Western Movies - Saloon Forum

Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Suivante

Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar U.S. Marshal Cahill le 23 Jan 2010 10:41

Image
Avec Sharon Stone ... Ellen "The Lady"
Image :sm50:
Gene Hackman ... John Herod
Image
Russell Crowe ... Cort
Image
Leonardo DiCaprio ... Fee Herod "The Kid"
Image
Tobin Bell ... Dog Kelly
Roberts Blossom ... Doc Wallace
Kevin Conway ... Eugene Dred
Keith David ... Sgt. Clay Cantrell
Lance Henriksen ... Ace Hanlon
Pat Hingle ... Horace
Gary Sinise ... The Marshal
Mark Boone Junior ... Scars

Le sujet : les meilleurs tireurs de l'Ouest se retrouvent à Rédemption pour un tournoi mortel qui n'admet aucun survivant. Cette année, une femme est la meilleure...par vengeance...
Image
Image

Les fiches Ciné et vidéo + jaquette dvd : (clic 2x)


Image
Image
Image
ImageImage
Image
Image
Image
Image(clic 2x)
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
U.S. Marshal Cahill
Lawman
 
Messages: 18025
Inscription: 12 Nov 2008 18:48
Localisation: au dessus de Strasbourg

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar John Mallory le 23 Jan 2010 11:41

L'idée du concours de duels au revolver, monté comme un tournois de tennis (avec mort subite pour le perdant) est assez fun. :lol:

J'aime bien ce western, véritable hommage au genre de la part de Sam Raimi, qui lorgne un peu du côté de Sergio Leone, mais toujours avec le style propre au réalisateur qui ne lésine pas sur les mouvements de caméra audacieux. Chaque duel est unique en son genre, avec des duellistes de toutes sortes et aux styles varié. Pour ma part, j'ai un coup de coeur pour l'indien invincible, qui exhibe ses inombrables blessures par balle. :mrgreen:

Gene Hackman surfe sur la vague de son succès avec Impitoyable, en reprenant quelques caractéristiques du personnage de shérif qu'il y interprétait pour ce nouveau rôle de bad guy. Toujours aussi impeccable. cool

Et puis, il y a Sharon Stone. Tout simplement désarmante.

Le film n'est pas un chef-d'oeuvre. Il a son style très particulier, tourné sur la caricature et les excès en tout genre, qui pourrait rebuter les puristes, mais il bénéficie d'un casting très solide, complété par Leonardo DiCaprio et Russel Crowe, ainsi que toute une panoplie de personnages secondaires hauts en couleurs.
Avatar de l’utilisateur
John Mallory
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
 
Messages: 490
Inscription: 27 Déc 2005 10:20
Localisation: Lausanne (CH)

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar Trinita le 23 Jan 2010 18:03

J'en n'ai un bon souvenir de ce film que j'ai vu il y a fort longtemps et dont l'idée me plaisait bien à l'époque. Faudrait que je le revois pour me refaire une idée du film.
D'ailleurs le HS Mad Movies sur Sam Raimi contient un article très sympa sur ce film et je crois qu'il mentionne même le fait qu'il y a eu des coupes dans le film et ils attendaient enfin une édition digne de se nom en dvd ou BR avec plein de bonus dedans et bien sur le rajout des scènes coupées.
Je refeuillette ce HS et je vous confirme ça au plus vite. :mrgreen:
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story
Avatar de l’utilisateur
Trinita
Séminole
Séminole
 
Messages: 1400
Inscription: 24 Fév 2007 11:48
Localisation: Sur un hamac

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar John Mallory le 23 Jan 2010 18:54

Des coupes, il y en a très certainement eu. J'avais lu quelque part que Bruce Campbell (Ash dans les Evil Dead) avait tourné quelques scènes, mais qu'elles n'apparaissent pas dans le montage final. Alors qu'il a l'habitude d'apparaître dans les films de son pote Sam Raimi, aucune trace de lui ici.
Avatar de l’utilisateur
John Mallory
Dernier des Mohicans
Dernier des Mohicans
 
Messages: 490
Inscription: 27 Déc 2005 10:20
Localisation: Lausanne (CH)

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar Personne le 03 Mar 2010 23:37

U.S. Marshal Cahill a écrit:

Cort
Image



Photo de 3h10 pour Yuma! :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
 
Messages: 10377
Inscription: 16 Juin 2004 12:04
Localisation: Lone Pine, CA

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar Personne le 04 Mar 2010 13:15

Revu grace au Blu-ray Français, qui propose une scène supplémentaire par rapport au montage US. En effet il n'y aurai pas la scène d'étreinte entre Sharon et Russell sur le Blu-ray US, juste avant les derniers gunfights. Ca ne m'a pas semblé primordial et rend le personnage d'Ellen presque nymphomane.
Amusant casting aujourd'hui, Sharon stone était au fait de sa gloire et si le film se fait c'est en partie grace à elle. Le temps semble difficile pour cette dernière, pas de rôle majeur depuis plus de 10 ans, voir même 15 avec, à mon avis , son dernier rôle mémorable, celui dans Casino de Scorsese. Pas facile les rôles de femmes passé les 50 ans, si on ne s'appelle pas Meryl Streep, Susan Sarandon et quelques autres.
Pour l'accompagner, 2 des plus grosses stars d'aujourd'hui, Leonardo et Russell. Ajoutez un monstre de comédien, un Gene Hackman d'une cruauté réjouissante!
Notons le dernier rôle de Woody Strode, il apparait en menuisier au tout début du film et je crois dans le bar furtivement. Le film lui est d'ailleurs dédié. Il est décédé au moment du tournage.

Bon, l'histoire. Une ville improbable de l'ouest, Redemption. Pas de shérif, mais un tyran qui règne en maitre absolu. On se demande même comment des gens peuvent avoir envie de vivre à Redemption? Bref! Un concours de duel est organisé et c'est l'occasion que saisit Ellen pour accomplir sa vengeance. On à la des flashbacks qui lorgnent vers le Il Etait une fois dans l'Ouest de Sergio, avec traumatisme de l'enfant, etc... Rien de bien nouveau, mais du rythme et une réalisation assez folle de Raimi, qui promène sa caméra un peu partout et nous gratifie de plans assez drôles, comme il en a le secret ou la malice.

Je pensais que le film avait vieilli, mais pas du tout, il reste truculant grace à un Gene Hackman d'anthologie, des dialogues bien funs, des acteurs que j'aime à retrouver et une réalisation détendue.

P.s: A un moment, j'ai bien cru que je tenais notre petit vieux de MNEP! cool Mais non, malheureusement, ça ne peut être lui.

P.s 2: Blu-ray avec un certain grain pendant les extérieurs, mais ça reste très convenable. Les gros plans sont très détaillés.
Image
Avatar de l’utilisateur
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
 
Messages: 10377
Inscription: 16 Juin 2004 12:04
Localisation: Lone Pine, CA

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar tepepa le 31 Mar 2010 22:37

Film brillant, bien réalisé, bien monté (trop) et inventif, mais manquant totalement d'émotion, d'humanité, bref d'un petit supplément d'âme pour en faire un bon vrai western. On ne croit pas à l'histoire, on ne rentre pas dedans, on se contente d'admirer les mouvements de caméra, l'inventivité des situations, les milliards de poncifs et le jeu des acteurs. C'est vraiment dommage d'avoir le talent et tous les ingrédients et de ne faire qu'un exercice de style totalement creux!

http://tepepa.blogspot.com/2010/03/mort-ou-vif.html
Avatar de l’utilisateur
tepepa
Westerner
Westerner
 
Messages: 2132
Inscription: 28 Mar 2006 12:38

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar Personne le 08 Avr 2010 22:07

Image
Avatar de l’utilisateur
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
 
Messages: 10377
Inscription: 16 Juin 2004 12:04
Localisation: Lone Pine, CA

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar The Cemetery Kid le 04 Aoû 2010 20:43

Mort ou vif : 8/10 = Très Bon

Scénario : 7/10
Réalisation : 9/10
Acteurs : 8.5/10
Musique : 7.5/10
Décors et paysages : 7.5/10

Critique écrite à venir...
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...
Avatar de l’utilisateur
The Cemetery Kid
Séminole
Séminole
 
Messages: 1606
Inscription: 03 Aoû 2010 16:05
Localisation: Derrière toi...

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar The Cemetery Kid le 19 Aoû 2010 12:53

Ce film a une place privilégiée pour moi car c'est le tout premier western que j'ai vu. En 1998-99 je crois.

Au début je pensais que le film s'appelait Calamity Jane, peut-être à cause de Sharon Stone.
Ensuite, j'étais fan du personnage de Di Caprio car à l'époque je m'identifiais sûrement aux jeunes personnages rapides et fougueux. La jeunesse, quoi.
Je pensais aussi que le mercenaire Clay Cantrell était le shérif de la ville.
A l'époque, les deux scènes qui étaient restées dans ma tête avant de la revoir étaient la balle prise en pleine tête du sergent Cantrell en duel et le final, avec Gene Hackman qui prend une balle dans l'oeil et fait un salto arrière.
Enfin, j'avais totalement oublié le personnage de Russell Crowe .

Pour finir donc, j'avais le souvenir d'un film noir, très sombre, absolument pas drôle et quand je l'ai revu récemment, ça a changé.

Bon fini de parler, parlons du film.

L'intrigue du film est assez classique. Motivée par la vengeance, une femme du nom de Ellen s'inscrit à un tournoi de duels pour remporter la prime. Simple prétexte pour retrouver l'assassin de son père.
J'ai souvent entendu dire que le tournoi de duels était une chose classique dans le western et pourtant, c'est bien le seul film où le duel est omniprésent et est présenté de très belle façon. Au passage, on associe le western au rodéo également et pourtant, je n'ai jamais vu de concours de rodéo dans aucun film.
La réalisation est parfaite. Les costumes sont variés et fidèles à l'époque. Le tournoi permet également de faire intervenir plusieurs personnages de part et d'autres, tous différents. C'est sûrement ce qui m'a plu le plus.

Analysons les personnages :

As Henlon est sans doute le personnage le mieux trouvé du film. Il a tout du dandy tueur et a des airs de Wild Bill Hickock. Il est vantard et n'hésite pas à prouver son adresse au revolver et son rôle de de dur à cuire quand ile le faut mais seulement en démonstration sur un objet. Son costume de cuir est recouvert de motifs colorés qui amplifient son côté joueur. Costume moulant et tout noir, il inquiète. A part ses caractéristiques vestimentaires très originales, il possède un autre atout. Son paquet de carte est uniquement composé d'as et affirme qu'il en rajoute un à chaque fois qu'il descend un homme. D'emblée, l'ambiance du film est donnée. Enfin, il est encore plus étonnant de voir le personnage mourir si vite, ce qui veut dire que l'habit ne fait pas le moine et les apparences sont trompeuses. Encore plus choquant, après sa mort il est dépouillé sans scrupules par les habitants rapaces de la ville et les autres concurrents du tournoi. Il aura fini ridiculisé après s'être fait démolir les deux mains.

Cheval Moucheté est une sorte d'indien invincible. Son corps est criblé de cicatrices de balles et il s'en vante. le personnage est sûr de lui et on attend avec impatience son duel. Bien qu'il soit habillé comme les visages pâles, il garde son côté indien avec une chevelure, un accent et une façon de parler propre à ses frères de couleurs. Son sang indien ressurgit lors de son duel avec Cort, où il recouvre sa figure de peintures indiennes. Le personnage ne tombe pas dans le ridicule et meurt tout de même après une balle dans la tête.

Le Kid, fils de John Herod est une espèce de Terence Hill à l'américaine. Il provoque ses adversaires et ne bouge pas le petit doigt quand la personne offensée fonce sur lui. Il est très sûr de lui et se vante même de ses exploits criminels. Comme As Henlon, le Kid se vante d'être le meilleur tireur, mais contrairement à Henlon, il est prouve son adresse au revolver lors de ses duels où il arrive en demi-finale. Ce personnage désinvolte a un métier qui lui convient bien, vendeur d'armes. La scène où il montre ses articles à Cort est l'une des meilleurs du film, on a envie de toucher l'arme et de s'en servir. Encore une réussite de la réalisation. Le duel qui l'oppose au balafré est étonnant car on le vit d'abord tombé à genoux comme s'il avait été touché puis finalement se relève après avoir vu son adversaire tombé. Il montre donc qu'il est très imbus de sa personne et est très vantard en se disant à lui seul sans arrêt "Qu'est-ce que je suis rapide !". Mais le duel qui l'oppose à son père lui coûte la vie et le film penche définitivement dans une ambiance pessimiste.

Le sergent Cantrell est un mercenaire engagé par les habitants de la ville pour tuer Herod. De part sa façon de parler et son attitude, il n'est pas sans rappeler le colonel Mortimer joué par Lee Van Cleef 30 ans plus tôt dans "Et pour quelques dollars de plus". Il fume la pipe, il est très peu bavard mais possède un peu d'humour noir : "Comment ça s'écrit votre nom ?"........ "Sans faute.". Le sergent qui représente une lueur d'espoir du film pour les habitants est tué en duel, achevé d'une balle dans la tête avec un gros plan de sa tête trouée par la balle où on peut voir Herod à travers.

Eugène est le pervers du film. Il aime les femmes et est d'une certaine vulgarité. Ce côté sale du personnage s'associe au fait qu'il est idiot. Il répond aux provocations du Kid alors qu'il ne voulait même pas s'inscrire pour le tournoi. Très vite, il éprouve de la haine envers le Kid et Ellen, que cette dernière se fera le plaisir de lui passer un savon après qu'il ait violé la fille du barman. La tension est là et le duel est engagé. Dans un duel non en règles sous la pluie, les deux personnages se tirent dessus jusqu'à ce que Ellen loge une balle dans ses parties génitales. Eugène a payé et on est content. Ellen ne veut pas le tuer mais elle n'a pas le choix quand ce dernier tente de l'abattre de dos dans le saloon. Le personnage sale et détestable du film n'est plus mais il aura tenu son rôle de méchant idiot et sale jusqu'au bout. Une belle prestation de Kevin Conway.

Le balafré est un autre personnage intéressant du film. De par son comportement et sa façon d'agir, il ressemble un peu à Eugène mais en plus civilisé. Pourtant, il s'agit d'un détenu qui s'est évadé. Possédant une grosse cicatrice sur l'oeil, il porte bien son nom mais si on l'appelle comme ça c'est à cause d'une de ces caractéristiques les plus marquantes du film. Tout comme As Henlon qui ajoute un as à son paquet après avoir descendu un homme, le balafré se taille une cicatrice sur son bras à chaque homme tué. Le personnage est plus intelligent que Eugène et sans doute plus courageux, il retient son ami Eugène quand celui-ci va essayer de frapper le Kid au bar. Il ne parle pas beaucoup mais reste très rustre. C'est un Eugène un peu plus supportable mais tout aussi sale, il garde la même tenue de détenu pendant tout le film mais se permet une chemise style cavalerie pour son duel avec le Kid, où il est tué d'une balle ne pleine tête. Après sa mort, les hommesqui l'emmènent au cimetière disent qu'il faudra l'enterrer profond pour ne pas que l'odeur ressorte. Un humour noir qui fait mouche.

Gutzon le danois est un autre personnage exotique du film. Bien habillé, il a une grosse barbe et l'accent européen. Pas très vantard, il s'impose tout de même en poussant la table contre l'homme et le mur en face de lui. Il perd dés son premier duel en étant assez sûr de lui. Il dit au Kid qu'il ne va que le blesser. C'est lui qui ne sera que blessé finalement. Autre particularité du personnage, Gutzon possède un superbe revolver LeMat, preuve que la réalisation va jusqu'au bout et est très loin d'être bâclée.

Cort le prêcheur est un personnage ambigu. On apprend au cours du film qu'il a été de la bande de Herod et qu'il est un as de la gâchette. Son passé ressurgit quand il est obligé de reprendre les armes et participer au tournoi. Son parcours vers la rédemption a été brisé par son ancien ami Herod. De tout le film, il est l'un des personnages les plus rapides. La scène où il observe le Kid lui présenter ses modèles de revolver lui fait ressurgir son instinct mais arrive à se contrôler. En passant à l'acte il en étonne plus d'un.

Foy est un des hommes de Herod qui s'inscrit au duel. Moins idiot que Ratsy mais tout aussi cruel, sa particularité est d'avoir 5 enfants insupportables, qui s'en donnent à coeur joie à frapper Cort le prêcheur. Sa lâcheté surgit quand il propose à Cort un duel, en pensant que ce dernier ne tirera pas. Malheureusement pour lui, il perdra le duel d'une balle dans le bras. Le fait qu'il n'ait pas été abattu montre un peu d'espoir pour le film car Cort sait qu'il a une famille.

Rajoutez à tous ces joyeux lurons Woody Strode, le mythique patient de la gare de "Il était une fois dans l'ouest". Il s'agit là de son ultime apparition, l'acteur étant mort avant la sortie du film je crois. Il joue le croque-mort qui accueille Ellen en début de film et qui lui dit sa taille tout en fabriquant son cercueil.

Ma note : 8/10
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...
Avatar de l’utilisateur
The Cemetery Kid
Séminole
Séminole
 
Messages: 1606
Inscription: 03 Aoû 2010 16:05
Localisation: Derrière toi...

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar Trane le 06 Avr 2011 9:01

:(Quelques très bons passages, mais courts au milieu de d'un ensemble peu intéressant. Sharon Stone est rès belle, mais son jeu n'est pas génial et cela ne fait pas un film. Je partage l'avis suivant :

tepepa a écrit:Film brillant, bien réalisé, bien monté (trop) et inventif, mais manquant totalement d'émotion, d'humanité, bref d'un petit supplément d'âme pour en faire un bon vrai western. On ne croit pas à l'histoire, on ne rentre pas dedans, on se contente d'admirer les mouvements de caméra, l'inventivité des situations, les milliards de poncifs et le jeu des acteurs. C'est vraiment dommage d'avoir le talent et tous les ingrédients et de ne faire qu'un exercice de style totalement creux!

http://tepepa.blogspot.com/2010/03/mort-ou-vif.html
demande de prestation de serment faite par un sheriff à un adjoint :"J'ai oublié ce que l'on dit, mais dites "je le jure"."
Avatar de l’utilisateur
Trane
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
 
Messages: 564
Inscription: 10 Mar 2010 13:27
Localisation: Région Parisienne

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO le 06 Avr 2011 14:07

BONJOUR!! Tout comme Cemetry Kid j'aimerais donner mon opinion sur ce western assez inattendu et surprenant à plus d'un titre!!

Tout d'abord je dois dire que je fus au départ doublement sceptique...Sam"Evil Dead"(pas vu mais je connais!)Raimi à la réalisation et Sharon Stone dans un western... :? En fait...(Eh oui j'ai le souci du détail! :wink: )J'ai voulu le voir pour la brève et ultime apparition du"Sergent Noir"de Ford..WOODY STRODE(qui mourut peu après et à qui le film est dédié! :( )...
Gene Hackman semble en effet reprendre un peu son perso de salaud d'IMPITOYABLE mais plus proche du spaghetti(j'ignore pourquoi mais il m'a fait penser à Eduardo Fajardo dans DJANGO...Tout le monde a peur et paye pour vivre...)!

Sharon Stone...Alors,j'ai déjà vu Raquel Welch dans UN COLT POR TROIS SALOPARDS avant ça...Je trouvais qu'elle essayait de faire de même mais,encore une fois,en y regardant de plus près...J'ai le sentiment que Sam Raimi puise son inspiration dans l'autre grande oeuvre de Sergio LEONE...IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST(le flashback expliquant les motivations d'Ellen et montrant la mort de son père)
(Fonda:"Joue pour ton grand frère",Hackman:"Essaye de sauver ton papa!")...Autre similitude:le duel final où Ellen,tout comme Harmonica(Bronson),mais ici avant de tuer son ennemi,révèle son secret(Hackman,comme Fonda:"QUI ES-TU?!")

UN BON MELANGE ENTRE LES DEUX STYLES POUR UNE"FEMME SANS NOM"MENANT SA VENGEANCE A UN BON RYTHME...Dommage,selon moi que Raimi n'ait pas pu en refaire d'autres car on voit bien la passion du réalisateur pour le genre...Et pas un hommage abracadabrantesque en mélangeant à dautres genres comme en est coutumier ce barbare de TARANTINO :gun: ... :sm80: SAM RAIMI!! :applaudis_6:
Image
Avatar de l’utilisateur
COWBOY PAT-EL ZORRO
Westerner
Westerner
 
Messages: 2137
Inscription: 16 Mar 2011 11:06
Localisation: Val-de-Marne

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar MrGreen le 06 Avr 2011 16:15

COWBOY PAT-EL ZORRO a écrit: ce barbare de TARANTINO ...

C'est marrant que tu cites Tarantino, car selon une grosse rumeur, on pourrait le voir débarquer avec un western. Si c'est le cas, je suis preneur œuf corse !
Et pareil que pour Sam Raimi, l'orientation de son western serait plutot "spaghetti"(on s'en serait un peu douter, cela dit)
Tu seras assez proche pour entendre la première balle. Et assez mort pour ignorer la seconde.
Avatar de l’utilisateur
MrGreen
Chasseur de primes
Chasseur de primes
 
Messages: 344
Inscription: 13 Déc 2007 16:45

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO le 07 Avr 2011 8:03

MrGreen a écrit:
COWBOY PAT-EL ZORRO a écrit: ce barbare de TARANTINO ...

C'est marrant que tu cites Tarantino, car selon une grosse rumeur, on pourrait le voir débarquer avec un western. Si c'est le cas, je suis preneur œuf corse !
Et pareil que pour Sam Raimi, l'orientation de son western serait plutot "spaghetti"(on s'en serait un peu douter, cela dit)

Mr Green: :beer1: Ravi de te connaître!
Ensuite:oui il est clair que ce brave Sam mise plus sur le spaghetti(Woody Strode ayant aussi joué là-dedans(KEOMA de Castellari))mais bon je pense qu'il y a aussi un peu de côté Us(le salaud qui dirige une ville d'une poigne de fer ou le Prédicateur-flingueur(Robert Mitchum dans 5 Cartes à Abattre,même si d'accord c'est pas tout à fait pareil!)

TARANTINO:ça m'y a fait repenser à cause de ses hommages divers avec Kill Bill and co...Suis preneur aussi si c'est moins bordélique que ses hommages précédents... :roll:

J'aimerais aussi citer brièvement autre chose,quelqu'un sait-il si Sam Raimi est fan de manga car une partie de l'intrigue m'a(à certains passages)rappelé un peu le manga préféré d'une amie,LA ROSE DE VERSAILLES de Riyoko IKEDA(dessin animé:LADY OSCAR):pseudo de Sharon Stone(LADY),femme blonde agissant en homme(intrigue du manga et d-a pendant la période pré juillet 1789)...Et quand Ellen erre en larmes sous la pluie dans le cimetière(où on apprend alors qui elle est)("J'ai pas pu le tuer!!"(Hackman)):après la mort de son copain dans l'avant-dernier épisode Oscar erre en larmes sous la pluie("J'ai pas pu te sauver...Maintenant je suis seule...C'est ma faute!")(Il avait pris une balle perdue en la protègeant)...Pardon pour le HS mais bon j'y repense là!Avis aux conaisseurs sur Sam Raimi(après tout Leone avait bien pris YOJIMBO pour modèle de POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS! :wink: )
Image
Avatar de l’utilisateur
COWBOY PAT-EL ZORRO
Westerner
Westerner
 
Messages: 2137
Inscription: 16 Mar 2011 11:06
Localisation: Val-de-Marne

Re: Mort ou vif - The Quick and the Dead - 1995 - Sam Raimi

Messagepar Abilène le 03 Mai 2012 18:55

Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Abilène
Grand Sachem
Grand Sachem
 
Messages: 3065
Inscription: 17 Sep 2006 21:52
Localisation: Moulins (Allier)

Suivante

D’autres sujets à découvrir
Feu sans sommation - The Quick Gun - 1964 - Sidney Salkow Critiques et illustrations des westerns visionnés james
Les fusils du désert - The Quick and the Dead - 1987 - Robert Day Critiques et illustrations des westerns visionnés james
Quick And The Dead, The (1987) DVD Zone 1 Link
Dean Martin (1917–1995) Biographies james
Grand Nord - Tashunga - Nils Gaup - 1995 Critiques et illustrations des westerns visionnés o'malley

Images

Retourner vers Critiques et illustrations des westerns visionnés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités