Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6755

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar chip » 12 mars 2016 10:40

Revu " the mountain men" (fureur sauvage), cité plus haut par Pass. Avec plus de rigueur cela aurait pu être un bon film, les paysages grandioses et déserts du Wyoming sont à mettre au crédit du film de Richard Lang, Brian Keith fait des efforts pour être drôle, sans grand succès et certaines scènes entre Crows et Black Feets, censées être " comiques" ne sont qu'outrées. De plus les deux français de l'histoire sont une fois de plus brocardés, l'un fait le commerce des peaux en arnaquant nos trappeurs et l'autre est un lourdaud qualifié de "cul de grenouille" par Keith, de plus nos français sont accusés de ne pas être du pays. : énervé . On est loin de " Au-delà du Missouri", plus nuancé, que je ne vais pas tarder à revoir.
A noter que " Fureur sauvage" est absent du dernier livre de Patrick Brion.

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2592

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar pass » 12 mars 2016 13:22

chip a écrit :et avec de la bonne volonté, peut-être " the far horizons (horizons lointains) (1954) de Rudolph Maté :?:



Non , cela ne touche pas le commerce des fourrures puisque c'est juste une expédition d'exploration par Lewis et Clark , certes les hommes chassaient mais pour se nourrir et non pour les fourrures donc les Castors et autres étaient tranquilles . Bien que le reflet s'en fait sentir , ce film est à proscrire de l'époque de la Trappe .

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2532

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 12 mars 2016 13:31

Quand chip dit " avec de la bonne volonté", je suis sûr qu' il pense à la qualité du film...pas au contexte historique du scénario qu' il connait très bien...

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2592

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar pass » 12 mars 2016 13:43

musselshell a écrit :Quand chip dit " avec de la bonne volonté", je suis sûr qu' il pense à la qualité du film...pas au contexte historique du scénario qu' il connait très bien...


Cela ce comprend sur les deux sens !! , voilà pourquoi mon intervention ....Shell :) .

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2532

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 12 mars 2016 13:52

En attendant...un
film un peu ambitieux sur le Corps of Discovery reste à faire...si faisable!
Dans la Fureur Sauvage, la course à pieds avec les Blackfeet aux fesses est celle de John Colter devenu un des hommes de Lisa après l' expédition...


Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2592

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar pass » 12 mars 2016 14:08

musselshell a écrit :En attendant...un
film un peu ambitieux sur le Corps of Discovery reste à faire...si faisable!
Dans la Fureur Sauvage, la course à pieds avec les Blackfeet aux fesses est celle de John Colter devenu un des hommes de Lisa après l' expédition...


Ouaip !! , hum , hum !!! .

Toujours est-t-il ! en restant dans le même sujet , moi j'attends qu'un réalisateur se penche de près sur la Bio de J. Bridger car son histoire est très intéressante .


musselshell a écrit :Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk



Envoyé de mon " Piano " de Normandie en utilisant Box 746 !! .

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2212

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar limpyChris » 12 mars 2016 14:32

Bon, bien sûr, i-z-ont déjà posté et reposté pendant que je tapais le ci-dessous ... !! Tant pis, je le laisse.

J'allais abonder dans le sens de MSll en disant que chip l'englobait sans doute, sûrement, un peu, dans ces films traitant d'une période où l'on pouvait encore rencontrer, à l'Ouest de Saint Louis, des Français, des tribus indiennes encore puissantes et indépendantes, et quelques anglos ... (en gros avant 1830-40, avant "The Way West", quoi)
Mais que ce soit ça ou non, pas grave. Je plussoie son intervention, y compris l' : énervé (j'allais écrire 'jusqu'au : énervé , mais cela pourrait être compris d'autre manière ...)

Hé, Muchellito, tou débiendré pas dé plous-en plou paressoso, amigo ... ? Déyà qué tou enboyes tes messach' allongé, en plous, tou noussapprends qué tou étais Beggars Banquette ...

(Euh, si je te dis que je préfère "Across the Wide Missouri" à "Jeremiah", même s'il n'en a pas le même 'souffle', moins de message, de philosophie ... etc., tu me causes encore quand même ... ?
Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, c'est un super film, très bien pensé, aux paysages superbes ... etc., mais j'y vois de petites imperfections à chaque nouveau visionnage (oh, des détails, bien sûr), alors que ma manière de voir "Missouri" n'a pas changé d'un yoda depuis que je l'ai découvert gamin, sur une télé en N&B, et ce, malgré le montage bancal, les coupures frustrantes, la traversée du col dans un décor de fausse neige, de carton-pâte et de ciel peint ... Est-ce aussi le Technicolor, la différence dans le traitement de la violence, + la mélancolie et la solitude, le côté désabusé de J.J. ... et d'autres éléments que j'ai déjà cités ailleurs en faveur de "Missouri"...)
Je sens bien que "J..J." est peut-être un chouia 'au dessus' de "Across the Wide Missouri", mais lorsque je 'ressors' du visionnage de ces films, le premier me plombe, alors que le deuxième (qui est antérieur) me requinque ...
Bon, sur ce, je vais faire la sieste, car ne dit-on pas "Dors, min p'tit r'quinqué, min p'tit pouchin ..."
Oui, euh là, y a pas d'appel, je :arrow: , le rouge au front.
(Et au nez)

PS : La citation ... C'est beau comme du Saint François d'Assise ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2532

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 12 mars 2016 14:52

Je te cause plus.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2212

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar limpyChris » 12 mars 2016 14:58

M'en fous, de toute façon, je cause pas aux allongés !!
:wink:
(Non, sans rire, là, faut que j'y aille ...)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2532

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 12 mars 2016 15:11

limpyChris a écrit :M'en fous, de toute façon, je cause pas aux allongés !!
:wink:
(Non, sans rire, là, faut que j'y aille ...)



L' horizontalité n' exclut pas l' échange verbal. Elle l' accompagne, l' adoucit, le transfigure.

Et en plus, en plus, tu es méchant avec le PEZ.
Ce n' est pas de sa faute qu' on te dit.

Quant à JJ vs ATWM, j' ai l' explication: tu étais gamin.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Trane
Comanche
Comanche
Messages : 781
Localisation : Région Parisienne

Re:

Messagepar Trane » 04 avr. 2016 17:46

Revu avec plaisir car la photo est belle, mais je reste sur ma premiere impression (voir + haut).

Invité a écrit : 25 Jan 2006
.En 1972, Jeremiah Johnson a été (bien) accueilli comme un western écologique... le retour à la nature...ce qui était bien dans l'air du temps.


Exact! Ce western a été tourné au moment où le phénomène hippy était le plus fort. Pour moi l'influence est flagrante. J'ai toujours pensé que le personnage de Jeremiah Johnson avait beaucoup de similitudes avec tous les jeunes de cette époque qui quittaient le confort de la vie civilisée pour vivre en marge de la société de consommation et s'isolaient tout en se rapprochant de la nature afin de se remettre en question. Le résultat est un peu similaire, à savoir le heurt face à des problèmes et des situations qu'ils n'avaient pas envisagés du tout, comme le mauvais accueil des populations locales qui voyaient en eux des envahisseurs, abolitionistes de leurs valeurs et coutumes ancestrales, ce qui engendra par la suite des frictions plus ou moins violentes entre les deux parties.
Le premier verre te rend aveugle
AU deuxième, t'es content de l'être!"

Avatar du membre
Winchester73
Westerner
Westerner
Messages : 2936
Localisation : Apache Junction

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar Winchester73 » 20 nov. 2016 17:40

Della Bolton (squaw Swan):

Image

Image

Image
Image

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6833
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar lafayette » 05 mai 2017 23:41

En poursuivant mon petit ménage de placards trop pleins, ai trouvé un article de journal de mes années estudiantines relatif à la drogue dans un bouquin ad hoc, dans le paquet à bazarder, et, surprise, le verso c'était :

Image

Dommage, il manque une partie de l'article.
L'article doit être sorti dans les années 72 à 74. A l'époque, je découpais surtout Le Monde pour mes dossiers de préparation aux concours.

Trane a écrit ::( Un très beau film, images et décors, ambiance, mais je suis à coté du concert de louanges écrit ci dessus car il n'a pas ce que j'attend d'un western. En gros je peux reprendre ceci :
de tepepa le 26 Sep 2007 8:35
Un très bon film, mais honnêtement, peut on parler ici de western? Il manque les coups de feux à répétition, il manque la violence ininterrompue et les chevauchées dans les canyons arides, il manque un vrai méchant en overdose de folie, il manque l'argent et l'appât de l'argent, il manque le cynisme et les retournements de situation, les astuces scénaristiques et les flash-backs au ralenti, et surtout, il manque la chaleur de l'Espagne du sud!

De plus ce film est daté par la vague 68/hippie/vietnam qui est intéressante mais, pour moi, étouffe ici le coté western.


Je me suis mis à rire à la lecture du laïus de Tepepa finissant par dire qu'il y manquait la chaleur de l'Espagne du Sud... On ne peut pas dire le contraire.

musselshell a écrit :.../...
Mais c' est dommage...l' Ouest ultime est là, à cette époque là.
Et il faut imaginer un truc auquel personne ne pense parmi les adorateurs du western et de l' americana: cet Ouest là est une affaire entre Indiens des Plaines et... Français.
Les Anglo -Saxons faisaient ricaner les gars du Pays d' en Haut.
Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk


Vu la discussion au sujet du West avec les Français ou Anglois à cette époque-là, oui une affaire entre Indiens des Plaines... et des Français... pleins d'alcool. Si j'étais candidat, j'aurais mis dans mon programme la récupération de la Terre du Milieu aux USA qui l'ont achetée pour une bouchée de pain, sans doute avec un pot de vin, ce qui rompt le contrat. Faut récupérer la Louisiane originelle jusqu'au Canada!
Et je ferai mettre un mur à l'Est et un mur à l'Ouest sans faire payer les USA.
:sm57: On va pouvoir refaire des films sur les clôtures et tirer soit sur les constructeurs soit sur les arracheurs !

Yosemite a écrit :Pas grand chose à dire face à cet extraordinaire film. Un pur régal pour les yeux, un pur régal pour l'imaginaire et, comme souvent hélas, un désenchantement face à l'âme humaine quelle qu'en soit l'origine d'ailleurs. .../...
Ce qui est frappant, c'est que malgré le peu de personnages croisés dans cette histoire, il me semble qu'il s'agit d'un propos essentiellement orienté sur les rapports humains. Un film sur les regards, sur les actes, sur les propos. Un film sur les rencontres bien sûr, joyeuses ou délétères, mornes ou fantasques, toujours sources d'apprentissage. Parfois salvateurs, mais hélas souvent douloureux.../...
Yo.

Je pensais pareil pour La Guerre du Feu... Yo, tu as une prose généreuse, ça sent l'encre et la plume d'oie au coin du feu de cheminée...

Yosemite a écrit :Quant à dire s'il s'agit ou pas d'un western... je rejoindrais aisément l'avis de Trane. Les codes du genre, codes que j'aime et que j'attends lors de chaque visionnage d'un western ne sont pas présent ici selon moi.
Yo.

Yo apparemment tu as le "code" comme Trane, mais as-tu eu la conduite ? En tout cas, je l'ai et je vais louer une voiture pour faire le tour de la question dans les parages.

lasso a écrit :Bien sûr que c'est un Western, Jeremiah Johnson (1824-1890) est devenu Mountain Man ou Trapper et fait donc bien partie des Légendes
du Western, voici sa tombe à Cody, Wyoming
.../...
un film sur la vie de JJ ne serait pas un Western :?:

lasso a écrit :Après The Revenant, j'ai resorti mon DVD avec ouverture, entracte de J.Johnson, trappeur, homme des montagnes...
Pollak réussit merveilleusement à nous raconter en belles images cette formidable aventure, de ce solitaire qui
a cherché aboutir sa vie dans les Montagnes Rocheuses et ce endéans de 109 minutes.
Le réalisateur de The Revenant a besoin de 2heures et 20 minutes pour nous raconter son histoire toute simple.
Cent minutes lui auraient fait du grand bien..../...

Jeremiah Johnson fait bien sûr mieux que The Revenant comme le disait Lasso sur la longueur du propos par rapport au contenu scénarique.
Au fait Lasso, merci pour la photo à Cody. Tu y as dormi où... J'irai sans doute là fin septembre comme conclusion du road trip. Je ferai peut-être la même photo ! Et cette semaine en listant mes films, je suis tombé par hasard sur un enregistrement d'un reportage TV sur Little Big Horn et Cody. Je vais pouvoir donner une idée à ma compagne de mes buts.
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
lasso
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6430
Localisation : oregon

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar lasso » 06 mai 2017 13:20

si tu es à Cody, mon cher lafayette,( n'oublie pas de prendre la magnifique road (296) par le Dead Indian Summit, Clarks Fork,
puis la (212) par le Beartooth Pass vers Red Lodge, de là tu regagneras Billings et puis Littel Bighorn Battlefield N.M.)

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6833
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar lafayette » 06 mai 2017 22:55

Ou dans l'autre sens peut-être! Merci de l'information. :sm57:
Pour moi la vie va commencer...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités