Le grand McLintock - McLintock - 1963 - Andrew McLaglen

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7712
Localisation : nord-est

Le grand McLintock - McLintock - 1963 - Andrew McLaglen

Messagepar Jicarilla » 05 sept. 2007 20:24

ImageUn western au scenario de JAMES EDWARD GRANT et à la réalisation ANDREW V. McLAGLEN avec une belle panoplie de seconds rôles. Et pourtant cela ne donne pas forcement un bon western.
Un western qui ne vise qu’à faire rire et de belles pochardes westerniennes avec des gros effets pour le plaisir de faire rire, je ne reteindrai que la bagarre finale.
le courant ne passe pas avec moi McLAGLEN n’est pas JOHN FORD.

Image

:horse: SO FAR SO GOOD :horse:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Charlie

Messagepar Charlie » 07 sept. 2007 11:31

Bon, pour sûr, ce n'est pas un chef-d'oeuvre.
Mais c'est autrement enlévé que l'autre pantalonnade, vraiment navrante et vulgaire, elle, de McLaglen : The Rare Breed (Rancho Bravo).

Juste pour avertir ceux qui trouvent tolérable McLintock par sympathie pour Wayne et ce qu'il incarne dans ce film avec bonne humeur et panache, l'Amérique de toujours, libérale et conservatrice, évitez Rancho Bravo, là y'a des limites à la farce et au mauvais goût breton.

C'est vraiment nul.

Charlie / Traherne.

Avatar du membre
PSYCHO PIRATE
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 358

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar PSYCHO PIRATE » 02 nov. 2008 15:43

Image

Mars 1964.
Adaptation signée Dick Wood (scénario) et Mike Sekowsky (dessins)...

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Vin » 02 nov. 2008 15:52

Ce n'est en effet pas un grand film, mais voir ce couple mythique...Wooowh!
Image

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Vin » 16 janv. 2009 12:55

Anglophiles fauchés, ceci est pour vous :wink:

http://www.archive.org/details/Mclintock.avi
Image

Avatar du membre
hugues
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 372
Localisation : reims

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar hugues » 20 févr. 2009 18:22

Je viens de le voir dans un joyeux recadrage "pan et scan", un procédé que je déteste (bien fait pour moi, c'était un DVD à 2 euros, préférer Bach à Vivaldi est une folie...). La photo est très belle. Mais c'est, à mon sens, sans intérêt.

En le visionnant, je me demandais comment on pouvait lancer une production avec un script aussi faiblard. C'est une comédie "familiale", gentillette, qui tombe dans toutes les facilités. Effectivement, au vu du casting et des bases de l'histoire, c'est un peu "L'homme tranquille 2", la décalque horrible d'une œuvre magique.

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6586
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Cole Armin » 20 févr. 2009 18:34

McLintcock m'a vraiment déçu (peut être le plus mauvais des John Wayne). Le film est trop long et ennuyeux.
Dommage car il y avait effectivement un bon casting.
J'avoue comme Jica ne pas adhérer aux films d'Andrew McLaglen (à part quelques uns: Gun the Man Down, Shenandoah, ...)

Le film étant dans le domaine public, attention aux dvd à bas prix, préférez le paramount qui propose le film en scope et restauré.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Pike BISHOP » 20 févr. 2009 19:27

Mc CLINTOCK était le film "Idéal" de WAYNE...
Production familiale, voulue, conçue, réalisée par tous ses "serviteurs" et enfants...
C'est la parfaite représentation de lui-même tel qu'il se voyait "Fier, fort et laid"
Patriarche réac, mais paternaliste, grand macho et grand costaud...Grand donneur de leçons.
Le film est bourré d'allusions à la vie US de l'époque (du tournage) ainsi le gouverneur incompétent
et son fils stupide sont les caricatures d'un sénateur démocrate et de son fils avec qui WAYNE
s'était pris le nez..On est loin, très loin de "THE QUIET MAN" malgré la fessée finale (FORD se parodiera
lui aussi dans "DONOVAN'S REEF")...Il faut prendre le film comme une pochade, s'amuser de revoir tout
ce petit peuple familier de l'entourage du DUKE... Il y a un petit moment d'émotion dans l'épicerie
quand MAUREEN évoque le temps de la jeunesse, de leur installation..
La copie restaurée cinémascope est très belle, ça et les commentaires et quelques bonus sur le DVD
font passer la sauce, plutôt indigeste sur le DVD BACH (une horreur!).
If they move, kill'em !!

limpyChris
Séminole
Séminole
Messages : 1644

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar limpyChris » 21 févr. 2009 23:05

McLaglen y fait également de nombreuses références aux westerns du maître, grand ami de son père. Mais les citations mises bout à bout ne font pas un film digne de ce nom. (Maureen revenant et se battant avec Wayne à propos de leur enfant, comme dans "Rio Grande", la poursuite à travers la ville et la fessée mentionnée par Pike, jusqu'au fait d'avoir fait venir pour le tournage 3-4 des vieux "extras" Navajos qui travaillaient régulièrement avec Ford, et de faire hurler à John Stanley "On s'est bien amusé McLin, mais y a plus de whisky" (et autres allusions au whisky, à plusieurs reprises), comme John Big Tree répétait "Je suis un bon Chrétien, Alleluiah", dans "Drums Along the Mohawk" et "She Wore a Yellow Ribbon/La Charge ...", ou un cavalier comanche tendant une coiffe de plumes à Michael Pate/Puma en le libérant, comme un autre Comanche l'avait fait à Brandon/Scar dans "The Searchers/La Prisonnière du Désert" avant l'attaque, and many more. Et McLaglen poursuivra les "citations" (toujours avec aussi peu de grâce) de l'oeuvre de Ford dans "Something Big" (dont le titre français m'échappe, mais si mon souvenir est bon, il est encore plus contournable que McLin ...), où l'on a droit cette fois à un sergent irlandais, armoire à glace pas futée mais au coeur tendre, et à des chants de la chorale régimentaire ... J'ai des souvenirs d'époque de "Shenandoah" comme étant un sous "Friendly Persuasion/Loi du Seigneur" (ou "How the West/La Conquête", épisode de la Guerre Civile ?), "Bandolero" une resucée de "The Professionals" mitonnée d'influence spaghetti, "The Sea Wolves" un inutile ersatz des "Canons de Navarone", etc.
Alors, pour retrouver la pétulante Maureen, pour ce vieux filou crasseux de Bunny Dull (interprété par Edgar Buchanan), qui semble avoir été l'inspiration de Charlier et Giraud pour Jimmy McClure dans Blueberry (et en ce qui me concerne pour les vieux figurants indiens ...)
J'avais également acheté à sa sortie en DVD chez Bach, car je n'avais gardé du film que le souvenir d'une comédie sympathique, et comme seule image, celle du retour des chefs comanches, de la porte du wagon qui s'ouvre pour découvrir les visages de Pate et des vieux Navajos, accueillis par les chants des leurs venus les attendre en bout de quai. Mais les couleurs étaient "pisseuses", la définition mauvaise et la VF n'était pas celle d'origine, et sonnait "creux". Tjs pas la VF d'origine sur cette nouvelle sortie, mais l'image est effectivement (très) bonne. Sidonis s'apprêtait à sortir "Le Grand McLintock", mais fut grillée au poteau. (Nous auraient-ils proposé la VF d'origine ...?). Revue dernièrement, donc, la comédie est plus lourdingue et pénible à voir jusqu'au bout que sympathique, et subsiste pour moi le même souvenir visuel.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Vixare
Séminole
Séminole
Messages : 1561
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Vixare » 23 févr. 2009 14:29

limpyChris a écrit : ... J'ai des souvenirs d'époque de "Shenandoah" comme étant un sous "Friendly Persuasion/Loi du Seigneur" (ou "How the West/La Conquête", épisode de la Guerre Civile ?), "Bandolero" une resucée de "The Professionals" mitonnée d'influence spaghetti, "The Sea Wolves" un inutile ersatz des "Canons de Navarone", etc.


"Shenandoah" c'est probablement le plus profond des westerns de McLaglen, si tu as l'occasion revois-le, pour ma part je l'ai découvert il y a deux ans et j'ai vraiment beaucoup aimé avec un grand Jimmy Stewart. Quant à "Bandolero", film qui a tendance à être trop minoré selon moi, tu dois confondre avec un autre car je ne vois pas vraiment de rapport dans le scénario avec "The professionnals" ni même de réelle influence spaghetti. Pour "The Sea Wolves", et même d'autres je suis d'accord avec toi ...
Quant à McLintock pour ma part, j'avoue que vos critiques me font affreusement peur, c'est le seul des westerns du Duke des années 60 que je n'ai jamais vu, présent sur mon étagère depuis plus d'un an, mais j'ai vraiment trop peur d'être déçu, vos avis m'ont vraiment donné un mauvais préssentiment ...
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6286

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar chip » 23 févr. 2009 17:21

Tous d'accord pour dire que c'est un très mauvais film, lourd et pas drôle. Je partage l'avis de Cole " gun the man down" et "Shenandoah" sont ce que Mc laglen a fait de moins mauvais en matière de western, le pire ayant été atteint avec " The rare breed" quoique "Mc Lintock".....

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Personne » 05 août 2009 12:36

Et une affiche italienne de la collection de metek!

Image

Juh
Comanche
Comanche
Messages : 766

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar Juh » 05 août 2009 19:06

Un des détails qui m'ont vraiment agacé dans "McLintock", c'est la présence du pistonné de service, le fils Wayne, à qui on confie de plus en plus de scènes. En dehors de "la prisonnière du désert" où il réussit à être attendrissant, on ne peut guère s'incliner devant son talent d'acteur. Dans Shénandoah, il n'est pas loin de foutre certaines scènes en l'air avec son air abruti. Dans McLintock, il les fout réellement en l'air.

Avatar du membre
guybos
Marshall
Marshall
Messages : 270
Localisation : Lordsburg

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar guybos » 13 déc. 2009 17:33

Howdy !!!

Voilà un western qui m'a bien plu. John Wayne et Maureen O'Hara dans leur meilleur élément. J'ai passé un bon moment de délassement et c'est cela qu'importe, non ?

J'ai bien aimé les touches 'Fordiènnes' que le réalisateur Andrew V. McLaglen a incorporé au film.

Voici quelques photos pour votre plaisir visuel...

Happy Trails,

Guybo.

Image
Image
Image
'A gun is as good or bad as the man using it' (Shane 1953 - Alan Ladd)

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Le grand McLintock - McLintock - Andrew McLaglen - 1963

Messagepar tepepa » 13 déc. 2009 19:24

Le rancher McLintock est puissant, craint et respecté dans toute la région. Heureusement comme c’est de John Wayne qu’on parle, ce n’est pas un enfoiré d’ultra-capitaliste motivé par le seul profit. Il paye bien ses hommes, il est juste, un peu rustre, un peu ivrogne et cool. Tout va bien en somme, sauf qu’il est marié.

Quand le Duke joue les patriarches paternalistes, on sait qu’on va à la fois s’amuser du jeu de l’acteur et s’énerver de voir la glorification du mythe, sans accroc, sans défaut, sans zone d’ombre. On n’y coupe pas ici, Wayne est l’homme fort de la région qu’il possède presque entièrement, tout le monde le craint, pourtant il respecte ses employés, il respecte son cuistot chinois, il protège son employé indien, il prend la défense des indiens, il respecte l’ordre et la loi du shérif en place, il embauche un jeune gars qui vient de le frapper et dans sa grande bonté d’âme, il file un job à la mère du jeune homme par la même occasion. Autant de politiquement correct, ça filera des bourdonnements d’oreille même au plus fervent défenseur de la discrimination positive !

Mais John Wayne, ça reste quand même John Wayne qu’on le veuille ou non. Dans ce western comique, on le voit ivre jeter son chapeau sur la girouette de la maison, ivre tomber quatre fois du même escalier et sobre, donner la fessée à Maureen O’Hara dans une scène célèbre qui est l’apothéose du film. Entre-temps, on assiste également à une gigantesque bagarre dans la boue, sous les yeux incrédules des indiens.

Que du bon en somme ! McLintock semble donc être un western plutôt recommandable dans le genre bonne humeur communicative, du John Wayne propre et sans tâche. Mais pour apprécier le film, encore faudrait-il que le DVD qui le contienne soit autre chose qu’une bouillie numérique infâme, pourtant vendue 12€99 dans les magasins Cultura de nos provinces. Passons sur le fait que l’image soit recadrée, ce qui devrait normalement suffire en soit pour s’abstenir de voir un film. L’image soit disant restaurée à partir d’un master 35 mm est absolument hideuse, parfois floue, parfois douloureuse pour les yeux. Inutile d’en rajouter dans les qualificatifs médiocres, ce DVD est à piétiner dans l’enceinte même du magasin où vous le verrez !

Un petit bonus nous présente la machine PhC de Snell & Wilcox associée au logiciel de restauration d’image développé par l’INA. Cette merveilleuse machine permet de restaurer quasiment en temps réel les rayures et salissures des archives et films qu’on lui donne à manger. La présence de ce bonus dans le DVD laisse à entendre que PhC a été utilisé pour restaurer McLintock. De deux choses l’une, soit l’opérateur a laissé tous les paramètres par défaut et a laissé tourner la machine pendant qu’il prenait un (long) café, soit le master d’origine était vraiment pourri et le travail effectué est génial. Mais dans tous les cas, ce n’est pas vraiment une bonne pub pour l’engin, au regard des résultats obtenus sur les vraies restaurations de si nombreux films (Les Leone, les Peckinpah etc…)



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités