Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4098
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 05 juin 2018 22:32

Arizona Kid a écrit :Il est vrai que Jay Silverheels aurait été bien mieux que Chuck Connors -pourtant pas mauvais- dans la version de 1962.
Ma suggestion de lui faire reprendre hypothétiquement le rôle concernait le remake de 1993, mais il était visiblement déjà parti rejoindre les terres du Grand-Esprit (et puis il aurait sans doute été un poil trop vieux) :mrgreen:



Jay SILVERHEELS est hélas décédé en 1980 des suites d'un cancer des poumons si je me souviens bien (Autobiographie de Clayton MOORE "I WAS THAT MASKED MAN")
Image

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2544

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar pass » 06 juin 2018 9:15

Arizona Kid a écrit :Il est vrai que Jay Silverheels aurait été bien mieux que Chuck Connors -pourtant pas mauvais- dans la version de 1962.


Remarque : A cette époque, l'acteur Amérindien tourné pour pas mal de séries westerniennes de plus ce n'était pas vraiment un acteur attitré de United Artists mais plus pour la Columbia, Fox et surtout Universal !!.

Pour revenir au film de Laven, moi non plus je n'ai jamais accroché à ce film dont les habits des Chiricahuas ressemblent plus à ceux des Yaquis de " La bataille de San Sebastian " mais bon en même temps ce film a été tourné au Mexique ainsi que l'autre.
Personnellement la meilleure version de " Geronimo " sur une courte période ( 1884-1886 ) reste celui de Walter Hill ainsi que le Téléfilm : Mr Horn (1979) avec R. Widmark et D. Carradine. Il est évident que point de vue " Ethnologique " et " Biotope " le téléfilm de 1993 est supérieur malgré que l'acteur principal ne vieillit vraiment pas sur plusieurs décennies :mrgreen: .
Je voudrais bien revoir un jour " La revanche de Geronimo " épisode de la série : Texas John Slaughter (1960) , production de Walt Disney dont justement J. Silverheels prend le rôle ce coup-ci du fils cadet de Cochise : Naïche/Natchez et son comparse Pat Hogan celui de : Geronimo.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4098
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 06 juin 2018 13:46

J'ai trouvé ce film (compilation de deux épisodes en fait je crois) en vhs format US sur eBay y a longtemps et en effet on retrouve Jay dans un rôle pacifique face à Pat HOGAN Geronimo... Je déplore que la série ne soit toujours pas sortie en dvd...

Pour en revenir au film du sujet... J'avais pas tellement fait le rapprochement entre la tenue des Apaches dans ce film et celles des Yaquis de LA BATAILLE DE SAN SEBASTIAN... Faut que je revois...

Un passage que j'ai toujours bien aimé en revanche: la reddition en intro lorsque le Lieutenant (Adam WEST) commence son speech "Geronimo selon les termes du traité..." et "Je ne suis pas Geronimo, je suis Natchez, Geronimo viendra au coucher du soleil..." :lol:
Image

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1980

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar limpyChris » 06 juin 2018 19:28

Série passée sur la 3, les samedis soir, lors de soirées Disney, comme "Kit Carson et les montagnards" ; j'aimerais bien revoir ces épisodes moi aussi, car il me semble qu'il y avait également Eddie Little Sky parmi les guerriers apaches, et voudrais vérifier, car ce rôle, parmi d'autres, n'est pas sur IMDB.
"Mr Horn" n'est pas mal, mais ne traite que d'une reddition de Gégé.
Pour les amateurs du cruel, sanguinaire, méprisable, sournois et perfide assassin, "Geronimo" de Paul Sloane (1939) est à recommander ; ils en auront pour leur argent. On verra qu'il s'alliait aux Indiens des Plaines et était, comme il se doit, approvisionné en armes par un Blanc, sans quoi l'Histoire n'aurait jamais retenu le nom de ce scélérat. On y montre qu'il tuait des femmes, les scalpait -quand il n'était pas interrompu par l'arrivée de la Cavalerie-, qu'il torturait -ou faisait torturer par ses petites mains, des sous-fifres, des soldats qui ont le sens de l'honneur, qu'il n'hésitait pas à se déguiser en soldat pour s'infiltrer dans le camp adverse pour tuer un ennemi personnel. Et qu'on se rassure, on ne voit pas que sa femme, ses trois enfants et sa mère furent supprimés, car il s'agit de fake news, et que de toute façon, ils l'avaient bien cherché, puisque ce sont toujours ces cruels Apaches qui ont commencé. Bien fait pour eux. Et puis, la Civilisation, le Progrès doivent passer.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4702
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar Yosemite » 07 juin 2018 15:46

Je ne rajouterai pas grand chose à ce qui a été déjà exprimé, disons que malgré une réalisation assez fade, les acteurs sont corrects et le déroulement de l'histoire plaisant. Un western agréable, qui fait passer un bon moment et qui propose de beaux paysages mais dans lequel il ne faut pas trop chercher de cohérence, ni historique je pense, ni scénaristique.
Les dialogues sont tout juste moyens quant à eux.
Yo.

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6688

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar chip » 07 juin 2018 16:41

A propos du GERONIMO de Paul Sloane, ce pauvre Chief Thundercloud( né Victor Daniels de parents cherokee), y fut affublé d'un faux nez qui était sensé, je pense, le rendre encore plus terrifiant :) il sera encore le chef apache dans " i killed Geronimo "(1950) de John Hoffman, mais sans faux nez cette fois, il trouvait la mort dans cet inédit rempli de stock- shots en s'empalant sur son poignard tombé au sol. Le film est parait-il, devenu culte.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2522

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar musselshell » 08 juin 2018 11:21

Si on cherche et la pertinence artistique et la vérité historique, le film sur Geronimo reste à faire...on pourrait même rajouter le film sur les Indiens tout court, et pour sûr le film sur les Apaches...A la limite et en fait...il ne faudrait pas que ce soit un western: le genre est trop codifié ( ou consciemment déconstruit depuis un bout de temps) pour qu' une approche cinematographique nouvelle réssucite un tant soit peu la densité humaine de l' Histoire ...
Dans le cadre western, ce film de Laven ne m' a pas laissé un grand souvenir...limite beau livre d' images concensuel...
Restent ( pour ma pomme et chez les Apaches) Broken Arrow et le lyrisme de Daves, et Ulzana's Raid et l' âpreté lucide d' Aldrich.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5033
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar yves 120 » 08 juin 2018 14:54

Pour un " Castor éclopé " il est est bon ce mussel mais il est bon , ça turbine sec !
Eclopé comme castor ! non je ne le crois pas un instant :lol: :D
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2522

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar musselshell » 08 juin 2018 15:16

Yves, je suis hyper ėclopė, au point où je crois fermement en çà: si à partir d' un certain âge vous vous réveillez en ayant mal nulle part c' est que vous êtes dėjà mort.
Modifié en dernier par musselshell le 08 juin 2018 19:43, modifié 1 fois.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2522

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar musselshell » 08 juin 2018 15:22

Il se peut que Geronimo ait eu mal partout...ce serait alors pour ça qu' il était méchant. Comme l' a rappelė Limpy.

Une autre connerie ( Woody Allen): Les méchants ont probablement compris quelque chose que les bons ignorent.

Je trouve ça magnifique.

Envoyé de mon GT-N7100 en utilisant Tapatalk
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5033
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar yves 120 » 08 juin 2018 15:24

Entièrement d 'accord avec ça ! mussell , malheureusement c 'est très souvent le cas !
tout dépend ou ils ont mal bien sur :lol: et je suis certain que tu vois très bien l 'endroit dont je te parle . c 'est le même que le tien :wink:
Et pourquoi pas en fait celui de tous les indiens ...
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6506
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar Sitting Bull » 08 juin 2018 15:29

Ah, ces jeunes ! :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5033
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar yves 120 » 08 juin 2018 15:31

Pour ce que dit Woody Allen , c 'est magnifique , oui c 'est Hyper profond ! presque trop ! :?:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
yves 120
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5033
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar yves 120 » 08 juin 2018 22:20

Mussel , c 'est beau quand tu parles de l 'homme blessé, ici Géronimo ou ? quelques fois d 'autres c 'est clair ...
Souvent avec certaines références ou sans ! " connerie " c 'est ça qui est " magnifique " et trop rare ! ici , mais bon j ' adore
ce genre de mot ou phrase ou propos , ça fait du bien :num1 ça réchauffe :wink: :beer1: ça manque cruellement :sad:
Il est ou cet " Autour du coin du feu " il est ou ??? roooh
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6788
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Géronimo - Geronimo - 1962 - Arnold Laven

Messagepar lafayette » 27 juin 2018 0:18

J'ai eu la veine de tomber sur ce Geronimo 62 lequel avec la tronche de Chuck Conors m'a de suite attiré chez Gibert il y a quelques jours.
Comme je commençais à me lasser de ce foot envahissant, entre deux matchs, allez ! Je me suis regardé ce joli western de chez Sidonis.

J'ai lu bien des choses et je n'ai pas remarqué de discussion sur certains détails que même l'ami Yosemite n'a pas notés.
Ce film m'a plu même si parfois la mise en scène laisse à désirer, mais se rattrape ensuite.
Ainsi, je n'ai pas trop compris l'embuscade à la Robin des Bois ou à la Séminole, car pourquoi la troupe aurait-elle fait passer un convoi d'approvisionnement dans une rivière en suivant le cours de celle-ci? Par ailleurs, les arbres n'étaient pas très feuillus mais surtout très branchus pour soutenir une brochette d'Apaches bariolés, ceux-ci étaient visibles de loin même pour ces abrutis de soldats allant à l'abattoir.
De plus, à la fin de l'embuscade nous voyons Geronimo s'emparer d'un gros livre à couverture dans les ocres qu'il a failli perdre mais qui un peu plus tard devient un livre mince et bleu foncé titré règlement militaire, petit gag.
En revanche, l'épisode des Apaches déguisés pour aller chez le docteur du village mexicain est très réussi jusqu'à sa conclusion par la fuite des Apaches.
Mais ça redevient de l'à peu près quand les Apaches se cachent dans une maigre végétation qui les rend visibles avec leurs bandeaux colorés. Il n'y a que les abrutis de soldats et leur chef pour ne pas les voir. Donc c'est à l'aveugle que Mengus alias Ross Martin est tué.
Les machinations des blancs pour spolier le peu qui reste aux indiens est assez vite expédié car c'est surtout le point de vue indien qui est traité ici et c'est super sous cet angle. N'oublions nous Français qu'en 62 on s'est fait ramasser politiquement par les Apaches de l'Algérie.
Lors de l'embuscade et à son retour, l'accoutrement de Geronimo ressemble aussi à la tenue de Thierry La Fronde.

Et puisqu'on en est aux ressemblances, Pat Convay m'a fait penser à Eric Roberts, avec un peu le même jeu. Mais bon, il se fait exploser en beauté par Geronimo qui a retrouvé l'usage de son bras après un simple grattage du toubib mexicain interrompu par l'arrivée improptue de la soldatesque.

Ce film tourné à Durango et au Mexique principalement nous offre de beaux paysages, le côté montagneux et feuillu venant de la région de Durango, ville que j'ai beaucoup appréciée lors de mon road trip avec mon frangin.

Je préfère ce film à Bronco Apache car Chuck Connnors me plaît plus que Lancaster.

Je n'ai pas trouvé ce film long ce qui lui a été reproché dans ce topic. J'ai trouvé plutôt trop de raccourcis dans certaines situations côté blancs.

Dans la galerie des photos du dvd, détail amusant sur la collection des affiches du film selon les pays car j'en ai vu une où Geronimo était remplacé par Kociss.
:sm80:
Pour moi la vie va commencer...



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités