. En 1895 est créée la Kootenay Lakes Forest Reserve, une réserve forestière protégée. Brown a été nommé agent des pêches en 1901 pour établir la présence du gouvernement, et ce jusqu'en 1912, et dans ses rapports qu'il n'a pas cessé de souligner la nécessité de renforcer les mesures de conservation. Surnommé Kootenai Brown à cause de son long séjour dans la région et son engagement pour celle-ci, il reçoit des pouvoirs supplémentaires en étant nommé garde forestier en 1910. Quatre ans plus tard, en grande partie sur sa recommandation, la réserve est considérablement élargie et de voit accorder le statut de parc national, rebaptisé Waterton Lakes National Park (parc national des Lacs-Waterton). Brown a alors 75 ans, mais est maintenu en tant que garde du parc jusqu'à sa mort malgré la mise sous administration de la région.

Il décède le 18 juillet 1916, dans sa chère région pour laquelle il aura tant fait pour sa préservation.

Image
Kootenai Brown en 1866

Image
Le cabane de Kootenai Brown en 1883 (il est assis à droite)

Image
Kootenai Brown en 1895

Image
Kootenai Brown en 1910



Bon, maintenant, comme je n'ai pas vu le film, peux pas dire si celui-ci est fidèle ou non à la bio du personnage principal...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6477
Localisation : oregon

Re: Showdown at Williams Creek - 1991 - Allan Kroeker

Messagepar lasso » 14 août 2014 19:23

Merci pour tes recherches pak, le film est fidèle grosso modo avec le biographie de Kootenai Brown, l'histoire se termine ici avec son acquittement
à Fort Benton, il repart avec sa famille......

MARCHAND
Westerner
Westerner
Messages : 2053

Re: Showdown at Williams Creek - 1991 - Allan Kroeker

Messagepar MARCHAND » 20 oct. 2018 6:46

Image

Vhs Argentine.
Un très bon film effectivement, réaliste et sans complaisance, que ce soit pour les indiens, montrés comme voleurs et alcooliques, les blancs, racistes et hautains, la quête de l'or, et ses parasites, joueurs et prostituées, ou ce peuple de métis chassant pour survivre misérablement les quelques bisons échappés à la "civilisation".
Interprétation sans faille des 2 principaux protagonistes de cette fiction, basée sur la réalité, l'irlandais un peu naïf et son "ami" écossais, trop poli pour être honnête. Paysages magnifiques de la Colombie Britannique et de l'Alberta. Quelques passages en français.



La bande annonce en anglais.

Image

La vhs canadienne, version francophone, d'un film qui mériterait d'être diffusé chez nous...
Errare humanum est...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités