Page 2 sur 2

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 27 oct. 2011 16:41
par Blue Bill
J'ai découvert aujourd'hui avec grand plaisir ce western .
Je partage l'avis de Jesse James et de Sitting-bull
(plus haut)

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 19 juin 2012 11:36
par Trane
COWBOY PAT-EL ZORRO a écrit :Je l'ai acheté en 2008 mais je réalise que je n'en avais pas encore parlé...J'adore ce petit western bien réalisé et bien mené...Henry Fonda en alcoolique à la recherche d'une femme(le seul hic,à moins que je ne me trompe,on ne saura jamais exactement ce qu'elle était pour lui!)se retrouve pris dans un jeu cruel de chasse à l'homme...
.....


Pour Pat : la femme est la soeur d'un copain qui lui a demandé d'aller voir ce qui se passait car elle l'avait appelé au secours.

je viens de le revoir et je trouve qu'il y a une distribution excellente, Fonda et Baxter sont parfaits et bien entourés, ce "film télé" est supérieur à beaucoup de films "normaux" : à voir et revoir !. Par rapport à ma première impression (voir + haut) je suis plus positif (ma nouvelle note : 8 pour 6 auparavant).

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 29 mars 2015 20:54
par Winchester73
ImageImage
ImageImage

Image
Michael Parks

Image
Henry Fonda

Image
Dan Duryea

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 29 mars 2015 21:42
par Winchester73
Bande annonce:


Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 29 mars 2015 21:56
par COWBOY PAT-EL ZORRO
Ca m'a donné envie de le revoir, sans doute vendredi prochain...
Un des derniers rôles de Dan DURYEA je crois.

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 18 avr. 2015 11:42
par Trane
Trane a écrit :le 08 Déc 2010 :) Bon film, la pauvreté des moyens étant compensée par la prestation de Henri Fonda qui est parfait, Anne Baxter est aussi une bonne actrice. Ma note : 6 (ce qui signifie : on peut le revoir, mais ce n'est pas indispensable).

Trane a écrit : le 19 Juin 2012
je viens de le revoir et je trouve qu'il y a une distribution excellente, Fonda et Baxter sont parfaits et bien entourés, ce "film télé" est supérieur à beaucoup de films "normaux" : à voir et revoir !. Par rapport à ma première impression (voir + haut) je suis plus positif (ma nouvelle note : 8 pour 6 auparavant).

Henri Fonda est vraiment excellent et une troisième vision est agréable, je sors d'une semaine avec 5 Boetticher et on voit bien le chemin parcouru (plans rapprochés, violence un peu plus hard, rasages moins fréquents..)en une dizaine d'années, tout en restant dans l'ambiance "classique" que japprécie :sm80:

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 25 mai 2015 9:31
par lasso
Ca devait être un des derniers films de Dan Duryea, puisqu'il est mort d'un cancer une année plus tard. Il est tout sympathique dans son rôle de Deputy
des Chemins de fer, maladif et vieillissant.

Henry Fonda est l'alcoolique pas courageux, aux yeux bleus, mais moins bleu acier que chez Leone, qui met en émoi le petit groupe (5ou6) de Deputys
du chemin de fer, qui se trouvent ici à Banner, une "importante" Station, Gare et ravitaillement charbon et eau.
Il y a un Hotel, un magasin "merchandise", et pas beaucoup plus de choses. Il faut s'imaginer qu'il y a un Saloon "Bordel" dans la ville, mais à cause
du faible budget du film, on nous le montre pas.
Une des prostituées, je suppose il devait y avoir plusieures, a subi une agression par les poings d'un Deputy, la laissant dans un piteux état.
C'est justement la soeur du copain qu'il a connu en prison, qui avait demandé à Chamberlain (Fonda) de voir si elle allait bien.
Il trouve qu'elle a disparue et personne n'est prêt à lui révéler où elle se trouve.
Il y avait certainement un crime inavouable envers elle, puisque un des Deputy's à paniqué, à l'arrivée de Chamberlin (mais on nous laisse
dans le noir) tuant la jeune femme.
Ok, le chef des Deputy's, voulait faire de la carrière chez le chemins de fer, ne voulant pas révéler que c'était un des siens, le meurtrier.
C'est à ce moment là que Chamberlain retrouve la femme assassinée, saoul et dominé par une peur qui lui était née, il prend la fuite
à pied, puis en cheval.....
La Posse, contente d'avoir trouvé un pauvre type, à qui elle pouvait imposer l'assassinat de la prostituée, se fait un plaisir de faire la chasse
à ce pauvre type.
Une assez jeune veuve (Anne Baxter) qu'on a déjà vu dans de meilleures rôles, a des problèmes avec son fils, qui "déraille", mais à la
fin tout s'arrange et Chamberlain, prend tout son courage dans ses mains (pieds) et lui court après.......

On suit le destin de ce fuyard quand-même avec intérêt. Petit song bien agréable.




Image......Image
...............................................................................................................Tom Reese

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 28 juin 2015 21:35
par lafayette
Je ne connaissais pas du tout cet Homme en Fuite, n'en avais jamais entendu parlé, ni lu quoi que ce soit, avant de le trouver dans une promo 5 dvd à 30€.
Quel enchantement que ce film qui démarre sur une chanson douce telle que m'en chantait my mother naguère!

A la fin, lors d'une pause avant de voir les bonus, je me disais qu'il ressemblait en fait à un téléfilm vu le format et le contenu s'adressant à un public familial. Et Brion d'entrée nous l'explique.

Film magnifiquement joué par Henri Fonda, Duryea et tous les autres portant sur les thèmes de la définition de la force et de la faiblesse, de ce qui est juste ou non, sur le vieillissement en même temps que du passage de l'adolescence à l'âge adulte.

On ne peut pas dire que L'Homme en fuite/Henri Fonda est une mauviette ou non courageux puisqu'il démontre au contraire ce qui est le vrai courage et qu'il n'a pas peur de secourir un homme sous les tirs, de faire face à une personne armée. Sa fuite après la découverte du corps de la fille du saloon qu'il voulait rencontrer, est plus raisonnable que peureuse, tout semblant l'accuser.
Il raconte certes avoir eu peur ce qui aurait conduit à la mort autrefois de celle qu'il aimait, ce qui explique son comportement ivrognesque. Mais ce n'est pas par ce qu'il a eu peur qu'il n'a pas de courage.
Ce film est superbe sur ce plan.
Il démontre de même que la volonté de puissance s'abritant derrière une arme n'est en fait qu'une faiblesse. Ce que comprend le porteur d'étoile (Michaël Parks) qui finit par renoncer à poursuivre son combat inutile contre un homme désarmé. Il semble proche même d'abandonner son étoile.
La fin semble se présenter comme le final de "Il était une fois dans l'Ouest" avec des gros plans de regards, sauf qu'il finit non sur un "gunfight" mais sur la raison retrouvée.

Les victimes de ce film, à part la fille du saloon du début, ne sont que des tueurs, la morale est sauve, et Henri Fonda au lieu de fuir encore devant un avenir familial, comprend qu'il ne doit pas se perdre et court vers un rôle d'amant et de père de famille, juste après que le Train aura sifflé trois fois.

Un film initiatique. Le garçon qui rêvait des armes, d'être Shérif ou autre homme de loi, rend son étoile et rentre sagement au foyer.
Spoiler: Montrer
On aurait pu appeler ce film Le dernier western... je rigole!

Re: L'Homme en fuite - Stranger on the run - 1967 - Don Siegel - Henry Fonda

Posté : 12 janv. 2019 20:19
par Arizona Kid
Plutôt pris par mes travaux de dessin et d'écriture durant mon temps libre, je n'ai guère eu le temps, ces dernières semaines, de visionner les nombreux westerns récemment achetés et qui s'accumulent à côté de ma platine DVD,
ceci expliquant ma désertion provisoire de la rubrique principale de ce forum.

Néanmoins, après avoir enduré en début de semaine le barbant Les Couleurs du Désert (1931) -soi-disant avec Clark Gable, que je cherche encore, annoncé en vedette sur la jaquette mais en dixième position au générique... - , je
viens de découvrir cet Homme en fuite (1967) signé Don Siegel.
Une bonne surprise que cette petite production Universal, qui m'a donné quelques frayeurs au tout début: en voyant cette image 1.33 carrée, j'ai d'abord cru à un charcutage au Pan and Scan, avant que je ne comprenne la nature télévisuelle de l'oeuvre.

Un téléfilm, certes, mais qui peut se targuer d'un casting 4 étoiles, incluant entre autres deux figures non négligeables du genre: Henry Fonda et Dan Duyea, tous deux vieillissants mais encore sur la brèche.
Crasseux et dépenaillé durant une bonne partie du métrage, le premier renoue avec le rôle du faux coupable, qu'il tenait déjà chez Hitchcock dix ans plus tôt, tandis que le second, une fois n'est pas coutume, a troqué sa panoplie habituelle de crapule contre l'étoile d'un shérif pusillanime.

Accusé du meurtre sauvage d'une fille de joie, le nommé Chamberlain (Henry Fonda) , vagabond hirsute et mal fagoté, constitue le bouc-émissaire idéal pour les excités du Colt épaulant le faible shérif Hotchkiss (Dan Duryea).
Injustement traqué, Chamberlain ne pourra compter que sur le soutien d'une jolie veuve solitaire (Anne Baxter) et de son rejeton, un timide blondinet rêvant de devenir une fine gâchette.

Un scénario tout à fait classique au service d'un très honorable western, qui aurait eu toutes ses chances sur grand écran, à une époque où le genre était pourtant en pleine mutation transalpine.
A recommander aux amateurs de westerns hollywoodiens traditionnels, qui passeront à n'en pas douter un agréable moment devant leur télévision.

icongc1