La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Le western au travers de ses thématiques, de classements de films, ...
Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7943
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY

Messagepar Sitting Bull » 03 avr. 2016 15:02

Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 3022

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY

Messagepar pass » 03 avr. 2016 15:22

Merci , grand chef :sm80: , donc ma mémoire ne me fait pas défaut .

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6162
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY

Messagepar yves 120 » 03 avr. 2016 15:37

limpyChris a écrit :Exemples HS, le sujet étant "Les charges de la cavalerie américaine, l'US Cavalry" ...
Mais bon, m'en fous.
Je suis en train de faire mes valises, me demandant si je dois tenter un dernier message explicatif sur "The Revenant", si cela en vaut la peine, puisqu'au salon, il y a la pendule qui dit oui, qui dit non, qui dit je t'attends ...


Pas la peine de faire tes valises , ni d 'attendre la pendule qui dit oui dit non , vous êtes très bien l 'un et l autre chacun dans sa catégorie , perso je me régale bien et même je vous soupçonne d 'être sensible qui chez moi n 'est pas un signe de faiblesse , en plus je me marre bien avec vous , santé :beer1:

PS, Laissez tranquille ce " Revenant " il va finir par " Hanté" la maison :mrgreen:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24112
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 13 mai 2016 18:58

quelques ouvrages anglais spécialisés : :horse:

Bluecoats. the U.S. Army in the West 1848-1897–
1995 de John. Langellier

Image


Frontier Regulars: The United States Army and the Indian, 1866-1891
1984 de Robert M. Utley

Image


Army Regulars on the Western Frontier, 1848-1861 by L.D. Ball (31-Dec-2001)
de L.D. Ball
Image

The Buffalo Soldiers: A Narrative of the Black Cavalry in the West,
2007 (1ère edition en 1967) de William H. Leckie’s

Image


The American Indian Wars 1860-1890 (Men at Arms Series, 63)
1992 de Philip Katcher

Image


The Frontier Army in the Settlement of the West Hardcover
1999 de Michael L. Tate

Image


Five Years A Cavalryman Or, Sketches Of Regular Army Life On The Texas Frontier, 1866-1871 (Western Frontier Library)
1996 de H. H. McConnell

Image

The U.S. Army in the West, 1870–1880: Uniforms, Weapons, and Equipment
de Douglas C. McChristian 2006
Image
Commentaire par Last Stand 1876 le 26 août 2001 sur Amazon :
"La perception que nous avons des "tuniques bleues" et de son "look" est celle véhiculée par les westerns hollywoodiens. Cette image est souvent erronée, différente de la réalité historique. "The U.S Army in the West, 1870-1880 : Uniforms, Weapons, and Equipment" est un livre précis et grandement illustré (nombreuses photos en noir & blanc) retraçant d'une façon très détaillée et complète l'uniforme, l'armement et l'équipement portés par les soldats de l'armée américaine au plus fort des guerres indiennes. C'est une mine d'informations qui en fait un ouvrage indispensable pour tous ceux, historiens, peintres, dessinateurs de BD, cinéastes, figurinistes, uniformologues, passionnés d'armes anciennes... qui s'intéressent au Far-West et à ses "tuniques bleues". Sans aucun doute,"The U.S Army in the West" trouvera une place de choix dans votre bibliothèque et complétera "Army Blue : the Uniform of Uncle Sam's Regulars 1848-1873" et sa suite "More Army Blue : the Uniform of Uncle Sam's Regulars 1874-1887", les magnifiques ouvrages de J.P. Langellier consacrés exclusivement aux uniformes, et "The Horse Soldier - the United States Cavalryman : His Uniforms, Arms, Accoutrements, and Equipments, Volume 2, 1851-1880",une référence également, de R. Steffen qui traite seulement de la cavalerie."



Encyclopedia of Indian Wars: Western Battles and Skirmishes 1850-1890
2003 de Gregory F. Michno
Image


Traveler's Guide to the Great Sioux War: The Battlefields, Forts, And Related Sites Of America'S Greatest Indian War
1996 de Paul Hedren

Image


A Guide to the Indian Wars of the West (Bison Book)
1998 de John D. McDermott
Image


ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24112
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 02 oct. 2016 21:44

The United States Cavalry - An Illustrated History Paperback – 1985
by Gregory J. W. Urwin
Image

By Acute Observer on January 2, 2014
Format: Hardcover
The United States Cavalry, Gregory Urwin

From 1833 to 1917 the Cavalry was a vital part of the US Army and important to victories (‘Preface’). Many famous commanders were from the Cavalry. Colonel Richard M. Johnson was later elected Vice-President with Millard Fillmore. This book is a concise history. There are many illustrations in this 192 page book, with a ‘Contents’, ‘Bibliography’, and ‘Index’.

1) 1776-1783. The Continental Light Dragoons began when an independent militia company volunteered for scouting and patrol. Mounted soldiers could travel faster, and were feared by foot soldiers. Washington organized cavalry regiments, but horses were hard to procure.
2) 1784-1815. The Continental Army was disbanded in 1784 (while British garrisons remained in the Northwest Territory). The US raised an army to attack the Indians there. After the Treaty of Greenville the size of the Army was reduced. The “XYZ Affair” led to an increase. The Battle of Tippecanoe led US Rangers to patrol the frontier, then to an increased US Army. Indian warfare was one of the causes of the War of 1812. In 1815 Congress abolished the cavalry as too expensive.
3) 1832-1836. Congress established a regular regiment of dragoons in 1833 since infantrymen were not equal to a mounted enemy. They escorted wagon trains along the Santa Fe Trail (where manufactured articles were sold for gold and silver). Colonel Henry Dodge negotiated peace treaties with the Indians. They also kept “white undesirables” out of Indian Territory.

4) 1836-1848. The Seminole War was a guerilla war, the Army could not win until they destroyed Indian villages, property, and food. They patrolled the Indian settlements on the prairies. The Mexican War saw fighting in Texas, the New Mexico Territory, California, and Mexico. Victory resulted in the US reaching from the Atlantic to the Pacific.
5) 1848-1861. The increase in size and population led to 22 separate Indian Wars without increased soldiers. Large frontiers needed cavalry to travel long distances. They patrolled against marauding Indians. Increased immigration led to 60% of soldiers being foreign born. The Cavalry kept the peace in the Kansas conflicts.
6) 1861-1865. The divisive issue of slavery exploded after the election of Abraham Lincoln. Most of the Army was stationed on the frontier. More American died in the Civil War than the total lost from the Revolution to Korea. The Cavalry used revolvers and repeating carbines. The availability of horses limited the size of the troops. Cavalry could capture a strategic position and hold off the enemy until infantry support arrived.

7) 1865-1890. The US Army was expanded after the war, then trimmed back. A high percentage were foreign born. Harsh conditions led to many desertions. Indians used the hit-and-run tactics of guerilla warfare. The need for supplies tied the Cavalry to their supply trains, except for pack mules. There is a summary about Custer’s last years (pp.153-159).
8) 1890-1918. The end of the Indian Wars was followed by Imperialist adventures in Cuba and the War with Spain. The defeat of Spain was followed by the Filipino revolt for independence. The revolution in Mexico led to a Punitive Expedition against the Villistas. A war seemed near (p.178). This was the last major use of cavalry. Cavalry units were converted field artillery.
9) 1918-1944. Budget cuts led to a smaller army. The cavalry’s only action was against the Bonus Marchers in Washington DC. Mechanization increased, armored cars and light tanks replaced horses beginning in 1931. Horses took up too much room on transports. Today mobility is accomplished by helicopters and tanks.
(Amazon)
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2393
Localisation : depts 13 et 05

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar major dundee » 21 déc. 2016 0:10

A distant trumpet - 1963 - Raoul Walsh.

Image

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2393
Localisation : depts 13 et 05

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar major dundee » 28 déc. 2016 22:44

USMC présente un bouquin "Army Regulars 1848-1861"...super pochette, j'imagine l'embrouille entre pro-sudistes et fidèles à l'union au moment de la Sécession.

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2393
Localisation : depts 13 et 05

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar major dundee » 28 déc. 2016 22:53

Dans un épisode de "Nord et Sud", une super scène, la séparation des Yankees et des Rebs dans un fort du Far West ...un cavalier bleu dit à son officier qu'il regrette de l'avoir sauvé au cours d'une attaque des Comanches puisque celui-ci choisit le camp Confédéré.
Pas moyen d'illustter mon propos , j e trouve pas d'image de cette scène.

Madame S.
Trappeur
Trappeur
Messages : 3054
Localisation : Paris Dans le 91

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar Madame S. » 13 août 2017 9:29

Soldat Bleu (1970)
Image
Major Dundee (1965)
Image

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7943
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar Sitting Bull » 15 août 2018 18:34

"Les cavaliers" (The horse soldiers - J.Ford - 1959)

Image

Au repos. :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

MARCHAND
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4027

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar MARCHAND » 10 août 2019 7:48

Image
Image

Mackenzie's Raiders (1958–1959)
Errare humanum est...

Franc Suisse
Forgeron
Messages : 70

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar Franc Suisse » 12 août 2019 17:30

Les films westerns nous trompent trop souvent.

Les Tuniques bleues ne sont-ils pas aussi pour l’infanterie et l’artillerie ?

Dans les films quand nous montrent-ils la réserve de poneys chez les indiens, qui devait être de quatre à six poneys pour un guerrier ordinaire ? (Les grands chefs en possédaient jusqu’à 40.)

Pourquoi lors de représentation de la cavalerie US dans les westerns, il est toujours montré des chevaux bruns ?

Voyez ci-dessous, extrait tiré du livre de David Cornut : Little Big Horn, autopsie d’une bataille légendaire.

Le fer de lance de l’armée, le 7e de cavalerie, est en pleine mutation. Depuis ses débuts dans la guerre contre les Indiens, le régiment a rarement été au complet. Il est du devoir de Custer d’habituer chaque commandant de compagnie (50 hommes en moyenne) à manœuvrer avec les autres. Le colonel doit aussi rehausser le moral catastrophique des hommes. Pour ce faire, il décide de fournir le régiment en montures fraîches, fourrage et rations supplémentaires. Il ordonne aussi que chaque cavalier soit dorénavant présentable : armes graissées, bottes cirées, redingote bichonnée jusqu’au moindre pli… Afin d’augmenter la puissance d’attaque du 7e, le colonel crée un corps d’élite formé des meilleurs tireurs recrutés durant les fréquents exercices. C’est le lieutenant William Cooke qui prend le commandement de cette troupe.
Custer organise aussi ses éclaireurs en les divisant en détachements qu’il met sous le commandement de « Californie » Joe, un homme expérimenté. Douze éclaireurs Osage sont par ailleurs sélectionnés par le colonel pour leur précieuse connaissance du terrain. Si ces changements donnent un nouveau souffle au 7e, Custer n’est pas totalement satisfait. Il n’oublie jamais l’héritage de Joachim Murat : le prestige de la cavalerie. Il ordonne que chaque compagnie possède sa propre couleur de chevaux, empruntant un concept de l’époque napoléonienne. La compagnie A obtient les chevaux noirs, la compagnie B les bruns, la compagnie K les Sorrel, la compagnie E les gris, la compagnie I les bais… Le 7e se forme ainsi une identité particulière. Custer emporte aussi avec lui son fanion personnel hérité de la guerre de Sécession, puis il décide de chercher un hymne pour son régiment. Le colonel a toujours le désir de former un esprit de corps. Pendant la guerre de Sécession, il emmenait avec lui une fanfare à cheval qui jouait un air doucereux, « Yankee Doodle ». Il avait remarqué que cette musique donnait du baume au cœur des soldats qui se sentaient ainsi réunis. Pour le 7e, Custer choisit « Garry Owen », un traditionnel irlandais joyeux et rythmé ; il donne personnellement 50 $ (sa paie est de 30 $ par mois) pour acheter des instruments. Le 7e aura donc une fanfare. Et un hymne distinctif. L’arrivée de Custer agit comme un ouragan qui emporte la démoralisation de la troupe et ses problèmes apparents. Mais les conflits d’intérêts et d’opinions demeurent, comme le ressentiment de Benteen et son clan anti-Custer… Le 12 novembre 1868, l’expédition, composée de 450 chariots de ravitaillement, de 11 compagnies de cavalerie (du 7e), et de deux compagnies d’infanterie (38e et 5e régiments), pénètre en Territoire Indien. La fanfare de Custer entonne « Out of the Wilderness », une chanson de la guerre de Sécession dont le refrain a le mérite de plonger les soldats dans la réalité :

« Si tu veux sentir l’enfer,
Il te suffit de rejoindre la cavalerie, rejoindre la cavalerie.
Si tu veux sentir l’enfer, Alors rejoins la cavalerie,
Nous ne rentrons pas à la maison. »

[If you want to smell hell,
Just join the cavalry, join the cavalry;
If you want to smell hell,
then join the cavalry,
we’re not going home.]

450 chariots et les 650 hommes de la cavalerie, devaient avoir fière allure. Mais avant d’arriver à ce résultat, plus de mille hommes irréprochables, Custer a dû batailler et éliminer les éléments les plus nocifs, sans toutefois complètement réussir dans cette difficile tâche.

Loco
Marshall
Marshall
Messages : 2841

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar Loco » 12 août 2019 18:02

Juste pour ce qui concerne les chevaux, de la cavalerie ou autres, on voit le plus souvent des chevaux bruns parce que la robe baie est la plus répandue. Il se glisse de temps à autre dans les films d'autres robes, en particulier pour les chevaux des personnages principaux (noir, blanc, pie, isabelle, tacheté). Little Joe dans Bonanza monte un pinto superbe, Ben Cartwright a souvent un isabelle, Adam, je ne sais plus, mais à mon avis, un cheval noir...

Pour les Indiens, je ne connais pas les chiffres. Il me semble que celui qui avait le plus de chevaux était le meilleur voleur de chevaux, ou celui qui avait le plus de filles à marier, pas forcément le chef. Par ailleurs, vu l'origine diverse des montures, on pouvait trouver dans leurs rangs toutes les robes et races, même si l'appaloosa est évidemment celui que l'imagerie populaire préfère.

Le cascadeur Chuck Roberson avait dû peindre son cheval bai Cocaine en noir pour le tournage de The Wonderful Country / L'Aventurier du Rio Grande à Durango, au Mexique, pour correspondre au cheval que montait Robert Mitchum ou une autre cascade, j'ai oublié, je vérifierai. Quand il avait ramené le cheval, une fois le film terminé, il avait eu toutes les peines du monde à passer la frontière, ce cheval peint semblant plus que suspects aux douaniers mexicains... qui le croyaient volé.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7943
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar Sitting Bull » 12 août 2019 18:02

Intéressant. :num1
J'(n)ai trouvé (que) "Gary Owen"

Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Loco
Marshall
Marshall
Messages : 2841

Re: La Cavalerie américaine ou l'US CAVALRY (les "Tuniques Bleues")

Messagepar Loco » 12 août 2019 18:18

La version Raoul Walsh du choix de l'hymne régimentaire, avec l'excellent George P. Huntley au chant et au piano.



Dans Custer of the West et Son of the Morning Star, le regroupement des chevaux par robe et par compagnie est respecté (dans l'esprit, sinon la lettre).
Dans le film de Siodmak, on alerte 6 ou 8 blancs avec des bais, quelques gris à l'occasion, mais les bais restent en majorité. Cependant, l'idée est rendue visuellement.
Dans le téléfilm de Mike Robe, il me semble que le détail était plus poussé - les couleurs correspondant effectivement aux compagnies du 7e.
Dans Les Compagnons de la Gloire, je ne me souviens plus. McCabe / Andrew Duggan montait, me semble-t-il, un magnifique cheval blanc, mais je peux me tromper.
Quant à Errol Flynn et ses camarades, leurs chevaux étaient... en noir et blanc ! :wink:


Retourner vers « Le Western : thématiques, classements et autres sujets de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités