Sergio Leone, imposteur ou génie ???

Le western au travers de ses thématiques, de classements de films, ...
Avatar du membre
SuperJerome
Forgeron
Messages : 72
Localisation : Saint-Lô

Sergio Leone, imposteur ou génie ???

Messagepar SuperJerome » 26 oct. 2005 0:18

Stupéfiant !!!

Dans le DVD "Mon nom est personne", l'entourage de Sergio Leone tire à boulets rouges sur son génie cinématographique...

En effet, au bout de trente minutes d'entrevue ses anciens scénaristes se lâchent et nous présentent un Leone à l'opposé de son image : inculte, menteur, sans aucune connaissance des techniques du cinéma. Si la façon dont ils présentent le "génie" de ses films est assez comique, ce n'est pas du tout le cas du réalisateur beaucoup plus sérieux. Furieux, Tonino Valerii ne peux même pas s'empêcher de l'insulter grossièrement au lieu de faire le commentaire audio habituel.

Sergio Leone, imposteur ou génie ? Qu'en pensez-vous ?
Modifié en dernier par SuperJerome le 26 oct. 2005 23:12, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 262
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 26 oct. 2005 1:27

Perso j'ai toujours trouvé Léone très surestimé, et Il était une fois dans l'Ouest l'un des films les plus ennuyeux jamais tournés. Autant j'apprécie les films d'horreur et les péplums italiens, autant le western spaghetti à quelques exceptions près m'a toujours semblé une hérésie.
Il y a beaucoup d'anecdotes peu flatteuses qui circulent sur Léone. Par exemple, Robert Aldrich avec qui il co-réalisa le péplum Sodome et Gomhorre le détestait cordialement. A l'en croire, Leone tira au flanc pendant tout le tournage ou presque, de sorte que le produit final est pratiquement l'oeuvre du seul Aldrich.
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Avatar du membre
pouêt
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1269
Localisation : Bétaille (Lot)

Messagepar pouêt » 26 oct. 2005 8:57

Pour ma part, IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST, c'est la crème de la crème des westerns spaghetti. Et c'est même mon film préféré tout court. D'une façon générale, j'aime beaucoup l'oeuvre de Sergio Leone. J'ai récemment lu un bouquin sur lui (une sorte de long entretient avec Léone à la fin de sa vie qui -forcemment- est très flatteur pour lui). J'ai donc du mal à dire du mal du bonhomme.
J'attends de recevoir MON NOM EST PERSONNE et de voir ces bonus dont tout le monde parle pour éventuellement réviser mon opinion. Mais ce dénigrement du "maestro" par ses disciples et ses confrères n'est-elle pas simplement de la rancoeur et de la jalousie mal placée ? A voir...
En attendant, je continue de penser que Léone est un pur génie et non un imposteur. Jusqu'à ce qu'on me prouve le contraire !
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Avatar du membre
nathan
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1300

Messagepar nathan » 26 oct. 2005 12:56

J'avais déjà lu pas mal de chose négatives sur Sergio Leone : cinéaste capricieux, sale, tyrannique, prétentieux.... Comme pour Sergio Corbucci d'ailleurs !

Cependant , je ne juge pas le personnage puisque je ne l'ai pas connu mais plutôt ses films. Je veux bien admettre que Leone ait été bien entouré dans son équipe mais je ne pense pas que la réussite de westerns comme Et pour quelques dollars de plus ou le bon la brute et le truand soient uniquement l'oeuvre de ses talentueux collaborateurs.
Il y a bien une Leone's touch dans la manière de filmer (les fameux gros plans détaillés), un souci du détail et d'authenticité ( encore que les cigales dans il était une fois dans l'ouest m'a toujours fait sourire).

Sans crier au génie , il est indéniable que Leone a quelque peu bousculé le genre et quoiqu'en dise les pourfendeurs du western spaghetti , l'influence de celui-ci sur le cinéma d'aujourd'hui a été très important puisque il est source d'inspiration de nombreux jeunes cinéastes doués.

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10262
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 26 oct. 2005 13:01

Franchement une polémique comme ça quand on a à son palmarès, La Trilogie des Dollars, Il Etait une Fois la Révolution, L'ouest, L'Amérique.
Il est mort, il ne peut pas se défendre, mais ses films parlent d'eux même!
A mes yeux des films parfaits!
Alors qu'il soit imbu de lui-même, moi je m'en contrefout! Walsh était-il un saint?
De toutes les façons les chefs d'oeuvre ne se font pas tout seul!
Pourquoi un film doit-il plus à un réalisateur qu'a un chef opérateur, ou à un acteur???? C'est un ensemble pour moi et il s'avére que Leone a su très bien s'entourer!
L'aigreur de Valerii vient du fait que pour beaucoup Mon nom est Personne est un film de Leone! L'histoire retiendra le nom de Leone à jamais. Celui de Valerii, j'en suis moins sûr.
Moi, j'aime Mon nom est Personne, qu'il soit réalisé par untel ou untel, je m'en balance.
Image

Avatar du membre
SuperJerome
Forgeron
Messages : 72
Localisation : Saint-Lô

Messagepar SuperJerome » 26 oct. 2005 13:25

Je suis d'accord avec Personne (le modérateur qui a fait le dernier commentaire, vous m'avez compris :wink: ) : un film ne doit pas plus à son réalisateur, qu'a son chef opérateur, ou à ses acteurs; c'est un tout. Je remarque seulement que les films tels que "Le bon, la brute et le truand", "Il était une fois en Amérique", "Il était une fois dans l'Ouest", etc. sont fantastiques et ont tous un point commun : Sergio Leone...
Modifié en dernier par SuperJerome le 26 oct. 2005 21:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
christian ( houba )
Trappeur
Trappeur
Messages : 3177
Localisation : arry-moselle district de Rio Bravo

Messagepar christian ( houba ) » 26 oct. 2005 14:26

la cinémathèque ne lui rendrait pas autant d' hommages s'il était nul

et le western américain après Leone s'est souvent inspiré de Leone

cool
carpe diem

Avatar du membre
Sentenza
Convoyeur de bétail
Messages : 248
Localisation : sur mon cheval
Contact :

Messagepar Sentenza » 26 oct. 2005 17:28

Pour ma part, IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST, c'est la crème de la crème des westerns spaghetti. Et c'est même mon film préféré tout court.


moi je pense comme pouêt c'est mon film préféré tous genres confondus alors "Leone est un imposteur" j'y crois pas du tout
"dans le fond de quoi l'homme a t'il besoin réellement? rien que d'un bon café et d'un peu de tabac...." -Johnny Guitar-
"je connais deux choses plus belles qu'un revolver : une montre suisse et une femme de n'importe où" -La rivière rouge-

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 262
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 26 oct. 2005 20:40

christian (houba) a écrit :et le western américain après Leone s'est souvent inspiré de Leone


Hélas, mille fois hélas! :cry:

Falcon,
Fordo-walshien intégriste
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Carcasse
Shérif
Messages : 2505
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 26 oct. 2005 20:43

Nous connaissons et admirons tous Kirk Douglas (et même plus que ça !). Dans son bouquin, il tire à boulets rouges sur King Vidor, assurant même qu'il aurait fort peu participé à "l'Homme qui n'a pas d'étoile". Pourtant certains aficionados, dont j'espère faire partie, ont certifié reconnaître la "patte" du réalisateur.

Alors, ce qui est dit sur les films, après que les réalisateurs soient morts, je m'en bats l'œil !

Vous le savez, j'en ai parlé, après avoir vu une dizaine de westerns italiens... je n'aime pas ça ! Pourtant, j'ai toujours mis Leone hors-concours car j'apprécie les 4 ou 5 westerns qu'il a tournés (j'ai toujours hésité à reconnaître "qu'il était une fois la révolution" fut un western). J'avoue une très nette préférence pour "Il était une fois dans l'ouest" et, à un degré moindre, pour "Et pour quelques dollars de plus" (je suis prêt à en débattre ; accrochez-vous aux branches !).

Et qu'importe ce que les corbeaux* disent... Rimbaud, trafiquant d'armes comme d'esclaves, n'était pas un homme que j'eûsse aimé compter de mes amis, mais son œuvre est immense !

Ainsi, il semble évident, mon simple avis, que le grand Sergio a apporté quelque chose au cinéma... et pas seulement au western ; il suffit de regarder comment (et combien !) il a été copié par énormément par ces piètres vautours... et je suis suffisamment chaud pour rencontrer en duel quiconque m'affirmera le contraire ! (Stumpy m'a prété sa gatling). Que l'on aime, que l'on aime pas, chacun est libre, c'est autre histoire ; heureusement, d'ailleurs !

* S'cusez les erreurs, les gars, c'est de mémoire ; je ne suis même plus sûr de l'orthographe du nom du critique... ce qui tend à prouver combien il a marqué la mémoire collective !
Si le coup de bec, de Beck, t'éveille,
Ô Thomas Corneille,
En l'obscur' tombeau,
Laisse le critique
Qui baille aux corneilles,
Et plains le public
Qui baille au corbeau...
Alexandre Dumas
En réponse au critique Beck (qui avait commis une pièce qui s'appelait "le Corbeau" et qui avait écrit au sujet des Dumas père et fils : "Comme les deux Corneilles, ils sont deux Dumas, mais aucun n'est Pierre et deux sont Thomas")

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 262
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 26 oct. 2005 20:50

Les mémoires de Kirk Douglas sont tout de même une entreprise colossale d'autoglorification et de règlements de comptes... Ainsi, il s'en prend violemment à Howard Fast (auteur de SPARTACUS) qui a répondu tout aussi vertement que Douglas, tout grand acteur qu'il soit, était "un homme vulgaire et un menteur". A prendre avec un grain de sel donc. La plupart des historiens s'accorde à dire que L'Homme qui n'a pas d'étoile est bien un film de Vidor.
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Carcasse
Shérif
Messages : 2505
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 26 oct. 2005 21:26

:D C'est, en plus clair, ce que je voulais faire comprendre... Ainsi, le parallèle n'en est que plus évident ! cool

o'malley
Cavalier solitaire
Messages : 106

Messagepar o'malley » 28 oct. 2005 21:40

Leone est un maestro du cinéma comme l'a démontré ses westerns mais surtout son chef d'oeuvre (et un des plus grands films de tous les temps): Il était une fois en Amérique, une oeuvre somme comme il en exsite peu au cinéma.


Je pense que Valerii est jaloux de Leone, de ne pas avoir su s'imposer face à lui...Je n'ai pas encore vu ces commentaires,n'ayant pas acheté le DVD (mas VHS tient encore le coup...) mais j'avoue que je serai curieux de voir ces fameux bonus...

Avatar du membre
Capitaine Quincy Wyatt
Squaw
Messages : 399
Localisation : dans les marais poursuivis par les indiens...

Messagepar Capitaine Quincy Wyatt » 28 oct. 2005 22:24

Imposteur : Il devait l'être un peu pour avoir signé ses premiers films sous un pseudonyme. :)

Génie : Je ne le connaissais pas intimement pour savoir si Sergio Léone était un génie. :roll: En tout cas, il est pour moi un réalisateur qui m'a accompagné lors de mes premières découvertes cinématographiques, je pense en premier à son film mythique "Il était une fois dans l'Ouest" que je voyais régulièrement dès que l'occasion se présentait.

Mais pour ma part son chef-d'oeuvre testamentaire se nomme : Il était une fois en Amérique.
Un film bouleversant et à la fois lyrique ! :wink:

Avatar du membre
nathan
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1300

Messagepar nathan » 04 déc. 2005 11:35

Je viens de retrouver un article intéressant publié dans la revue Ciné-Acteur en 1984 , à l'occasion de la sortie de Il était une fois en Amérique, pendant le festival de Cannes.

Voici la première page que j'ai scannée
Image

La suite (5 pages) est en ligne à cette adresse dans une archive zippée :
http://www9.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=6146


Retourner vers « Le Western : thématiques, classements et autres sujets de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités