Le Texan Chanceux / La Mine du Texan (The Lucky Texan)-Robert N. Bradbury - 1934

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!






Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6813
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: Le Texan Chanceux / La Mine du Texan (The Lucky Texan)-Robert N. Bradbury - 1934

Messagepar lafayette » 16 janv. 2018 1:25

J’ai visionné ce film sur Vhs. Ma mère m’a rendu le paquet des 1ers westerns de John Wayne, la vision trop floue lui faisant mal aux yeux. Dommage car elle aurait bien à celui-ci donc j’essaierai de récupérer le dvd du film restauré.
Quelques nouveautés et du comique comme le bourricot animal préféré de Usmc, qui réussit à résister aux bandits puis fait peur à l’un d’eux qu’il poursuit. La descente du canal a califourchon sur un baton. Le saut de l’fattelage dans l’eau au lieu du saut du seul cheval et son cavalier dans des films précédents, le procès avec le déguisement en femme.
Un rythme différent des westerns années 30.
Pour moi la vie va commencer...


Avatar du membre
Arizona Kid
Police Indienne
Police Indienne
Messages : 937
Localisation : Marseille, France

Re: Le Texan Chanceux / La Mine du Texan (The Lucky Texan)-Robert N. Bradbury - 1934

Messagepar Arizona Kid » 06 juil. 2018 13:41

La Mine du Texan est un des premiers " young Duke " que j'aie achetés: sans être inoubliable, ce moyen-métrage, tourné avec des bouts de ficelles, demeure un petit western fort agréable, et qui bénéficie essentiellement de l'alchimie du tandem John Wayne / George Gabby Hayes, ce dernier mangeant l'écran à chacune de ses bougonnes apparitions.

Je possède le DVD paru chez Rimini, et proposant sur le même disques la version originale en noir et blanc et la version colorisée, toutes deux " restaurées ": si l'image n'est pas trop dégueulasse -compte tenu de l'âge des négatifs- , il ne faut pas espérer de miracles et s'estimer heureux de pouvoir découvrir cette curiosité des débuts du cinéma parlant.

A noter que beaucoup de ces petits westerns des années 30 avec John Wayne sont dénués de toute partition musicale en dehors du générique, le son lui-même restant souvent la prise-témoin du tournage, d'où le souffle, les craquements et la variations de voix dès lors que les acteurs sont un peu trop loin du micro.
Disons que cela contribue au charme suranné de ces oeuvrettes de la Republic, compléments de séances dont l'unique prétention était de distraire le spectateur.

:sm85:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités