Will Penny, le solitaire - Will Penny - 1968 - Tom Gries

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6839
Localisation : Albuquerque
Contact :

Will Penny, le solitaire - Will Penny - 1968 - Tom Gries

Messagepar Cole Armin » 31 oct. 2004 11:34

Will Penny, le solitaire (Will Penny) 1968
Réalisé par Tom Gries
Scénario de Rom Gries
Musique de David Raksin
Photographie : Lucien Ballard
Produit par Fred Engel et Walter Seltzer
Avec Charlton Heston, Joan Hackett, Donald Pleasance, Bruce Dern

Je n'ai pas trop aimé ce western de Tom Gries. Malgré des scènes intéressantes, l'ensemble n'est pas très bon. La raison principale : le scénario qui n'est pas à la hauteur. Heureusement, les acteurs sont excellents, Charlton Heston, Joan Hackett et Donald Pleasance qui est comme d'habitude un atout au film. La photographie de Lucien Ballard est superbe. La musique de David Raksin est agréable. Les scènes de bétail nous rappelle un peu le scénario de La Rivière Rouge (Red River) 1948 de Howard Hawks.
6.75/10
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
james
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3503

Re: Will Penny, le solitaire (Will Penny) 1968

Messagepar james » 31 oct. 2004 11:38

vl92 a écrit :Will Penny, le solitaire (Will Penny) 1968
Réalisé par Tom Gries
Scénario de Rom Gries
Musique de David Raksin
Photographie : Lucien Ballard
Produit par Fred Engel et Walter Seltzer
Avec Charlton Heston, Joan Hackett, Donald Pleasance, Bruce Dern

Je n'ai pas trop aimé ce western de Tom Gries. Malgré des scènes intéressantes, l'ensemble n'est pas très bon. La raison principale : le scénario qui n'est pas à la hauteur. Heureusement, les acteurs sont excellents, Charlton Heston, Joan Hackett et Donald Pleasance qui est comme d'habitude un atout au film. La photographie de Lucien Ballard est superbe. La musique de David Raksin est agréable. Les scènes de bétail nous rappelle un peu le scénario de La Rivière Rouge (Red River) 1948 de Howard Hawks.
6.75/10
Western qui nous montre la vie des cow-boys dixit monte walsh 1970 et qui est un regard different de ce que nous pensons de ces gens qui ont fait l'ouest,moi j'adore ce western :D
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

dan duryea
Comanche
Comanche
Messages : 712
Localisation : lyon

Messagepar dan duryea » 31 oct. 2004 14:22

Ma note : 8,5/10
j'apprécie beaucoup ce western; la vf du dvd zone 1 est par contre pourrie; même en mettant fort, on comprends pas tout; j'aime surtout les paysages, les silences de l'histoire qui, loin des productions hollywoodiennes des années 50, donne une certaine authenticité à l'oeuvre; ce qui m'a un peu chagrinné, c'est la fatalité finale d'Heston qui préfère le néant à sa partenaire en s'évertuant à se convaicre qu'il n'est qu'un misérable cowboy, et aussi l'acharnement emphatique et exagéré de Donald Plaisance et son gang vis à vis des pauvres innocents (pas très crédible); à part ça, le spectacle et Charlton Heston sont au rendez vous... :D

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10371
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 20 mars 2005 19:13

Coup de coeur pour ce western assez réaliste, à l'interprétation excellente!
La vie d' un cowboy vieillissant interprété par un Charlton Heston touchant, confronté à l'illétrisme, l'amour, et surtoût une bande menée par un prédicateur fou(Donald Pleasence). Il y a du Delivrance dans ce film. Certe ce n'est pas réalisé par un grand, mais ce western est vraiment original, et est également assez réaliste dans sa description de l'ouest!

Comme Dan! :wink:

8.5
Image

Dakysto
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 120
Contact :

Messagepar Dakysto » 03 juin 2006 21:04

J'ai bien apprécié ce western malgrè quelques longueurs.
Le film est soigné avec une photographie classique mais agréable, avec une petite musique qui passe bien...par contre, excellente distribution avec en tête le duo Charlton Heston/Joan Hackett.
J'ai trouvé ce film très touchant, et loin de ce qui se fait habituellement.

Pour le reste, je vais spoiler, donc si vous n'avez pas vu le film, mieux vaut s'arreter là.

J'ai bien apprécié l'histoire de cet homme qui remet sa vie en cause, dans le contexte du western.
Donald Pleasance et toute sa famille dans le film, n'est qu'un pretexte pour apporter un peu d'action au sein du film (avec une excellente scène de lancé de couteau) : mais voilà, j'ai trouvé çà très très fort, car cette traque est en quelque sorte la trame du film, dans le sens où le film progresse suivant celle-ci (le début quand Heston tue le fils de Pleasance, ensuite lorsque Heston est tabassé et laissé pour mort, et à la fin, l'affrontement final)
Et pourtant, ce n'est pas cette traque qui est le thème principal du film, mais bien le regard qu'à Will Penny sur sa vie. Le déroulement du film est traité, je trouve, d'une manière forte intelligente et se détache de beaucoup de western.

Will Penny est confronté au temps : il ne sait ni lire, ni écrire et en a honte vis à vis des jeunes cowboys...lorsque l'enfant fait ses devoirs avec sa mère, elle voit bien que Heston ne sait pas lire : dans tout autre western, la progression du film fait qu'elle lui aurait proposé de lui apprendre, ou plus souvent encore : Will Penny aurait demandé à l'enfant qui lui apprenne en cachette, en échange de l'apprentissage qu'il lui apporte, face à la nature...
Joan Hackett représente la femme du future, elle est cultivé, et l'hygiène est importante dans sa vie : Heston sera confronté aussi à cet hygiene, il s'aperçoit qu'il n'a malheureusement pas evolué avec le temps, alors que l'époque, elle, change.
Et plus que tout, Heston passe du jour au lendemain du cowboy solitaire, au père de famille : il aime cette femme et cet enfant, et il sait que c'est reciproque, la scène de Noel vient renforcer tout cela.

Contrairement à dan duryea, j'ai bien apprécié la fin du film : Will Penny a fait le point sur lui-même, il a malheureusement toujours été un cowboy solitaire, mais le temps l'a rattrappé et il est bien trop tard pour changer. Il n'a que de l'amour à apporter à cette petite famille et il sait bien que cette petite famille pourra rencontrer un autre homme, plus jeune, plus apte à jouer ce rôle, même si au fond, pour nous, d'un regard exterieur, on pense que justement, il apportait juste ce qu'il manquait. Mais voilà, il ne se sent pas vraiment à sa place, il ne se sent pas à la hauteur, et le temps lui manque, il le sait bien.
Domage que par moment, çà traine un peu, mais en tout cas, j'ai trouvé ce film terriblement humain. (avec aussi la scène lorsque son ami est blessé et qu'il baratine et se fait passer pour un cowboy très courageux...le vieux Will Penny rentre dans son jeu...dès lors, on devine le fond de ce personnage)

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7716
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 04 juin 2006 20:11

:lol: Je dit bravo à ce genre de western "CREPUSCULAIRE" que j'adore ,un genre mis de coté par Hollywood dommage pour moi

:sm9: La fiche télé :sm9:

Image

:horse: JICA :horse:
Modifié en dernier par Jicarilla le 12 avr. 2009 19:59, modifié 2 fois.
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2153
Contact :

Messagepar tepepa » 10 nov. 2007 15:07

Western crépusculaire mais presque, avec du désenchantement merlin, des statistiqes d'emploi en baisse l'hiver, de la cruauté un brin spaghettienne et toute une partie au coin du feu assez mollassone.
Et on note Slim Pickens et Ben Jonhson dans de petits rôles. :num1

http://tepepa.blogspot.com/2007/11/will ... taire.html

big jake
Marshall
Marshall
Messages : 281
Localisation : 13

Messagepar big jake » 10 nov. 2007 16:02

cool Comme le dit justement Jicarella , il s'git d'un très bon film crepusculaire et qui plus est d'un realisme aigu de la vie d'un cow boy viellissant .
Outre la superbe interpretation de Charton Heston , très convainquant dan ce role , j'ajouterai une note speciale a Bruce Dern comme a son habitude joue a merveille une sublime canaille .
Tom Gries donne un ton personnel a ce film qui ne laisse pas indifferent .
Richard Boone : Mais qui etes vous ?
John Wayne : Jacob Mc Candles
Richard Boone :Je vous croyais mort !
John Wayne : Pas encore .

Big Jake (1971) George SHERMAN

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7716
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 10 nov. 2007 17:46

big jake a écrit :cool Comme le dit justement Jicarella , il s'git d'un très bon film crepusculaire et qui plus est d'un realisme aigu de la vie d'un cow boy viellissant .
Outre la superbe interpretation de Charton Heston , très convainquant dan ce role , j'ajouterai une note speciale a Bruce Dern comme a son habitude joue a merveille une sublime canaille .
Tom Gries donne un ton personnel a ce film qui ne laisse pas indifferent .


:lol: :lol: Quoi dire de plus que BIG JACK si une parenthèse.
Je n'aime pas dans la généralité l'acteur BRUCE DERN surtout les expressions de son visage :evil: :evil:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

bannon
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 358
Localisation : l'ouest

Messagepar bannon » 10 nov. 2007 17:56

Un western d'un réalisme saisissant Charlton Heston y est sublime (comme d'habitude)

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6800

Messagepar chip » 10 nov. 2007 18:27

Bruce Dern m'a toujours fait penser à Buggs Bunny, surement à cause des dents.

big jake
Marshall
Marshall
Messages : 281
Localisation : 13

Messagepar big jake » 10 nov. 2007 19:41

chip a écrit :Bruce Dern m'a toujours fait penser à Buggs Bunny, surement à cause des dents.

:wink: C'est vrai qu'au niveau dentition , ça lui donne un sourire coquet .
Il est aussi vrai comme le dit Jicarella il peut irriter , affaire de gouts....... cool
Richard Boone : Mais qui etes vous ?

John Wayne : Jacob Mc Candles

Richard Boone :Je vous croyais mort !

John Wayne : Pas encore .



Big Jake (1971) George SHERMAN

Avatar du membre
Sitting Bull
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6806
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Will Penny, le solitaire (Will Penny) - 1968 - Tom Gries

Messagepar Sitting Bull » 13 juil. 2010 23:28

Voilà le genre de film que vous pouvez vous passer le jour où vous avez envie de faire la sieste. A part les 15 premières minutes et les 15 dernières il ne se passe rien. Ah! si, on peut apprendre à chanter Noël.
Bien sûr il y a l'excellent Charlton Heston,mais ça ne suffit pas pour faire un film et il ne se conduit même pas en héros....il s'enfuit !
De plus, la copie qu'on vient de nous passer à la télé est exécrable, vraiment "crépusculaire" comme dit plus haut, bande son inaudible et musique grinçante. Bon, il y a bien quelques belles photos enneigées et le petit garçon qui n'a rien compris.
Tout ça pour un patte d'élan !!! Allez 4/10 :cry:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
jamesbond
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 387
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Will Penny, le solitaire - Will Penny - 1968 - Tom Gries

Messagepar jamesbond » 05 nov. 2010 3:55

Je ne suis pas d''accord avec certains forumeurs qui ont trouvé ce western ennuyeux,j'ai envie de défendre ce western pour plusieurs raisons d’abord son scènario est excellent, il n'y a pas beaucoup de western qui raconte l'histoire de héros vieillissant,pour un réalisateur scénariste qui vient de série culte à la télévision chapeau c'était pourtant bien lui qui réalisera plusieurs épisodes de Commando Garrison et combat deux grande sèrie de guerre et les Espions une série culte d'espionnage.Gries était l’élève réalisateur du grand cinéaste talentueux ,Stanley Kramer,. Il à comme même réalisé trois western dans sa cinématographie, Breakheart pass(Le solitaire de Fort Humbolt)avec Charles Bronson,100 Riffles(Les cent fusils) avec Raquel Welsh,Jim Brown et Burt Reynolds et bien sur celui ci Will Penny qui fut son premier western au cinéma. Deux de ses westerns sont devenus de grand classique du genre 100 Riffles(Les cent fusils) et Will Penny.

Il faut savoir que l'immense acteur de talent Charlton Heston avait refusé au départ le rôle de Will Penny par ce que Tom Gries venait de la télévision c'est son ami le producteur de la Paramount ,Walter Setzer qui lui demandera de lire le scènario,Chuck(Heston) était emballé par ce script qu'il souhaitait que ce ce soit George Stevens le réalisateur de Shane(L'homme des vallées perdues) et Giant(Géant) . Tom Gries n'acceptera pas cet t'offre car il voulait le réalisé lui même sinon il refuserait que le film soit réalisé alors Chuck comme il était le président des acteurs à l'époque(Il à été élu six fois) donnera sa chance à ce jeune scénariste comme réalisateur. Premier coup d'essai ,premier coup de maître car ce western fut récompense à la Western Heritage Awards le réalisateur et l'acteur principal obtiendront un prix.

Il est vrai que c'est un western crépusculaire ;sans vraiment rentré dans l'histoire de ce scènario, il faut savoir que les cow boys sont souvent des hommes solitaires,il dormaient près des troupeaux ce sont généralement des hommes très costauds à l'époque conduire un troupeau c'était un métier d'hommes,la plus part n'avaient pas de famille et ils ne savaient ni lire ni écrire tel que Will Penny c'étaient des illettrés,mais ils savaient travailler ,certes ils n'étaient pas cultivés mais ça ne veut pas dire qu'ils n'étaient pas intelligents au contraire il savaient réfléchir la preuve la prise d'otage dans la cabane ,le héros n'a pas fais comme dans certains western où des justiciers rentrent par la grande porte en donnant un grand coup de bottine sur celle ci,la serrure ce casse et nous voyons nos justiciers tirer sur tous ce qu'il bouge en les tuants alors que ces derniers portaient des armes dans leur mains ça s'appelle du n'importe quoi ,Will Penny était plus intelligent que ces justiciers de pacotille...!

Ce western fut tourné dans des décors naturels avec un magnifique jeu de camera et panorama splendide

Je tiens comme même à signaler que ce western crépusculaire et réaliste ne ressemble pas du tout à Red River(La Rivière Rouge) car le film d'Howard Hawks c'est l'histoire d'un baron de bétail (John Wayne) qui est très dur avec ses homme a cause de son passé alors que celui c'est un vieux cow boy saisonnier qui demande qu'a vivre en paix mais les aléas de la vie lui tombe dessus. Le western de Tom Gries est beaucoup plus réaliste que celui d'Howard Hawks malgré que c'est mon western préféré de ce dernier.

Tout les personnage de ce western étaient excellents, Donald Pleasence en prêcheur fanatique était extraordinaire,Life for life,eye for eye,Tooth for tooth(Vie pour vie,oeil pour oeil,dent pour dent) à déguster dans sa version originale ,Pleasence est excellent,la belle et regrettée Joan Hackett est sublime dans le rôle de la femme forte et elle ne tient pas un rôle de faire valoir où une récompense du héro comme dans certain western et surtout Charlton Heston en cow boy vieillissant est superbe.

Lydia Clark jouait dans ce western crépusculaire la femme du barbier médecin,elle était dans la vie,Madame Lydya clark Heston,c'est à dire l'épouse de l'acteur principal de Will Penny,Chuck (Heston) elle jouait un tout petit rôle.

Clint Eastwood rendit hommage dans son western Unfogiven(Impitoyable) à Will Penny en baptisant ses enfants Will et Penny,ce fut légalement l'un des westerns préféré du chanteur français Eddy Mitchel(Claude moine).

mais comme je dirais cette une affaire de gout :sm80: :beer1: :horse:

Image Image

Image

POUR AGRANDIR LES PHOTOS ET AFFICHES CLIQUEZ SUR LA SOURIS TOUCHE GAUCHE:

affiche espagnole

Jaquette et résumé du film. L'un des western préféré d'Eddy Mitchel et de son fils dans ce DVD il y a un fascicule où Monsieur Eddy explique pour quelle raison il a aimé ce western.

les regrettés, L'illustre star ,Charlton Heston et la belle Joan Hackett ,une véritable beauté du far west. La grande star Charlton Heston. Scène du film,en haut Charlton Heston,Anthony Zerbe et Lee Major. En Bas Charlton Heston.

L'extraordinaire Donald Pleasence en prêcheur fanatique est à voir dans sa version originale. Will Penny(Charlton Heston est fabuleux dans le vieux cow boy saisonnier et illettré.

La star de sèrie TV ,Lee Major(un autre cow boy)Charlton Heston(Will Penny). Joan Hackett(Catherine Allen),Jon Gries,le fils du réalisateur(dans ce western il est le fils de Catherine Allen) et Charlton Heston(Will Penny).

À gauche Bruce Derne,au centre Charlton Heston,à droite Matt Clark et Donald Pleasence. Will Penny(Charlton Heston), Jon Gries,le fils du cinéaste.Pourtant que la montagne est belle chantera le regretté Jean Ferrat.

Donald Pleasence(le fanatique prêcheur ,Quint) et la belle et regrettée Joan Hackett.
Modifié en dernier par jamesbond le 05 nov. 2010 21:11, modifié 1 fois.
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6800

Re: Will Penny, le solitaire - Will Penny - 1968 - Tom Gries

Messagepar chip » 05 nov. 2010 10:36

Avis partagé. WILL PENNY est un grand western, pas assez reconnu comme tel, il n' y a rien de romantique dans ce film, juste la vie rude et monotone d'un cowboy. Charlton Heston est admirable , littéralement habité par son personnage ,c' est son meilleur rôle et ses scènes avec la regrettée Joan Hackett (1934-1983) sont fot émouvantes et dignes. Un des plus beaux films sur la vie de cowboy, presque un documentaire.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités