les "CONVERSIONS"

Avatar du membre
B.HENRY
Barman
Messages : 12

les "CONVERSIONS"

Messagepar B.HENRY » 14 sept. 2010 2:47

Bonjour,
J'ai parcouru un peu le forum;maisje n'ai pas vu de dossier sur les « conversions »
je vais donc lancer celui ci.
Dans pas mal de Westerns ont apercoit ou on devine ces fameuses « petoires »
en voici une,
Image
cela ressemble a un Remington 1858 mais le barillet est chargé de 6 cartouches metal.
La carcasse est bien un 1858 à percussion ,seule modif;le percuteur a été un peu modifié.
Le barillet quand a lui a recu de grandes modifs ou carrement echangé.Celui ci est percé de part en part pour recevoir 6 cartouches.
Cette conversion ne permet pas de recharger n'y de decharger directement le barillet sur l'arme; il faut retirer celui ci ,extraire les douilles(pas facile car in n'y a pas d'extracteur),introduire les cartouches,remettre en place le barillet(pas trop dur sur le remington) et feu.
Ou alors proceder comme le fait notre amis sur la photo ci dessus en ayant une collection de bariillet
chargés à la ceinture.
Ces armes ont bien existees; voici un modele 1858 d'origine modifié ds les 1870.
Image
mais au fait, de quel film est tiree la 1° photo? Je vous fait confiance .......vous avez deja trouvé.
A bientot

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Jean-Louis » 14 sept. 2010 9:18

Tu as raison nous n'avons encore jamais abordé les "conversions" sur ce forum.

Le bon observateur que tu es a certainement remarqué que nous étions sur un forum Western, Western cinématographique.

Les rubriques autres que cinéma sont annexes, ce qui explique que je n'ai jamais abordé, ici, ce sujet.

Je l'ai fait il y a 2 ans sur "Western Action Shooting" forum consacré aux tireurs westerns, reconstitueurs et collectionneurs, où
du coup la rubrique Cinéma et TV est là annexe.

J'avais posé la question de savoir comment ce faisait-il que les "conversions" authentiques étaient si rares sur le marché de la collection.
J'ai eu une ou deux réponses ma foi très pertinantes :
tout simplement parce que en réalité il y en a eu très peu.

A y réfléchir c'est tout à fait logique : le possesseur lambda d'un revolver cap and ball acheté disons à la fin de la guerre de Sécession, n'a sans doûte statistiquement jamais eu le besoin de s'en servir une seule fois, alors pourquoi engager des frais (importants) pour transformer son arme !

Bien sûr Preacher, lui c'est une autre histoire. :sm80:

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Pike BISHOP » 14 sept. 2010 9:34

Vous qui êtes hyper pointus sur les armes..Vous allez pouvoir me dire...
Si Chez EASTWOOD cela semble être correct...Il recharge en remplaçant des barillets complets..
Chez LEONE , la fameuse séquence très jouissive de TUCO chez l'armurier, par exemple..
semble montrer toute la gamme des revolvers disponibles pendant la guerre de Sécession...
TOCO joue avec plusieurs modèles..En monte un..Et glisse une cartouche...Donc déjà
des barillets modifiés..Plus d'amorces..Est-ce que ça existait déjà ?
Possible dans une petite boutique d'un trou perdu de l'Ouest ou est-ce comme d'hab chez LEONE
une esbrouffe supplémentaire ?
If they move, kill'em !!

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Jean-Louis » 14 sept. 2010 12:43

:wink: Pike, difficile de répondre avec certitude, il faudrait pour ça revisionner attentivement la séquence.

En effet en 1855, l' Américain Rollin White, propose de forer de part en part le barillet des revolvers, pour pouvoir les charger par l'arrière.
Colt, qui avait déposé le brevet protégeant son invention du principe du barillet n'a pas cru à l'intérêt de cette idée.
Son concurrent Smith & Wesson en 1856 achete les droits, afin d'exploiter l'unique type de barillet susceptible de fonctionner avec ses nouvelles cartouches.
A l'expiration du brevet sur le barillet de Colt (1857), Smith & Wesson du coup grâce au rachat de l'idée de Rollin White bénéficia jusqu'en 1869 de l'exclusivité du barillet percé de part en part permetant l'usage des cartouches métalliques.

Donc durant la guerre de Sécession le revolver chambrant des cartouches métalliques existait bel et bien.

Mais, le Smith & Wesson Model 1 de cet période, sauf erreur ne chambrait que des petits calibres.

Pour moi, sous réserve d'analyse plus fine, le plus extravagant et de mélanger des éléments de revolvers de systèmes différents et d'en faire une synthèse qui puisse fonctionner.

Vlà monsieurr Pike. :sm43:



L'ai-je bien descendu ? :sm80:

Avatar du membre
B.HENRY
Barman
Messages : 12

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar B.HENRY » 14 sept. 2010 14:16

Pike BISHOP a écrit :Vous qui êtes hyper pointus sur les armes..Vous allez pouvoir me dire...
Si Chez EASTWOOD cela semble être correct...Il recharge en remplaçant des barillets complets..
Chez LEONE , la fameuse séquence très jouissive de TUCO chez l'armurier, par exemple..
semble montrer toute la gamme des revolvers disponibles pendant la guerre de Sécession...
TOCO joue avec plusieurs modèles..En monte un..Et glisse une cartouche...Donc déjà
des barillets modifiés..Plus d'amorces..Est-ce que ça existait déjà ?
Possible dans une petite boutique d'un trou perdu de l'Ouest ou est-ce comme d'hab chez LEONE
une esbrouffe supplémentaire ?

bonjour Pike
oui pendant la guerre de secession il y avait des armes a cartouches metal ex : smith et wesson en calibre .22 et .38 ,
carabine Henry calibre 44 henry RF
pour ce qui est des " conversions "entre 1862 et 1865 il y avait tout ce qu'il fallait pour en monter un facilement ex ;le remington 1858 avec des cartouches .44 henry rf
calibre ideal pour ce diametre de canon.Mais les premieres " conversions" repertoriées sont des annees 1870
peux tu me donner le titre du film ou tuco monte ce revolver ; je vais essayer de regarder image par image.
a bientot

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Jean-Louis » 14 sept. 2010 15:29

:D B.HENRY tu as repris la main !

C'est bien ce que je disais S&W en petit calibre .22 .

L'idée de la conversion du Remington .44 avec des cartouches de .44 Henry certes.

Reste à percer les chambres à l'arrière du barillet... A bricoler le chien pour frapper la périférie du cul de la cartouche. Et hop le tour est joué

Normal que tu ne saches pas dans quel film de Sergio Leone un des personnages se nomme Toco, puisqu'à la suite d'un maheureux lapsus écrit Speake a mis Toco en place de Tuco.

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar Pike BISHOP » 14 sept. 2010 19:18

SPIKE, SPEAK, SPOKE (sans les oreilles) bientôt PUKE ou PAKE !!! Tu ne perds rien pour attendre J-L !!!
la vengeance est un plat qui se mange à deux visages !!!!
C'est bien sûr TUCO en non TOCO ( le doigt se trompe de voyelle comme le J-L) et le film est
"LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND"... Attention ! la séquence de l'armurier n'existe pas dans certaines versions courtes..
Les armes sont présentées comme REMINGTON, COLT ect... Les barillets sont percés puisque TUCO regarde à travers
Il bricole ce qui est annoncé comme COLT NAVY et ressemble plutôt à des COLT WALKER..
Il sort d'une boite de longues et grosses cartouches métalliques....
Possible ? Pas possible...
Je pense que LEONE a surtout voulu montrer tout un attirail dans le genre "Voyez combien je m'y connais !!!"
de même il a placé autour de son pont toute l'artillerie de la guerre de sécession, dans un cadre d'opérations
où les troupes de CANBY n'avaient guère que 2 tout petits obusiers HOWITZER..
(Plus la dynamite qui n'était pas encore inventée !!! Pas grave on est au ciné !!!)
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1607
Localisation : Derrière toi...

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar The Cemetery Kid » 14 sept. 2010 22:35

En effet Pike, Leone aimait les armes et il les collectionnait. En tout cas, la scène du magasin et de la fabrication ou plutôt l'assemblage improvisé de Tuco est devenue culte. A juste titre je dirais.
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
B.HENRY
Barman
Messages : 12

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar B.HENRY » 16 sept. 2010 11:09

bonjour a tous
j'ai visionné "le bon la brute et le truand" dans la scene de Tuco chez l'armurier je pense que tuco monte son revolver avec 3 pieces provenant de colts navy ;au moins 1 est un "conversion" puisqu'il utilise un barillet a cartouches. en 1862 les cartouches 45 long colt ,44 40 , 44 russian ,44 americain,n'existaient pas . Cette arme aurait pu tirer du 44 henry en gardant le meme canon mais je n'ai jamais eu la preuve qu'une petoire telle aurait etee modifiee pendant la guerre de secession.
j'ai dis une betise pour les calibres dans le message precedent c'etait le 0, 32 pouces et non le 0,38.
remarque sur le film le bon la brute; dans la 1° sequence de l'armurerie ;tres beau revolver francais "Galant Perrin" en 9 ou 12mm mais in venté plus tard.
Tout comme la yellow boy de 1866 la sharps de 1874 ....la dynamite exact.
ce n'est pas grave ; ca m'a fait l'occasion de revoir ce tres bon film
a bientot

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 07 oct. 2010 17:45

Le nombre de conversions de revolvers entre 1869 et le milieu des années 1870's est d'environ 56 000 unités faites en usines, d'après les livres que j'ai.

La seule munition réellement disponible, qui fut principalement utilisées, est bien sur, la 44 Henry à percussion annulaire... un peu améliorée par Winchester.

Les artisants (serruriers) armuriers firent aussi des conversions, mais pour le nombre...bernic!

Les premières conversions Colt, (Thuer), étaient bizarre, les munitions étaient encore chargées par le devant de la chambre du barillet... : énervé

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 07 oct. 2010 20:29

En regardant les deux photos de la conversion sur un Remington, nous avons à faire à 2 conversions différentes:

-la plus simple, photo du haut, ou l'on voit que l'encoche pour introduire l'amorce sur la cheminée du barillet, n'a pas été creusée;

-la 2°ou l'on voit très clairement que cette même encoche creusée, laisse un passage suffisant pour introduire un cartouche à étui métallique...

Mais est-ce que la 1° photo représente une réelle conversion, quand l'examen des culots des munitions sont à percussion centrale?

Il y eu aussi des conversions plus sophistiquées, que ce soit pour Remington, Colt ou autres, avec un ejecteur de balles situé du côté droit du canon, et portes pivotantes, obstruant le chargement des munitions par l'arrière de barillet.

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 08 oct. 2010 8:57

Il y a un détail énorme qui cloche sur la première photo du Remington, qui ne peut pas avoir été remarqué par les amateur:

TOUT les revolvers Remington à percussion de calibre 44 ont été LIVRES avec un canon OCTONONAL (8 plats), ce n'est que le modèle 1875, qui aura un canon rond...mais c'est une arme totalement différente!

Avatar du membre
B.HENRY
Barman
Messages : 12

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar B.HENRY » 08 oct. 2010 14:07

bonjour, YSA et les autres aussi :wink:
la premiere photo est tiree du film "Pale rider" le remington n'est pas un vrais conversion car il est en effet Cf (percussion centrale ) cartouche a blanc 44 oblige.
en regardant en detail la photo on peut voir au niveau de la jonction entre le canon et la carcasse que celui ci est bien octogonal .
pour le reste il a un grand nombre de modeles en effet : je posterai bientot d'autres photos de conversions en me referent a des westerns.
a bientot :gun: :gun:

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 08 oct. 2010 15:11

Oui, mais le canon est rond sur toute sa longueur...donc pipot!
On voit aussi que le fond la carcasse a été modifiée pour laisser passer le nouveau barillet plus long pour munitions à douilles métalliques...

yza
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 342

Re: les "CONVERSIONS"

Messagepar yza » 08 oct. 2010 20:22

B. Henry, la plus fabriquée des armes avec cartouches métalliques pendant le conflit civil, fut le fusil Spencer à 7 coups, calibre 56 en principe, et ce, en un bien plus grand nombre que les carabines Henry.

Mais d'après ma documentation, il y aurait eu aussi, en petit nombre, un revolver français utilisé par les sudistes... icongc1



Retourner vers « Armes de l'Ouest »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité