Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1827
Localisation : depts 13 et 05

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar major dundee » 19 sept. 2018 10:17

En 2006:


Rapporter le message
Citation

Messagepar musselshell » 14 déc. 2006 23:00

fa a écrit :
Tu as peut-être raison, le film est trop lointain dans mon esprit pour en juger. Mais ce qui m'intéresse pour en juger lorsque je le reverrai, c'est : qu'est qui, cinématographiquement parlant, t'amène à cette analyse. Je suis prêt à te suivre, mais à condition que ton analyse repose sur des éléments du film, tant dans la réa, le montage, que la grammaire...



Dès le pré-générique, le personnage principal endosse les deux dimensions de chercheur d'absolu et de protagoniste involontaire du processus de conquête: arrive un bateau pour voyageurs, étrange au demeurant, et voulu tel. Il est seul à bord, semble surgir de nulle part...Le trading post, la caméra ne s'y attarde pas...pas plus que JJ. Très vite, Redford pose la question, on lui indique les montagnes vers l'Ouest, là où l'on trouve la fourrure. Au plan suivant, il est à cheval et déjà loin. C'est la voix off qui commente et annonce...Pollack ne filme ni l'acquisition du calibre 30, ni celle du matériel de trappe et du cheval...Le générique défile avec la chanson leitmotiv. Un générique qui traverse une saison, passe de l'automne à l'hiver, du jour à l'obscurité, filme de loin, encadre le protagoniste entre les arbres, ou s'attarde sur des flancs de falaise...Dès le début, l'homme semble rechercher la solitude. Dès le début, l'échec plane (le cerf raté, le tireur coincé entre les boulaux,la neige qui éteint le feu, la pêche impossible et le froid, la découverte du corps gelé de Hatchet Jack...) Le film n'a alors pas dix minutes...
Haut

Avatar du membre
Longway
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6031

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar Longway » 19 sept. 2018 10:21

Bizarre cette scène dont je n'ai aucun souvenir. :num12
Ma deuxième vision au cinéma date de 1980, lors de sa ressortie, mais en vf cette fois-ci. Il me semble bien qu'elle était absente également. Mais dans le doute, je m'abstiens d'être affirmatif.
La première diffusion à la télé date d'Avril 1986, sur FR3. Là je m'en souviens bien, le passage manquant ne s'y trouvait pas.
Après, les rediffs se sont enchaînées, sur plusieurs chaines, entrecoupées de pub parfois, hélas !... et toujours pas de JJ dans la boutique !

Avatar du membre
Longway
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6031

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar Longway » 19 sept. 2018 10:38

Carcajou a écrit :Je me souviens bien des deux fois ou je l'ai vu au ciné.
La première fois c'était lors d'une soirée western où étaient programmés "Johnny Guitar", "Jeremiah Johnson" et "Butch Cassidy et le Kid", soirée frustrante car l'écran n'était pas adapté, l'image à droite et à gauche était projetée sur les rideaux... Mais le ton était donné, un film que je rêvais de voir depuis sa sortie (dix ans avant). Je n'ai pu le revoir qu'en 1991 ou 1992 dans une salle d'art et d'essai du XVe à Paris. Une copie usée avec fonte de la pellicule au milieu de la projection.


Tu l'as vu en vost à chaque fois, je suppose ?
Peut-être la même copie pellicule, avec pour la seconde le résultat des très nombreuses projections ayant oeuvrées à la dégradation. Une version unique ?
Mais alors, pourquoi avoir supprimé ce bref passage dans toutes les autres versions ?... Y a du mystère ! :?:

Carcajou
Barman
Messages : 19

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar Carcajou » 19 sept. 2018 10:53

[quote="major dundee"]En 2006:


Rapporter le message
Citation

Messagepar musselshell » 14 déc. 2006 23:00

...Le trading post, la caméra ne s'y attarde pas...

Haut[/quote]

Y est-elle allé ?

Pour répondre à Longway, la première fois je l'ai vu en VF et la seconde en VO, car je me souviens bien de l'énorme surprise que j'ai eu en entendant la conversation dans le tipi entre Delgue qui s'exprimait dans un sabir très réaliste et le chef indien dont l'accent était aussi marqué, mais le vocabulaire exceptionnel : "Je vous remercie de votre... magnanimité !"

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 19 sept. 2018 14:11

Pas de scène d' intérieur non plus sur le bluray...le contraire m'aurait surpris...

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1827
Localisation : depts 13 et 05

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar major dundee » 19 sept. 2018 20:41

En tout cas, si elle n'existe pas, ils auraient du la tourner cette scène...

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22799
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 sept. 2018 20:48

major dundee a écrit :Eh mais il y a deux topics consacrés à J.J , celui en cours (6 pages), et un autre de 13 pages plus utilisé depuis 2009 : viewtopic.php?f=20&t=3915&start=180...bizarre.

https://youtu.be/OKEYDhjggrk


non c'était à l'époque où dans un sous forum dédié il y avait un débat approfondi sur un film pendant un mois environ : cela s'appelait
"Les Westerns autour du feu : débat "
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1827
Localisation : depts 13 et 05

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar major dundee » 19 sept. 2018 20:52

Ok USMC, je viens de comprendre.

Image
R.R et S.P
Modifié en dernier par major dundee le 19 sept. 2018 21:01, modifié 1 fois.

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2232

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar limpyChris » 19 sept. 2018 20:57

Puisqu'il est revenu de vacances, qu'en pense/sait Vin ?
Et Charging Bear, vous savez, vous ? :wink: (bougez pas, les autres, c'est ma tactique à appâter ...)
Et le vieux Bridger,
là-bas,
derrière son ordi,
avec ses lombaires, (bienvenue au Club !!)
ça va ?
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Carcajou
Barman
Messages : 19

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar Carcajou » 19 sept. 2018 21:37

[quote="major dundee"]En tout cas, si elle n'existe pas, ils auraient du la tourner cette scène...[/quote]

Elle manque. Le montage à été bien fait, la voix off annonce le départ avec ses déconvenues.

Mais la bobine de Robidoux arrive comme un cheveu sur la soupe (ou une mouche dans le lait, au choix), et la cerise sur le gâteau, c'est JJ à cheval, et rhabillé, prêt à partir. Il manque quelque chose.

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2232

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar limpyChris » 19 sept. 2018 21:46

En revoyant l'extrait dont vous avez mis le lien, cela m'a effectivement donné l'impression d'une coupure 'grossière', 'post-montage' plutôt que d'une ellipse.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1827
Localisation : depts 13 et 05

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar major dundee » 19 sept. 2018 22:02

Moi j'y crois aussi, et puis Robidoux (Charles Tyner) est une gueule connue du cinéma des 70's, pour une micro-scène, ils auraient pu choisir un simple figurant ou un acteur moins connu.

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1827
Localisation : depts 13 et 05

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar major dundee » 30 sept. 2018 10:13

Dans "Vos infidélités au western", Major Dundee a dit : "Ha, j'ai enfin passé "Alpha" hier soir ; l'histoire d'un jeune chasseur de la préhistoire qui pactise avec un loup pour rejoindre sa tribu qui l'a abandonné car on le croyait mort...on pense au "Convoi sauvage" et au "Revenant" bien sur ; et meme à "Danse avec les loups" pour la scène de l'approche du troupeau de bison ;mais il y a surtout une scène qui semble tout droit sortie de "Jeremiah Johnson" dans ce film : notre héros découvre un chasseur mort gelé devant sa hutte, l'homme tient encore dans ses mains son arc, le chasseur s'en empare et le remercie..."

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2232

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar limpyChris » 06 oct. 2018 22:02

HART a écrit sous "Sacred Ground", qui a des similarités avec J.J. :
On peut comprendre , à la rigueur , le " jet d'éponge " des indiens dans JJ , où le trappeur , loin d'être vaincu, demeure un adversaire redoutable pour les Crows.
Encore , qu'à mon sens , l'invulnérabilité affichée de Johnson entame sérieusement la crédibilité du propos.

Je me demande bien ce que pensent certaines personnes de ce point de vue ... :sm41:
(C'est un vieux truc de trappeur : si tu veux attraper du castor, faut appâter avec du fumet d' castor.)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5201
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar yves 120 » 06 oct. 2018 22:31

Avec toi HART d 'accord sur tes propos ! décidément tu vois bien les choses ! impressionnant :beer1:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités