Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Le western au travers de ses thématiques, de classements de films, ...
L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 18 août 2018 16:08

Feuille de Saule a écrit :A mon post ci-dessus à propos de l'élégance qui perdure au-delà du changement de costume, j'ajoute que... tout le film est rempli d'images "carte postale"
La fête, par exemple, où les décorations sont tellement superbes et fournies en feuillages
>> il y a une sublimation de l'ensemble, un jeu d'imagerie autour d'un monde de légende


Une carte postale qui s'assombrit et dont Eastwoood a retenu le côté noir, en y mêlant d'autres poncifs qui sauteront aux yeux d'ici quelques années.

Côté costume, sans -trop- vouloir polémiquer, je vous invite à regarder les dessins des comic books, genre Kit Carson ou autres... :wink:
En tirant le trait, une disparition du cow-boy chantant ?

Avatar du membre
Feuille de Saule
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 197
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar Feuille de Saule » 18 août 2018 16:54

C'est toi qui a dit qu'il était "sapé" (je résume). Moi, j'avais seulement soulevé le fait que selon les codes de la commission Hays, le héros doit "présenter bien", c'est à dire qu'il doit être propre, pas froissé, pas décoiffé, mais le costume lui-même reste en fonction de ce qu'il est dans le scénario.
Tu as dit qu'après son arrivée à la ferme, il est moins élégant du fait qu'il a changé de costume.
Pour moi, son vêtement du départ n'a en lui-même rien de particulièrement somptueux. Si j'ai mentionné les trappeurs de l'Arkansas, c'est parce que le héros trappeur y est très élégant (on se demande bien pourquoi). Je ne transcrirai pas la description ici : j'ai la flemme de recopier (et peut-être pas le temps non plus). Mais le costume de Shane est en fait plus modeste !
Les seuls éléments qui le rendent particulier sont le ceinturon de son revolver et la chevalière. Là oui, il y a une apparence qui tend vers le pro du revolver. J'ignore ce qu'en dit le code Hays (je ne le connais pas par coeur, quand même), mais je soupçonne que cette splendeur soit à prendre en élément négatif (rendant le héros un chouia moins comme il faut). En tous cas, le contraste qu'elle produit avec l'habit de peau accorde au personnage beaucoup de mystère.
En changeant de costume, il ne perd pas son côté "propre sur soi" (et pourtant, quand on travaille la terre, il y a des occasions de se salir). Mais il perd son apparence mystérieuse.


Carte postale : je parle du style des images.
Décors / lumières / détails d'image
Pour moi, il y a une acceptation de ce que les contraintes imposées ne permettent pas de réalisme, et en conséquence, une sublimation de type "livre d'image". Chose qui convient très bien à une légende.
Image

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4228

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar laurent » 18 août 2018 17:41

L.. a écrit :En tirant le trait, une disparition du cow-boy chantant ?


Pas faux L.

Je dirais plutôt que Shane clôture une époque.
Pas tellement celle des "Singing Cowboys", commencée vers 1937-1938 et qui, tant bien que mal (et même avec l'étonnant succès que l'on sait), à cohabité avec le type de personnage dont est issu Shane.
Je veux parler de la lignée du cow-boy héros de facture plus traditionnelle (qui lui ne poussait pas forcement la chansonnette ou même jamais), celle dont les patriarches se nomment Tom-Mix, William S.hart ou broncho billy Anderson (et il est important de faire le distinguo).
Mais là, on touche quasiment à des figures divines (bon en même temps c'était des gars d'exception dans la vie civile...donc...).

Non, la vulnérabilité de Shane et la gravité de son personnage, les défauts sensibles de sa cuirasse, le font classer plutôt parmi les bayards du far-west aux côtés des buck Jones, william Boyd (hopalong Cassidy), bob Steele ou encore ken Maynard (et consort du genre B), qui eux sont encore faillibles, contrairement à leurs aînés qui tirent plus de l'archange que de l'humain.

Le dernier cow-boy chantant (chronologiquement parlant) est bien rex Allen dans "Phantom Stallion" (1954).
L'apanage de ce dernier est certes l'héroïsme, mais renforcé toutefois par une constance absolue dans les domaines du panache et de l'optimisme, de la joie et de la bonne humeur.
On est tout de même loin de Shane.

La seconde guerre mondiale a laissé des traces indélébiles, la guerre de Corée bat son plein, le tout dans un climat de guerre froide, alors qu'une nouvelle jeunesse rebelle (phénomène encore inconnu) pointe le bout de son nez.
Alors effectivement, Shane clôture une époque et de façon plus visible que rex Allen dans ses westerns de série B (tout au moins pour les critiques) : celle d'une Amérique sûre d'elle même et confiante dans son avenir.
ImageImageImage
ken Maynard

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 18 août 2018 22:00

Oui, ces "Bayard" du Far-West...que les imageries populaires ont illustrés à foison. Je pense à cela.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 19 août 2018 8:14

Clint Eastwood sur Pale Rider :

Image
Image

Pale Rider Le cavalier solitaire, extrait du dossier de presse Warner Columbia, France, 1985 -sortie nationale: 14 août 1985.

Archives: L..

(Cliquer sur les documents pour les afficher en grand.)

Compte Supprimé 9E
Marshall
Marshall
Messages : 248

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar Compte Supprimé 9E » 19 août 2018 12:16

Message supprimé.
Modifié en dernier par Compte Supprimé 9E le 16 sept. 2018 17:16, modifié 1 fois.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 19 août 2018 12:43

Bah, rien de tragique il y a beaucoup de sous-texte dans les prises de bec, qu'il serait déplacé de commenter trop en avant.

Sur Clint Eastwood, le jugement moral bien-pensant a hélas toujours existé, il faut dire qu'il est spécifiquement rétif et rebelle à toute classification. Je renvoie au livre de Guérif pour une anthologie des jugements moraux qu'il a récolté. Après, le jeu de baffes est réciproque, il faut s'y attendre, l'accepter et l' assumer.

Pour ma part, je retire de la comparaison le mélange des structures Shane et L'homme de hautes plaines, Eastwood gommant ce qu'il a dû ressentir vieilli de Shane. Ce vieillissement des formes peut être mal vécu par certains, et susciter des réactions que chacun qualifiera comme il le voudra.

Je n'aurais pas revu ni Pale Rider (depuis 1985) ni Shane (depuis une dizaine d'années), ces jours ci sans ce débat. Donc, acte. :wink: De belles séances de cinéma.

On devrait m'envoyer des scans du Starfix, je les passerai sitôt reçus. Cela complétera le dossier, qui, ce soir ou demain matin, sera étoffé du synopsis français de Je vends cher ma peau, le remake italien de Shane, avec Mike Marshal.

Puis, les scénaristes de Pale Rider seront donc entendus. :wink:

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 19 août 2018 21:41

La reprise de Shane, dans Je vends cher ma peau (1967), résumé, extrait du synopsis Audi Films, France, 1971.


Image

Cliquer sur le document pour l'afficher en grand.
Archives: L../monnomestpersonne1973.blogspot.fr

Le document est reproduit intégralement ici:

viewtopic.php?f=10&p=283992#p283992

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2226

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar limpyChris » 19 août 2018 23:52

Vin a écrit :
Nous étions une quinzaine à table hier, de 6 mois à 63 ans... Ayant lu ce post, j'ai demandé qui connaissait Ladd ? moi seulement..Qui connaissait Eastwood? Tout le monde, sauf le gamin de 6 mois...Et encore, on a mal compris sa réponse


Voui, Vin, tu sais que je t'aime bien, mais là, c'est pas un peu spécieux comme argument ... ? Alan Ladd est décédé (je l'écris en petit pour ne pas faire de peine à Yves, on dirait qu'il n'est pas au courant) il y a 64 ans, alors que Clint tourne encore, et dernièrement sur un sujet qui a touché les Français ...
Que seul celui de 63 ans connaisse un type mort il y a 64 ans et dont on ne revoit guère de films à la télé -sauf le film qui nous intéresse ici il y a une semaine- ne doit pas surprendre ... Ça prouve juste que tu fais mal ton boulot de passeur cinématographique dans ta famille !! :wink: :wink:
Chez moi, tout le monde sait citer les noms de Dan George, Will Sampson, Jack Elam ... Et i'z'ont intérêt ! Tout ça, c'est une question d'éducation, de nerf de boeuf et de 'à la cave sans manger tant que tu m'auras pas donné le générique complet de "She Wore a Yellow Ribbon !" !
Hein ? Je ... :arrow:
Ouais, bon, d'accord, mais y a pas que d' la connerie. Y en a. Mais y a pas qu' ça ... :wink:
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

limpyChris
Westerner
Westerner
Messages : 2226

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar limpyChris » 20 août 2018 0:09

Ouais, bon, d'accord.
54.
Mais là, tu chipotes.
Ça joue pas. 64, 54 ...
Et p'is, t'as vu l'heure ?! et p'is, l' a fallu que j'essaye la nouvelle adresse de Bourbon que Chargin' Burp-'ardon, Bear a dégotté chez Slim le Borgne, i' fournit la rez en loucedé. Alors, bon, on a essayé un peu.
(Pourtant j'avais tout bien compté les dizaines sur mes doigts, b***l !)
Allez, je vous laisse à vos commentaires sérieux.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 20 août 2018 7:10

Ce n'est pas affaire de notoriété qui fait débat, même si celle d'Alan Ladd est très faible de nos jours -le première fois que je l'ai vu, il y a fort longtemps, dans Ombres sous la mer....). Tout le monde le connait ici, les participants forment ce public cinéphile dont parle ci-dessus Clint Eastwood.

Le forumeur Hart fait, en définitive, de la comparaison entre les 2 films, et du western, une seule affaire de morale, on est dans "la morale du travelling". Le procureur Hart juge du haut de sa suffisance omnisciente, attribue bons et mauvais points au sens de ce qu'il pense être le bien et le mal, du seul point de vue de sa morale bien pensante: il est dans le camp du bien, ce pauvre Clint Eastwood, démon de narcissisme, serait bien dans celui du mal, s'attaquant d'une insupportable façon au preux chevalier Bayard/Ladd.

Bref, le -petit- monde se divise en deux, ceux qui pensent bien, et ceux qui pensent mal : porter un jugement de valeur absolue sur un film qu'on a pas vu, c'est un préjugé et ici l'expression d'une forme de puritanisme qui ne permet plus de cerner les constructions complexes et dialectiques des films,leurs ambivalences, leurs contradictions internes, leur rapport au temps. (Les films n'ont pas l'éternité des pyramides.)

J'exagère un peu, mais vraiment à peine. :wink:

Comme dit ailleurs ou plus haut, j'ai l'impression de revenir dans les années 1970, de lire Le Nouvel Observateur ou Pauline Kael. Il y a un côté d'ailleurs assez agréable. Tout change pour que rien ne change. :wink:

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4228

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar laurent » 20 août 2018 7:47

L.. a écrit :Ce n'est pas affaire de notoriété qui fait débat, même si celle d'Alan Ladd est très faible de nos jours -


Dieu merci ? :roll:

J'ai lu dernièrement (je ne sais où) que cette illuminée de Lady Gaga avait passé le milliard (d'amis ? C'est comme ça que l'on dit ?) sur Facebook (c'est comme ça que cela s'écrit ?) et bien on peut tranquillement relativiser sur la notion de notoriété.

La société de l'immédiateté et de l'instantané, ne peut connaitre allan Ladd.
Il n'y a pas de quoi en être surpris.
A part quelques huluberlus, anachronismes vivants comme votre serviteur...

Eastwood est peut-être un conservateur dans le civil, mais il a bien négocié avec le sens du vent en tant que réalisateur.
Il a proposé à la masse ce qu'elle attendait en dépit de ses convictions personnelles.
Il a gagné du fric...et de la notoriété.
C'est un excellent businessman.

Cela me rappelle néanmoins une phrase de gustave Thibon : "être dans le vent, c'est une ambition de feuille morte".
A méditer.
ImageImageImage
ken Maynard

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 20 août 2018 7:59

Eastwood est un transgressif "de droite", et cela ne lui est toujours pas pardonné, vraisemblablement.

Un cinéaste indépendant ne peut être que "de gauche". Un acteur hautement narcissique doit s' engager pour la bonne cause(Brando, j'ai à côté de ma table de travail le BR de" La vengeance aux deux visages",) ou vire au faciste.

La perception de Clint Eastwood a d'ailleurs changé, en France -relativement-, au moment où, dans l'histoire politique et économique du pays, les socialistes au pouvoir se sont convertis à une économie "libèrale" (le tournant des années 80). Ceci n'est peut-être pas indifférent.

Le gros apport des interventions eastwoodiennes de Hart, c'est d'avoir démontré que la logomachie sur Clint Eastwood n'est pas tout à fait morte, même chez des cinéphiles. (Je m'en aperçois encore dans d'autres milieux, mais c'est HS).

Je ne sais pas ce qui dans 30 ans restera de L'homme des hautes plaines ou de Pale Rider...

A suivre avec d'autres, je ne serai plus là :wink:

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1128
Localisation : Marseille, France

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar Arizona Kid » 20 août 2018 9:02

Plus je lis les remarques de chacun et plus je trouve ce débat passionnant, bien que, pour ma part, je pense que certaines analyses ou extrapolations dépassent sans doute largement ce que les artisans de ces films avaient en tête au moment du tournage.

N'oublions pas que nombre de westerns présentent des thèmes et des figures de héros récurrents d'un film à l'autre, devenus à force de réemploi des lieux communs,
pour ne pas dire des clichés du genre (sans connotation péjorative dans ma bouche).

Néanmoins, vous m'avez donné l'envie de revoir L'Homme des Vallées Perdues, ainsi que L'Homme des hautes plaines et Pale Rider.
Concernant ce dernier, ce sera l'occasion pour moi d'étrenner le Laserdisc NTSC du coffret Clint Eastwood que m'a vendu Jean-Louis (The Outlaw Josey Wales, Pale Rider, Unforgiven ).

icongc1
Modifié en dernier par Arizona Kid le 20 août 2018 9:20, modifié 1 fois.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3635
Contact :

Re: Westerns comparés : Shane - Pale Rider et High Plain Drifter

Messagepar L.. » 20 août 2018 9:15

Georges Stevens: je ne suis pas connaisseur de tout son cinéma. Je trouve des points communs entre Géant et Shane, le sens de la terre, entre autre.

Eastwood : je le pense très conscient de ce qu'il fait. Après l'oeuvre est imposante -je connais moins ses derniers films, mais j'aurais bientôt tout le temps :wink: -, fluctuante, pleine d'invariants et de tensions aussi.

Un forumeur écrit , quelque part "Clint Eastwood consomme [Carrie Snodgress]". Le cliché du phallocrate colle à la peau d'Eastwood, mais si vous remettez cela en perspective avec Sur la route de Madison, cela devient tout à fait autre chose...

La cas Eastwood, c'est qu'il finit à échapper à toute convention tout en étant dans les conventions, souvent contradictoires, et même parfois très académiques...

Une réussite commerciale étonnante, mais aussi un parcours artistique assez détonnant, au final.



Retourner vers « Le Western : thématiques, classements et autres sujets de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités