Votre définition du western ?

Le western au travers de ses thématiques, de classements de films, ...
Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2802

Re: Votre définition du western ?

Messagepar pass » 17 juin 2019 13:11

Ma propre définition :
Genre cinématographique Hollywoodien prenant des éléments de par et d'autre de la conquête de l'ouest.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3369
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Votre définition du western ?

Messagepar pak » 17 juin 2019 14:02

U.S. Marshal Cahill a écrit :Bon ben pak, je crois que tu as bien défini ce qu'est le western au final :) :applaudis_6:


Merci Marshal, mais non, c'est juste ma vision de la chose, pas plus ni moins juste que celles déjà exprimées.


L.. a écrit :Réflexion sur le temps vécu et la temporalité au cinéma -le temps représenté sur l'écran-, donc on déborde très largement du western, c'est d'abord du "cinéma-cinéma", accessible sous une forme donnée et populaire, ce que ne comprennent toujours pas les détracteurs de Sergio Leone au nom d'une pseudo vérité du western , mais c'est au autre débat (même si je ne vais pas, contrairement à La Cinémathèque Française , jusqu'à parler de cinéma d'avant-garde, expérience qu'a bien tentée, lui, Terence Hill, en produisant et interprétant ORG fin 1967/ début 1968. Film non référencé sur le site de l'acteur, mais disponible avec sous-titres français forcés, intégrés à la copie cinéma montrée, sur un excellent DVD allemand)


Le cinéma de Leone, pas d'avant-garde ? Oui, c'est un autre débat, mais quand même, la question mérite d'être posée. La composition des cadres, la gestion du temps et de l'espace, l'harmonie du montage avec la musique, avait-on vu à ce point un cinéma stylisé comme l'était Il était une fois dans l'Ouest ? Sachant que ce film est (pour moi) l'aboutissement d'expérimentations réussies dans ses films précédents. De l'avant-garde peut-être pas au sens où on l'entend, parfois abscons, voire incompréhensible, trash ou extrême, ou sur la continuité, mais on peut se poser la question d'un "avant-gardisme" populaire, qui s'adresse à tous, comme un spectacle élaboré mais pas élitiste, parce que, mêlées à des scènes plus classiques, Leone a introduit des expérimentations formelles dans un genre généralement calibré.

Edit : Je me rends compte que c'est ce qu'on peut lire un peu partout finalement, Leone, expérimental populaire, mais c'est bien ce que je pense en partie aussi.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4514
Contact :

Re: Votre définition du western ?

Messagepar L.. » 17 juin 2019 14:11

Oui, mais le modèle narratif classique n'est pas renversé. Il n'est pas indifférent, d'ailleurs, que le réalisateur choisi de Mon Nom est Personne soit lui-même féru d'Eisenstein ou de Citizen Kane. (Il semblerait que le choix se soit porté sur Valerii après une projection de Texas, guidée par Benito Stefanelli.)

Si vous voyez ORG, la rupture narrative est consommée -le film est même "renié", en tout cas oublié par son producteur et principal interprète... -Idem chez Marker, à des degrés divers-. Bon, on sort du débat western, à bientôt pour l'intégrale Marvin H. Albert, j'espère pouvoir y revenir avec plus de doc.

(Ce que dit Fonda devant Bronson qui taille son couteau, chez Leone , rejoint par bien des points la pierre sèche de Marvin Albert.)

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4514
Contact :

Re: Votre définition du western ?

Messagepar L.. » 20 juin 2019 9:27

[Mais] le western [...] est un genre très limité. Il nécessite une bonne histoire de départ: l'homme contre l'homme, l'homme contre la nature, mais ne permet pas de développements complexes.

Marvin H. Albert , dans Hard Boiled Dicks, n° 1, 1981, cité dans Les westerns de Marvin H. Albert au cinéma, sous la direction de Lionel Grenier, livret d'accompagnement des Tueurs de l'Ouest, Livre+Blu-Ray+DVD, Artus Films, 2019.


L'interview de Marvin H. Albert, d'où est extraite la citation ci-dessus, a été faite à Saint Laurent d'Eze (Alpes-Maritimes) le 05/09/1981, propos recueillis et traduits par Roger Martin.

La citatation fait référence à l'expérience d'écrivain que raconte Albert, elle doit être contextualisée, je verrai dans l'été pour un scan de la citation complète et des références précises données par l'auteur.

Il ne dit rien dans cet entretien des westerns tournés d'après ses romans, et les auteurs de la publication ont même beaucoup de mal à identifier The Ugly Ones (Les tueurs de l'Ouest) : "Il semblerait que The Ugly Ones soit un western italien dont nous n'avons pas réussi à retrouver la trace. (Pourtant un des rares westerns spaghetti à avoir fait l'objet récit illustré (3 pages) racontant le film dans Cinémonde....)

http://monnomestpersonne1973.blogspot.c ... -1966.html

C'est plutôt cet entretien très intéressant et rare qu'il aurait fallut adjoindre complètement au BR Artus, mais c'est une autre histoire...

"Marvin H. Albert" , Hard Boiled Dicks, n° 1, 1981


Retourner vers « Le Western : thématiques, classements et autres sujets de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités