Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 11 mars 2016 10:54

Il y a trois très bons films sur l' Ouest à l' époque de la trappe:
le Wellman, le Hawks et le Pollack...
Ce dernier en état de grâce absolu...puisque tout en haut.
Alors que sur leur filmo complète, les deux premiers, évidemment, reprennent l' avantage.
Ajoutons le Sarafian...
JJ n' a pas de descendance.

et puis (j'édite sur le portable, ça va virer le GT truc), et puis donc: pas de french bashing ici, Jacques la Hachette donne son Hawken...et les Flatheads parlent français...
Tout est non seulement plus beau, mais aussi, de loin, plus juste. Un tour de force.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 11 mars 2016 12:15

Les plus belles sculptures du monde sont ici. Il n’y a pas de lois pour les braves. Pas d’asile pour les fous. Pas d’église excepté celle-là. Pas de prêtre, sauf les oiseaux.



Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5201
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar yves 120 » 11 mars 2016 13:12

musselshell a écrit :Les plus belles sculptures du monde sont ici. Il n’y a pas de lois pour les braves. Pas d’asile pour les fous. Pas d’église excepté celle-là. Pas de prêtre, sauf les oiseaux.




Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk



C 'est très beau un peu comme dans " Désert Solitaire "
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2637

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar pass » 11 mars 2016 13:45

musselshell a écrit :Il y a trois très bons films sur l' Ouest à l' époque de la trappe:
le Wellman, le Hawks et le Pollack...


Mouais , mais en même temps il n'y en a pas bézef , il ne faut pas oublier non plus : La Fureur sauvage / The Mountain Men 1980 de Lang , qui est un poil parodique mais d'une justesse remarquable sur les habits d'époque avec des plans superbes sur le paysage environnant !! , il y a aussi : Le Faucon blanc / Winterhawk 1975 de Pierce .

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6818

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar chip » 11 mars 2016 14:03

et avec de la bonne volonté, peut-être " the far horizons (horizons lointains) (1954) de Rudolph Maté :?:

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar HART » 11 mars 2016 14:48

Les lignes de dialogues du film citées par Musselshell sont jolies , pas de doute là-dessus.
Mais ça fait un peu baba-cool , non ?

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5201
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar yves 120 » 11 mars 2016 15:02

HART a écrit :Les lignes de dialogues du film citées par Musselshell sont jolies , pas de doute là-dessus.
Mais ça fait un peu baba-cool , non ?


Tu as quelque chose contre les " baba-cool " HART , :lol: , JJ est un film merveilleux plus on le visionne plus on l 'aime ...
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar HART » 11 mars 2016 16:04

Rien contre les baba-cool , Yves , mes amis disent d'ailleurs que j'en suis un.
Avoir eu 20 ans dans les années 70 , ça vous marque un homme ....

Avatar du membre
Compte Supprimé 0A
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 312

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar Compte Supprimé 0A » 11 mars 2016 17:21

Tiens, je n'avais pas non plus critiqué ce western.

Je pense, que tout a été dit, donc je vais pas non plus traîner. Un Western sauvage incroyable, impressionnant, tant dans les décors, que dans l'histoire.

Robert Redford m'aura toujours marqué, avec ce personnage fort barbu ! Un des premiers westerns que j'ai vu, terriblement efficace, sur la place de l'homme dans la nature, sur la sauvagerie. Une grande aventure sauvage et montagnarde, sur la solitude aussi.

Le film possède pleins de moments forts.

Un film à voir et revoir, inoubliable. ( D'ailleurs il faudrait que je le revois un jour )

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 11 mars 2016 19:42

HART a écrit :Les lignes de dialogues du film citées par Musselshell sont jolies , pas de doute là-dessus.
Mais ça fait un peu baba-cool , non ?

Je te pardonne Hart.
Mais je souffre...


Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 11 mars 2016 19:45

Moi j' ai jamais été baba cool.
J' étais pas Sergeant Peppers.
J' étais Beggars Banquet.


Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 11 mars 2016 19:58

Allez, plus sérieux...
La citation est grandiloquente hors contexte. Elle est bigger than life recontextualisée.
Del Gue balance ça lors de sa dernière rencontre avec JJ.
Tout le film la contredit en la recréditant en permanence...
Les " plus belles créatures de Dieu" n ' échappent pas à l' horreur du monde, et servent comme n' importe où ailleurs de contexte possible à l' illusion et à la fuite de soi, déguisée en fuite du monde.
" pourtant que la montagne est belle"...
Give my heart to the hawks...

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2533

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar musselshell » 11 mars 2016 20:13

pass a écrit :
musselshell a écrit :Il y a trois très bons films sur l' Ouest à l' époque de la trappe:
le Wellman, le Hawks et le Pollack...


Mouais , mais en même temps il n'y en a pas bézef , il ne faut pas oublier non plus : La Fureur sauvage / The Mountain Men 1980 de Lang , qui est un poil parodique mais d'une justesse remarquable sur les habits d'époque avec des plans superbes sur le paysage environnant !! , il y a aussi : Le Faucon blanc / Winterhawk 1975 de Pierce .

Je les connais.
Pas cités parce qu' un cran en dessous.
Pas bézef...sûr.
Mais c' est dommage...l' Ouest ultime est là, à cette époque là.
Et il faut imaginer un truc auquel personne ne pense parmi les adorateurs du western et de l' americana: cet Ouest là est une affaire entre Indiens des Plaines et... Français.
Les Anglo -Saxons faisaient ricaner les gars du Pays d' en Haut.


Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5201
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar yves 120 » 11 mars 2016 21:13

musselshell a écrit :Allez, plus sérieux...
La citation est grandiloquente hors contexte. Elle est bigger than life recontextualisée.
Del Gue balance ça lors de sa dernière rencontre avec JJ.
Tout le film la contredit en la recréditant en permanence...
Les " plus belles créatures de Dieu" n ' échappent pas à l' horreur du monde, et servent comme n' importe où ailleurs de contexte possible à l' illusion et à la fuite de soi, déguisée en fuite du monde.
" pourtant que la montagne est belle"...
Give my heart to the hawks...

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk


Ca fait plaisir à entendre ce cri de déchirement ... en fait peut importe qui le crie !
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
HART
Séminole
Séminole
Messages : 1028

Re: Jeremiah Johnson - Sydney Pollack - 1972

Messagepar HART » 12 mars 2016 9:23

C'est curieux Musselshell , je te t'imaginais pas en fan ou ex-fan des Stones , j'aurais plutôt dit The Birds. Comme quoi ...
Bien sûr que je partage ta remarque sur la nature idéalisée mais en même temps montrée dans toute sa cruauté , cruauté qui n'est justement que naturelle.
C'est la vision de l'homme qui détermine tout , il y aura toujours des pragmatiques et des rêveurs , des guerriers et des poètes et même un mélange de tout ça . Et heureusement ...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités