Le Magnifique Texan - Il Magnifico Texano - 1967 - Luigi Capuano

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
edocle
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Le Magnifique Texan - Il Magnifico Texano - 1967 - Luigi Capuano

Messagepar edocle » 25 déc. 2006 12:40

Dans la vie, il faut y croire ! La preuve : quand j’ ai chargé ce film, je me suis dit qu’ il fallait être gonflé pour se taper ça un jour de Noël … et puis il y a eu un petit miracle. Déjà le film est au format et la durée est celle d’ origine !!
Le film débute d’ entrée de jeu par l’ incendie d’ une hacienda en pleine nuit et caché dans les buissons une jeune garçon assiste au désastre et on imagine déjà la suite : le jeune grandira et reviendra se venger et p’t-être même que se sera lui le magnifique Texan …
Puis arrive le générique et là, la production s’est fendue d’une séquence de 2 minutes ou l’ on voit un type a cheval qui galope de droite et gauche en tirant tout azimut sur le vent. Ce type de bande permettait aux distributeurs étrangers de se débrouiller avec les génériques. Et pour ce film nous sommes gâtés : réalisateur Lewis KING ( Luigi CAPUANO à qui l’ on doit une vingtaine de films de série B de bonnes facture entre 1963 et 1971 ) . Massimo SERATO dans le rôle phare ( lui aussi a une trentaine de série B a son actif ) et Glenn SAXON dans le rôle du shérif. Le distributeur Français, Les Films Jacques Leitienne , était un gage a l’ époque de bons dialogues français et d’un bon doublage.
Et le filme démarre : et le la promesse est tenue ! Ce petit série B ne lésine pas sur les moyens :la couleur est belle et bien étalonnée ( ah le chromoscope de la technostampa ! ), :applaudis_6:
Les prises de vue sont au-dessus du lot, notamment celles de nuit dans la ville ( pas de filtre bleue mais un éclairage aux projecteurs rasant et vraiment de nuit ). On ne lésine pas sur le nombre de figurants, ni sur les décors, nous avons même droit a une prise de vue a l’ intérieur du bureau du shérif ou l’on voit par la porte et les fenêtres la ville vivre avec nombre de passants et de chevaux ( pas de fenêtres occultées a l’ opaque ) et quand on tire les colts fument : on ne fait pas semblant, y’ avait des cartouches à blanc !!! :gun:
L’ histoire est classique avec de bonnes trouvailles comme ce défilé de mode permettant au magnifique Texan de pénétrer le cercle de riches de la ville, et finalement je suis allé au bout de ce film avec beaucoup de plaisir en attendant le réveillon, les cadeaux et le Champagne !
Comme quoi a Noël ……..
:beer1: :applaudis_6:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 25 déc. 2006 20:03

:idea: Ca me fait penser que je dois le faire à Sartana! :oops:

Ta source edocle, c'est bien une VHS du commerce?
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 25 déc. 2006 20:24

Image
Image
Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 26 déc. 2006 0:40

Personne a écrit ::idea: Ca me fait penser que je dois le faire à Sartana! :oops:

Merci, ami, mais celui-là est déjà fait ! :D
Mais c'est gentil de penser à moi ;) :beer1:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10375
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 26 déc. 2006 9:47

:wink:
Image

Avatar du membre
edocle
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Messagepar edocle » 02 janv. 2007 19:35

Personne a écrit ::idea: Ca me fait penser que je dois le faire à Sartana! :oops:

Ta source edocle, c'est bien une VHS du commerce?


bien sur : VHS du commerce sauvegardée par numérisation en *** ATTENTION: l'échange, la vente de vidéos piratées sont interdits sur ce forum ***. La salle de projection a ma campagne est équipée en 8 - 9,5 et 16 mm en sonore optique et magnétique. Je n' ai pas d' anamorphose et le seul western que je possede est en 16 So " la poursuite infernale " sinon de nombreux classiques. Je dois installer un projo vidéo, si seulement le prix des lampes voulait bien baisser ! :horse:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Re: Le Magnifique Texan - Il Magnifico Texano - 1967 - Luigi Capuano

Messagepar Trinita » 29 juin 2008 13:41

Film classique mais très sympathique avec quelques originalités comme le défilé de mode par exemple.
Les acteurs sont plutôt bon et pour une fois Luis Induni a un rôle assez important ce qui n'est pas pour me déplaire.
De plus la fin est très tragique et magnifique à la fois. Bref un bon western spaghetti.
A voir.
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Re: Le Magnifique Texan - Il Magnifico Texano - 1967 - Luigi Capuano

Messagepar Breccio » 09 févr. 2009 12:35

Vu ! Grâce au DVD allemand Simple Movie, en version anglaise.
Pas grand-chose à rajouter à ce qu'ont dit mes petits camarades, sauf qu'il faut remettre les pendules à l'heure question casting.
Dans le rôle du héros, genre vengeur masqué Zorro accommodé spaghetti (foulard noir MAIS poncho vert) : Glenn Saxson, teint en brun ('tain, pour une fois que t'as un acteur batave blond aux yeux bleus, tu fous tout en l'air en le passant au cirage noir et au brou de noix !).
Dans le rôle du shérif intègre mais un peu con : Luis Induni -- impeccable dans son registre.
Dans le rôle de l'infect vil répugnant propriétaire terrien qui fait rien qu'à dézinguer des Mexicains pour le plaisir : Massimo Serrato, alias ici John Barracuda (ouarf, ouarf), vilain faux-cul d'innombrables péplums (et c'est Riccardo Pizzuti qui joue son petit frère décanillé d'entrée ou presque).
Dans le rôle du juge encore plus faux-cul que Massimo : Beni Deus.
Plus tout un tas d'actrices majuscules qui nous la jouent "plus près de toi mon Dieu, enfin merde quoi, on est dans un western latin, donc catho".
Et George Greenwood en fin-de-race décavé. Le pied.
Breccio a dit : allez-y voir de plus près.
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

rex lee
Mohawk
Mohawk
Messages : 887

Re: Le Magnifique Texan - Il Magnifico Texano - 1967 - Luigi Capuano

Messagepar rex lee » 25 févr. 2009 17:56

Je suis allé le voir de plus près et je suis en tout point d'accord avec mes camarades. C'est un film sympathique , correct , de bonne tenue .
Et poutant , c'était pas gagné car durant environs 45 minutes ,j'ai trouvé que le film peinait à démarrer , que la sauce avai du mal à prendre . Un film un peu mou du bide , me dis-je, avec force violons pour souligner les passages où l'on doit être ému ...Fort heureusement , les 45 autres minutes rattrapent le coup , ça tire à tout va et quand Corrine Wilkins (Mirella Pamphili ) abat son mari (Beni Deus ) , là , pour de bon , on est ému . Et ce personnage de Mme Wilkins , qui doit dire 3 phrases ,est des plus intéressant . Tiens , on a aussi Gloria Osuna qui joue Carmen , l'épouse de José , l'ami fidèle ( Glauco Onorato )
Juste un petit regret encore : ce film est une co-production italo-espagnole . Alors pourquoi n'a-t-on pas tourné certaines séquences en Espagne où les paysages sont nettement plus intéressants que cet endroit campagnard traversé d'un mince filet d'eau que notre héros parcourt en long , en large et en travers de très nombreuses fois et dont on prétend qu'il est la frontière mexicaine ? Un Rio Grande peu crédible ...Mais bon , ce n'est pas bien grave et on prend du plaisir dans les séquences finales . Et comme cela a été dit , le film est complet , au format et fort bien éclairé .

djangonero
Apache
Messages : 45

Re: Le Magnifique Texan - Il Magnifico Texano - 1967 - Luigi Capuano

Messagepar djangonero » 17 mai 2010 18:46

ahhhhhhhh quesqu'il faut pas faire pour mater un sbagh.. :-x :-x :-x je me suis procuré la vhs en question, un peux deçue par l'image..mais je me suis dit allez!!voyons voir les quelques premiéres minutes du film :roll: :roll: et là :lol: :lol: :lol: sauf votre respet les amis vous qui etes de vrai cinifil..j'ai pas pu y aller plus loin..mais finalement au vue de vos sympatique commentaires ,bon beh allons y en va se le mater pour le fun..amicalement :horse: : :beer1: :beer1: :beer1: :beer1: :beer1:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités