Page 1 sur 2

Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 04 mars 2011 21:17
par U.S. Marshal Cahill
(western inédit dans notre base de donnée Western Decrypté...)
avec Rod Cameron ... Dave McCloud
Stephen McNally ... Red Zimmer
Mike Mazurki ... Ivy Bliss
Olive Sturgess ... Bonnie Young
Tim McCoy ... Judge Irving Short
Johnny Mack Brown ... Enkoff
Bob Steele ... Max Smith

Durée 1h31 - Technicolor -

Pour mettre fin à la terreur que sème le hors-la-loi Red Zimmer dans une petite ville de l'Ouest, le juge Irving Short propose à Dave McCloud, un tueur à gages , de ramener l'ordre...

Image
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImagemoviegoods.com

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 05 mars 2011 9:15
par U.S. Marshal Cahill
c'est aussi le dernier film de Dickie Jones (qui joue le rôle de Cliff Fletcher ) => http://decrypte.westernmovies.fr/filmog ... Jones.html

il est toujours vivant et vient d'avoir 84 ans (né le 25-02-1927)...

Image

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 13 sept. 2011 15:38
par lasso
voilà une affiche mais pas encore le film


Image

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 14 sept. 2011 9:07
par COWBOY PAT-EL ZORRO
BONJOUR LASSO!J'en ai vu quelques photos(dont plusieurs ici)dans le MONSTER BIS dédié à Rod CAMERON...Ce doit être un bon film mais je n'en sais pas plus...

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 24 janv. 2012 15:25
par laurent
Voir tim McCoy, johnny Mack Brown ou encore bob Steele dans un Western des années 60... :D (que du bonheur).

Si quelqu'un possède ce film (ce dont je doute fort :roll: ), me contacter par MP.

Merci !

Ci-dessous : bob Steele, tim McCoy et le réalisateur alex Gordon lors du tournage :

Image

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 24 janv. 2012 17:54
par Tecumseh
laurent a écrit :Voir tim McCoy, johnny Mack Brown ou encore bob Steele dans un Western des années 60... :D (que du bonheur).

Si quelqu'un possède ce film (ce dont je doute fort :roll: ), me contacter par MP.

Merci !


J'imagine que ce film doit pouvoir se trouver, et d'ailleurs moi aussi je serai intéressé de le découvrir car notre ami Stephen McNally fait partie de la distribution :)

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 24 janv. 2012 22:00
par yves 120
Un western que j 'ai vu au cinéma , vers la fin des années 60 , Je m 'en souvient un peu because Rod Cameron à l 'époque je n 'avais pas fait trop attention :oops: aux acteurs que , Laurent , affectionne :wink: moi aussi j 'aimerais assez le revoir , en tout cas je vais le chercher ...

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 25 janv. 2012 8:55
par chip
Un western à vétérans, comme " Chasseur de primes ", vus ces 2 westerns produits par le sympathique Alex Gordon, dans les années 60. Au niveau des scénarios, c'est meilleur que ceux produits par A.C.Lyles, mais les acteurs semblent "fatigués ".

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 03 juin 2014 11:55
par lasso
Effectivement Spencer Gordon Bennet est allé chercher les vieux stars de Western dans les maisons de retraite aux USA. On voit de
vielles reliques comme Bob Steele, Tim McCoy, Johnny Mack Brown, Raymond Hatton.... One ne peut espérer avec ces vieux acteurs
un Western mouvementé avec de l'action. Heureusement il y a des acteurs plus jeune comme Rod Cameron et Steven McNally et tout
jeune Dickie Jones (Cliff Fletcher) un gunfighter encore un peu vert derrière ses oreilles.

McCloud, un Gunslinger est en route pour River Falls, sur sa route il recontre le Juge Short (Tim McCoy), ils sympatisent et le juge lui
fait une introduction de la justice aux USA, en lui montrant son grand livre de Lois. Leur route se sépare, le juge vers Stopover Flat,
le gunslinger vers River Falls. Le juge qui doit investiguer dans un meurtre est abattu par un homme de main Max (Bob Steele) envoyé
par son maître Zimmer, un homme d'affaire crapuleux. McCloud qui a entendu les coups de feu, cours au secours du Juge. Celui -ci est
raide mort. McCloud l'enterre, prend son Livre de Lois, et se rend vers Stopover Flat, tout ça en Arizona.

Un nouveau meurtre a été commis ici. Comme McCloud a les papiers du Juge Short, il est pris pour le Juge. Un jeune couple l'encourage
de faire le procès à Zimmer. McCloud doit avouer qu'il n'est pas juge et qu'il ne comprend rien à la justice. Mais le couple lui fait apprendre
moyennant dictionnaire et livre de lois, les choses nécessaires pour pratiquer...., et de nettoyer enfin la ville.

Un jeune gunfighter Fletcher arrive en ville, il veut à tout prix se mesurer avec McCloud, qui tire le plus vite....? c'est à ce moment que
la réelle idendité deMcCloud est découverte.....

Peu de vues extérieures dans ce Western en Technicolor. La plupart des scènes sont à l'intérieur. Réalisation très bon marché, le Sheriff
n'a même pas eu le droit de porter une étoile.

Image...Titre allemand = LE COLT LE PLUS RAPIDE DE RIVER FALLS

ImageImage
ImageImage
ImageTim McCoy mort, traîné par son cheval
Imagemeurtre au Saloon
Image
Rod Cameron et Olive Sturgess

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 24 juin 2014 18:54
par lasso
Image

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 08 août 2014 23:11
par Abilène
Image

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 09 août 2019 11:34
par HART
Les films " invisibles " doivent-ils le rester ?
Evidemment non. Même si la déception est souvent au rendez-vous quand l'objet est enfin accessible.
Toutefois , on peut trouver au bout de la quête une source d'émerveillement. Le récent visionnage de " Où est passé Tom ? " de José Giovanni , un film éblouissant , le confirme.

La découverte , également inespérée , du " Glas du hors-la-loi " , laisse une impression plus mitigée : une légère déception mêlée à une réelle émotion.
Il y a d'abord le plaisir de saisir le DVD de ce film si difficile à voir qu'il en était presque irréel.
Puis , il y a l'œuvre elle-même.
Ce n'est pas un grand western . Tout au plus un bon petit film. Son intérêt est ailleurs.
Comme son frère jumeau " The Bounty Killer " , ce western produit par Alex Gordon et réalisé par Gordon Spencer Bennet cristallise la fin d'une époque. Tourné à la même période que les tristes westerns produits par A.C. Lyles , il est passé inaperçu , déjà submergé par les premiers flux du western crépusculaire et le début du raz-de-marée européen.
Le " Glas du Hors-la-loi " porte plus le deuil du western des années 30 et 40 que celui des années 50. Les acteurs de ces décennies viennent y faire un tour de piste , le dernier pour certains , et amener au spectateur un peu de nostalgie , voire un soupçon de tristesse.
Et c'est bien d'eux dont il sera question ici , pas du sujet du film déjà évoqué par Lasso avec sa compétence habituelle.

Tim McCoy ? De la fin des années 20 au milieu des années 40 , il était incontournable . Beaucoup de bons films parsèment sa filmographie , ainsi qu'un chef d' œuvre " End of the Trail " , puissante évocation pro-indienne ( dès 1932 ! ) conçue et écrite par l'acteur.
Il est magnifique d'élégance dans le film de Bennet. Le voir chevaucher , droit comme un I ( à près de 70 ans ) a quelque chose de magique.
Les deux scènes où il réussit à convaincre Rod Cameron de la pérennité de la justice sont les plus touchantes du film.

Avant de se perdre dans les paysages yougoslaves , espagnols ou même péruviens , le cow-boy Rod Cameron fut une valeur sûre du western.
Ici , marqué physiquement ( trop lourd , trop empâté ) , il fait encore bonne impression quand il pénètre à cheval dans un saloon pour révolvériser son adversaire.
Il délivre même une interprétation assez subtile quand les talents oratoires de son opposant , Stephen McNally le mettent en difficulté lors de la scène du procès.

McNally , justement , est égal à lui-même , excellent acteur , il ne semble pas avoir changé physiquement depuis " Winchester 73 " , tourné 15 ans plus tôt.

Je n'ai reconnu ni Lane Chandler , ni Johnny Mc Brown , pourtant au générique , mais bien Bob Steele , tassé , émoussé , rapetissé ( il arrive à peine à l'épaule de McNally ) , mais surtout émouvant.
Curieux destin que celui de cette star de série B des années 30et 40 , dont on a vu le profil aigu dans de grands films ( le tueur qu'affronte Bogart dans les dernières secondes de " The Enforcer " , c'est lui...).
De second rôle à second couteau , il a fini figurant anonyme. Il est poignant de le reconnaitre dans la silhouette d'un gardien de banque dans " Charley Varrick " de Don Siegel. Enfin , il aura terminé dans un bon film.

Ce sont bien ces acteurs et tout ce qu'ils représentent qui donnent toute sa saveur à ce " Requiem for a Gunfighter " , une pavane pour une époque défunte .
Gone but not forgotten ...

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 09 août 2019 14:14
par lasso
très bon article, HART :applaudis_6:

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 10 août 2019 9:35
par chip
Oh! que tout cela est bien dit et juste :applaudis_6: Hart.

Re: Le glas du hors-la-loi - Requiem for a Gunfighter - 1965 - Spencer Gordon Bennet

Posté : 11 août 2019 15:03
par limpyChris
Je voulais tout d'abord écrire : "C'est qu'i' me ferait presque pleurer, ce c..." pour marquer une espèce de pudeur masquée par une fanfaronnade, une grossièreté affectueuse. Mais finalement, je me dis que "C'est toujours un vrai plaisir de lire du HART" est tout aussi bien, sincère et époustouflé.
Ne tardez pas à nous reparler d'une autre redécouverte … ("Gunman's Walk", "The Burning Hills" … les 2 que j'ai revus dernièrement, "Gun for a Coward", que je m'apprête à revoir … -Dans mon classement dvd, le premier et le troisième se côtoient-, ou tout autre ...).
(Une amie à qui j'avais prêté une vingtaine de dvd -il y a au moins 3, voire 4 ou 5 ans …- vient de me les rendre … J'avais mélangé des Wilder, "La visite de la fanfare", "Les citronniers" … etc. et des westerns (les 3 cités + "La lance brisée", "Four Faces West", pour essayer de la convaincre que ce n'était pas tous que du 'Pan-pan, tagada, youyouyou' … mais je la soupçonne de ne pas avoir essayé … Elle préfère la lecture, et le cinéma, en salle … On ne lui en voudra pas.)
OUPS, j'ai digressé, Chef … again.