Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7094
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar lafayette » 16 juin 2018 0:45

Donc cette fois-ci, j'ai pas loupé le film, mais c'est le film qui a failli me louper...
Après quelques pubs, annonce de prochains films et commence un film avec Johnny Halliday. J'ai cru que c'était une annonce et puis l'extrait dure et je me dis que ce doit être un programme court et puis je me dis mais on dirait que c''est d'où viens-tu Johnny? Il passe les 3 films de Johnny programmés à la suite pensè-je alors. Et les quelques autres spectateurs ne bronchent pas. Mais je veux voir mon western. Je ressors de salle et le caissier est étonné de l'erreur. Finalement il nous remet le film prévu Le Spécialiste. Donc j'ai eu le bonus de voir Johnny chanter avec son orchestre puis Sylvie Vartan sous le regard de Jean-Jacques Debout.

Je ne me rappelais plus le film que j'avais vu je crois en salle à Dax. Restauré en 4K, finalement c'est un bon western spaghetti, où ce qui gêne un peu par rapport au western us, ce sont les cris de la foule en italien lesquels n'ont pas fait l'objet de vf.
Je m'attendais à pire sur la performance de Johnny dont je trouve qu'il s'en sort très bien. Il est crédible. Corbucci le filme en jouant sur les yeux bleus et le sourire comme pour Terence Hill et d'autres... Ca fait sourire mais ce n'est pas la faute à Johnny.
Fabian joue bien la salope de service dont on devine les artifices et elle n'hésite pas à jouer se sa poitrine et d'un derche assez conséquent et des poignées d'amour... Marquand joue son rôle de méchant avec ses sourcils. Un bon point pour l'Italien qui joue bien le shérif, personnage qui m'a plu. Mario Adorf nous joue avec vigueur le bandit mexicain manchot!
Je m'attendais à ce que le film finisse sur l'argent brûlé comme vengeance sur les gens du village qui avait lynché le frère de Hud alias Johnny. Non, il y a un autre épisode après lequel, bien que blessé sérieusement, notre Johnny s'en va en "poor lone some cowboy" devant le coucher du soleil rougoyeant... Belle restauration du film.
Il n'y a pas eu la foule crainte vu l'assemblée de fans à la Madeleine pour une cérémonie à l'occasion de ses 75 ans.

Ensuite je suis allé à pince chiner des dvd et bouquins au Boulmich. J'ai failli acheter le coffret dvd, blu ray et ouvrage, Le Spécialiste chez Gibert. Mais je me suis plutôt acheté des Sidonis. Ca vaut le coup d'aller voir Le Spécialiste au ciné pour ceux qui le peuvent.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1246
Localisation : Marseille, France

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar Arizona Kid » 16 juin 2018 7:47

Le projectionniste qui se gourre de film, ça c'est cocasse, comme gag, Lafayette :lol:

Ca me rappelle un peu ce qui m'est arrivé à l'été 2002, alors que j'allais voir pour la troisième fois Star Wars, L'Attaque des Clones: je suis dans la salle, quand je me dis que j'ai encore le temps de m'acheter un petit truc à grignoter au distributeur.
Je sors, je prends une tablette de chocolat au riz soufflé -mon péché mignon- et je retourne m'asseoir.

Les pubs s'achèvent et apparaît le logo de New Line: je pense à une énième bande-annonce, qui a cependant l'air de s'éterniser, avec ses décors d'égouts crasseux et ses espèces de ninjas tout en noir qui se castagnent allégrement...

Pris de doute, je ressors de la salle, et lève les yeux vers le fronton de la porte, qui affiche... Blade II !
Je m'étais trompé de porte en revenant sur mes pas, la petite salle diffusant le Star Wars se trouvant juste à côté de celle de l'autre film :mrgreen:

Inutile de te dire que j'étais furax, d'autant que j'avais loupé vingt bonnes minutes de L'Attaque des Clones.

Je reconnais que les boutiques Gibert-Joseph du Boulevard Saint-Michel sont particulièrement bien achalandees: j'y étais passé lors de vacances à Paris en 2014, et j'avais déniché quelques bons livres sur Tintin et Hergé, dont une chouette biographie à prix sympa (et en très bon état) :wink:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7094
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar lafayette » 16 juin 2018 10:41

Me tromper de salle m'est arrivé aussi avec un petit quart d'heure avant de comprendre...
J'ai été furax ensuite car les ouvreurs ne m'ont pas laissé voir le début du film à la séance suivante, moi qu'ils connaissaient pourtant pour l'un des spectateurs les plus fréquents depuis longtemps. Du coup, après un long boycott, ils me voient beaucoup moins maintenant... Autrefois on pouvait voir sans problème le début loupé d'un film à la séance suivante.
J'ai oublié quel film d'action c'était, du coup dur de rattraper le coup en dvd ou tv. Quoique je viens de me souvenir de Cusack...

Pour revenir au sujet voici l'article qui m'a fait aller voir le film en salle, puis le programme du St Germain des Près.
Image
Image
J'irai mardi pour le Point de Chute et irai reprendre une mousse au Québec bar du carrefour du boulevard, où il n'y a aucun Québécois, parmi le personnel avec qui j'ai parlé du western de Johnny.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4445
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 juin 2018 12:33

Ce coup de la projection me fait penser aussi à une mésaventure de mon père dans les années 70. Parti en vacances chez son oncle il voit dans le journal du coin que LITTLE BIG MAN repasse un soir dans un ciné pas loin de chez ce dernier. Il arrive quasi d'une traite à moto, pose ses affaires, se change et repart.

Il arrive en salle mais après avoir payé sa place il voit le début de... PEAU D'ÂNE de Jacques DEMY avec Catherine DENEUVE et Jean MARAIS... Il pense que c'est une bande-annonce mais non c'est bien le film... Il sort furax et demande à la caissière quand passe LITTLE BIG MAN... C'était un double programme avec d'abord PEAU D'ÂNE puis LITTLE BIG MAN à 22h30... Crevé et énervé il est parti... Et malgré les années, les dvd et autres... Il a gardé une haine tenace pour ce conte de fées...

Pour en revenir au film: j'aime sa musique d'Angelo LAVAGNINO honnête compositeur dans divers genres (westerns, cape et épée...), Mario ADORF (EL DIABLO) et Gastone MOSCHIN (le shérif)... Mais j'arrive pas trop à adhérer...
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1246
Localisation : Marseille, France

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar Arizona Kid » 16 juin 2018 14:57

Lafayette:

Merci pour ces documents sur Johnny :wink:
C'est drôle, l'affiche de Point de chute utilise la même photo qui illustrera un an plus tard la pochette de l'album Vie, paru en 1971, sur lequel figurent les titres Essayez et Jésus-Christ est un hippie -qui provoqua bien évidemment l'ire
de Dame Anastasie.


Cow-Boy Pat:

Je comprends la rogne de ton paternel, il y a de quoi avoir les glandes :sm57:
N'empêche que c'était encore l'époque bénie des doubles-programmes dans les cinémas de quartier, où l'on pouvait
voir de bonnes petites séries B.
Comme d'habitude, je suis trop jeune pour avoir connu et l'un et l'autre... :roll:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3838
Contact :

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar L.. » 02 juil. 2018 12:52

Le transfert TF1 du tout récent BR est d'exceptionnelle qualité ce qui met très bien en valeur la très grande habileté technique d'un cinéma très distrayant et commercial; en plus les paysages de Dolomites sont très beaux, de quoi rêver ce début d' été .

(Bonus, entretien avec le programmateur de la Cinémathèque Française, qui répète ce qu'il est convenu d'avoir déjà entendu. Intérêt sympathique mais très limité , pas mal d' oublis sur ce qui fait l'intérêt d'autres films, comme I Bestione, avec Constantin et Giannini, Mélodie Meutrière, Le pot de vin ....) -à quand des DVD ou BR?

Edit: "Les Gouapes" (Storia d'Amore ....) serait bien sorti en France en 1974:

http://www.encyclocine.com/index.html?m ... film=43615

(Film "homonyme" de Squitieri, "Lucia et les Gouapes, "I Guappi" en Italie.)

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3838
Contact :

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar L.. » 22 juil. 2018 18:05

Aucun commentaire sur le dernier plan du film, ou presque, quand Corbucci filme de façon surprenante à l'arrière plan, une forteresse romaine massive (?), au fin fond du décor Elios, retour à l'architecture environnante.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7094
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar lafayette » 22 juil. 2018 18:11

Oui ce détail bizarre me revient maintenant !
Comme certains films oubliant des routes ou installations électriques.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3838
Contact :

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar L.. » 22 juil. 2018 18:15

C'est tellement visible... je pense que c'est fait exprès.

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7094
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar lafayette » 22 juil. 2018 23:34

Oui et je me disais que c’était incongru.
Peut-être l’auteur a-t-il accepté ce détail pour un mécène local de son film.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3838
Contact :

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar L.. » 23 juil. 2018 9:28

A mon sens, ce serait plutôt une sorte d'effet rhétorique, le film se dénonce lui-même comme spectacle en montrant l'envers du décor. (Idem pour les mouvements de caméra trop visibles dans l'intro de Companeros. )

J'ai commandé le livre de Vincent Jourdan sur Corbucci chez amazon -sortie début août-. Peut-être en parle-t-il ?

Leone le fait aussi plus discrètement à la fin de Pour une poignée de Dollars (panoramique vertical sur le décor perçu alors comme un décor.) Curieusement, on voit aussi dans quelques images du film un autre château, plus discret, au fond du paysage environnant ce décor de Hoyo de Manzanares -Madrid-. Quand on ne sait pas, cela passe pour des rochers. (Autre château, mais il faut vraiment connaîtrede visu les lieux pour re-connaître, celui de La Calahorra -Grenade- au fond du paysage, gare de Tucumcari -Et pour quelques Dollars de plus.)

Avatar du membre
Longway
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6092

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar Longway » 05 déc. 2018 9:30

Source : SLC. Janvier 1970.

Pour les fans de Johnny en ce jour de premier anniversaire de sa disparition.


Image
Image
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
patgard
Police Indienne
Police Indienne
Messages : 961
Localisation : L'HERMENAULT 85570

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar patgard » 05 déc. 2018 9:45

Merci LONGWAY , j'en fais partie. Il faut d'ailleurs que je me procure ce dvd sorti il y a quelques temps en BR je crois car j'ai une copie assez ancienne de qualité très moyenne.
Image

Avatar du membre
bigdede
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
Messages : 413
Localisation : Région Parisienne

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar bigdede » 05 déc. 2018 10:44

Une "adaptation" du film en bande dessinée par JIgé.

Image[/url]


Dans l'éphémère "JOHNNY le journal de l'âge d'or" (7 N° en 1970).

Image
What was the difference between the West of motion pictures and the West as you knew it ?
There's only one thing I can answer that with, and that's another question. What's the difference between daylight and dark ?
Ted French to Kevin Brownlow

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3050
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Le Spécialiste - Gli Specialisti - 1969 - Sergio Corbucci

Messagepar pak » 05 déc. 2018 14:43

En zappant hier soir, je suis tombé sur la chaine Melody qui diffusait le film.

J'ai regardé par curiosité.

Pas vraiment surpris car je m'attendais un peu à cela. Jeu, si je puis dire, inexistant de Johnny Hallyday, pas crédible un instant. Ce faux dur n'arrive même pas à faire semblant de l'être à l'écran. Mis à part les quatre débiles jouant la bande de jeunes voyous, le reste du casting se comporte nettement mieux. Mention plus pour Gastone Moschin dans un rôle de shérif inhabituel. Mario Adorf en fait des tonnes, mais c'est le personnage qui veut ça. Et Françoise Fabian écrase le reste du casting féminin (la nunuche Sylvie Fennec dans le rôle de Sheba, pour dire je t'aime ? Miaou ! heu... et Angela Luce dans la classique fille de saloon).

Sur le papier, le film est étrangement bien écrit, Sergio Corbucci n'étant pas manchot de la plume quand il s'en donne la peine. Mais le traitement à l'écran est assez calamiteux. Encore que je suis sévère, car hormis Hallyday qui hésite constamment entre le mutisme d'un Clint Eastwood et le sourire à la Terence Hill tout en essayant la dureté à la Franco Nero, bref, il papillonne, et les quatre mongols déjà cités, le film se tient à peu près, car c'est solidement mis en images (Sergio Corbucci n'étant pas manchot non plus avec une caméra), même s'il y a des trous (comment diable le shérif a-t-il pu s'évader du camp d'El Diablo ? Le pire c'est que la question est clairement posée par Hallyday dans le film, et la réponse est des plus cocassement évasive).

Bon, on peut tiquer sur la présence d'une bande de mexicains dans des paysages (très beaux au demeurant) de vertes montagnes aux sommets enneigés bien plus proches des alpages européens que de la Sierra Madre occidentale ou de la Sierra Madre orientale (pour citer ce qui ressemble le plus à des montagnes vers la frontière du Texas). Bien-sûr on va me répondre que ce n'est pas gênant, ce n'est que du spectacle. Moi je veux bien. A ce compte-là, pourquoi ne pas filmer des mexicains en tutu rose sur des balais volants attaquant une diligence tirée par des hippopotames ? Bref, pas grave, les paysages sont très bien filmés, concédons cela.

Mais sur la fin ça part en vrille totale. Pourquoi une fois l'intrigue bouclée (règlement de compte achevé avec les dommages collatéraux associés) les auteurs se sont-ils sentis obligés d'ajouter cette dernière séquence de tentative de domination de la ville avec ses citoyens nus comme des vers obligés de ramper sous la menace d'une bande de morveux ? Un grand moment de n'importe quoi qui détruit le peu de crédibilité laborieusement montrée jusque là. Une tentative de ridiculiser le dernier duel de Pour une poignée de dollars ? Ou un pompage mal digéré ? Parait-il que Corbucci voulait se moquer du mouvement hippie ?

C'est vraiment dommage d'avoir à ce point gâché le potentiel du scénario, dont le sous-texte politique et social est palpable, scénario qui suggère aussi un passé commun entre le spécialiste (de quoi au fait ? ) et les autres protagonistes, que ce soit les bourgeois de la ville ou le chef des bandits (pour ce dernier, Hallyday tue tout potentiel émotionnel alors que les deux ont visiblement une enfance ou du moins une adolescence commune).

Au final, même si ce n'est pas la cata que je craignais, ça reste assez moyen. Hallyday est parti cherché Corbucci et celui-ci lui a proposé de jouer au cowboy. Le grand enfant qu'était le chanteur ne pouvait pas ne pas accepter. Il s'est fait plaisir, nous moins. Mais il a eu la bonne idée de ne pas chanter, c'est d'ailleurs raccord avec son agacement d'alors de ne se voir proposer que des rôles en lien avec son métier. Au moins il a été cohérent dans son aspiration à faire autre chose, temporairement. Car faut pas pousser non plus, le film est sur la corde raide du nanar, que Corbucci retient quand il verse vers lui (sauf à la fin, là il a lâché prise), et on est loin de ses réussites dans le genre (Django, même si ce dernier est surestimé, Le Grand silence, El mercenario, Companeros).

Johnny Hallyday retentera le rôle du héros solitaire 20 ans plus tard, avec le film de science-fiction Terminus. Curieusement, son personnage y est surnommé "Manchot", une référence à ce western ? Toujours est-il que ce film est une calamité, sorte de curiosité comme seules les années 1980 ont su nous donner quand certains essayaient de faire à "l'américaine" (rappelez-vous dans le même genre Diesel, le film de mercenaires Les Loups entre eux, le polar Le Faucon... ). Mais pour en revenir à Terminus, pour le coup, l'âge aidant, Hallyday y était plus crédible, mais bref, c'est une autre histoire...

De toutes manières, si vous n'êtes pas fan du chanteur, vous aurez sûrement du mal à l'être de l'acteur. Ce qui est mon cas. Pas un film dans lequel il m'a convaincu, à part peut-être L'Homme du train de Patrice Leconte.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 14 invités