Colorado - La Resa dei Conti - 1966 - Sergio Sollima

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10129
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 18 oct. 2006 13:58

Un bout du final qui n'est pas au format, mais que je trouve très classe! cool

http://www.youtube.com/watch?v=g16xFOQB3Ec
Image

finaud82

Messagepar finaud82 » 20 févr. 2007 12:36

A quand la sortie DVD en France ?

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1757

Messagepar Liko » 20 févr. 2007 13:12

Rien n'est annoncé pour le moment.

Old Shatterhand
Forgeron
Messages : 62

Messagepar Old Shatterhand » 20 févr. 2007 22:40

"LE" film de Sergio Sollima... J'ai bcp aimé les doutes qui s'emparent progressivement de Lee Van Cleef (qui joue là une de ses meilleures interprétations ).Tomas Milian est, comme souvent, un paysan formidable. Très belle chanson pour un très bon western. Mauvais trailer...

finaud82

Messagepar finaud82 » 22 févr. 2007 20:37

J'espère que quand ils sortiront ce DVD, ça sera dans son intégralité car il y a quelques scènes coupées. C bizarre vu que le film n'est pas du tout long.

rex

colorado

Messagepar rex » 03 nov. 2007 7:12

colorado est l'un des meilleurs westerns...vu en69 lors de sa sortie au ciné, j'en gardais un très bon souvenir; revu en dvd italien, je trouve qu'il n'a pas pris une ride ! mais je me demande si le film n"est pas tronqué :on ne voit josé torrès que 3 secondes dans le role d'un cadavre(abattu par corbett qui l' apris pour cuchillo) et pour le voir ,ilfaut avoir de bons yeux !

marcassin
Epicier
Messages : 55

Colorado

Messagepar marcassin » 28 nov. 2007 8:22

Vu enfin sur cineclassic.
J'ai trouvé le film assez étrange dans sa réalisation : le début plutôt Western US et la fin très WS avec la musique de moriconne (géniale) qui se déchaine, des duels très transalpins et Lorenzo Robedo qui fait ses 20 secondes à l'écran...
Cette version de 1H25 est "gravement" entamée par des coupures (+/- 15 min d'après les spécialistes). Ex : quand Corbett ramène le cadavre d'un faux cuchillo on sent qu'on a raté quelquechose.

Superbes décors, acteurs très bons

Bref à revoir dans sa "vraie" version en DVD......

Ps : j'envoie Monsieur B mon nouveau classement.
C'est fait j'ai vu tous les films de la 1ère catégorie !!!

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2949
Localisation : Gone

Re: Colorado

Messagepar Breccio » 28 nov. 2007 8:36

marcassin a écrit :Vu enfin sur cineclassic.
J'ai trouvé le film assez étrange dans sa réalisation : le début plutôt Western US et la fin très WS avec la musique de moriconne (géniale) qui se déchaine, des duels très transalpins et Lorenzo Robedo qui fait ses 20 secondes à l'écran...
Cette version de 1H25 est "gravement" entamée par des coupures (+/- 15 min d'après les spécialistes). Ex : quand Corbett ramène le cadavre d'un faux cuchillo on sent qu'on a raté quelquechose.

Superbes décors, acteurs très bons

Bref à revoir dans sa "vraie" version en DVD......

Ps : j'envoie Monsieur B mon nouveau classement.
C'est fait j'ai vu tous les films de la 1ère catégorie !!!

Ah ! enfin... (je parle du classement :mrgreen: )
Si mes souvenirs sont bons, Sollima a légèrement élagué son film avant même la sortie italienne, éliminant entre autres une brève scène entre Van Cleef et José Torres -- le faux Cuchillo --, qui n'apparaît donc qu'en tant que cadavre (ça, ça mérite une citation au challenge Rick Boyd ;-)).
C'est vrai qu'une version restaurée en France s'impose. You-hou, Seven Sept ? En attendant, il y a le DVD Koch Media (seulement disponible en coffret, hélas), avec version originale italienne et ST anglais...
B

lee grant

Re: Colorado

Messagepar lee grant » 15 déc. 2007 6:50

Breccio a écrit :
marcassin a écrit :Vu enfin sur cineclassic.
J'ai trouvé le film assez étrange dans sa réalisation : le début plutôt Western US et la fin très WS avec la musique de moriconne (géniale) qui se déchaine, des duels très transalpins et Lorenzo Robedo qui fait ses 20 secondes à l'écran...
Cette version de 1H25 est "gravement" entamée par des coupures (+/- 15 min d'après les spécialistes). Ex : quand Corbett ramène le cadavre d'un faux cuchillo on sent qu'on a raté quelquechose.

Superbes décors, acteurs très bons

Bref à revoir dans sa "vraie" version en DVD......

Ps : j'envoie Monsieur B mon nouveau classement.
C'est fait j'ai vu tous les films de la 1ère catégorie !!!

Ah ! enfin... (je parle du classement :mrgreen: )
Si mes souvenirs sont bons, Sollima a légèrement élagué son film avant même la sortie italienne, éliminant entre autres une brève scène entre Van Cleef et José Torres -- le faux Cuchillo --, qui n'apparaît donc qu'en tant que cadavre (ça, ça mérite une citation au challenge Rick Boyd ;-)).
C'est vrai qu'une version restaurée en France s'impose. You-hou, Seven Sept ? En attendant, il y a le DVD Koch Media (seulement disponible en coffret, hélas), avec version originale italienne et ST anglais...
B


sinon , il y a le dvd italien "la resa dei conti" à 7,99 euros sur le site " dvd it. " _version 1h45 env. mais il faut comprendre la v.o. car pas de s.t....On ne voit José Torrès qu'à l'état de cadavre , là aussi . PS : dvd it. est unsite sérieux , fiable; l'envoi est rapide .

Avatar du membre
lemexicain
Barman
Messages : 89
Localisation : Besançon (25)

Re:

Messagepar lemexicain » 09 janv. 2008 15:00

tepepa a écrit :C'est marrant, je l'ai vu en anglais, et le personnage de Van Cleef ne s'appelle absolument pas Colorado! :?:

Dans la version italienne aussi, en fait il s'appelle Jonathan Corbett. :wink:


Je préfère ne pas trop m'avancer pour le moment étant donné le temps considérable que ça risque de me prendre, mais je suis en train de réaliser des sous-titres pour la version longue du film (1'45) afin qu'elle puisse être vue par des non-italophones comme nous... Je ne maîtrise pas vraiment la langue transalpine et ça s'annonce difficile car il manque 20 minutes pour la VF, d'autant plus que les dialogues français ont dû être adaptés à cause des coupures...

Petite illustration : au début du film dans la VF les trois bandits affirment que leurs chevaux sont morts d'épuisement et qu'eux aussi n'auraient pas pu faire un kilomètre de plus, alors que dans la VO ils précisent qu'ils n'ont plus de munitions. Le dialogue a été remanié en français car la scène dite "des trois balles" a été coupée, et le spectateur ne comprendrait pas que les bandits dégainent leur arme sans munition à l'intérieur.

On peut ajouter à cela que pas mal de dialogues ont été enlevés (avec le shériff, le juge, etc)... Enfin je compte sur ma mère pour combler mes lacunes en italien, je profiterai du fait qu'elle soit bilingue pour me corriger tout ça ! Dans la mesure du possible j'essayerai de corriger les approximations de la VF pour rendre les sous-titrages plus proches des dialogues italiens.

J'en suis qu'au début pour le moment mais n'hésitez pas à prendre contact si vous êtes intéressés par le résultat final, amigos ! :sm32:

rex lee
Caporal
Messages : 853

Re: Colorado - La Reisa dei Conti - Sergio Sollima - 1966

Messagepar rex lee » 11 avr. 2008 9:41

Très interessé ; j'ai la version italienne de 1h45 MAIS COMMENT CES SOUS-TITRES VONT-ILS POUVOIRS ÊTRE UTILISEES ?

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15002
Localisation : Canada
Contact :

Re: Colorado - La Reisa dei Conti - Sergio Sollima - 1966

Messagepar metek » 25 mai 2008 22:19


Quelques photos :beer1:

Image

Image

Image

Image


Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10129
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Colorado - La Reisa dei Conti - Sergio Sollima - 1966

Messagepar Personne » 04 août 2009 14:10

metek a écrit :
Quelques photos :beer1:











et une affiche de plus!

Image

old timer
Tunique bleue
Messages : 346

Re: Colorado - La Reisa dei Conti - Sergio Sollima - 1966

Messagepar old timer » 09 août 2009 20:36

Je viens aussi de le voir enfin, et je rejoins Personne (l’initiateur de ce topic) : c’est en effet le moment ou jamais de dégainer les superlatifs !. Film à ranger à coté du « Grand silence » et du «Dernier face à face » du même Sollima, parmi les très rares westerns italiens égalant ceux de Leone et méritant le titre de chef-d’œuvre, non seulement du spaghetti mais du western tout court. Si !

D’emblée on est dans l’ambiance avec un générique animé et coloré (comme ceux des 3 premiers Leone) avec une superbe chanson, certes la tessiture de la chanteuse est éprouvée dans l’aigu au moment du refrain, mais même Céline Dion aurait eu du mal! Cette chanson expose le thème principal qu’on retrouvera tout au long du film sous différentes formes, au hauboit souvent, et sous forme vocale et chorale à la fin (la chasse à l’homme) ou cette mélodie sublime, soutenue par des percussions, prend alors toute sa dimension. C’est Morricone dans ses œuvres: il y a des réputations qui ne sont pas usurpées ! Morricone n’est pas grand que chez Leone. Ensuite, impossible de réécouter le générique sans avoir des frissons en retrouvant cette mélodie sauvage démarrer tout en douceur sous forme de chanson quand on sait ce qu’il en fait à la fin..
(parenthèse je connaissais cet air (dans sa version vocale de la fin) grâce à un disque quand j’étais môme et déjà Morriconophile. J’étais persuadé qu’il y avait des indiens dans « Colorado » tant la musique me semblait évoquer une cavalcade d’indiens en guerre (à cause de certains cris et bruitages de la partition). J’étais loin de savoir à ce moment-là qu’il n’y a jamais d’indiens dans un western italien !)

La qualité principale du film outre son scénario solide c’est la variété des lieux et décors où il nous promène, comme pour offrir une radiographie complète de la société de chaque pays, et donc aussi un inventaire des différentes possibiltés visuelles du western ! On démarre par un bivouac en forêt, on a des extérieurs dans le désert, un ranch isolé, des villes, américaine puis mexicaine ; on entre chez les riches, chez les pauvres, chez les forces de l’ordre, on prend conscience des rapports de domination : le message social est présent mais jamais au détriment de l’histoire (défaut que je reprocherais à Saludos Hombre ou el Chuncho qui développent les mêmes thèmes mais en insistant beaucoup plus) . On peut aussi dire que c’est un « buddy movie » avant l’heure puisque les 2 ennemis vont apprendre à se respecter peu à peu et même à s’apprécier..

Ce qui m’a frappé c’est la symétrie avec « Saludos Hombre » qui loin d’être une suite est plutôt un remake inversé : le voyage de Cuchillo se fait dans l’autre sens (du Mexique aux USA) en même «compagnie forcée » d’un as de la gachette américain avec qui peu à peu le repect mutuel s’installe. Mais c’est la même histoire, bien que la motivation des personnages soit un peu différente : la quête de l’or pour la révolution remplace la recherche d’un dangereux criminel (coupable du viol d’une fillette) Dans les 2 cas c’est la justice qui est recherchée par les héros. Ceux que motivent l’appât du gain ou l’ambition politique finiront bien mal…
Justement le problème, et la déception c’est qu’avec les même personnages et la même structure «Saludos Hombre » abouti exactement au même final que « Colorado » : un duel couteau-flingue pour Cuchillo, suivi d'un duel au révolver pour l’américain. Et cavalcade finale pour se quitter en beauté ! Sauf que c’est beaucoup mieux fait dans Colorado (que j’ai vu pourtant après, je le rappelle !) car les personnages sont plus réussis (le chef américain des méchants est plus complexe que l’habituel bandit mexicain truculent ; le baron autrichien d’opérette dont on nous laisse bien sentir que lui et Corbett ont hâte de s’affronter, c’est autre chose que les improbables espions français (donc traitres...) de SH).. . et puis encore une fois, c’est Morricone qui est à l’ouvrage, et ça change tout !

Voilà, il y aurait encore beaucoup de choses à en dire… Il faut simplement le voir.. et vous aurez la banane comme moi quand je viens de voir un film qui m’a vraiment plu ! Comme les télés et les éditeurs français ne font pas leur boulot, n’attendez pas : sautez sur le DVD allemand, révisez un peu votre anglais et enjoy !

(c'est grâce aux conseils des spaghophiles du forum que je doit cette découverte : Breccio, Tepepa, Personne… muchas gracias amigos!)

rex lee
Caporal
Messages : 853

Re: Colorado - La Reisa dei Conti - Sergio Sollima - 1966

Messagepar rex lee » 17 août 2009 6:42

old timer a écrit :Je viens aussi de le voir enfin, et je rejoins Personne (l’initiateur de ce topic) : c’est en effet le moment ou jamais de dégainer les superlatifs !. Film à ranger à coté du « Grand silence » et du «Dernier face à face » du même Sollima, parmi les très rares westerns italiens égalant ceux de Leone et méritant le titre de chef-d’œuvre, non seulement du spaghetti mais du western tout court. Si !

D’emblée on est dans l’ambiance avec un générique animé et coloré (comme ceux des 3 premiers Leone) avec une superbe chanson, certes la tessiture de la chanteuse est éprouvée dans l’aigu au moment du refrain, mais même Céline Dion aurait eu du mal! Cette chanson expose le thème principal qu’on retrouvera tout au long du film sous différentes formes, au hauboit souvent, et sous forme vocale et chorale à la fin (la chasse à l’homme) ou cette mélodie sublime, soutenue par des percussions, prend alors toute sa dimension. C’est Morricone dans ses œuvres: il y a des réputations qui ne sont pas usurpées ! Morricone n’est pas grand que chez Leone. Ensuite, impossible de réécouter le générique sans avoir des frissons en retrouvant cette mélodie sauvage démarrer tout en douceur sous forme de chanson quand on sait ce qu’il en fait à la fin..
(parenthèse je connaissais cet air (dans sa version vocale de la fin) grâce à un disque quand j’étais môme et déjà Morriconophile. J’étais persuadé qu’il y avait des indiens dans « Colorado » tant la musique me semblait évoquer une cavalcade d’indiens en guerre (à cause de certains cris et bruitages de la partition). J’étais loin de savoir à ce moment-là qu’il n’y a jamais d’indiens dans un western italien !)

La qualité principale du film outre son scénario solide c’est la variété des lieux et décors où il nous promène, comme pour offrir une radiographie complète de la société de chaque pays, et donc aussi un inventaire des différentes possibiltés visuelles du western ! On démarre par un bivouac en forêt, on a des extérieurs dans le désert, un ranch isolé, des villes, américaine puis mexicaine ; on entre chez les riches, chez les pauvres, chez les forces de l’ordre, on prend conscience des rapports de domination : le message social est présent mais jamais au détriment de l’histoire (défaut que je reprocherais à Saludos Hombre ou el Chuncho qui développent les mêmes thèmes mais en insistant beaucoup plus) . On peut aussi dire que c’est un « buddy movie » avant l’heure puisque les 2 ennemis vont apprendre à se respecter peu à peu et même à s’apprécier..

Ce qui m’a frappé c’est la symétrie avec « Saludos Hombre » qui loin d’être une suite est plutôt un remake inversé : le voyage de Cuchillo se fait dans l’autre sens (du Mexique aux USA) en même «compagnie forcée » d’un as de la gachette américain avec qui peu à peu le repect mutuel s’installe. Mais c’est la même histoire, bien que la motivation des personnages soit un peu différente : la quête de l’or pour la révolution remplace la recherche d’un dangereux criminel (coupable du viol d’une fillette) Dans les 2 cas c’est la justice qui est recherchée par les héros. Ceux que motivent l’appât du gain ou l’ambition politique finiront bien mal…
Justement le problème, et la déception c’est qu’avec les même personnages et la même structure «Saludos Hombre » abouti exactement au même final que « Colorado » : un duel couteau-flingue pour Cuchillo, suivi d'un duel au révolver pour l’américain. Et cavalcade finale pour se quitter en beauté ! Sauf que c’est beaucoup mieux fait dans Colorado (que j’ai vu pourtant après, je le rappelle !) car les personnages sont plus réussis (le chef américain des méchants est plus complexe que l’habituel bandit mexicain truculent ; le baron autrichien d’opérette dont on nous laisse bien sentir que lui et Corbett ont hâte de s’affronter, c’est autre chose que les improbables espions français (donc traitres...) de SH).. . et puis encore une fois, c’est Morricone qui est à l’ouvrage, et ça change tout !

Voilà, il y aurait encore beaucoup de choses à en dire… Il faut simplement le voir.. et vous aurez la banane comme moi quand je viens de voir un film qui m’a vraiment plu ! Comme les télés et les éditeurs français ne font pas leur boulot, n’attendez pas : sautez sur le DVD allemand, révisez un peu votre anglais et enjoy !

(c'est grâce aux conseils des spaghophiles du forum que je doit cette découverte : Breccio, Tepepa, Personne… muchas gracias amigos!)



Je rentre , je lis et j'applaudis ! :applaudis_6: :D



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités