Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!

Avatar du membre
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3599
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar Abilène » 26 févr. 2012 22:47

Image
Image
Image

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14197
Contact :

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar metek » 28 févr. 2012 1:45


Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4576
Localisation : Paris (Texas ?)

Re:

Messagepar Yosemite » 22 août 2012 22:02

Vixare a écrit : Autre chose mais là ça m'a bien fait rire, c'est lors de la scène finale, j'ai encore remarqué le nombre de coups tirés par le Duke sans recharger, je crois en être à 12 ou 13


Je me suis fait la même remarque et me suis rediffusé la scène pour les compter.
Il tire onze fois à l'intérieur de l'armurerie, puis il tire trois fois de l'extérieur pour atteindre le baril de poudre : quatorze coups donc au total ! :gun:
La scène de rechargement (les scènes d'ailleurs puisqu'il aurait dû recharger deux fois) a dû être coupée lors du montage :num1 .

Pas grave du tout en fait, il fallait avant tout préserver la dynamique et la tension qui règne dans toute cette séquence, c'est une bonne idée de ne pas avoir tenu compte du nombre de tirs je trouve, tant pis pour la vraisemblance, ce n'est pas ce à quoi on s'attache le plus ici il me semble.
Yo.
Modifié en dernier par Yosemite le 24 août 2012 7:50, modifié 2 fois.

Avatar du membre
John Elder
Barman
Messages : 20

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar John Elder » 23 août 2012 9:03

Tres bon film avec pas mal d'action ,de l'humour et des acteurs au sommet de leur forme.

Un de mes préférés de Monsieur Wayne!!
A man's got to do what a man's got to do!

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3609
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 23 août 2012 21:14

Egalement un des miens,très belle photo de ce grand acteur John!
Une des choses qui me plut en particulier(balot certes mais bon,les retrouvailles du Duke et de Dean Martin après RIO BRAVO!)
Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4576
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar Yosemite » 23 août 2012 23:07

Excellent western que celui-ci, une tonalité d’ensemble que je trouve très réussie et bien nuancée. De belles variations très cinégéniques qui exploitent le côté un peu potache déployé par ces quatre frères chamailleurs, chamailleurs mais non dépourvu d’un réel sentiment de fratrie.
John Wayne en frère aîné autoritaire mais attentif est très bien, il est très bien également en fils justicier voire vengeur.
L’apparition de Curley (George Kennedy) gomme d’ailleurs un peu cet aspect « vengeance » en renforçant la position de victimes des frères Elder. Position de victimes et même de persécution il faut bien le dire.

La distribution est soignée et elle offre une panoplie de personnages soigneusement déclinés, chacun possédant son ambition (de justice, de vengeance, de pouvoir,…) et au sommet de celle-ci sur côté « détestable », le tandem Morgan Hastings / Curley fait merveille.
Dès le début du film, le scénario nous met très vite dans le bain. Quelles que soient les personnes qui s’expriment, les louanges à l’égard de la défunte Katie se transforment en reproches plus ou moins voilés à l’égard de ses fils (et ce en premier lieu par le curé qui officie).
C’est tout l’attrait de ce scénario je trouve que de nous montrer un parti pris quasi unanime de Clearwater à l’encontre de ces quatre frères. Parti pris intentionnel et calculé comme celui de Hastings, parti pris légitime du représentant de la justice puisque John est recherché et parti pris plus vague d’un ensemble de détracteurs qui se nourrit justement dans l’affection porté à leur mère.
Je trouve ça assez adroit en termes de scénario, d’autant que les frangins ont un certain côté turbulents voire immature mais pas antipathiques dans ce qui nous est montré ici.
Alors voila, le spectateur a deux heures devant lui pour se faire son opinion.

Bien sûr, on sent bien que John n’est pas revenu au pays uniquement pour pleurer sur la tombe de sa mère, et que l’envie de régler ses comptes le turlupine avant tout. Curley sert un peu de faire valoir donc à cette démarche car dans le fond il n’apporte pas grand-chose à l’histoire n’étant jamais en mesure d’inquiéter John. Dès sa première rencontre avec un manche de pioche, on devine que le personnage aura du mal à relever son image de tueur (d’autant que je m’attendais à le voir réapparaitre avec une marque au visage, mais Hathaway a préféré le faire revenir intact ; sans doute pour lui préserver son crédit).
Il mourra d'ailleurs assez fadement pour un as de la gâchette qu'il se prétend être...

D’ailleurs, en poursuivant un peu plus autour du thème de la mort, malgré ces fameuses 14 cartouches grillées John n’aura jamais atteint le meurtrier de son père ! Il aura « juste » touché un baril de poudre qui, en plus, lui appartient… de fait, on ne voit pas Hastings mourir.
Le film débute donc autour d’un personnage qui est mort (Katie) mais qu’on ne voit pas mort et finit avec un autre qui, a priori meurt aussi (quand même), mais qu’on ne voit pas mort non plus (Morgan Hastings).
Une façon peut-être de continuer à faire flotter un doute dans l’esprit du spectateur et ainsi de préserver son quant à soi en ne le faisant participer à un quelconque deuil après tout. Un deuil, une certitude mortuaire qui nous serait dévoilé ne serait jamais que celle du scénariste en fin de compte.

Alors j’étais un peu en manque de Duke pas « young », mais alors vraiment, quel acteur fascinant. C’est quand il porte sa vareuse et qu’il est muni d’une carabine qu’il est le plus impressionnant je trouve.
Peut-être le film est-il un peu trop nourri de scènes de bagarres mais bon… ça fait du bien après tout.
A noter également de belles cascades au sol lors de l’attaque au bord de la rivière, il y a quelques sauts de la part des touchés qui sont assez stupéfiants.
Image

Impossible de ne pas non plus souligner la somptueuse photographie de Lucien Ballard. Dès l’apparition du train au générique le ton est donné, cela ne cessera pas tout au long du film. La scène en « semi-intérieur » près du corbillard est une splendeur de lumière, la rivière où se déroule l’attaque, la gare également… tout ceci est animé d’une couleur purement splendide.

Ci-dessous un plan doté d'une lumière extraordinaire, cette idée de luminosité quadrillée est une merveille du genre.
Image

Un western qui ne manque pas d'arguments pour figurer parmi les beaux et grands du genre.
Splendide.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4576
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar Yosemite » 23 août 2012 23:45

Ca c'est du "Duke"...
Image

Un plan qui n'est pas sans rappeler à plusieurs égards, Rio Bravo.

:sm43:
Yo.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3609
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 24 août 2012 14:48

D'où le retour de Dean Martin peut-être,ici en frangin... icongc1
Image

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4576
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar Yosemite » 26 août 2012 13:30

Une capture de ce film qui n'a rien de représentatif de celui-ci mais que j'ai conservée pour la belle carte qu'on voit au fond.
Image

Les états qui correspondent globalement à l'Idaho, l'Oregon et Washington en sont occultés. A mon avis, la Californie, le Nevada, l'Utah... ont également pris un coup de rabot...
L'idée est ici et en lien avec la récente discussion sur le topic des personnages mexicains (et de l'appartenance mexicaine de la Californie) de créer une sous-forum sur les cartes des EU dans les westerns.
Pas fastoche à animer en réalité car il s'agit de se situer aux différentes époques de cette construction étatique mais cela pourrait être enrichissant pour notre forum.
Je soumets l'idée donc...
Yo.

Avatar du membre
jamesbond
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 387
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar jamesbond » 06 nov. 2012 12:35

Personnellement ce n'est pas un de mes westerns préférés de Henry Hathaway malgré une bonne musique de Elmer Bernstein le compositeur des Comancheros,les Sept Mercenaires,Métal Hurlant et surtout le génial péplum de De Mille,Les Dix Commandements. Ce western a été filmé en pleine nature avec le talentueux directeur de la photo Lucien Ballard,ce sont les deux éléments que j'apprécie le plus dans ce western,l'air musical et les plans de la photo.Le reste est un western quelconque avec un scenario sans imagination et trop usé par une mise en scène un peu faiblard laquelle est trop tendue sur le frère ainé .Les acteurs ne sont pas mauvais particulièrement Dean Martin,John Wayne jouait toujours les hommes fort et cela me dérange un peu,le Duke a toujours été excellent que dans les films de Ford et dans quelques 'un de Howard Hawks,en revanche je trouve que le duo Wayne et Hathaway cela ne passe pas. Earl Hollman est un second rôle trop effacé alors que celui ci fait partie des 4 frères,quant au jeune frère interprété par Michael Anderson jr le héros de la série culte westernienne de mon enfance,Les Monroe avec une toute jeune actrice des année 60,Barbara Hershey son rôle est un peu oublié au dépend des deux acteurs principaux.Le passage de l'attaque de la rivière est certainement intéressant mais trop prévisible,bref un western hollywoodien de bonne facture mais certainement pas le meilleur de Henry Hathaway.
This is the West ,Sir . When the legende becomes fact, print the legende( The man who shot Liberty Valance,L' homme qui tua liberty valance)

Avatar du membre
lasbugas
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 11076
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Re: Les quatre fils de Katie Elder - The Sons Of Katie Elder - 1965 - Henry Hathaway

Messagepar lasbugas » 16 déc. 2012 9:55

Theatrical trailer - Bande annonce

Image






Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités