The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6396
Localisation : oregon

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar lasso » 26 nov. 2014 10:12

Content que tu sois de mon avis Yosemite

ton vocabulaire étant beaucoup plus vaste que le mien, tu sais mieux décrire les sentiments que moi-même.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6813
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar lafayette » 29 nov. 2014 23:37

Salut Yo,
Dans notre discussion récente, nous n'avons pas évoqué ce point comme nous avons vite bifurqué sur la pierre tombale.
Le suicide ne vient pas selon moi de sa nuit avec Briggs. Ni d'un amour caché et déçu, tel que tu le décris si bien. Ce serait quand même incompréhensible, incompréhension que j'ai d'ailleurs ressentie en premier. Je pense que la décision était prise avant. Elle vivait une grande solitude dans sa ferme et quand elle n'arrivait plus à retrouver Briggs et les folles, elle a dû ressentir la peur de finir seule abandonnée par Briggs qu'elle a cru ne pouvoir retrouver avec les 3 femmes. Elle était épuisée et ne pouvait plus supporter cette atroce solitude.
Sa décision a du coup libéré et décomplexé madame qui n'a simplement pas voulu mourir vierge. Le suicide ne peut venir d'une nuit d'amour ratée ou pas. Ca vient de plus profond.
Mais même cette raison plus logique ne me fait pas adhérer à la tournure de l'histoire qui me plaisait tant avant cette pendaison.

D'ailleurs, ce film qui semblait au départ tenir la corde pour une récompense à Cannes n'a pas décroché grand chose.

Ce film recèle d'excellents passages et une forte ambiance bien décrits par tous, mais TLJ a un peu ramé jusqu'à cramer un hôtel improbable pour maintenir la flamme jusqu'au bout du voyage. J'ai toutefois apprécié cet épisode, même s'il aurait pu agir plus sagement. Il était obligé de trouver des événements forts après la perte de l'héroine.
[ Posté depuis mon mobile ] Image
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1672
Localisation : depts 13 et 05

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar major dundee » 30 nov. 2014 21:06

Toujours pas vu ce film,si je ne prends pas le dvd j'attendrai patiemment son passage télé (sans doute sur Arte)... :num10 :num10

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4725
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar Yosemite » 30 nov. 2014 21:41

Je suis d'accord avec toi là-dessus Lafayette, la décision de se pendre ne naît pas de la désillusion de son acte amoureux. Ce ne serait pas "raccord" avec la dramaturgie du film. C'est pour ça que j'envisageais dans mon précédent message une mauvaise estime "renforcée" suite à cette expérience.
Probablement donc, a-t-elle pensé au suicide avant ce périple et peut-être espérait-elle dans un premier temps se redonner un goût de vivre en venant en aide à ces malheureuses (entreprise risquée s'il en était) ?
Peut-être espérait-elle ensuite un ultime salut d'un amour avec George Briggs (mal partagé et mal exprimé hélas, mais pas "caché je crois pour reprendre ton mot. Il n'y a rien d'intentionnel là-dedans de sa part : elle ne sait pas l'exprimer, elle ne le peut pas non plus) ?

Mais peut-être encore n'espérait-elle déjà plus rien à cet instant...
Je m'explique, au moment où elle se débrouille pour avoir une relation amoureuse avec lui, il n'est pas impossible qu'elle ait déjà préméditée son suicide ; il s'agirait de tenter de goûter à un plaisir qui lui a été inconnu, il s'agirait également (ce que je crois pour ma part) de signifier à Briggs qu'elle l'aime, qu'il est son élu et que, par conséquent il hérite également de la responsabilité de mener les trois femmes à bon port.
Hypothèse qui rejoindrait ton propos me semble-t-il Laf'

Alors, ensuite, s'agit-il d'un acte de transmission un tantinet forcée, ou d'égoïsme, cela me semble plus difficile à évaluer. Si tant est qu'on puisse le faire d'ailleurs.
Pour ma part, ma vision d'elle, est celle d'une femme qui aura donné tout ce qu'elle possédait de générosité. Elle n'a pas eu d'enfant à qui transmettre. Elle n'a pas eu d'amant avec qui partager.
Briggs, malgré lui (ou pas d'ailleurs ?) réunira ses deux rôles.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4725
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar Yosemite » 30 nov. 2014 22:01

Pour ce qui est de notre discussion au sujet de la pierre tombale (qui est d'ailleurs en bois souvenons-nous), il s'agissait de la scène finale lors de laquelle, Briggs dépose cette fameuse stèle sur le bac qui traverse je ne sais quelle rivière et qu'un type balance à la flotte d'un coup de pied volontaire et négligeant.
Une illustration figure au rayon "cimetières, tombes..." en date du 03/11/2014.

Q'est-ce qu'il en sait le type qui fout ça à la flotte de ce que cette stèle représente ? A mon avis, rien. Pour lui c'est une vulgaire planche sur laquelle un cheval risque tout au plus de riper et qui n'intéresse personne.
Et Briggs là-dedans hein ? C'est lui qui l'a faite fabriquer, il y a claqué du pognon, et il envisage une route du retour auprès de Mary Bee Cuddy pour la lui, comment dire ?... confier.
Seulement voilà, il a un coeur gros comme ça Briggs, mais à cet instant, il a déjà repris, non pas sa liberté, mais ses vagabondages, voire ses errances. Il est à moitié cuit à la proue du bac, en train de danser en chantant une jolie chanson qui, dirait-on, parle de lui.
Il a accompli une belle mission, il a été à la hauteur de la tâche que Mary lui a confiée en amenant à bon port les trois passagères déglinguées (et en leur donnant beaucoup d'ailleurs, de son énergie et de son courage), pour autant, force est de constater que cela ne suffit pas à changer de monde :
- Il ne sait pas gérer son pognon ;
- Il se fait virer des tables de jeux un peu sérieuses ;
- Il n'en a d'ailleurs plus de pognon puisque ses billets ne valent rien !

Il est redevenu, resté plutôt, George Briggs. Un peu comme Mary, il n'accomplit pas son voyage retour. Plus de pierre tombale, plus de raison d'aller la retouver est-on en droit de penser...

Mais comme il s'agit de la fin du film... le spectateur n'en sait rien du tout. Va savoir s'il ne va pas en fabriquer une autre dans le tronc d'un bouleau hein ?
Yo.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6813
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar lafayette » 01 déc. 2014 3:07

Mon cher Yo, je m'attendais à ce que tu trouves une explication mixte reliant nos propos pour les raisons de la dame.

Le type qui jette la stèle commet une faute professionnelle en se débarrassant du bien d'un client du bac sans chercher à savoir à qui sait...
Ce faisant le film part à vau l'eau... et ce n'est pas un bon boulot des producteurs d'avoir laissé faire ça.

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Modifié en dernier par lafayette le 01 déc. 2014 13:55, modifié 1 fois.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6396
Localisation : oregon

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar lasso » 01 déc. 2014 9:25

la pauvre s'étant pendue, on ne peut plus lui demander le pourquoi de son suicide icongc1

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6813
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar lafayette » 01 déc. 2014 13:55

On demandera à Miss Swank! ;)

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4725
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar Yosemite » 01 déc. 2014 21:27

lafayette a écrit :Le type qui jette la stèle commet une faute professionnelle en se débarrassant du bien d'un client du bac sans chercher à savoir à qui sait...

[ Posté depuis mon mobile ] Image


Je te cite Lafayette en coupant un peu tes propos pour recaler sur cette fameuse stèle.
Dans le livre de Swarthout, la stèle finit également dans la flotte. Pour elle, l'histoire se termine donc de la même façon... :roll:
Cependant, ce n'est pas le meneur du bac qui fait le geste de la balancer par dessus bord mais... Briggs lui-même ! Et la raison pour laquelle il le fait, je m'adresse au forumeurs qui n'auraient pas lu le livre, est tout simplement que, passé le moment d'ivresse, d'illusion vaniteuse, l'idée lui vient tout de suite à l'esprit que, de ces quelques semaines passées à vivre autrement que ce qu'il a toujours fait jusqu'alors, et bien il s'en fout le Briggs. C'est une double interprétation de ma part cela dit.
En effet, la façon "dont il a toujours vécu", je ne la connais pas, mais, quand même on la devine un peu.
De plus, dire qu'il se fout de ces trois semaines n'est peut-être pas tout à fait conforme, mais disons plutôt que ces trois semaines ne réorientent pas, je le crois, sa vie.
Dans la traduction de Laura Derajinski aux très inspirées éditions Gallmeister, voici à quoi se réduit la réflexion du personnage :

    Au sujet de la stèle donc... "Il la trouvait parfaite. Puis, il se rendit compte qu'il venait de gâcher quatorze dollars. Il ne retrouverait jamais le peuplier solitaire, il ne retrouverait jamais sa tombe, même s'il la cherchait pendant mille ans. Cette satanée stèle serait un fardeau pour lui, elle l'encombrerait, elle le hanterait. Il eut une idée."

L'idée étant évidemment de la foutre à l'eau...

Alors pourquoi, dans l'adaptation le choix a t-il été fait de la faire tomber par un autre personnage ?
J'imagine que c'est parce que nous sommes à la toute fin du film, que, comme on eut le lire dans le roman, Briggs change d'avis sans aucune explication du tout. Il fait table rase, il redevient qui il est et puis voila. Cela aurait sans doute été difficile à mettre en scène de façon lisible au spectateur car ce qui était nécessaire, c'était de maintenir le court intervalle de temps durant lequel ceci se produit.
Dans le fond hein, l'imaginaire est confié au spectateur car lorsqu'il arrivera sur l'autre rive, allumé comme il est le Briggs, il est permis d'imaginer qu'il l'aura oublié cette stèle !
A moins que, Holliwood étant ce qu'il est, choix ait été fait de préserver l'image de good guy qui nous a été donnée de George Briggs, et alors, il fallait que ce soit la botte d'un autre qui exécute ce geste dirimant.
Yo.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6813
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar lafayette » 02 janv. 2015 21:55

Intéressant propos Yosemite! La fin du bouquin n'est donc pas meilleure acceptant une fatalité dans le déterminisme des hommes incapables de changer.
Comme me dit ma compagne parfois "Les hommes ne changeront jamais!"
Donc je ne change pas d'avis sur cette mauvaise fin, il est vrai moins mauvaise dans le film pour Briggs/T.L.JONES.
Il suffisait de pas grand chose pour la rendre bien plus agréable à l'imagination des spectateurs, finir le film avant le jeter à l'eau de la stèle!

J'ai donc décidé d'arrêter le dvd que je viens d'acheter aujourd'hui, juste avant ce jeter à l'eau! :sm57:
Voici quelques fiches ciné et tv dont les commentaires vont de la bonne à la moins bonne critique!
Image

Image

Image

Finalement, Briggs n'abandonne que la stèle alors que la dame a abandonné la vie, ce qui est plus pire! icongc1
Mais quels sacrés acteurs!
Image
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
Arizona Kid
Police Indienne
Police Indienne
Messages : 932
Localisation : Marseille, France

Re: The homesman - 2014 - Tommy Lee Jones

Messagepar Arizona Kid » 30 juin 2018 9:14

J'ai acheté cette semaine le DVD de The Homesman -qui possède soit dit en passant un très beau titre québécois à l'ancienne, Le Chariot des Damnés.
Un achat, il me faut bien l'admettre, davantage motivé par le désoeuvrement, ne trouvant plus guère de westerns classiques ces temps-ci, que par un réel enthousiasme vis-à-vis de ce rejeton contemporain du genre.

Et pourtant, je me dois de battre ma coulpe et d'avouer avoir passé un très bon moment hier soir, devant ce western âpre et austère, mené par une fabuleuse Hillary Swank -actrice qui m'avait jadis ébloui dans l'inoubliable Million Dollar Baby de Clint Eastwood- et un Tommy Lee Jones vieillissant, quasi-méconnaissable dans ce rôle de vagabond aussi égoïste que loqueteux.

L'acteur-réalisateur nous régale de plans d'une saisissante beauté plastique (mention spéciale à celui nous montrant Briggs s'éloignant à cheval de l'hôtel en flammes, sous un ciel nocturne qui fleure bon le factice comme dans les meilleurs westerns des années 50).

Le trio de folles nous réserve également son lot de bons moments, entre comique et tragédie, et tout spécialement la bigotte blonde au visage chevalin, qui cherche à mordre quiconque tente de l'approcher: le plan où elle tente de se jeter sur la pauvre Hillary Swank n'est pas sans rappeler la gamine-démon de L'Exorciste.

Moi qui suis d'ordinaire plutôt méfiant à l'encontre des westerns actuels, je reconnais que celui-ci sort indéniablement du lot de par son scénario atypique, bien qu'il sacrifie à l'inévitable rengaine crépusculaire et aux images ternes qui sont, semble-t-il, devenues la norme du genre.
Seul bémol à ce DVD à la superbe copie: un making-of sirupeux et promotionnel à souhait, affublé de sous-titres sans doute réservés aux lilliputiens... :roll:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités