Le Retour de Ringo - Il Returno de Ringo - 1965 - Duccio Tessari

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
rex

Messagepar rex » 12 nov. 2007 6:37

nathan a écrit :J'ai beaucoup aimé , autant le premier opus que le second . Je ne me suis pas ennuyé une minute avec ces deux westerns .
Je n'ai pas trouvé que c'était mal filmé mais si ça n'a pas révolutionné le cinéma. J'ai trouvé la mise en scène assez audacieuse par moment avec quelques séquences assez bien ficellées ( les scènes d'action notamment) .

Franchement dans l'abondante et souvent médiocre production italienne, ces deux films sur le thème de Ringo se situent largement au dessus de la moyenne .


...très au-dessus, meme !!!ces 2 "ringo" sont impeccables et ce sont de vrais petits bijoux...à ranger dans le top10 du western italien !

rex

Re: réponse à personne !

Messagepar rex » 12 nov. 2007 6:49

Sartana a écrit :
rex a écrit :la seule séquence digne d'un bon western italien esr celle du cimetière indien :là , tout est bon , rien à jeter....mais pour ce qui est du reste !!!bien sur , tout est affaire de gout , mais moi, le coté guignol-tarte à la crème-doigt le c...,je n'apprecie pas. au moins, avant les "trinita", les s.w. avaient de la gueule ! et j'en veux un peu à barboni , hill , spencer et tous ceux qui ont fait dans la pantalonnade d'avoir précipité le genre à sa perte. et ce n'est pas une question de principe !!!

Certes, cela peut se comprendre.
Mais le fait que Barboni, Hill et Spencer aient fait ce film n'a obligé personne à en faire après eux. Ce que je veux dire c'est que si ce type de western a été un succès c'est parce qu'il a eu son public. De même rien n'obligeaient les réalisateurs de westerns sérieux à ensuite faire de la comédie.
Ce sont les réalisateurs qui ont suivi ce qui est devenu une mode. Barboni n'a selon moi rien à se reprocher : il a fait un film pour s'amuser avec des potes. On continue à l'appeller Trinita est en effet une triste suite, mais ce sont les successeurs de Barboni qui ont déconné et les producteurs qui lui ont dit "refais-en un".
Pour en terminer, je pense que le western avait un coup dans l'aile dès 1969 (avant Trinita, donc), et si la succession de bouses comiques affligeantes n'avait pas existée, nous n'aurions jamais eu un film comme Keoma.
Pas de regrets en ce qui me concerne, donc.


analyse très juste ; on est bien d'accord mais j'aurais aimé , pour ce genre un enterrement de 1ère classe ...voilà pourquoi je me suis détourné du western vers 1971-72... à moins de considérer "il était une fois dans l'ouest " comme la pierre tombale du s.w. ,comme "la horde sauvage" est celle du western u.s.

Cartman
Cavalier masqué
Messages : 191
Localisation : Tegzas

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Cartman » 08 mai 2008 13:17

J'ai vu Le Retour de Ringo et j'ai beaucoup apprécié ce film ; je suis tout à fait d'accord avec l'un de vous qui disait que ce film pouvait être vu par n'importe qui, même quelqu'un n'ayant pas forcément d'affinités avec le western. Ce film était très frais, agréable à regarder de bout en bout, avec des personnalités attachantes (le fleuriste un peu fou qui sautille dès qu'il réussit à atteindre quelqu'un au fusil, l'indien peu loquace qui revient régulièrement mais dont on ne sait qui il est, le shérif ivrogne qui boit son verre en remontant son écharpe blanche (d'ailleurs si quelqu'un peut m'indiquer la signification de son geste, il m'ôtera une épine du pied), la voyante un peu volage, etc.) en confrontation avec des méchants très méchants. Gemma est plutôt convaincant même si la teinture blonde au début du film est fort laide (on est soulagé qu'il se teigne en brun :lol: vraiment, le film aurait été insoutenable avec cette coloration tout du long), son tic récurrent est un peu lassant à force, mais n'entache en rien la qualité du jeu de ce très bon acteur de western spaghetti, qui joue juste et émeut bien vite. La référence à l'Odyssée est flagrante, je me demande si elle est volontaire ou involontaire (les anciens grecs avaient ce don de rassembler la quintessence des comportements humains de notre merveilleuse civilisation dans leurs œuvres, qu'il s'agisse d'Hésiode, d'Homère ou des tragiques grecs). Tel Ulysse revenant au pays déguisé en mendiant, Ringo retourne au village avec l'apparence d'un peón afin de découvrir ce qui s'est déroulé pendant son absence et d'entendre ce que l'on dit de lui. Tout comme Ulysse trouve refuge chez le fidèle Eumée, c'est vers Myosotis que Ringo se tourne. La femme de Ringo est une véritable Pénélope, digne et fidèle, qui bien qu'elle n'use pas de subterfuge de la tapisserie sans cesse défaite pour faire patienter ses prétendants, fait tout pour retarder son mariage avec l'un des bandits bien que celui ci menace sa fille de mort (bien que plus jeune que le fils d'Ulysse, elle est en perpétuel danger, tout comme le fut Télémaque). Comme Ulysse affrontant le dédain et l'irrespect des nouveaux habitants Ringo doit subir maintes humiliations ; forcé à manger de la viande jetée par terre, blessé à la main, etc.

Pour conclure, une petite citation de l'Odyssée d'Homère ne fera pas de mal, surtout qu'elle correspond bien à Ringo :
Elle parla ainsi, et la vieille femme cacha son visage dans ses mains, et elle versa de chaudes larmes et elle dit ces paroles lamentables :

- Hélas ! je suis sans force pour te venir en aide, ô mon enfant ! Assurément Zeus te hait entre tous les hommes, bien que tu aies un esprit pieux. Aucun homme n'a brûlé plus de cuisses grasses à Zeus qui se réjouit de la foudre, ni d'aussi complètes hécatombes. Tu le suppliais de te laisser parvenir à une pleine vieillesse et de te laisser élever ton fils illustre, et voici qu'il t'a enlevé le jour du retour ! Peut-être aussi que d'autres femmes l'outragent, quand il entre dans les illustres demeures où parviennent les étrangers, comme ces chiennes-ci t'outragent toi-même. Tu fuis leurs injures et leurs paroles honteuses, et tu ne veux point qu'elles te lavent ; et la fille d'Ikarios, la prudente Pènélopéia, m'ordonne de le faire, et j'y consens. C'est pourquoi je laverai tes pieds, pour l'amour de Pènélopéia et de toi, car mon coeur est ému de tes maux. Mais écoute ce que je vais dire : de tous les malheureux étrangers qui sont venus ici, aucun ne ressemble plus que toi à Odysseus. Tu as son corps, sa voix et ses pieds.

Homère, L'Odyssée, Chant XIX, traduction de Leconte de Lisle

:sm32:
“Moi ce que je vois, c’est que dans deux secondes je vais te botter le cul.”

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2974
Localisation : Gone

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Breccio » 08 mai 2008 13:49

La capacité de recyclage du western all'italiana est flagrante et déjà pas mal balisée. Plein de découvertes fabuleuses t'attendent, Cartman !
En vrac, et sans prétendre à l'exhaustivité (je ne cite que les films en ma possession) :
-- Le Dernier des salauds (titre DVD: Les Pistoleros de l'Ave Maria), de Ferdinando Baldi : l'Orestie (tragédie grecque)
-- Django porte sa croix, d'Enzo G. Castellari : Hamlet (tragédie shakespearienne, donc)
-- L'Homme, l'Orgueil et la Vengeance, de Luigi Bazzoni : Carmen (en fait, c'est une adaptation franche qu'on a tenté de faire passer pour un spaghetti)
-- Johnny le Bâtard, d'Armando Crispino : Don Juan (avec un Gordon Mitchell majuscule en statue du commandeur)
-- Les Longs Jours de la Vengeance, de Florestano Vancini : Le Comte de Monte-Cristo
-- Pas de pardon, je tue, de Joaquin Romero Marchent : Phèdre
-- Quatre dollars de vengeance, de Jaime Jesus Baltazar : Le Comte de Monte-Cristo (bis !)
-- Trois cavaliers pour Fort Yuma, de Giorgio Ferroni : Michel Strogoff
-- Un Colt et le diable, de Marino Girolami : L'Ile au trésor

B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Cartman
Cavalier masqué
Messages : 191
Localisation : Tegzas

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Cartman » 08 mai 2008 14:31

Une excellente liste dont je possède déjà quelques éléments que j'ai hâte de voir ! Je tenterai de me procurer ceux dont j'ignorais l'existence (une adaptation de Michel Strogoff :shock: )

D'un autre côté je ne suis pas étonné, le western, tout comme la littérature dépeignent les comportements humains, il est donc normal que l'un s'inspire de l'autre.
“Moi ce que je vois, c’est que dans deux secondes je vais te botter le cul.”

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2974
Localisation : Gone

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Breccio » 08 mai 2008 14:52

Cartman a écrit :Une excellente liste dont je possède déjà quelques éléments que j'ai hâte de voir ! Je tenterai de me procurer ceux dont j'ignorais l'existence (une adaptation de Michel Strogoff :shock: )

D'un autre côté je ne suis pas étonné, le western, tout comme la littérature dépeignent les comportements humains, il est donc normal que l'un s'inspire de l'autre.

Bon, Trois cavaliers pour Fort Yuma n'est pas stricto sensu une adaptation de Michel Strogoff, mais disons qu'il reprend l'un de ses épisodes les plus célèbres (la cécité, réelle puis feinte, du héros).
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2170
Contact :

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar tepepa » 29 juin 2008 16:31

Allez hop, je me suis revu le Retour de Ringo dans la foulée. Je confirme ce que je disais précédement. Giuliano Gemma n'est pas terriblement bon dans le rôle du chien battu, on n'y croit pas assez et sa gueule d'ange ne correspond pas vraiment au profil. Je pense qu'un acteur plus marqué comme Franco Nero aurait beaucoup mieux convenu. Mais cela ne gène nullement et il n'en reste pas moins que Le Retour de Ringo est un des tous meilleurs 'Return and revenge' du genre. :D

http://tepepa.blogspot.com/2008/06/le-r ... ringo.html

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1398
Localisation : Sur un hamac

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Trinita » 29 juin 2008 17:22

Le retour de Ringo fait parti de mes Gemma préférés(je suis d'accord avec Tepeppa, c'est vrai que sa gueule d'ange n'est pas assez marquée pour ce genre de film mais je trouve qu'il s'en sort bien dans le rôle d'un Ulysse modèrne) avec Ben et Charlie dans un autre registre et Le Dernier jour de la Colère mais là je suis pas vraiment objectif car je suis un fan inconditionnel de Van Cleef.
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

rex lee
Caporal
Messages : 881

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar rex lee » 30 juin 2008 6:10

Gemma n'est pas une figure emblématique du genre pour rien : aucun de ses westerns ne m'a déçu , à part le Corbucci que je n'ai pu regarder entièrement !
Bon nombre de ses films sont des pièces maîtresses : "Arizona Colt" , " 3 cavaliers pour Fort Yuma"...et ceux que vous citez , Scorpio et Trinita ! Viva Gemma !!!

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1398
Localisation : Sur un hamac

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Trinita » 14 août 2008 18:21

Suite à mes périgrinations sur le net, j'ai trouvé une jaquette vhs :

Image
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

rex lee
Caporal
Messages : 881

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar rex lee » 15 août 2008 10:34

Tu n'arretes pas de nous dégoter des VHS ! Et c'est toujours intéressant de les voir ! Curieux : les 2 photos de gauche sont tirées d'autres films ( celle du haut peut-être d'"Adios California ") et à droite , on a un montage de Gemma dans "3 cavaliers pour Fort-Yuma" et de Sancho dans "Arizona Colt" , si je ne m'abuse .

rex lee
Caporal
Messages : 881

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar rex lee » 03 sept. 2008 6:20

QUESTION : ne peut-on pas séparer ces 2 films ?

Avatar du membre
Fredge
Chasseur de primes
Messages : 766

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Fredge » 03 sept. 2008 6:53

rex lee a écrit :QUESTION : ne peut-on pas séparer ces 2 films ?


Excellente manière détournée d'amener le débat sur ces deux westerns qui ont peu en commun, si ce n'est le réalisateur et le héros principal...
:applaudis_6:

Fred

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10262
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar Personne » 03 sept. 2008 12:32

rex lee a écrit :QUESTION : ne peut-on pas séparer ces 2 films ?


C'est bon, pour Le Retour de Ringo, c'est ici même. cool
Image

rex lee
Caporal
Messages : 881

Re: Un Pistolet pour Ringo et Le Retour de Ringo D. Tessari 1965

Messagepar rex lee » 03 sept. 2008 15:16

Personne a écrit :
rex lee a écrit :QUESTION : ne peut-on pas séparer ces 2 films ?


C'est bon, pour Le Retour de Ringo, c'est ici même. cool

Merci. :beer1:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Winchester73 et 3 invités