La médecine au temps du Far-West

Le western au travers de ses thématiques, de classements de films, ...
persepolis
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1105
Contact :

La médecine au temps du Far-West

Messagepar persepolis » 10 févr. 2018 9:16

Passons en revue toutes les méthodes de se soigner dans les westerns.

Ainsi on a pu voir :
-le whisky pour calmer la toux du doc Holiday dans ''règlements de compte à OK corral''.
-la poudre de fusil pour cicatriser une plaie dans ''the revenant''.
-élargir la plaie et sucer le sang (et le recracher) dans True Grit en cas de morsure de serpent.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23013
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La médecine au temps du Far-West

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 10 févr. 2018 9:27

voir aussi le sujet précis de la blessure par balle ici => viewtopic.php?f=1&t=13649&hilit=blessure+par+balle&start=180#p269981

ainsi que le topic des Charlatans et remèdes miracles => viewtopic.php?f=1&t=18699#p268913

PS : je rajoute le sujet à La Liste des listes à la lettre M :wink: => viewtopic.php?f=1&t=8554#p77552
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage


Avatar du membre
Feuille de Saule
Squaw
Messages : 361
Contact :

Re: La médecine au temps du Far-West

Messagepar Feuille de Saule » 04 nov. 2018 20:36

Oh mince... ça valait bien la peine que je cherche un topic évoquant les malades et/ou les médecins !
Je m'attendais à ce qu'il soit plus réduit que celui sur les blessures, mais :-x à l'évidence, c'est un sujet moins spectaculaire que les blessures !

Le pire, c'est qu'à part Dr Quinn, je n'ai pas en tête grand-chose à proposer pour grossir le topic.
Je n'ai pas vu la série depuis longtemps, mais elle est assez riche, il me semble.
Ce qui est honteux, c'est que le seul élément précis qui m'en revienne, c'est la transformation d'une plume en tube pour aider un blessé à respirer malgré sa gorge en sang.
Une technique un peu pointue pour être employée avec un bricolage... du coup, est-ce que cette scène est plausible ? En tous cas, elle est impressionnante.

Ou alors, la balle dans le dos du héros, qui lui paralyse le bras, dans El Dorado. C'est une blessure et non une maladie, mais elle m'a turlupinée par un point plus médical que sanglant : la façon dont elle est entrée et s'est logée.
> tirée d'en haut, elle a touché le bas du dos... et pour paralyser le bras, il faudrait qu'elle se soit logée en haut (où le système nerveux ressemble au réseau routier autour d'une grande ville)
La prochaine fois que j'ai l'occasion de voir le film, j'essayerai de comprendre.
En tous cas, son extraction est problématique, et sa non-extraction aussi !

:sm80:
En attendant, j'ajoute l'écorce de bouleau pour le scorbut et la tisane de saule pour la fièvre (sans avoir en tête de film où c'est employé).


Et vais faire un saut sur le topic des charlatans (j'aurais dû songer à ce mot-clé...)
Image

Avatar du membre
major dundee
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1934
Localisation : depts 13 et 05

Re: La médecine au temps du Far-West

Messagepar major dundee » 04 nov. 2018 21:44

Tiens, y'a James Stewart, dans "Le dernier des géants", je viens de lire le bouquin, le film est resté a peu près fidèle...mais le livre abonde de descriptions sordides sur le trajet des balles dans les corps des victimes d'échanges de tirs , on dirait le travail d'un médecin légiste.

Avatar du membre
Feuille de Saule
Squaw
Messages : 361
Contact :

Re: La médecine au temps du Far-West

Messagepar Feuille de Saule » 04 nov. 2018 22:30

Brrrr !
Au moins, c'est du travail précis. Quelle était la profession de l'auteur ?

Et dans le genre purement médicinal ?

C'est très con, mais je me suis mise à chercher ça... inspirée par le gros rhume qui me gonfle la tête !
En tous cas, c'est aux maladies que je songeais, plus qu'aux détails médicaux de blessures.


Il y a aussi les huttes de sudation...
C'était un rituel de purification, mais il me semble que ça servait aussi pour les soins aux malades
oui... beaucoup de "il me semble" dans mon postage


Dans mon roman, j'ai fait allusion aux potions des charlatans évoqués plus haut, mais sans détailler. Pourtant, j'avais en tête un type de potion trouvé dans un article lu je ne sais plus où : anti-douleur à base de peyolt macéré dans de l'alcool. Dommage que j'aie égaré presque toute ma documentation dans un plantage d'ordinateur...
De façon générale, les potions à base de plantes et d'alcool n'étaient pas forcément sans autre vertu qu'assommer le patient, car c'est un moyen d'extraire les huiles essentielles (évidemment, ça ouvre la porte à des confusions entre ivresse et amélioration de santé). Les tisanes sont moins risquées (mais moins amusantes pour les marchands de remèdes)

Dans le cas de Doc Holliday, je ne sais pas s'il y avait grand-chose à lui proposer comme remèdes sérieux.
Tuberculose, non ?
Image

TomateRouge
Garçon d'écurie
Messages : 22

Médecine au Far West

Messagepar TomateRouge » 01 févr. 2019 7:24

Bonjour,

J'ai quelques questions à poser:

Dans quel cas les gens pouvaient être amputés ?
Comment les médecins faisaient pour amputer ?
Ils utilisaient quoi pour amputer ?

Avatar du membre
Feuille de Saule
Squaw
Messages : 361
Contact :

Re: Médecine au Far West

Messagepar Feuille de Saule » 01 févr. 2019 9:45

Blessure trop affreuse pour être soignée (membre écrasé par exemple, ou à moitié arraché)
Gangrène

Pour ce qui est des techniques... je ne sais pas trop.
La première étape (couper) peut être simple (si on a un outil bien tranchant) mais ensuite il faut stopper le saignement (il y a bien la cautérisation, mais je ne sais pas si c'était la méthode employée, ni ce qu'elle vaut)

Intéressante question !
Image

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7025
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Médecine au Far West

Messagepar Sitting Bull » 01 févr. 2019 10:27

On voit assez souvent la cautérisation avec de la poudre noire, extraite d'une cartouche, que l'on enflamme ! Aïe, aïe, aïe.... :shock:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3134
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Médecine au Far West

Messagepar pak » 01 févr. 2019 10:58

On a abordé un peu le sujet ici : https://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?f=1&t=13649&hilit=m%C3%A9decine#p165835 (page 13).

Je m'auto-cite :

pak a écrit :Je ne suis pas spécialiste en la matière, mais quand on aborde la guerre de Sécession et les services de santé de l'armée, une citation résume bien la situation : "les services médicaux représentent un des échecs les plus consternants de la guerre de Sécession".

Voilà, ça veut tout dire.

Quand la guerre éclate, la médecine américaine n'était absolument pas préparée à un conflit de masse et son afflux de blessés, ni d'ailleurs à la diversité des traumatismes générés par les sabres, baïonnettes, balles, boulets et autres joyeusetés, sans parler des maladies qui vont avec (gangrène, typhoïde... ). Si on savait qu'il y avait des infections liées aux blessures, les notions d'antisepsie ou de bactéries n'existaient quasi que dans les milieux scientifiques (travaux de Pasteur par exemple).

On opérait alors avec des instruments non stérilisés, ou nettoyés à l'eau, ce qui empirait plus que ne guérissait.

Pour les blessures aux membres, le plus souvent on ne se prenait pas la tête et on amputait. De plus en plus dans l'urgence quand les médecins comprirent que le taux de mortalité grandissait si on amputait plus de 48h après la blessure.

De plus, ce qu'on ne voit quasi jamais (jamais tout court ?) dans les westerns, c'est le nettoyage des plaies par balles. Les balles déchiquetaient les vêtements et emportaient des morceaux de tissus dans la plaie. Retirer le projectile du corps et stopper l'éventuelle hémorragie provoquée ne suffisaient pas à sauver la personne. Une fois la plaie refermée, si des lambeaux de tissus restaient, le blessé risquait tout autant de mourir.

Par rapport à la médecine moderne, seule l'anesthésie était généralisée (même si nécessité faisant loi, il y a eu forcément de nombreux cas d'opération lourde sans), sa mise en application étant tout de même relativement récente puisqu'appliquée durant la guerre de Crimée dans les années 1850. Une idée fausse véhiculée par les films sur la guerre de Sécession (même récents comme Danse avec les loups) tend à démontrer l'inverse, à savoir la généralisation des amputations et autres sans anesthésie. Bon, c'était fait de manière assez primaire et alléatoire : généralement un tissus imprégné de chloroforme, sans dosage ni mode opératoire bien définis.

En fait cette guerre a fait prendre conscience des lacunes énormes de la médecine militaire (et de la médecine en général), et comme toute guerre, hélas, ça génèrera des réflexions et progrès, les victimes du champ de bataille étant parfois transformées plus ou moins involontairement en cobayes grandeur réelle...

Il est rapporté que la majorité des soldats considéraient les médecins militaires comme des incompétents, ou pire des charlatans. Il faut dire que l'urgence de la situation avait précipité le recrutement de "médecins" pas forcément très qualifiés, voire pas du tout !

Du coup, au lendemain de la guerre, pour les cowboys, je ne suis pas certain que les pratiquants civils soient plus doués que leurs homologues militaires. D'autant plus dans la pampa au milieu de nulle part et dans les ranchs ou villes à des centaines de kilomètres des grandes villes dans lesquelles les médecins les plus qualifiés étaient formés. Ce qu'on voit dans les westerns est peut-être un aspect de la réalité (nettoyage avec l'alcool disponible sur le moment, opération à vif, pansement de fortune non stérilisé comme un bout de vêtement), mais les conséquences le sont moins (beaucoup s'en remettent dans les films, c'était nettement moins vrai dans la réalité du fait des infections, des hémorragies, des maladies).

En fait, en cas de blessure, en plus des soins apportés, c'était surtout la constitution du blessé qui entrait en jeu dans la survie, car même une blessure a priori sans gravité pouvait virer à la catastrophe, et seuls les plus costauds s'en remettaient.



Ce topic est un peu redondant avec celui-ci : https://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?f=1&t=19257&p=289637&hilit=m%C3%A9decine#p274961.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2692

Re: Médecine au Far West

Messagepar pass » 01 févr. 2019 13:58

Sitting Bull a écrit :On voit assez souvent la cautérisation avec de la poudre noire, extraite d'une cartouche, que l'on enflamme ! Aïe, aïe, aïe.... :shock:


Cela me fait penser à Sierra torride (1970) lors de l'extraction de la pointe de flèche Yaqui.

Avatar du membre
Feuille de Saule
Squaw
Messages : 361
Contact :

Re: Médecine au Far West

Messagepar Feuille de Saule » 01 févr. 2019 15:40

Encore faut-il avoir sous la main assez de poudre pour faire ça.
Image

TomateRouge
Garçon d'écurie
Messages : 22

Re: Médecine au Far West

Messagepar TomateRouge » 01 févr. 2019 17:37

Merci pour vos réponses.
J'aimerais aussi savoir si les patients étaient endormis lors d'une amputation, et avec quoi ?

Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1315
Localisation : Marseille, France

Re: Médecine au Far West

Messagepar Arizona Kid » 01 févr. 2019 18:10

A cette époque, c'était un tampon de chloroforme sur le nez (tu as peut-être vu ça dans Tintin) , et à défaut, on saoulait le blessé au whisky avant de l'amputer à vif -ou encore un bon coup de crosse sur la tête, comme je l'ai
vu faire il y a très longtemps dans la série animée Michel Strogoff :mrgreen:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7025
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Médecine au Far West

Messagepar Sitting Bull » 01 févr. 2019 18:46

Feuille de Saule a écrit :Encore faut-il avoir sous la main assez de poudre pour faire ça.


"Nos" cow-boys ont toujours assez de cartouches à la ceinture ! :D
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)



Retourner vers « Le Western : thématiques, classements et autres sujets de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité