Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7480
Localisation : oregon

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar lasso » 07 nov. 2011 18:00

MAXOU37 a écrit :je l'ai vu hier soir et effectivement, c'est un bon petit western (loin d'être un chef d'oeuvre toutefois car trop systématique voir simpliste :

Mais j'ai apprécié la prestation de Richard Egan en méchant mais pas celle de Don Murray qui, pour moi, joue toujours le même rôle qu'il tenait dans Bus station.

Donc ma note : 6,5:10


Pas d'accord, on voit Don Murray pas assez souvent, il incarne bien les cowboys cool

Avatar du membre
lasbugas
Major
Messages : 12860
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar lasbugas » 09 nov. 2011 21:23

Image
Modifié en dernier par lasbugas le 10 déc. 2011 12:56, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
lasbugas
Major
Messages : 12860
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar lasbugas » 13 nov. 2011 19:03

Image
Modifié en dernier par lasbugas le 10 déc. 2011 12:56, modifié 1 fois.
Image



Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15455
Localisation : Canada
Contact :

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar metek » 04 févr. 2012 17:52



Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2916

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar pass » 07 oct. 2012 10:45

Première représentation à Paris le 24 Juillet 1959 au Moulin - Rouge , au Normandie et au Rex en version française et originale .

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4345
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar Abilène » 16 oct. 2012 21:26

Image

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4909
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar Yosemite » 06 nov. 2012 21:49

Ah, ça j'adore ! :num1
Lat (Don Murray) dit au-revoir à ses compagnons de route, il a choisi un autre chemin qu'eux.
A cet instant donc, on le voit de face en train de regarder ceux-ci s'éloigner :
Image

Changement de caméra, il nous apparaît de dos et nous apercevons alors lesdits compagnons bifurquer et bientôt disparaître :
Image

Sauf que... le lampadaire contre lequel il était appuyé a disparu :shock: !
Je pense que malgré le changement d'angle et de focale, Don Murray a largement avancé, il semble positionné bien plus haut et à l'avant de l'abreuvoir qu'on voit sur le premier plan.
Mais toutefois, je ne suis pas sûr que cela suffise à expliquer la disparition du lampadaire, pas sûr du tout que cette avancée ait suffit à le faire sortir du champ.
Je lance donc une annonce :sm61: : si vous trouvez un lampadaire vert sur les sites d'annonces en vogue, ne l'achetez pas, il a été dérobé lors du tournage !
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4909
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar Yosemite » 06 nov. 2012 21:59

Allez, on va continuer sur une humeur taquine ! C'est ma soirée...
Image

Une femme et une réputation sans "tâches" ? :arrow: Une femme qui ne fait rien et une réputation de fainéant c'est ça ? :num8
Sinon et bien, l'accent circonflexe est de trop...
Yo.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2496

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar limpyChris » 06 nov. 2012 22:06

:sm28: :lol:
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7657
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar Sitting Bull » 06 nov. 2012 23:42

Alors là, bien vu ! :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:
Mais si tu veux relever toutes fautes dans les sous-titres, il va falloir ouvrir une rubrique à cet effet. :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4909
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar Yosemite » 07 nov. 2012 21:36

Bravo à Sidonis d'avoir proposé ce western superbe et qui plus est, agrémenté des analyses de P. Brion et B. Tavernier, tout à fait instructives et passionnantes.

Certes, tout au long de ce film, on sent bien que R. Fleischer situe son propos dans un environnement westernien, mais toutefois, tout ceci aurait fort bien pu se dérouler ailleurs, dans une grande ville au XIX ième siècle par exemple.
Il ne s'agit pas ici de conquête de l'Ouest.
On ne va pas bouder son plaisir pour autant car il s'agit quand même de 96mn tout à fait admirables mais plus que cela encore.
Admirables et audacieuses je dirais. Il y a vraiment des singularités (relevées dans les bonus d'ailleurs) chez les personnages, leurs évolutions respectives et tout ceci constitue une trame narrative somme toute assez complexe. Car il est vrai que le spectateur peut n'avoir aucun point de repère tant les premiers rôles sont montrés sous des aspects peu attachants voire détestables.
Et tant que réalisateur il faut être sûr de soi pour mettre en scène un tel scénario. Il faut dire que les acteurs ne sont pas parmi les moins bons : que de talents réunis ! C'est ce qui permet cette complexité bien sûr, car chacun d'eux mène son personnage sans créer de confusion ni d'empiètement sur celui du voisin. C'est ce qui donne la profondeur de l'ensemble également, d'autant que les seconds rôles sont tout aussi bons acteurs.
Finalement, la personne la plus touchante sera pour moi la belle Callie (Lee Remick), généreuse, courageuse et pourtant lâchée et battue...

B. Tavernier souligne la façon dont Fleischer positionne les caméras. Pour ma part, il m'a fallu un moment pour "m'y faire". J'ai même imaginé que le film n'était pas dans son format d'origine tant certains plans m'ont surpris. Un exemple ici avec ces personnages

Image

Image

Un choix de plan rapproché que pour ma part je trouve tout à fait inattendu. Et pourtant, curieusement même, cela estompe l'effet cadrage et finit par donner un aspect spontané, "pris sur le vif". C'est vraiment stupéfiant et je me demande comment il a pu venir à l'idée du réalisateur de filmer les personnages ainsi (en même temps, c'est un métier remarquez !).

Une image tout à fait remarquable m'a semblé être celle-ci également, située tout à la fin du film :
Image

Je ne sais pas s'il faut y voir une inspiration par Mondrian (cf. bonus), mais il est sûr qu'il y a une segmentation de l'espace qui ne laisse guère de doute quant à l'effet recherché. La sécheresse d'un sol de terre, une bâtisse austère sur la droite du cadre qui toutefois occupe le premier plan. De fait elle plus imposante que la jolie maison claire et dont les fenêtres s'illuminent. Maison claire sise sur une pelouse bien verte et offrant un cadre bien plus attirant que celui montré au premier plan.
Tal et son épouse Joyce viennent d'y entrer pour se protéger du froid.
Il me semble que ce plan montre la perspective d'un personnage, un personnage qui se repent comme est en train de le faire Tal sans doute, ou tout du moins qui chemine vers autre chose que son égoïste ambition (il vient de dire à sa femme qu'il assistera au procès de Callie, ce qui pour lui, est déjà un pas vers la reconnaissance).
Tout ceci est finalement assez lisible dirais-je dans cette image.
Cependant, ce que j'y trouve d'original, c'est cette perspective contrariée... En général, tout ce qui est symbole d'avenir ou des autres personnes (ceux vers qui l'on se dirige) est plutôt situé sur la droite. A contrario la gauche d'un cadre symbolise plutôt le passé voire le retour sur soi-même.
Ici au contraire, de par la perspective et les choix de couleurs, l'avenir est positionné dans la partie gauche. Et ce choix, qui contrarie la symbolique habituellement admise, la maintient malgré tout en suggérant qu'il s'agit également d'un retour sur lui-même du dernier personnage que nous avons vu. Tal.
Après tant de malheurs, aspirerait-il donc à plus de bonté ?
Yo.

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15455
Localisation : Canada
Contact :

Re: Duel dans la boue - These thousand hills - 1959 - Richard Fleischer

Messagepar metek » 29 mars 2013 21:04




Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités