Giarrettierra Colt (inédit) de Gian Rocco, avec Nicoletta Machiavelli, 1967

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Giarrettierra Colt (inédit) de Gian Rocco, avec Nicoletta Machiavelli, 1967

Messagepar Sartana » 26 sept. 2007 19:27

Giarrettierra Colt (inédit) de Gian Rocco, avec Nicoletta Machiavelli, Claudio Camaso, 1967.


Oui, encore une critique trop longue, mais à lire jusqu'au bout, celle-là !


Storia : Mexique, 1867, la guerre entre les français et les partisans de Juarez fait rage. Giarretierra Colt arrive dans ce contexte et fait la connaissance de Carlos, un officier français qui a pour mission de faire échouer un trafic d’armes entre Rosso (Claudio Camaso) et le général (Walter Barnes)

Produit par la « Lady Film distribuzione », Giarrettiera Colt est un western à part. Le casting présente Nicoletta Machiavalli, magnifique, Claudio Camaso plus fou que jamais, un sosie de Giuliano Gemma, Walter Barnes en freestyle complet, bref tout est réuni pour une folie collective. Et c’est le cas…
Le réalisateur Gian Rocco n’a signé que 2 films et j’ai donc peu de choses à dire dessus. Alors je vais juste détailler le parcours atypique de Walter Barnes qui commença dans des séries télé américaines, pour aller en Italie tourner des films d’aventures dans le début des années 60, puis en Allemagne où le western a un grand succès depuis Winnetou. C’est tout naturellement qu’il est alors réengagé par les italiens pour jouer dans des westerns. Enfin, il retournera aux USA en 1970 pour faire l’acteur jusqu’en 1991. Il arrêtera sa carrière et mourra en 1998 d’un diabète. :(

Le principal à savoir est que ce film est une succession de scènes présentant des personnages tous plus fous les uns que les autres : Rosso est complètement barré : il faut voir cette scène dans laquelle il fouette une femme qui moud du grain au lieu et place d’un âne ! Il est maniaque sexuel et simplet… Le général mexicain est sous l’effet de la drogue et a des sautes de voix, Giarrettiera Colt est la nièce de Marguerite Gautier, et une femme, Rosy, est niaise comme c’est pas permis…
L’histoire de trafic d’armes est donc prétexte à mettre ces personnages déjà délirant sur le papier dans des situations sulfureuses et dérangeantes.

En effet, comme évoqué en introduction, ce film est créé pour choquer : le contexte d’abord, où les révolutionnaires sont les méchants, un an après la sortie de Colorado. Provoc aussi, la précipitation droguée du général, qui le fait tuer par erreur des peones, alors qu’il les défend habituellement. De même, la nudité de Nicoletta Machiavelli lors d’une scène est très provoc pour 1967 ! Rosso traîne une femme au lasso puis par les pieds ! Scène de torture inventée ici et pas par Il était une fois dans l’ouest : une femme porte un enfant (qui a une corde au cou) sur ses épaules, et même, en équilibre sur une balançoire. Le comble étant la scène de mêlée de trois personnes: la niaise, Rosso et l’officier français, filmée en gros plan, au bout d’un moment, on ne distingue plus a qui est tel pied et tel main, si bien que l’on a un monstre informe (métaphore de la bête à deux dos ? ;)), qui représente d’une belle manière l’amour à 3 partenaires…
Enfin, magnifique dernière provocation, Giarrettiera Colt au lit avec Carlos pendant la bataille finale, tous les deux, calmes, écoutent les coups de feu : violent plaidoyer du « faites l’amour pas la guerre » !


Côté technique, les plans sont là pour montrer la plastique impressionnante de Nicoletta, et le fait qu’elle montre lors d’une partie de poker son jeu posé sur la table n’est là que pour montrer ses seins, puisque sur le plan en question : on ne voit pas les cartes !! :shock:
La musique est parfois classique et colle au folklore mexicain, mais part aussi souvent dans le psychédélique, notamment dans les scènes avec Rosso, bizarre, non :P


Comme indiqué au générique de fin, ce film est tourné en Sardaigne, avec pourtant des décors dignes de Tabernas, en Espagne.
Malheureusement, le film souffre d’ellipses parfois trop séparées de la scène précédente. Ainsi, Rosso qui court dans la pampa comme un dératé, puis : Rosy prisonnière avec le gamin sur ses épaules et Rosso à côté qui lui demande de parler.

Malgré tout, Giarrettiera Colt est un OWNI (copyright Breccio), qui mérite l’attention de tous car les scènes parfois vaines et un scénario simpliste cachent une œuvre sulfureuse à découvrir !

« La découvrir ? Mais où, Sartana, t’es marrant ?! » Ça, c’est sûr, les OWNI c’est en rital pur bien souvent, et c’est encore le cas ici. L’image est numérique et parfaite, mais les dialogues très durs à comprendre. C’est vraiment chaud. Mais ça vaut le coup de s’accrocher (trois-quatre fois pour certains passages).

Dans l’ordre : Giarrettiera Colt, le général, Rosso, le sosie de Gemma avec Rosy.
ImageImageImageImage

Image

Bonus pervers : le plan sur les sei…euh le jeu de poker de Nicoletta, la scène du silos à grain, et celle de la balançoire.

ImageImageImage
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 26 sept. 2007 20:40

Je l'attends avec impatience ce film :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Ah Nicoletta, Bellissima :num11 :num11 :num11

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 27 sept. 2007 11:29

:sm12: :sm12: :sm12: :sm12: :sm12: :sm12: :sm12:
B

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 27 sept. 2007 12:55

C'est pas très beau ça signor Breccio.

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 20 oct. 2007 14:38

Vu, et effectivement c'est un film très étrange et sulfureux. La critique de Sartana est parfaite donc je ne vais rien ajouter. :applaudis_6: :applaudis_6:
J'ai seulement une petite question : Qui est Marguerite Gautier ?

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 20 oct. 2007 15:07

Trinita a écrit :J'ai seulement une petite question : Qui est Marguerite Gautier ?

C'est le personnage principal du roman La dame aux camélias d'Alexandre Dumas cool
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 20 oct. 2007 17:12

Merci. Je n'avais pas fait le rapprochement car je n'ai jamais lu ce livre.

rex lee
Mohawk
Mohawk
Messages : 887

Re: Giarrettierra Colt (inédit) de Gian Rocco, avec Nicoletta Machiavelli, 1967

Messagepar rex lee » 15 oct. 2009 6:45

Un film quelque peu déroutant , du fait d'un montage atypique et d'une tonalité particulière : doit-on prendre au sérieux cette histoire d'amour tragique entre la belle G.Colt et Carlos sur fond de révolution ou bien toute cette histoire n'est-elle qu'une farce grotesque (épithète employé ici sans connotation dévalorisante mais dans son acception littéraire .) ? D'aiilleurs , le film ne manque pas de personnages grotesques ," hénaurmes ": le bandit Rosso , complètement débile et la rousse Rosy ( Marisa Solinas ) , une dinde dont les cris perçants sont insupportables , en sont les meilleures illustrations...
Voilà , comme l'a dit Sartana , de bien belles images mais des dialogues difficiles à comprendre pour qui n'a que des rudiments d' italien.
Alors , film iconoclaste et génial mésestimé ou énorme fumisterie ? Difficile à dire pour l'instant . Peut-être un jour aurons-nous une VOSTF ?
:beer1: :beer1:

L..
Westerner
Westerner
Messages : 2188
Contact :

Re: Giarrettierra Colt (inédit) de Gian Rocco, avec Nicoletta Machiavelli, 1967

Messagepar L.. » 04 févr. 2016 22:14

Image
Ciné-Revue, N° 40 du 5 octobre 1967.

ImageImage
Nicoletta Macchiavelli.

Archives: L..

Image

(Source: ebay).

J'ai le DVD italien, mais pas encore vu, sur les étagères depuis belle lurette... (si ce n'est que l'image est plutôt bien, on le trouve encore d'occasion).



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité