Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2483

Re: Le Survivant des monts lointains - Night Passage - 1957 - James Neilson

Messagepar limpyChris » 10 août 2019 23:04

Ah, ouf, merci. Je vais pouvoir dormir rasséréné. Pakounet, t'aurais pu dire quelque chose aussi pour rasséréner ton vieux limpy … ! Mmmh ?
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4162
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Le Survivant des monts lointains - Night Passage - 1957 - James Neilson

Messagepar pak » 11 août 2019 16:09

limpyChris a écrit :Ah, ouf, merci. Je vais pouvoir dormir rasséréné. Pakounet, t'aurais pu dire quelque chose aussi pour rasséréner ton vieux limpy … ! Mmmh ?


Effectivement...

limpyChris a écrit :Moonfleet et Pak ont (a) raison (...)


Tu as raison.

:lol:
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2483

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar limpyChris » 12 août 2019 0:47

Pak, Salopiot ! :mrgreen: :lol:


Allez, je vous le dis … J'ai un ami sur ce forum, c'est un vrai œil de lynx, le gars, bien que son nom indien soit autre … T'as pas mis un 's' à un nom au pluriel, boum, il le voit. T'as oublié un 's' au verbe conjugué à la deuxième personne du singulier au Présent, Pan, il l'a repéré. Après 'bien que', t'emploies pas le subjonctif, crac, il l'a relevé. Et i' fait pas que dans la Grammaire, ce gars là, mon ami dont j' vous cause ... Faudrait voir à surveiller vos expressions, À SURVEILLER VOS EXPRESSIONS !! … Ce qui m'amène à meacoulper sur l'emploi erroné de 'le jaune rutilant des wagons' …
Vous l'aviez repéré ... ?

Rutilant : Qui est d’un rouge éclatant.
RUTILER, verbe intrans.
I. − Part. prés. de rutiler*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'une chose ou d'une partie du corps]
1. Qui est naturellement d'un rouge éclatant, d'un roux flamboyant ou qui est teinté de reflets pourpres.

Pas la peine de lui faire croire que je suis dalmatien et que je confonds les couleurs, ou que 'jaune rutilant' c'est une manière poétique de dire 'orange' … Ça prend pas avec le vieux renard ; on les lui a toutes faites, il les connait toutes.

Pour un latiniste, c'est pas fort ... pourtant, rubis, rubéole ...
Et me voilà rubicond, en deux mots, toute honte bue ... :oops:
:wink:

Mais, si vous faites une erreur, de l'une ou l'autre espèce, i' vous envoie un MP, un petit mot en loucedé, en s'excusant et en espérant ne pas vous froisser, et c'est à ça, que vous voyez que c'est un vrai ami, cet ami que j'ai sur le forum.
Bon, c'est vrai que par extension, 'rutilant' peut avoir le sens de "Qui brille d'un vif éclat", et là, ça colle. Allez-y revoir le film, vous verrez. (T'as vu le malin, pour les amener à revoir le film ...)
:wink: à tous.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24100
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 14 janv. 2020 20:18

metek a écrit :Audie Murphy, James Stewart - Night Passage (1957) Metek09-Artwork-Production (2020)

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3410
Localisation : Fort Dobbs

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar Winchester73 » 21 janv. 2020 14:30

Image
Image



Avatar du membre
Sebwalker
Cavalier solitaire
Messages : 116
Localisation : FRANCE

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar Sebwalker » 21 avr. 2020 15:25

il passe ce soir sur ciné classic

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7707
Localisation : oregon

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar lasso » 26 juin 2020 12:25

Night Passage !! je me suis demandé d'où vient ce titre ? pas utilisé en France (survivant des monts lointains) ni en allemagne (l'heure a sonné).

au début du film lorsqu'on parle des deux cambriolages du train, on mentionne que chaque fois ils ont été perpétrés
pendant le service de nuit....? ce qui ne semble pas être le cas pour le troisième... !

Scénario superficiel d'un cheminot sans domicile fixe et sans emploi traînant son accordéon pendant 5 annees, avant d'être
réengagé par son ancien patron (chemin de fer) et tout ça pour être équipé, pour son éventuelle rencontre avec son petit
frère (bandit), pour pouvoir lui jouer de vieux accords, connus de deux dans leur ancre familial, afin de le convaincre d'abandonner
son métier de bandit, pour devenir un sage garçon !!!
Quand le bandit se sacrifie, l'accordéoniste se tient prêt à marier celle qui a été promise au petit frère. Où est le moral ?

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2988

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar pass » 26 juin 2020 13:37

lasso a écrit :Night Passage !! je me suis demandé d'où vient ce titre ? pas utilisé en France (survivant des monts lointains) ni en allemagne (l'heure a sonné).


Presque en Belgique car c'est La nuit de la dernière chance.

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7707
Localisation : oregon

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar lasso » 26 juin 2020 14:51

autre question que je me suis posé : Que voulait dire le scénario par l'anéantissement de l'accordéon par le feu ??

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4162
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar pak » 26 juin 2020 15:19

lasso a écrit :Night Passage !! je me suis demandé d'où vient ce titre ?


Night passage, c'est le titre original du roman de Norman A. Fox (26/05/1911 – 24/03/1960), dont le film est une adaptation.

Norman A. Fox était un auteur prolifique de romans westerns, qui en aurait sûrement écrit plus s'il n'était pas décédé prématurément à l'âge de 48 ans.

Le Tueur du Montana (Gunsmoke) de Nathan Juran (1952) avec Audie Murphy, La Furieuse chevauchée (Tall man riding) de Lesley Selander (1955) avec Randolph Scott, et Les Années sauvages (The Rawhide years) de Rudolph Maté (1956) avec tony Curtis, sont aussi des adaptations de ses romans.

Night passage a été traduit (par Jean-André et Claudine Rey) et édité par les Éditions du Masque pour sa fameuse collection de romans westerns éditée entre 1967 et 1982. Paru fin 1981 sous le titre français La Nuit de la dernière chance. C'est même l'un des derniers titres de la collection, le n°245 sur une collection qui en comptait 247.

Mais la première parution du roman en France date de 1957, à l'occasion de la sortie du film. La Nuit de la dernière chance est en fait un titre choisi par les éditions Marabout (n°208). La traduction serait différente de celle éditée par le Masque puisque signée Robert Maghe (à confirmer). Marabout rééditera le roman dans sa collection Marabout Junior en 1966 (n°320).

La question qui peut se poser est : l'origine du titre La Nuit de la dernière chance est-elle belge (pour la sortie nationale locale) ou française (pour la parution du roman en France) ?


L'adaptation au cinéma a été rapide car le roman a été édité en épisodes dans le journal New York Sunday News à partir de novembre 1955 (sept parties parues les dimanche 20/11, 27/11, 04/12, 11/12, 18/12, 25/12/1955 et 01/01/1956). Paru aussi dans le Chicago Tribune et dans le New York Daily News.

Puis le roman est paru sous forme de pulp aux éditions Dodd, Mead and Company en 1956. Le roman semble avoir eu un certain succès car il a été réédité plusieurs fois jusqu'en 1989. Succès qui doit être à l'origine de son adaptation au cinéma. Rapide donc puisque dans le numéro du 24/02/1956 du Hollywood Reporter, on peut déjà lire un article sur ce projet. Le tournage s'étirera de la mi septembre à la fin novembre de la même année, pour une première le 17/07/1957 à Denver (les extérieurs ayant été tournés dans le Colorado, et le gouverneur de l'état, Ed Johnson, fait une apparition dans le film), suivie le 24 de présentation à Los Angeles et New York.


Les couvertures des différentes éditions américaines :

L'originale, Dodd, Mead and Company, 1956
Image

Dell Publishing Co. , janvier 1957
Image

Réédition Dell Publishing Co. , novembre 1964
Image

Fontana Books, novembre 1971
Image

Avon Books, août 1988
Image


En novembre 1989, une dernière réédition a été publiée par G. K. Hall & Co. mais je n'ai pas retrouvé de visuel.


Les deux couvertures des éditions Marabouts :

L'édition originale de 1957
Image

La réédition de 1966
Image



La couverture de l'édition du Masque de 1981 :

Image
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7707
Localisation : oregon

Re: Le Survivant des monts lointains - Night passage - 1957 - James Neilson

Messagepar lasso » 28 juin 2020 16:20

pas une vraie application du titre pour en venir à ce qui se passe dans ce film : rien !!



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités